Esclavage : La traite inter-Africaine a-t-elle existée ?

Pétré-Grenouilleau aurait déclaré dans un livre que la traite inter-africaine existait et de nombreux historiens lui portent la contradiction.

Olivier Pétré-Grenouilleau, né le 20 avril 1962 à Rumilly (Haute-Savoie), est un historien français, spécialiste de l’histoire de l’esclavage, professeur depuis 1999 à l’Université de Bretagne-Sud et depuis 2007 à Sciences Po Paris. Il a rejoint en 2009 le groupe Histoire et Géographie de l’Inspection générale de l’Éducation nationale (IGEN).

 

Après quelques recherches succinctes sur internet, force est de constater que le maestro es Africa Pétré-Grenouilleau n’est pas très dissert avec les incultes (il enseigne tout de même à Sciences po, tempérons notre constat) et ceux qui lui portent la contradiction et campe dans une attitude d’éternel martyrisé.

 

Aussi, nous nous offrirons le fameux livre de cet historien, Les Traites négrières. Essai d’histoire globale, afin de comprendre pourquoi son argumentation sert tant aujourd’hui à édulcorer voire réécrire la traite négrière. Peut-être avons-nous à faire à un savant incompris… Au seul historien ayant réussi à avoir accès à des documents compromettants … Pétré-Grenouilleau serait la lumière qui éclairerait enfin l’obscurité des âmes noires… Bref, instruisons-nous avec l’un des très rares privilégiés qui ont lu celui qui a entendu celui qui a vu l’obscénité intra-africaine !

Car, au rythme où vont les choses, d’ici peu, l’on nous dira (il taffe à l’inspection générale de l’éducation nationale; c’est ceux qui font les programmes scolaires, vous comprenez ? Histoire de savoir surtout à quoi s’attendre et se marrer. En aucun cas, il ne s’agit d’empêcher quoique ce soit. Que les choses soient bien claires ! Les nations n’ont pas attendues l’esclavage des noirs pour fabriquer des mythes.) que ce sont les chefs de tribus africaines qui possédaient les Marie-Séraphique; et qu’ils étaient en réalité les vrais possesseurs des champs de coton et de canne à sucre d’Amérique; les colons étant de candides écolos avant l’heure, altruistes et peu intéressés; n’ayant pas supportés de voir de pauvres barbares traités avec une telle inhumanité leurs propres frères sans leur tendre une main secourable pour leur éviter de plus vils désagréments.

 

 

Osez le bon sens !

YDM

1 Comment on "Esclavage : La traite inter-Africaine a-t-elle existée ?"

  1. Proverbe Africain : « Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. ». Ma question : à qui profite le crime ? qui a intérêt à falsifier, cacher l’histoire ?

Leave a comment