Un brillant élève américain confesse avoir tué ses parents pour un iPod

Vincent Parker, 16 ans, a confessé avoir brutalement tué ses parents une semaine avant Noël, au tribunal tôt cette semaine, rapporte WTKR. Selon l’adolescent, il est devenu enragé à cause des punitions administrées par ses parents, « comme mon père qui a pris mon iPod et d’autres choses ».

Sa mère, Carol, était la première victime ciblée dans l’attaque vicieuse. Le brillant élève de seconde dit qu’il a aveuglé sa mère avec un spray de piment avant de la poignarder dans l’œil et la frapper au visage et à la tête avec une batte de baseball et un pied de biche « jusqu’à ce qu’elle cesse de respirer ».

Quand le père de Vincent, Wayne revient chez lui à Bland Street, il a subi la même expérience. Vincent confesse avoir frappé son père avec le pied de biche d’abord avant de le poignarder à plusieurs reprises. Carol est morte dans sa chambre. Wayne, toutefois, a survécu assez longtemps pour dire ce qui s’est passé à la police. Même si l’élève a initialement essayé de convaincre la police que son père était l’agresseur lors de l’altercation, il a fini par reconnaître qu’il en était l’auteur.

« Je me souviens juste que je suis devenu fou, » a-t-il dit aux enquêteurs. « C’est de la faute de mon père. Toutes ces choses comme mon père qui me prend mon iPod et des trucs. »

Mercredi, Vincent a plaidé coupable pour deux meurtres au second degré.

« Il est un jeune garçon intelligent, » a dit le grand-père du garçon, Allen Taylor, père de Carol Taylor. « Il est bon à l’école. Je ne sais pas ce qui s’est passé. »

Étrangement, l’avocat de la défense Emily Munn a expliqué à la cour qu’une évaluation psychiatrique a montré que Vincent était « à la fois sain et intelligent ». Même s’il sera condamné comme un adulte pour ces crimes violents, Munn dit qu’elle a requis que l’ado passe une partie de sa vie dans une prison pour jeunes. S’il reçoit la sentence maximale pour les crimes commis, il passera des décennies derrière les barreaux. Son grand-père, toutefois, espère qu’il aura une sentence clémente.

« Je veux qu’il ait une forme d’aide, » a-t-il dit. « L’aider à grandir et devenir un homme raisonnable. S’excuser de ce qu’il a fait. Je lui ai dit de demander le pardon de Dieu pour ce qu’il a fait. »

« Nous devons laisser cela à Dieu, » poursuit-il. « C’est le seul qui peut nous aider maintenant. »

Les enquêteurs restent perplexes à propos de ce qui a poussé l’ado à péter un plomb pour des actes de discipline aussi routinières.

 

 

 

Par Jazmine Denise Rogers

Madamenoire

 

 

Be the first to comment on "Un brillant élève américain confesse avoir tué ses parents pour un iPod"

Leave a comment