Poursuite des persécutions contre Anelka : la Fifa incitée à détruire le neg'marron !

Chers idiotifiés, il devient patent que propagande anti-quenelle et tous azimuts du CRIF et son bras armé, la licra, a des effets ruineux sur la fin de carrière de Nicolas Anelka. Malgré le rétro-pédalage de Cukierman (il devrait pouvoir traduire ce type et son organisation au tribunal pour lui avoir causer du tort et fait perdre ses émoluments. Il y a un auteur, une cause directe et un préjudice subi) qui a considéré que la quenelle n’était antisémite que devant tout ce qui représente Israël. Les instances britanniques ont condamné ce dernier à payer une amende et à des matches de suspension.

Suite à cela, et devant des conditions particulières soulevées par son club pour continuer de faire partie de leur effectif, Anelka a résilié son contrat.

Non satisfaite de leurs emballements émotionnels, les britanniques souhaitent désormais pousser la Fifa à poursuivre la traque du nègre récalcitrant afin qu’il lui soit impossible de trouver un point de chute dans toute la planète football.

Je sais qu’il est de bon ton de mépriser les attaques contre les footballeurs, au prétexte qu’ils seraient des mercenaires milliardaires. Mais l’injustice que subie Anelka est inadmissible et vu que personne ne prendra sa défense face à tant de persécutions, il est de notre devoir d’idiotifiés de lui apporter notre soutien. La chasse aux neg’marrons est ouverte depuis quelques années et la peau d’un négro, aussi fameux soit-il, ne vaut toujours pas grand chose quand ce dernier a l’outrecuidance de se redresser.

 

A la veille de l’entrée en vigueur de sa suspension, Anelka avait annoncé vendredi sur ses réseaux sociaux qu’il résiliait son contrat avec West Bromwich Albion. Son club avait jugé « invalide » cette annonce du joueur et répondu à l’attaquant français en le licenciant en bonne et due forme « pour mauvais comportement caractérisé ». Si la Fifa accède à la requête de la FA, Anelka, même s’il trouve un club hors Angleterre pour poursuivre sa carrière, devra purger une suspension de cinq matches. Source : Eurosport

 

Encore une quenelle du sportif à son club et aux instances britanniques qui ne l’ont visiblement digérée. Ils sont allés chialer dans les bras de la Fifa pour que le joueur se soumette à leur jugement inique.

 

Anelka est resté tout au long de sa carrière un homme fier, révolté et digne. J’ai toujours pensé que dès le début de la polémique en Angleterre, il aurait dû faire une conférence où il aurait donné son point de vue et démissionner de son club.

Ce qui est sûr, c’est qu’il a payé son soutien à un ami traqué. Il est des footballeurs qui ont encore de belles valeurs chevillées à leurs crampons, malgré l’argent, les belles voitures et la gloire. Toujours aussi difficile pour un nègre de rester debout de nos jours.

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

 

1 Comment on "Poursuite des persécutions contre Anelka : la Fifa incitée à détruire le neg'marron !"

  1. anelka n’est pas un negmarron, c’est un traite. un negmarron ne trahit pas sa race,anelka a épousé une blanche.

Leave a comment