Võ Nguyên Giáp, le grand stratège méconnu qui remporta la guerre d'Indochine et la guerre du Vietnam

Võ Nguyên Giáp est né en 1911 ou 1912 à An Xá (Viêt Nam). Il fut un général vietnamien pendant la guerre du Viêt Nam et la guerre d’Indochine, vainqueur de la bataille de Ðiện Biên Phủ.

 

Au plus simple et au plus court, le général Vo Nguyên Giap est entré dans l’histoire militaire et les études militaires et stratégiques de politologie de son vivant, admirés par ses amis et ennemis loyaux, dont le général français Raoul Salan et le général américain William Westmoreland. Même après la capitulation inconditionnelle de la garnison française de Ðiện Biên Phủ en mai 1954, les Français ont refusé longtemps de conférer le titre de « général » à Võ Nguyên Giáp, ce dernier n’ayant fait aucune académie militaire et encore moins l’École Militaire de Paris. Il a appris à faire la guerre en la faisant. Grand intellectuel, il a bloqué l’opération « Xénophon » de secours pour Ðiện Biên Phủ, sachant que Xénophon fut le général qui a commandé la « Retraite des Cinq Cents » de l’armée d’Alexandre après la tournée en Inde et Perse.

 

Né en 1911 à An Xá, dans la province du Quảng Bình, Võ Nguyên Giáp est un fils de mandarin. Dès l’âge de 14 ans, il commence à militer contre la présence française. Il reçoit l’éducation du lycée français et participe au mouvement communiste dès les années 1930. Il poursuit des études d’histoire, de droit et d’économie à Huế, puis à Hanoï. Dans cette ville, le poète réunionnais Raphaël Barquisseau est son professeur. En 1937, Giáp devient lui-même professeur d’histoire à l’école Thang-Long à Hanoï et adhère au parti communiste en 1939.

 

L’année suivante, celui-ci fut déclaré illégal. Il s’enfuit en Chine, où il devient le protégé de Hồ Chí Minh, qui fera de lui un solide aide militaire. En 1944, il fonde l’Armée Populaire Vietnamienne (APV). Après le coup de force des Japonais du 9 mars 1945, il profite de la disparition de l’administration française pour intensifier le recrutement de membres du Viêt-minh

 

Võ Nguyên Giáp devient ministre, chargé des forces de sécurité, du premier gouvernement Hồ Chí Minh, et à ce titre organise des « purges ». En 1946, il est nommé ministre de la Défense nationale de la république démocratique du Viêt Nam. C’est lui qui dirige les actions militaires contre les Français. Il est notamment le vainqueur de la bataille de Ðiện Biên Phủ (mai 1954), qui provoquera le départ français et qui lui vaudra une reconnaissance et une grande estime de son peuple et de son armée.

 

Lire la suite ici

 

Malheureusement, il existe peu de matériel en langue française pour mettre en lumière le génie militaire de Giáp et l’on comprend facilement que tout a été fait pour éviter de faire connaître médiatiquement ce grand stratège militaire dans le monde. Voici un reportage très intéressant sur Sun Tzu et l’art de la guerre. Il est en anglais malheureusement mais les préceptes de Sun Tzu sont illustrés par la science de la guerre de Giáp.

 

https://www.youtube.com/watch?v=g0v1dtWYCTk

 

 

Aujourd’hui, seules les académies militaires et le monde militaire savent qui est Giáp. Honneur et respect doivent lui être rendus en tant que grand patriote et stratège émérite du 20ème siècle. Car Giáp, le vietnamien, a remporté la guerre d’Indochine et du Vietnam face à la France et les États-Unis, 2 superpuissances mondiales. Qui dit mieux ?

C’est très probablement le plus grand stratège militaire contemporain, à élever au rang de Jules César, Genghis Khan ou Alexandre le Grand. Võ Nguyên Giáp, rappelez-vous de ce nom. Le général Võ Nguyên Giáp.

 

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Võ Nguyên Giáp, le grand stratège méconnu qui remporta la guerre d'Indochine et la guerre du Vietnam"

Leave a comment