Reponse à La Chronique Epicée : pourquoi les noirs qui réussissent se mettent avec des blanches ?

La question a été doctement posée par Le Damoiseau sur La Chronique Epicée il y’a quelques semaines.

A priori, l’on serait tenter de répondre par :

Parce qu’ils préfèrent les blanches aux noires, ces bounties !

 

D’ailleurs, instinctivement, j’allais répondre de la sorte. Loin de moi l’idée d’expurger du coccyx du nègre soumis depuis des lustres, délavé, ce fameux complexe d’infériorité. C’est forcément une combinaison de raisons très variées qui débouchent à cet état de fait. Et encore, pour être sûr des statistiques, il faudrait déjà en établir des fiables afin de s’assurer de la qualité du décompte.

Quoiqu’il en soit, le ressenti est qu’un nègre qui réussit s’acoquine presque toujours avec une blanche. Pourquoi ?

Je crois que la raison principale est qu’ils ne sont pas confrontés à des quantités suffisantes de femmes noires dans leurs milieux professionnelles. La plupart des couples se sont rencontrés sur leur lieu de travail et fréquentent le même milieu social. C’est donc une question de quantité, de présence. Plus vous vous élevez dans les strates de la société (via le sport, culture, business), moins vous croisez d’hommes noirs, et encore moins de femmes noires pour des raisons évidentes.  Ces noirs fréquentent dans le cadre de leur métier, des cercles où ils tombent peu sur des noires et surtout, sur des noires ayant un meilleur niveau culturel qu’eux.

Sevrés de leur milieu naturel, hyper protégés et physiquement confrontés à des blanches, ces hommes, infantilisés, mondialisés et insouciants, s’accordent avec les femmes, les opportunités, qu’ils ont à portée de main (de porte-monnaie surtout) et dans cette bulle, finissent par se poser avec l’une d’elles. Logique.

 

L’offre de femmes noires est donc très limitée. C’est exactement comme si l’on s’étonnait que des noirs vivant en Chine, couchent et épousent parfois des chinoises. Isolés dans un environnement quasi homogène, presque consanguin, nécessité fait loi; ils couchent avec celles qu’ils côtoient et donc, ils ont de fortes chances d’en épouser une. Si à cela, vous ajoutez les représentations entretenues par la publicité et le marché, ayant fait de la femme blanche, une femme-libérée, pour ne pas dire le modèle universel de la femme-pute, fantasme absolu des hommes, femme-objet, femme-trophée, femme-panneau d’affichage de la réussite sociale (femme noire, femme-souffrances, femme arabe- femme-étêtée, femme asiatique, femme-soumise),  et la rareté des noires dans les métiers de l’image (mannequinat, en l’occurrence, antichambre fétiche des mariages d’amour, n’est-ce pas ?), le blanchiment de sa descendance (sorte de blanchiment de la peau) et un culte maladif et généralisé du métissage, vous obtenez ce résultat saisissant.

 

Il serait aussi normal d’incriminer le comportement peu militant ou peu politisé de ces hommes noirs célèbres et célébrés. En effet, l’on n’a jamais vu un président d’une autre race avec une première dame d’une race différente de la sienne. Sauf en Afrique noire. Le mariage est et a toujours été un outil politique et force est de constater que les noirs n’en font pas grand cas. Ils devraient prendre des conseils auprès des Békés ou des japonais. Et puis, penser cela devrait heurter ceux qui croient encore que l’on se marie parce que l’on s’aime. Dans ces milieux, le mariage demeure une affaire très sérieuse et seuls ces hommes noirs épousent des blanches par amour. Je peux d’ailleurs comprendre des types comme Seal ou Karembeu qui y ont cru (leurs ex-femmes sont des mannequins célèbres qui ont  probablement comptés sur leur notoriété internationale. C’est bon pour le biz); ils avaient aussi des bénéfices indirectes intéressants. Certains s’achètent des noms, de la respectabilité, il n’ y a pas de doute que des noirs pensent aussi s’acheter une solubilité plus rapide dans la société blanche dans laquelle ils veulent s’égayer.

 

En réalité, le problème n’est pas tant que des sportifs et autres cultureux finissent avec des femmes blanches (je crains qu’on ne les place sciemment dans leur sillage); la curiosité (n’est-ce pas !) est plutôt de savoir pourquoi des milliers de noirs et d’arabes vivant, grandissant et habitant dans les banlieues, se marient si peu entre eux. Pourquoi des couples mixtes tant souhaités, sont-ils généralement blancs-noirs, blancs-jaunes, blancs-blancs (arabes) ? Et non, noirs-jaunes ? noirs-arabes ? Jaunes-arabes ?

Les noirs et les blancs français ont-ils si peu de considération pour leur homogénéité raciale (convaincus par la doctrine du métissage à tout prix)  pour aller allégrement avec tout le monde ?

 

Nous ne devons jamais l’oublier : la France est un pays de blancs, très très majoritairement de blancs quoi qu’on vous dise. Même en banlieue, la majorité est blanche. Il est donc statistiquement plus probable pour toute personne noire et dépolitisée de marier une blanche.

Pourquoi les noirs qui réussissent se mettent avec des blanches ?

Parce qu’ils ne sont entourés que de femmes blanches quand ils réussissent.

 

Osez le bon sens !

YDM

 

21 Comments on "Reponse à La Chronique Epicée : pourquoi les noirs qui réussissent se mettent avec des blanches ?"

  1. Ne faite pas l’erreur d’oublier que les occidentaux, meme arabes,(l’eurasie),descendent des mongols celtes et vikings, peuples barbares ne connaissant que la guerre,donc avaient ttes les « qualités » requises ds ce domaine.N’oubliez pas non plus que le mot esclave « slave »est de leurs origines aussi,donc pratiquaient l’esclavage entre eux bien avant de venir razzier la terre de « kam »(afrique).La partie de l’histoire où les nègres étaient maîtres, économiquement,culturellement,intellectuellement.. a été volontairement occulté,et avc succès!! J’ai bien l’impression malheureusement pour josassine, sans prétention mais qu’effectivement ta connaissance est assez limitée sur l’histoire de ton peuple dont tu est issue, car la justice existait en afrique bien avant la grèce antique!! intéresse toi à notre histoire expliquée par nos anciens et non par les chasseurs!! Cramponne toi afin d’éviter la chute libre!!

  2. L’esclavagisme était un rapport de peuples dominants à peuples dominés. Et la domination se faisait par la force économique et militaire. Des royaumes africains noirs dominateurs faisait les « intermédiaires » : Soninkés, Yorubas, Ashantis, Denkyiras … Les exemples de royaumes africains dominants, qui ont commercé d’autres peuples africains dominés avec les européens (autres royaumes dominants), sont nombreux. Sans compter l’Afrique de l’Est, Zanzibar (Traite arabe, Tippo Tip) qui commerçait des esclaves africains noirs avec l’Inde, la Chine ou la péninsule Arabique. Ce n’est donc pas uniquement un simple rapport dominants blancs/dominés noirs.

    Le problème de l’esclavage dans l’Histoire occidentale, c’est qu’il oscille entre oubli négligé et/ou repentance négligente. Seuls les faits historiques avérés ont de l’importance, le reste, c’est soit du mensonge, soit du non-dit, soit de la pleurniche.
    Et quand on lit les clichés fantasmatiques et racistes de bonhommes comme « kil », on comprend la nécessité de l’enseignement historique factuel, prouvé, raisonné et de bon sens.

    Ce n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui. L’Histoire de France notamment, est monopolisé par l’Antique Gréco-Romain, le trio « Renaissance-Révolution-Napoléon » et les Guerres Mondiales. L’empire colonial français est cartographié, mais pas suffisamment explicité. Qui était les donneurs d’ordre, les acheteurs, les vendeurs, les vendus, les revendeurs ? Pour quelles raisons politiques et économiques ? Qui étaient les royaumes complices, les peuples opprimés ?

    Un argumentaire cliché et raciste de blancs contre noirs, est simpliste parce qu’il n’est valable uniquement sur les terres alors propriétés de l’Occident (Amérique notamment). Alors que la traite des esclaves africains est un sujet beaucoup plus global, transcontinental et trans-ethnique. Un lutte des classes suprématiste et mondialisée, où le libéralisme économique n’avait aucune morale, ni aucune humanité, les couleurs de peaux importaient peu, seule importait la couleur de l’argent.

    Bien sûr, les théories ineptes d’Européens blancs sur la hiérarchie des races (de Gobineau aux Nazis), sont arrivés après. Justification de l’esclavage ou ignorance biologique du génome ?? Probablement les deux, surtout que l’ Eglise Chrétienne en a rajouté avec pour but, son prosélytisme.

  3. josassine n’est pas noire mais BLANC/BLANCHE!
    il/elle s’invente une vie, en tout cas pour moi les blancs = pedophile, pervers sexuelle, soumis, tueurs en serie, imperialiste, colonialiste, esclavagiste, idiot ils n’ont rien inventé, sale car ils n’ont pas d’hygiene, cette race est une honte c’est juste BEURK.

  4. A chacun son point de vue. Mais, enfin je ne comprends pas que tu dises « … se suffisent à elles-mêmes, se croient plus blanches que les vraies blanches, vivre avec elles est dès fois un vrai calvaire, elles oublient qu’elles sont noires avant d’être françaises’ – Je ne sais pas du tout ce que cela veut dire se croient plus blanches…., et oublient qu’elles sont noires avant d’être Françaises.
    IL y a une différence entre se croire blanche et, être Français et se comporter en tant que tel. Elles se comportent en Français, mais ne se croient pas blanches. Car un blanc aux usa ne se comportent pas comme un blanc en France….Mais les africains ne raisonnent qu’en tant que blancs et noirs. Je pense qu’en tant qu’Africaine cela peut avoir du sens pour toi, se croire blanche. Qu’attends-tu donc des antillaises? la façon de se comporter des personnes dépend du niveau d’éducation. C’est tout, ce n’est pas une question de couleur. Mais, le monde blanc ayant un niveau d’éducation plus élevé globalement que le monde noir, on verra des comportements différents chez ces deux groupes. C’est tout. Les martiniquais et guadeloupéens bénéficiant ( et sans dire de mensonge, ce sont les deux pays noirs dont le taux de succès au bac sont les plus élevés au monde) des retombées économiques du groupe dont ils font partie, auront tendance à se comporter comme le groupe dont ils font partie, sans se dire blancs. Le monde n’est pas noir ou blanc, cette vision est typiquement africaine, et existe dans les ghettos aux usa (attitude qui dans le ghettos peut s’avérer destructrice pour les jeunesnoirs qui veulent s’en sortir, car à chaque fois qu’ils essaient de bien travailler à l’école, on leur sort « tu te comportes comme un blanc ».
    Pour toi, africaine opposer Noire et français a du sens, pas pour un antillais français. Tous les français ne sont pas blancs. Et, je ne suis pas certaine que dans le monde les personnes se définissent par leur couleur avant leur nationalité. Maintenant, si les francais caucassiens disent « vous êtes noirs », et alors, mais cela n’empêche pas que nous soyons français. De la même façon si un parisien dit à un marseillais « ton accent est bizarre. » cela ne change rien au fait qu’il soit français. Ma couleur ne change pas le fait que je sois Française, mes arrieres grands-parents l’ont été, mes grands-parents, mes parents…et je n’ai même pas toutes les démarches à faire pour refaire ma carte d’identité, contrairement à certains français blancs, et justifier ma nationalité.
    De plus, est-ce-qu’un camerounais se dit noir avant de se dire camerounais? …Comme le disait l’article (je ne sais pas si c’est Mabanckou qui l’a écrit) Il se redéfinit lorsqu’il atterrit en France, il se redéfinit parce qu’on lui dit « tu es noir » – et il accepte. Il se définit en tant que Noir. Et, au qualificatif noir on lui a associé, un continent avec tous les maux possibles…finalement il ne se définit pas, on l’a défini. Il n’est plus camerounais, ou senégalais, il est une couleur. C’est terrible, non d’être noirs, mais de se définir par rapport à une couleur à laquelle on a au préalable associé des malheurs. Il y a des français et des non français. De même qu’en Inde, il y a des indiens de différentes couleurs, mais ils sont indiens. Ils gèrent leurs problèmes entre eux.

    Nul ne se définit par rapport à sa couleur de peau. Et, si nous disons que nous sommes Français avant d’être noirs, où est le problème? . Et, si certains blancs y voient un problème, c’est réellement leur problème. La Martinique a été Française bien avant l’Alsace. La couleur de la peau quoiqu’on en dise ne change pas les faits.

  5. Ma mère s’est fait « décapiter » par mon père, avec une « machette », Allez comprendre quelque chose !

  6. Jossassine

    Ce n’est pas possible t’es pas noire. Que t’en veuille aux hommes noirs et que tu te sois tourner vers les blancs à la limite je comprends, je n’en suis pas encore là mais moi aussi ils me dégoûtent.

    Mais comment peut-on détester, descendre sa propre race jusqu’à dire qu’avant l’arrivé des blancs, les noirs ne savaient ni écrire, ni lire. Comment peut-on mépriser autant sa propre race ? C’est une femme noire et un homme noir qui t’ont mis au monde toi ? C’est absolument crazy O-o !!

  7. J’ai déjà dit que tous les blancs ne sont pas parfaits et que tous les noirs ne sont pas mauvais, mais à choisir une vie épanouie, je préfère la culture métissée (je mélange un peu d’Afrique à l’Europe, pour l’alimentation, les us, les coiffures, etc.).
    Certains Pharaons étaient noirs effectivement, d’où la polémique sur la couleur de peau de Cléopâtre (certains disent qu’elle était noire d’autres disent qu’elle était grecque), car le Soudan n’est pas loin… Mais, en Afrique centrale, la tradition reste orale (les testaments sont oraux malgré les écrits existants, certains contrats de travail restent oraux-il n’y a jamais d’écrit, je l’ai vécu…) c’est le « tribalisme, l’animisme et certaines pratiques ocultes + la religion chrétienne ramenée par les occidentaux » qui règne : c’est un mélange de tellement de choses que beaucoup de gens s’y perdent. A ne pas pouvoir choisir une seule voie.

    Je ne justifie pas la traite négrière et toutes les méthodes brutales qui ont été utilisées par les blancs pour emmener certains autres peuples (notamment d’afrique noire sub-saharienne) à l’écriture, mais je me dis, qu’on a évolué et que ce n’est plus la peine de continuer à se positionner en victimes.

    Les dirigeants noirs ne sont pas parfaits non plus, vu comment ils dirigent l’Afrique en ce moment : il y a des guerres-civiles, et d’autres massacres de populations, Bref,
    Si un jour on arrive vraiment à vivre en paix tous ensembles (toutes les races et les communautés), ce genre de débats n’existera plus. L’Europe aussi a connu des tumultes et des massacres, 2 guerres mondiales, mais depuis, on est passé à autre chose.

  8. @ Josassine :

    De quelle couleur étaient les pharaons egyptiens…?

    Ce qui me dérange dans vos propos est cette surexposition des bienfaits de la culture « apportée » par les blancs. Cela revient presque à cette pseudo question de l’effet positif de la colonisation sur le continent africain.

    Laissez moi rire.

    Par ailleurs je pense qu’il est fondé de dire que les hommes noirs finissent par se caser avec des femmes blanches lorsqu’ils ont réussi parce que justement il n’ont plus que cela à portée, ne nous le cachons pas.

    Pour le reste, on peut discuter : incapacité chronique de ces hommes noirs à ne pas nourrir de complexes d’infériorité, inaptitude ou manque de reconnaissance à se tourner vers leur propre culture et les femmes de cette culture pour des raisons inhérentes à l’education souvent…. allons-y

    Mais de grâce, épargnez nous l’apologie de la culture européenne et de son apport, nous n’avons que peu de choses à lui envier en définitive….

  9. Pour Magson de Pazou,

    je ne suis pas dans un conflit avec vous et je vois bien que « la race blanche » vous pose problème.
    C’est Dieu qui a créé les différentes races, mais ce que je veux dire, explicitement, c’est même si on dit que les Blancs sont ceci ou cela (en négatif), il faut leur reconnaître leur grandes capacités à faire partager au monde entier leur savoir et leurs découvertes. Après, on peut toujours discuter sur les méthodes utilisées, mais ce qui est réel c’est que s’ils n’avaient pas été là, l’écriture, la lecture, n’aurait pas vraiment atteint les populations noires… Je connaîs très bien l’histoire africaine et l’Egypte faisant partie du Maghreb, n’aurait sûrement pas eu les moyens matériels ou la volonté d’apprendre à tous les peuples noirs d’Afrique à tenir un stylo, une plume, ou écrire (en hiéroglyphes, l’aphabet, autres langages écrits ou représentés…). La tradition de base africaine est orale à l’origine et celle d’Europe écrite, n’exagérez rien : je suis réaliste, j’ai les pieds sur terre !
    Merci de ne pas carricaturer ma pensée.
    Bonne année 2014, même si dans le fond, je sais que vous me détestez!
    P.S.: C’est réciproque (pour fesse disco), moi aussi, en tant que femme noire, ayant une vie très heureuse et épanouie avec un homme blanc, si jamais je devait être veuve un jour, dans très longtemps, dans un futur lointain, JE NE ME VOIS PAS VIVRE UNE VIE DE COUPLE AVEC un Homme noir, à la rigueur un homme métis je pourrai vivre avec lui, parce qu’il ne se comparera jamais à celui qui partage ma vie (le Blanc).
    Je vous ai déjà écris ma pensée profonde, parce que la plus part des hommes blancs sont doux et généreux : ils ne tapent pas leurs femmes-dans la pluspart des cas (je compte beaucoup d’hommes métis aussi doux et généreux), parce qu’ils ont une mentalité « évoluée », ils ne cherchent pas à tout prix à « avilir » la femme noire…
    Merci de ne pas déformer mes phrases, juste pour avoir une réaction de ma part.

    JO.

  10. Si la race Blanche n’existait pas, vous n’auriez pas pu nous transmettre votre opinion sur cette discussion. Vous seriez analphabete, n’auriez pas pu aller a l’ecole et ecrire votre pensee… Un peu de reflexion de votre part vous ferait un peu de bien : MDR !

    • Vous avez tellement raison, si la race blanche n’existait pas, rien n’existerait en fait. C’est bien connu qu’avant l’avènement des blancs, de l’anglais, hollandais, portugais, espagnol et du français, aucun autre peuple sur terre ne communiquait. Et puis il est arrivé, et là, lumière, nous nous sommes parlés et enfin, nous avons réussi à transmettre notre pensée si arriérée. N’est-ce pas ?

  11. d’ accord avec purplemel,
    quant à josissane, bcp de femmes noires ont dit exatement la même chose que vous et aujourdhui étant en chute libre, elles quémandent les faveurs des hommes noirs.
    suite à vos propos, je comprends maintenant et clairement pourquoi bcp d’hommes noirs jurent qu’ils ne se mettront jamais, voire coucher avec des femmes noires qui ont eu une vie avec les blancs, je comprends mieux maintenant.
    en ce qui concerne la magie, il y en a bcp dans les couples mixtes, j’en sais bcp,
    AH TRISTE RACE, que deviendront certains si la race blanche n’avait pas éxisté( rire)

  12. « Parce qu’ils ne sont entourés que de femmes blanches quand ils réussissent. »

    Cette réponse me satisfait, j’ai pas besoin de lire l’article original.
    Vous avez une page sur Facebook?

    @Purplemel … merci, tout est dit sur cet individu.
    Je pensais etre la seule a ne pas etre authoriser a avoir une opinion contraire a lui.

  13. Bonjour, Yannick !

    Vous résumez ma pensée en carricaturant certains points. Je ne dis pas que TOUS les hommes noirs ou TOUTES les femmes noires sont « sans manières » par rapport à la culture française ou occidentale, je dis « BEAUCOUP » sont comme ça.

    L’intégration ou l' »assimilation » n’est pas chose facile pour certains d’entre eux par refus du modernisme ou par fierté communautaire.
    La sorcellerie ou la violence sont des faits réels et du vécu que vous ne pouvez pas nier. Tous les Blancs ne sont pas parfaits mais la Majorité d’entre eux sont conciliants et pour le progrès des femmes, quelle que soit leur couleur. La Justice n’a pas été inventée en Afrique ou aux Antilles à ma connaissance.

    Ma Belle-Famille me laisse tranquille et je la respecte. On a des relations d’Adultes à adultes, sans prises de têtes, ils sont polis et respectueux même si certains me « détestent », ils ne me le montrent pas, me mettent toujours à l’aise. Mon mari leur a dit dès le départ (il a été très clair) « C’est ma Femme, vous la respectez : Si vous n’êtes pas d’accord, vous sortez ! ». PERSONNE ne peut brancher après de telles paroles, parce qu’il est Ferme et sa mère n’a rien à dire, Point.

    Mon Pseudo je l’ai choisi par rapport au Sirop pour enfants, votre lien n’a aucun sens… J’aurai très bien pu choisir un autre pseudo spontanément comme « Poil de chat », « Justice » ou « Migraine »- ça n’a rien à avoir !!!

    La contraception ce n’est pas ma mère qui me l’a apprise parce que c’est tabou et sale d’en parler, c’est « inciter les filles à la prostitution »- selon ses dires : C’est un Blanc qui m’a appris ça.
    C’est une grande Liberté pour une femme de pouvoir Contrôler son corps, ses maternités et le choix du nombre d’enfants qu’elle veut ! C’est un vrai progrès, peut-être parce que vous êtes un homme, vous n’imaginez pas ce que ça représente pour les femmes ! Avec 7, 8 voir 10 enfants, c’est quasiment impossible pour une femme de travailler, d’être épanouie, de voir son mari comme un homme d’abord avant d’être père de famille. Il y aura toujours des mariages entre hommes noirs et femmes noires, entre femmes blanches et hommes blancs, des mariages mixtes aussi.

    Le monde est Divers et varié, tous les goûts sont dans la nature ! Quand on met plusieurs personnes d’origines différentes ensembles, elles finissent par se mélanger ou pas. ça dépend de plein de choses !

    J’assume tout ce que j’ai dis avant et après : c’est ma pensée profonde et tans pis si vous n’êtes pas d’accord ! Je ne répondrai pas aux attaques systématiques et sans vrais fondements.

    Merci pour votre compréhension…

  14. Parce que s’afficher aux bras d’une femme blanche est plus valorisant que ceux d’une femme noire, on leur ouvre toutes les portes et ils sont « assimilés » à la culture européenne.
    Les femmes noires (beaucoup, pas toutes) sont sans manières aussi et font honte quelques fois : elles parlent fort, sont vulgaires, « fiassent », toisent et ne s’intègrent pas beaucoup à la culture européenne (c’est le cas des maliennes par exemple avec le Ramadan). ça ne passe pas dans certains milieux, si vous êtes invités par exemple à une fête ou chez des amis et que votre femme refuse de manger sous prétexte de la religion « je fais le ramadan » ou « je ne mange pas le porc », ça peut compliquer les relations aussi, « je ne danse pas, c’est péché »… Je ne généralise pas, mais il y a aussi des femmes noires qui en font trop, comme les antillaises par exemples (martiniquaises noires), qui sont hautaines, ne disent pas « bonjour », se suffisent à elles-mêmes, se croient plus blanches que les vraies blanches, vivre avec elles est dès fois un vrai calvaire, elles oublient qu’elles sont noires avant d’être françaises… Et de plus en plus de Femmes Noires qui réussissent en France, en Europe ou au Canada, épousent des Blancs, la réciproque est valable aussi. Parce que les Blancs sont « moins prises de têtes » que les hommes noirs, ils considèrent la femme comme leur égale et non comme une « femme soumise » qui doit toujours dire « oui oui » aux désirs de son mari, même quand elle est contre.

    Je suis une femme noire qui ai réussi en France, je suis Styliste-modliste, je gagne très bien ma vie et je suis mariée à un Blanc dit de souche du nord parce que les hommes noirs je les trouve « pas clairs » et trop directifs, disons compliqués dans la vie de tous les jours. Les Blancs sont francs et directs, ils ne tournent pas autour du pot 20 ans avant de vous épouser, ils vous disent clairement leurs intentions dès le début de la relation, « je t’aime, je veux me marier avec toi ». Ils sont très démonstratifs, sont romantiques, offrent des fleurs, savent prendre le temps de vivre. Mon mari est Cadre supérieur et on s’entend très bien. Au début, tout le monde nous prédisait un échec cuisant, mais ça fait 10 ans qu’on est essemble, 8 ans qu’on est mariés, avec un enfant magnifique. On compte faire 2 autres enfants bientôt pour agrandir la famille.
    Je viens d’Afrique Centrale et là-bas, les mecs tapent les femmes, les battent sans retenue en public et en privé, ils pratiquent aussi la sorcellerie (magie noire)… Prennent une deuxième, troisième, quatrième femme s’ils veulent et vous bafouent, jettent vos affaires dans la rue, quand ils ne veulent plus vous voir. Le dialogue n’existe pas car ils ont TOUJOURS raisons. J’ai choisi un Blanc, parce que je refuse les prises de têtes en couple et je veux vivre et profiter de mon argent sans interdits religieux.
    Beaucoup d’hommes noirs aussi n’aiment pas que leur (s) femme (s) gagne (nt) plus qu’eux et le plus souvent, leur demandent de rester à la maison (femme au foyer) pour s’occuper des enfants, qu’ils vous font en grand nombre pour mieux vous bloquer et vous anéantir (avec 7 ou 8 enfants à charge, une femme ne peut pas fuir son mari ou refaire sa vie, elle est LIGOTéE au moins 20 ans avec lui, voir plus ou à vie). Elle n’est pas libre…

    Pour toutes ces raisons, l’HOMME BLANC représente le progrès, l’émancipation de la femme, la contraception, la LIBERTé, la paix et la justice, l’épanouissement au maximum et l’affranchissement des traditions lourdes ancestrales dèsquelles on a vraiment du mal à se délier « les aïeux ont dit…. ».
    J’imagine que les raisons sont les mêmes ou à peu près similaires, pour les HOMMES NOIRS qui réussissent et préfèrent épouser des blanches. Et puis, la Famille (parents et autres familles élargies) vous laissent tranquilles, en général, quand ils savent que vous êtes avec un Blanc (ils ne peuvent pas vous imposer des traditions à perpétuité)…. Vous êtes LIBRE en gros, de décider de votre vie, vous n’êtes plus sous le poids des traditions. S’il y a un minimum d’amour entre les époux, ces UNIONS sont très solides, et résistent au temps, car ces couples unis restent en gnéral très longtemps ensembles voir toute la vie ensembles, parce qu’il n’y a pas de tièrce personne qui vient pour « détruire » ou « se mêler » de ce qui ne le regarde pas.

    Donc qu’on soit un homme noir ou une femme noire, les raisons sont quasiment les mêmes…

    Salut !!!!

    • Chère Jossasine,

      Je ne reviendrai pas sur les raisons que vous trouvez pour répondre à la question de La Chronique Epicée. Simplement, je me permets de résumer votre vision de l’homme noir :

      – Les noirs sont prises de tête, et violent leurs femmes (« comme une « femme soumise » qui doit toujours dire « oui oui » aux désirs de son mari, même quand elle est contre. ») >>> Les blancs sont des béni-oui-oui, et ne violent jamais leurs femmes.

      – Les hommes noirs sont louches et directifs, renfermés, et très machos (« ils n’offrent pas de fleurs ») >>> Les hommes blancs sont francs et consensuels, ouverts et féminisés

      – En Afrique centrale, les hommes tapent leurs femmes, en public et pratiquent la sorcellerie. >>> En Europe, les hommes blancs ne tapent pas leurs femmes, surtout pas en public et ne pratiquent pas la sorcellerie

      – Les hommes noirs sont polygames et répudient leurs femmes >>> Les hommes blancs sont monogames et ne chassent pas leurs femmes.

      – Les hommes noirs ont toujours raison et imposent leurs interdits religieux >>> Les hommes blancs ont toujours tort, sont malléables et conciliants avec leurs interdits religieux

      – Les hommes noirs n’aiment pas que leurs femmes gagnent davantage qu’eux >>> Les hommes blancs aiment que leurs femmes gagnent plus qu’eux

      – Les hommes noirs font des enfants à leurs femmes pour les emprisonner >>> Les hommes blancs ne font pas des enfants pour garder leurs femmes

      – Les familles de noirs vous envahissent et vous imposent leurs traditions ancestrales >>> Les familles de blancs vous laissent tranquilles.

      En conséquence, l’homme blanc « représente le progrès, l’émancipation de la femme, la contraception, la Liberté, la paix et la justice, l’épanouissement au maximum et l’affranchissement des traditions lourdes ancestrales desquelles on a vraiment du mal à se délier. » >>> Et l’homme noir représente le passé, la soumission de la femme, l’amour sans protection, le totalitarisme, la guerre et l’injustice, la déprime au maximum et l’acceptation des traditions ancestrales.

      C’est marrant ! quand j’ai vu ton pseudo, j’ai immédiatement pensé à l’affaire de la josacine contaminée (http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_la_Josacine_empoisonn%C3%A9e). Puis, je t’ai lue et je me suis demandé comment nous, le peuple noir, avions fait, pour en arriver là.

      Allez, puissiez-vous, ton mari et toi, vivre un amour éternel et fructif.

      YDM

  15. « travail de démolition », le terme est très juste.

  16. Lol je vois que tu connais le fameux site de ce négre complètement aliéné. En parcourant ces articles j’en vient à me demander si ce type est vraiment noir. Est-il possible de vomir autant d’immondices sur ta propre race, sur la femme qui t’a donner la vie ?
    Le pire c’est que le type refuse le débat, complètement hermétique aux avis divergeant du sien, persuadé qu’il à raison sur toute la ligne. Et bien sur jamais aucun texte, ni statistiques, ni études sur ce qu’il avance, bien sûr… Il a raison, un point, un trait.
    Les commentaires n’allant pas dans son sens ? Il les efface, tout simplement.

    Cependant je pense que son article n’aura pas la même teneur que le tien. En bon négre de maison qu’il est je prédis qu’il va justifier ça en faisant une thèse sur la vulgarité, la sauvagerie, la laideur, la noirceur, la médiocrité et l’inculture des femmes noires qui forcerait les hommes noirs à aller vers le femmess blanches cultivées, belles, élégantes et authentiques.
    Les paris sont ouverts lol !

Leave a comment