Affrontons la Chine sur la qualité, pas sur la muraille

Le PLD s’oppose au projet de la Commission Européenne d’imposer 47% de droits de douane aux panneaux solaires chinois.

La Commission Européenne projette d’imposer 47% de droits de douane aux panneaux solaires chinois à partir du 6 juin. La majorité des pays membres, et notamment les Allemands, ont heureusement remis en cause cette fausse bonne idée. Les motifs de cette mesure protectionniste sont idéologiques et certainement pas économiques.
L’histoire nous apprend qu’ériger des barrières n’a jamais conduit à la prospérité économique. Cela a surtout freiné les échanges au détriment de nos consommateurs et de nos entreprises, et enclenché des guerres protectionnistes nuisibles à tous. Les mesures de rétorsion peuvent vite coûter cher à nos exportateurs déjà fragilisés par les charges que la France fait peser sur leurs épaules.

Le dumping du marché des panneaux solaires par la Chine a abouti à une profusion excessive de producteurs, et mené à de multiples faillites chinoises, notamment celle du premier exportateur mondial actuellement en sursis, Suntech. En attendant que le taux de change du yuan soit complètement libéré de la manipulation de l’État chinois, il faut rappeler que la politique chinoise n’explique pas le déficit commercial français. La Suisse, pays à l’industrie aussi forte que son taux de change, est exportatrice nette. L’Allemagne également, malgré des salaires ouvriers plus élevés que ceux des Français. L’origine de la faiblesse de l’économie française n’est pas à chercher dans un cours de change mais dans le coût et les rigidités de l’État providence.

Le niveau de nos ingénieurs et, plus largement, de nos talents, nous permettra de redresser notre balance commerciale le jour où nos entreprises seront soulagées de la masse de réglementations et de charges qui captent leurs ressources et brident leur développement, notamment à l’international. Ce n’est surtout pas le moment d’entamer une guerre protectionniste qui viendrait menacer leur stratégie commerciale dans la durée vers l’Asie. Le PLD demande au gouvernement français d’afficher une position claire sur ce sujet.

 

Le Parti Libéral Démocrate (PLD) a été fondé en 2008 par son président Aurélien Véron. Il a rassemblé depuis cette date des personnalités issues de la société civile (Arnaud Dassier, Anne Bourdu, Gaspard Koenig, Eric Juramy, Vincent Benard, Louis-Marie Bachelot) et du monde politique (Charles Beigbeder, Thierry Mouillac, Thomas Zlowodzki). Lors des élections législatives de juin 2012, 70 candidats ont porté ses couleurs. Il est parti membre de l’UDI depuis janvier 2013. Le PLD est aujourd’hui le seul parti politique qui porte l’héritage libéral français. partiliberaldemocrate.fr (http://www.partiliberaldemocrate.fr/)

** Contact Presse : Mathieu Beaufrère 06 67 42 25 92 presse@p-l-d.fr

Be the first to comment on "Affrontons la Chine sur la qualité, pas sur la muraille"

Leave a comment