Mélanie Georgiades enterre Diam’s

source_peoplenews.jpeg Je n’ai jamais trouvé aucun intérêt musical à Diam’s à part quelques rares trouvailles qu’elle avait écrites dont Ma souffrance.

Force est de constater qu’elle a pris de l’épaisseur et qu’elle a trouvé le chemin vers la quiétude.

Diam’s raconte comment elle est sortie de sa « prison dorée » grâce à la foi

Après un long silence, la rappeuse Diam’s s’explique sur sa conversion à l’islam et sa décision de porter le voile, en racontant par le menu comment elle s’est sortie de l’enfer de la dépression et de la « prison dorée » du succès, dans une autobiographie à paraître jeudi.

Espérons que ses nombreux fans prendront exemple sur leur icône et trouveront une issue aussi salutaire à leur religion de la vanité.

Diam’s a enfin débarrassé la scène avec ses chansons pour une quête plus intérieure. C’est bien.

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Mélanie Georgiades enterre Diam’s"

Leave a comment