Yann Perreau – A genoux dans le désir : textuellement médiocre

Yann Perreau

Yann Perreau (1976 ) est un auteur-compositeur-interprète québécois, spécialisé dans le rock-électro et la chanson à texte

Yann Perreau s’intéresse tôt à la musique et à l’écriture. Ses parents possédaient un restaurant-bar où se produisaient de nombreux groupes musicaux, chansonniers ou DJ. À partir de l’école secondaire, il cite parmi ses influences Arthur Rimbaud, Charles Baudelaire, Émile Nelligan pour la poésie, puis Jack Kerouac, Mick Jagger et Jim Morrison pour le rock, en plus de Richard Desjardins chez les Québécois2. Parmi ses premières idoles, on compte Michael Jackson, Corey Hart, Madonna, puis le rock des années 1970 que ses frères lui font découvrir, comme Led Zeppelin, The Doors ou John Lennon ou les groupes punk de l’époque

Source : wikipedia

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ?

 

 

Évaluation textuelle de cet album – A genoux dans le désir – est de  soit 8.34/20 (83.48/10).

Yann perreau à genoux
Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocreà éviter

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

C’est du Cali en plus jeune et en mieux écrit. Mais du Cali quand même. Beaucoup d’amour et d’envie, peu de qualités. Seul point intéressant; il assume ses textes et les publie sur son site.

 

À genoux dans le désir

 

 

1. Vertigo de toi (avec Catherine Major)

Je ne vois pas le jour
Où l’on ne se verra plus
Tenir la nuit debout [1.75]
À se toucher
Vivre la folie avec toi
Se lever au coucher de soleil
Voir des geais bleus à deux [1]
Écoute comme il fait beau

Je suis vertigo de toi!
Vertigo de toi!
Je suis vertigo de toi! [1]

Quand tu es à la salle de bain
Mon oreille adore tes petits bruits
Et quand tu réapparais
L’on se sourit
Si j’ai l’air un peu étourdi [3]
C’est à cause de toi

J’aimais bien suivre des yeux
Les trop belles inconnues
Mais depuis toi, oh crois-moi bon dieu [2]
Je ne les vois plus [2]

Quand j’ai atterri en toi
Après tant de départs annulés
La vie s’est emparée de moi [1]
Et m’a donné toutes les envolées [-1]

Avec toi je suis debout
Même quand je suis couché

Source : Yann Perreau

Evaluation YDM,

–  Rimes    10.75/27 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  12.5/32  soit   7.81/20

 

 

2. Acrobates de l’éternité (avec Marie-Pier Veilleux)

Île de musique
Naufragé chez toi
Je suis en état [2]
D’un péché démentiel
Depuis toi, j’ai la bête immortelle
T’es mon plus bel accident
Mon intempérie sexuelle [3]

T’as mis le nez dans mon jeu
La main sur mon butin
On a tout misé sur nous
Le ciel d’or fou est à nous [1]
On s’étend dans l’herbe bleue
L’horizon nous prend dans ses yeux [3]

À force d’escalader l’arbre d’aimer
On devient des acrobates de l’éternité [-1]

Tes jambes autour des miennes
En rivières et en fleuves
Toujours devenir des étoiles filantes de jour
Dans des cieux parallèles
À la ligne de départ, à l’arrivée
Le désir nous mord de plaisir

Grand merci à l’électricité
Qui coule dans nos veines
Qu’allons-nous devenir sans nous?
Près de toi, je penche la tête
Comme un cheval sauvage
Avant de partir pour mieux revenir [1]

Depuis que je suis né
J’ai toujours su que j’allais te rencontrer [-1]
Toi mon garde du fou que je suis
Mon passage à niveau
Ma compagne de bistrot [2]

Source : Yann Perreau

Evaluation YDM,

–  Rimes    10/32 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  10.75/37  soit   5.81/20

 

 

3.  Ce sourire qui ne ment pas (avec Eleni Mandell)

En chien de fusil collé sur toi
Tu prends ton bain dans mes pensées
J’ai ce sourire qui ne ment pas
Je suis nulle part et tout partout à la fois [2]
Tu es si douce, tu es si belle
Dans tes jeans à genoux dans le désir
J’ai ce sourire qui ne ment pas
Des petits démons dansent au fond de moi [2]

Dis-moi pourquoi sommes-nous si peu
À être si bien?
Dis-moi pourquoi est-ce si rare
D’être deux par deux comme les oiseaux?

Tu es sauvage et fabuleuse
Tes jambes dressées comme deux cobras

Diablesse en exile dans la jungle de l’amour
Les arbres t’applaudissent de tous leurs oiseaux
Je ne touche plus à terre, je décolle avec eux
Mes deux yeux dans ton corps merveilleux
Je fais du surplace comme un grand saumon bleu [3]

Comme c’est bon de perdre le Nord
Comme sur un ballon, on vit jusqu’au bord [2]
Total abandon, total je décolle
Vers un ciel sans fond
J’ai des rages de toi comme de chocolat

Il n’y a pas de mur pour les miracles de l’amour

Source : Yann Perreau

Evaluation YDM,

–  Rimes    9/25 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écouté, pas noté
–  Flow                        Pas écouté, pas noté

Sous-total  9.5/28  soit   6.78/20

 

 

4. La goutte (avec Ines Talbi et Queen KA)

Sur le grand plateau
Où tu danses en rodéo [2]
Tu vis sur mon front
Et moi sur le tien
Quand tu t’éclates TAC!
Sur le grand plateau
Je slalome et zigzague
ZAG! ZAG! [2]
Sur ta peau…[2]
Entre les grains de beauté
Dans les courbes, dans les vallées [-1]
Je déambule sur ton corps en fièvre
Je prends le tunnel de la mort
Aux lèvres [2]
Puis ta langue me snappe
SNAP! SNAP! [1]
Mais je reste
Je suis toujours [1]
Je crie de peur et de joie
Du haut de nos ébats [2]
Tu me jettes par terre
Tu me jettes DOWN!
Mais j’remonte et je revis
Je me roule en toi
Je suis la goutte que tu n’essuies pas [2]
POW! POW!

C’est la démence
Quand tu danses [2]
Dans ce cabaret sauvage

Tes mains sont mes complices
Dans le vice [2]
Je suis moite de toi
Tu es moite de moi
Nous sommes moites de nous
BOUH! BOUH! [2]

PRRA!
Je suis la goutte que tu n’essuies pas [2]
POW! POW! POW! POW! POW!

Tu m’enlèves, tu m’envoûtes
Tu me lèves, tu me goûtes
J’applaudis l’immensité d’être une goutte  [2]

Source : Yann Perreau

Evaluation YDM,

–  Rimes    24/41 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  25.5/46  soit   11.06/20

 

 

5. Les temps sont au galop (avec Marie-Pierre Arthur)

Que nous arrive-t-il?
On ne touche plus à terre
Notre paradis est-il [1]
Le prochain enfer? [2]
Explique-moi la guerre humanitaire
Les balles blanches, le nucléaire sécuritaire [2]
Ne regarde pas derrière ni devant
Ferme plutôt les yeux vers le haut
Les temps… Les temps… [2]
Les temps sont au galop… [2]

Ils nous trimballent en rodéo débile
Jouer dans les lignes à haute tension
Baigner dans les mers d’huile [2]
Manger du poisson au poison [2]
Faut casser la farandole
De ces troupeaux d’hommes froids
Débarquer d’la course folle [2]
Pis faire entendre nos voix [2]

Vois les jours gris du futur
Dans le miroir fracassé
Et le peuple baisé dur [2]
Pendu à leurs colliers [-1]
Quand mes frères restent couchés
Je me demande si je dois continuer
Ou partir comme la fumée [-1]
Mais j’peux pas pas bouger… [0]
Quand la ville se réveille dans les klaxons
Je joue dans le trafic, je mets mes bouchons [2]
Pis mes bottes en peaux d’animaux
J’pars à chasse aux salauds [2]

Source : Yann Perreau

Evaluation YDM,

–  Rimes    21/30 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  23.5/35  soit   13.42/20

 

 

6. Qu’avez-vous fait de mon pays (avec Salomé Leclerc)

Qu’avez-vous fait de mon pays
Qui n’existe pas?
Qu’avez-vous fait de mon pays [1]
Qui n’existe plus?

Du bois, des champs, des montagnes
Des lacs et des rivières
Du monde en ville et en campagne [2]
Qui doit en être fier [2]

J’entends crier que c’est fini
Non, moi je n’y crois pas
Aimer notre terre comme si c’était nous
C’est la sauver de nous [1]

Fleuves et fjords magnifiques

Ne manque que la musique [2]

Source : Yann Perreau

Evaluation YDM,

–  Rimes    8/14 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  9.25/19  soit   9.73/20

 

 

7. Le bonheur est à côté, pas de l’autre côté (avec Elisapie Isaac)

Nous sommes deux dans la ville
À imiter la vie des chats
Pourquoi on ne fait pas [2]
Comme les pigeons et les nuages?
Partons pour nous maintenant
Au lieu de rester
À regarder passer la parade [2.25]

Le bonheur est à côté
Pas de l’autre côté [1]

On marche sur les pavés
Souvent sans rien nous dire
Le soleil passe pour nous éblouir  [2]
quelques secondes
Sous les arbres qui frémissent

Quand tu me fixes
En tourterelle triste [1.75]
J’entends la symphonie
Des anges du monde
Seul le regard gentil
Des gens seuls
Nous nourrit [3]

De saison en saison
Je te vois embellir

L’écureuil dit oui
Les pigeons aussi
Les nuages aussi [2]

Partons

Source : Yann Perreau

Évaluation YDM,

–  Rimes    14/27 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0/1 pt
–  Flow                        0/1 pt

Sous-total  14/32 soit   8.75/20

 

 

8. Le cœur a des dents (avec Lisa LeBlanc)

J’paye le prix d’avoir aimé
On m’avait pourtant dit
Que c’était pas méchant
Mais j’ai vite compris [2]
Que le cœur a des dents [2]

J’paye le prix d’avoir aimé [1]
Dans mes abysses
De folie incarnée
Chus bordé d’vices [2]
J’aime la vie… à me l’enlever [-1]

La solitude pis moé
On est colocs
Pis fuck! [2]
C’est moé qui paye le loyer [0]

Pis j’purge ma foire
En loges d’artiste en crise
Où les miroirs [2]
Me font la bise [2]

Source : Yann Perreau

Évaluation YDM,

–  Rimes    12/18 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  13.5/23  soit   11.73/20

 

 

9. Merci la Vie (avec Ariane Moffatt)

Ce matin du fond de mon trop grand lit
Laisse-moi t’écrire [1.5]
La plus zen de toutes les chansons d’aimer

Non, rien n’est terminé
Rien n’avait commencé [-1]
Notre amour était un horizon
Où les oiseaux ne vivent pas vieux

Ensemble on a explosé
Et quand la chimie s’est éteinte
Y’avait quelqu’un au coin du bar
Pour te ramasser [-1]

Laisse-moi te dire
Qu’à un moment donné
Sans manger, ni dormir
J’ai pensé en finir [3]

Maintenant je me sens revenir en vie
Y’a même une fille ou deux
Qui volent dans mes nuits
Merci la Vie [3]

Je te veux des bonheurs
Comme ceux qu’on a connus ensemble
T’en souviens-tu?

D’avoir pu te prendre dans mes bras
D’avoir vécu tant de tempêtes
Qui nous ont vu couler puis remonter [0]

Mais nous n’étions pas pour l’éternité
Grâce à toi, j’ai oublié la mort
Et connu le béton d’aimer [-1]

Source : Yann Perreau

Évaluation YDM,

–  Rimes    4.5/28 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écouté, pas noté

Sous-total  5/31  soit   3.22/20

 

 

10. Au bord du petit lac avec femme fontaine (avec Claude Péloquin)

Ce matin, au bord du petit lac
J’ai surpris deux animaux heureux
Et j’ai vraiment voulu
Que l’on soit comme eux [2]

Le paradis de chasse est là, tout près
Il fleurit sur nous
Je le sens briller
Plein de sa liberté [-1.5]

Nos corps couchés
Se moulent à la vallée [-1]
On tourne avec la terre
Les yeux grands ouverts [2]
Détachés des souvenirs
On fixe l’avenir [2]

Nous sommes gravés
Sur tous les bouleaux
Ça parle de nous dans la clairière
Avec toi je veux chasser dans l’absolu
Mordre dans les chairs de la vie
Jusqu’à l’os magnifique [1.25]

Partout autour de nous
C’est la brisure
Qui ment et qui fait mal
À force de respirer

Ils ont choisi le toujours
Pourquoi pas nous? [1.75]

Source : Yann Perreau

Évaluation YDM,

–  Rimes    7.5/26 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écouté, pas noté

Sous-total  7.5/29  soit   5.17/20

 

 

Pour conclure


Évaluation textuelle de cet album – A genoux dans le désir – est de  soit 8.34/20 (83.48/10).

Yann perreau à genoux

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocreà éviter

 

 

Osez le bon sens !

 

YDM

 

Be the first to comment on "Yann Perreau – A genoux dans le désir : textuellement médiocre"

Leave a comment