VickyLuckyDuck

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Acte I

Chaque parcelle de la rue
Du tabac jusqu’au carrefour
Mon regard court
Derrière ma verrue

J’ai l’impression d’être beau
Apprêté comme un gigolo
J’attends devant un tutti frutti
Digne de ce boui-boui

Où j’ai rendez-vous avec l’amour
Mon cœur coule une bielle
A chaque passante qui accourt
Dévale devant mes prunelles

Vers notre Grand Véfour
Et puis, c’est le flash, une étincelle
Je craque, c’est elle
J’ai la bite des grands jours

Elle a des Bôtchô agressives
Putain ! Je me déride
Elle entre, me fixe, je salive
Plus qu’un pas, je me décide

– Bonsoir !
Bonsoir !
ça va !
– ça va !… Asseois-toi
Tu m’excuses ? J’ai raté ma correspondance à Pasteur
– Ce n’est pas grave ! Je suis là depuis un quart d’heure
– Tu bois quoi ?
Un coca, merci !
– Je t’en prie !
Et toi ! Tu prends quoi ?
– Je te prends toi !
Comment ?
– Je te prends toi !
Ce sera 300 euros la nuit, mon chou !
– Ah!…
Tu ne croyais tout de même pas …
– Non, non…. Du tout…

 

Be the first to comment on "VickyLuckyDuck"

Leave a comment