Stromae – racine carrée : textuellement merdique

Stromae

 

Stromae [stromaj], de son vrai nom Paul Van Haver, né le 12 mars 1985 à Bruxelles, est un auteur-compositeur-interprète belge d’origine belgo-rwandaise. Il s’illustre autant dans le hip-hop que dans la musique électronique en passant par la chanson française.

 

 

Source : Wikipedia

 

 

 

PRINCIPES DE NOTATION DES TEXTES DE RAP

 

 

Sortiraparis

 

Évaluation textuelle de cet album – Racine carrée – est de  soit   7.79/20 (109/14) 


 


Il peut donc être qualifié d’album textuellement merdique

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

C’est vraiment merdique. Vraiment !

 

 

 

 

Racine carrée

 

 

 

 

1.  Ta Fête

Il est l’heure.
Fini l’heure de danser.
Danse, t’inquiète pas tu vas danser.
Balance toi, mais tu vas te faire balancer.
Défonce toi, mais tu vas te faire défoncer. [-1]

Tu aimerais faire, ta fête.
Ta mère veux te la faire aussi, ta fête.
Le juge voudrait te faire, ta fête.
Tout le monde te fera aussi, ta fête. [1]

Tu sors trop , du moins c’est ce qu’ils disent.
Ils parlent trop, c’est pourquoi tes oreilles sifflent. [1.5]
A qui la faute, c’est la faute à autrui hein.
C’est les autres, toi tu n’as qu’une seule envie. [2]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    3.5/13 pts  soit   4.03/15

–  Profondeur                             0/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  5.53/25  soit   4.42/20

 

 

 

 

2.  Papaoutai

Dites-moi d’où il vient
Enfin je saurais où je vais
Maman dit que lorsqu’on cherche bien [2]
On finit toujours par trouver [-1]

Elle dit qu’il n’est jamais très loin
Qu’il part très souvent travailler
Maman dit « travailler c’est bien » [1]
Bien mieux qu’être mal accompagné [0]

Pas vrai ?
Où est ton papa ?
Dis-moi où est ton papa ?
Sans même devoir lui parler [0]

Il sait ce qu’il ne va pas [2]
Ah sacré papa
Dis-moi où es-tu caché ?
Ça doit, faire au moins mille fois que j’ai [-1]
Compté mes doigts [1]

Où t’es, papa où t’es ?

Où, t’es où, t’es où, papa où t’es ? [1]

Quoi, qu’on y croit ou pas
Y aura bien un jour où on y croira plus
Un jour ou l’autre on sera tous papa
Et d’un jour à l’autre on aura disparu [2]

Serons-nous détestables ?
Serons-nous admirables ?
Des géniteurs ou des génies ?
Dites-nous qui donne naissance aux irresponsables ? [3]

Ah dites-nous qui, tiens, [2]
Tout le monde sait comment on fait les bébés
Mais personne sait comment on fait des papas
Monsieur Je-sais-tout en aurait hérité, c’est ça

Faut l’sucer d’son pouce ou quoi ? [2]
Dites-nous où c’est caché, ça doit
Faire au moins mille fois qu’on a, bouffé nos doigts [2]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    16/33 pts soit    7.27/15

–  Profondeur                             2/4 pts
–  Punchlines/Styles               0.5/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.5/0.5 pt

Sous-total  11.52/25  soit   9.21/20

 

 

 

 

3.  Bâtard

Je suis, j’étais, et resterez moi ni l’autre.

Tête droite ou tête gauche.
Tes beaufs ou bobo de Paris.
Soit tes l’un ou soit tes l’autre. [1.75]
Tes un homme ou bien tu péris. [2]
Tutrices ou péripatéticiennes.
Féministe ou la ferme.
Soit tes machos soit homo.
Météphobes ou sexuel. [2.25]
Mécréants ou terroristes.
Tes veuch ou bien tes barbus.
Conspirationniste, illuminati, mitomaniste ou vendu. [2]
Rien du tout ou tout tout de suite. [1.75]
Du tout au tout indécis.
Entre change d’avis imbécile.
Flamand ou Wallon.
Bras ballant ou bras long.
Finalement t’es racistes. [2.25]
Mais tes blanc ou bien tes marrons. [3]

Ni l’un ni l’autre.
Batard tu es.
Tu l’étais et tu le restes.
Ni l’un ni l’autre,
Je suis, j’étais et resterai moi.

Heinnn pardon, monsieur ne prend pas partie.
Monsieur n’est même pas raciste.
Vu que monsieur n’a pas de racine. [1.75]
D’ailleurs monsieur à un ami noir.
Et même un ami Arien.
Monsieur est mieux que tout ça.
D’ailleurs tout ça ne sert à rien. [2]
Et vaux mieux ne rien faire que de faire mal.
Les mains dans la merde ou bien dans les annales.
Trou du cul ou bien nombrils du monde.
Monsieur ce la pète plus au haut que son trou de balle. [3]
Surtout pas de coup de gueule faut être calme.
Faut être doux, faut être calme. [1]
Faut être dans le coup , faut être branchouille.
Pour être bien partout. [1.5]

 

 

 

Source  : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    24.25/39 pts soit    9.32/15

–  Profondeur                             1/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  11.32/25  soit   9.05/20

 

 

 

 

4. Ave Cesaria

Evora, Evora

Les effluves de rhum dans ta voix, me font tourner la tête
Tu me fais danser du bout des doigts, comme tes cigarettes [2]
Immobile, comme à ton habitude,
mais es-tu devenue muette
Ou est-ce à cause des kilomètres, [1.75]
que tu n’me réponds plus ? [1.5]

Evora, Evora, tu ne m’aimes plus ou quoi ?
Evora, Evora, après tant d’années
Evora, Evora, une de perdue, c’est ça ? [2]
Evora, Evora, je te retrouverai, c’est sûr

Souviens-toi de la première fois,
où nos regards s’étaient croisés
Même que ton œil disait merde à l’autre, surtout à moi [2]
Mais pourquoi moi, alors que les autres te trouvaient bien trop laide
Peut-être que moi je suis trop bête, mais je sais t’écouter [-1]

Ave Cesaria,
chapeau pour la route à pieds
Nue est, et nue était, [-1]
Diva aux pieds nus, restera [2]
Et à vie Cesaria, et à la mort aussi
Aux brigades, tu embrigadas des millions de soldats dans ta patrie [2]
Donc garde à vous Cesaria,
tu nous as tous quand même bien eus
Ah tout le monde te croyait disparue, mais tu es revenue [2]
Sacrée Cesaria, quelle belle leçon d’humilité
Malgré toutes ces bouteilles de rhum,
tous les chemins mènent à la dignité [2]

Oh Sodade…

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    15.25/29 pts soit    7.88/15

–  Profondeur                             2/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  12.13/25  soit   9.70/20

 

 

 

 

5.  Tous les mêmes

Vous les hommes êtes tous les mêmes
Machos mais cheap
Bande de mauviettes infidèles
Si prévisibles, non je ne suis pas certaine, que tu m’mérites
Z’avez d’la chance qu’on vous aime [2.75]
Dis-moi « Merci » [2.25]

Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous au prochain règlement
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous sûrement aux prochaines règles

Cette fois c’était la dernière
Tu peux croire que c’est qu’une crise
Matte une dernière fois mon derrière, [2]
il est à côté de mes valises
Tu diras au revoir à ta mère, elle qui t’idéalise [3]
Tu n’vois même pas tout c’que tu perds
Avec une autre ce serait pire
Quoi toi aussi tu veux finir maintenant ?
C’est l’monde à l’envers ! [2]
Moi je l’disais pour t’faire réagir seulement… [2]
toi t’y pensais

Facile à dire, je suis gnangnan
Et que j’aime trop les bla bla bla
Mais non non non, c’est important [2]
Ce que t’appelles les ragnagnas [2]
Tu sais la vie c’est des enfants
Mais comme toujours c’est pas l’bon moment [2]
Ah oui pour les faire là tu es présent
Mais pour les élever y’aura qu’des absents [2]

Lorsque je n’serais plus belle
Ou du moins au naturel
Arrête je sais que tu mens
Il n’y a que Kate Moss qui est éternelle [3]
Moche ou bête, c’est jamais bon !
Bête ou belle, c’est jamais bon !
Belle ou moi, c’est jamais bon !
Moi ou elle, c’est jamais bon !

Tous les mêmes, tous les mêmes, tous les mêmes et y’en a marre
Tous les mêmes, tous les mêmes, tous les mêmes

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    25/37 pts soit    10.13/15

–  Profondeur                             1/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  12.13/25  soit   9.70/20

 

 

 

 

6.  Formidable

Formidable, formidable
Tu étais formidable, j’étais fort minable
Nous étions formidables
Formidable [2]

Oh bébé – oups ! – mademoiselle
J’vais pas vous draguer, promis juré
J’suis célibataire, depuis hier putain !
J’peux pas faire d’enfant et bon c’est pas – Eh reviens ! [2]
Cinq minutes quoi ! J’t’ai pas insultée [0]
J’suis poli, courtois, et un peu fort bourré
Et pour les mecs comme moi, vous avez autre chose à faire, hein
Vous m’auriez vu hier... [2]
J’étais… [-1]

Eh tu t’es regardé, tu t’crois beau
Parce que tu t’es marié, mais c’est qu’un anneau [2]
Mec, t’emballe pas,
elle va t’larguer comme elles le font chaque fois [2]
Et puis l’autre fille, tu lui en as parlé ?
Si tu veux je lui dis, comme ça c’est réglé
Et au p’tit aussi, enfin si vous en avez [0]
Attends trois ans, sept ans, et là vous verrez [0]
Si c’est…

Et petite – oh pardon ! – petit
Tu sais dans la vie y’a ni méchant ni gentil [2]
Si Maman est chiante, c’est qu’elle a peur d’être mamie
Si Papa trompe Maman, c’est parce que Maman vieillit, tiens [2]
Pourquoi t’es tout rouge ? Ben reviens gamin !
Et qu’est-ce que vous avez tous, à me regarder comme un singe, vous ?
Ah oui vous êtes saints, vous ! [2.75]
Bande de macaques !
Donnez-moi un bébé singe, il sera… [1.5]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    17.25/31 pts soit    8.34/15

–  Profondeur                             0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  10.34/25  soit   8.27/20

 

 

 

 

 

7. Moules Frites

Sais-tu ce qu’il m’a dit Paulo
Ou que son petit doigt lui dit, plutôt
Quand ce dernier se lève, c’est qu’une coquille de rêve, est sortit de l’eau [3]
Et là il chante :

Paulo aime les moules frites, sans frites et sans mayooo

Yo yo yo, yo yo yooo [2]

Mais avant qu’il passe à table
Il boit toujours un verre de blanc,
Pour oublier l’exécrable [2]
Sur et si âcre goût de l’océan. [2]
Et il est tellement agile, Paulo
Qu’il ne doit même pas supplier,
Et c’est à chaque fois si facile
Mais cette fois-ci elle est un peu moins fragile que ce que Paulo imagine, [1.75]
Mais du moment qu’elle criait : [-1]

Mais il aurait du s’en méfier, Paulo
Car on ne sait où elle s’est baignée, plus tôt [1]
Comme elle était contaminée, Paulo ne chantera plus
Ou peut-être, une fois enterré, Paulo
On chantera tous :

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    10.75/20 pts soit    8.06/15

–  Profondeur                             0/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  9.06/25  soit   7.24/20

 

 

 

 

8. Carmen

L’amour est comme l’oiseau de Twitter
On est bleu de lui, seulement pour 48 heures [2]
D’abord on s’affilie, ensuite on se follow
On en devient fêlé, et on finit solo [2]

Prends garde à toi
Et à tous ceux qui vous like
Les sourires en plastiques [2]
sont souvent des coups d’hashtag [1.75]

Ah les amis, les potes ou les followers
Vous faites erreur, vous avez juste la cote [2]

Prends garde à toi
Si tu t’aimes
Prends garde à moi [2]
Si je m’aime [1]

Garde à nous.
Garde à eux.
Garde à vous [2]
Et puis chacun pour soi

Et c’est comme ça qu’on s’aime s’aime s’aime s’aime
Comme ça consomme somme somme somme somme

L’amour est enfant de la consommation
Il voudra toujours toujours toujours plus de choix
Voulez voulez-vous des sentiments tombés du camion [2]
L’offre et la demande pour unique et seule loi [2]

 » Mais j’en connais déjà les dangers moi
J’ai gardé mon ticket et s’il le faut j’vais l’échanger moi

Et s’il le faut j’irais m’venger moi
Cet oiseau d’malheur j’le mets en cage
J’le fait chanter moi  »

Un jour t’achètes, un jour tu aimes
Un jour tu jettes, mais un jour tu payes
Un jour tu verras, on s’aimera
Mais avant on crèvera tous, comme des rats [2]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    20.75/33 pts soit    9.43/15

–  Profondeur                             1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  12.98/25  soit   10.38/20

 

 

 

 

9. Humain à L’eau

Moi humain Papou
Primaire et pas vous ?
Si évoluer c’est ça
Moi j’évolue pas pour un sous [3]

Moi parler des glaciers
Si couler moi fâché [0]
Je saurai où te chercher
Quand comme moi tu seras perché [0]

Mais oui oui retiens-moi bien
Piercing tout comme les tiens
Le même trou qu’à la couche d’ozone
Je te le ferai à l’étui pénien [3]

Mais vole, vole, voyage
Fais-les tes reportages
Mais pot de colle, crache loin [1]
Dans votre bol de potage [3]

Dans votre monde de gotha
Moi ? Je n’en voulais pas
Évidemment que tu crois [2]
Mais on se tait

Quand on ne sait pas [1]
Ta bouche, gros bêta,
Écoute, la nature est
Ne vous étonnez pas
Ça pue le coup d’état [3]

Humain à l’eau

Mais petit modernisé
Pourquoi tu me parles mal ?
Je respecte les Pygmées [2]
Donc respecte les Maassaï

Je respecte ton terrier
Respecte mes terres
Je respecte les insectes
Donc respecte les mammifères [2]

Je te l’explique encore
Moi devoir définir
Toi pas comprendre,
Pas parler
Ou plutôt réfléchir ?

Le pauvre il faut l’aider,
Son pote il faut l’aider
Donc déléguer au délégué
Qui déléguera au délégué [0]

Imbécile tais-le
Même si *tchip* tais-le [1]
Trop risqué d’être écouté
Même à telle, telle ou telle heure

C’est un euphémisme
Oui je t’idéalise
Et la culture de la bêtise [2]
De ça oui je suis raciste [1.75]

Ça fait quatre fois qu’ton hélico passe
Et tout l’village a les boules
Passez, passe mais faites gaffe
Hun
Si un jour il s’écroule [2]

Y’a pas d’gang ou de police
Nan ce n’est pas la zone ici
Les jaguars ne roulent pas
Chez moi c’est l’Amazonie [2]

Ou c’était, pour ce qu’il en reste
Mais garde les tes arbustes
Touche encore un poil à ma forêt
Ton pénis j’en ferai des bûches
Toi et toutes tes perruches [2]

Tes Christophe Colombus
Trop tard pour les excuses [2]
Au nom du déluge
3G, 4G ou déchet
Oubliez, G8, G20 ou j’ai chié
Et j’ai bien caché [-1]

Vous décidez de ça à notre insu
Moi aussi j’aurais aimé être entendu [2]
Donc arrêtez de suite
Vous êtes stupides ou quoi
Les études ne donnent aucune science infuse [1.75]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    35.5/76 pts soit    7.00/15

–  Profondeur                             0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  8.75/25  soit   7/20

 

 

 

 

10. Quand C’est ?

Mais oui on se connait bien
T’as même voulu t’faire ma mère hun
T’as commencé par ses seins
Et puis du poumon à mon père [2]
Tu t’en souviens ? [3]

Cancer, cancer, dis-moi quand c’est ?
Cancer, cancer, qui est le prochain ?
Cancer, cancer, oh dis-moi quand c’est ? [0]

Et tu aimes les petits enfants
Décidément, rien ne t’arrête toi
Et arrête de faire ton innocent [2]
Sur les paquets de cigarettes
« Fumer tue », tu m’étonnes
Mais tu m’aides

Cancer, cancer, oh cancer

Quand c’est, quand c’est
Que tu cesses tes avances ?

Que tu pars en vacances ?

Quand est-ce que tu y penses ?

Ça nous fera des vacances [3]

Qui est le prochain ?

Qui est, qui est, qui est le prochain ? [1]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    11/22 pts soit    7.5/15

–  Profondeur                             1/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  9.75/25  soit   7.8/20

 

 

 

 

11. Sommeil

Tu pourras m’dire tout c’que tu veux
Sous tes fous rires et tes grands airs
C’est pas la peine,
Tu peux mentir à qui tu veux

Tu souris trop pour être heureux [3]
Tu m’fais d’la peine [1]
J’t’aime quand même moi
J’suis pas tes potes

Ni ton boss ou tes collègues moi [1]
Mais tu m’prends vraiment pour un con
Tu crois qu’tu m’endors
Mais même derrière ton masque
Tes cernes en parlent encore [2]

Tu n’as pas sommeil
Le froid, la soif, la dalle, t’as tout
Mais tu n’as pas sommeil [1]
Ta mère, ta femme, ta fille, t’as nous

Ton toit, ton taf, ta caisse, tes sous [3]

La vie, santé, bonheur
Avoue que tu n’as pas sommeil

Si on sortait prendre l’air
Au lieu d’me prendre pour de la merde [1.75]
Prends-moi la main
Sinon à quoi on sert nous ?

À part faire la fête
Mec j’l’ai assez faite moi
On s’voit demain [2]

Et si je compte et je compterai pour toi
Je te conterai mes histoires
Et je compterai les moutons, pour toi [1]

Et je compterai les moutons

Avoue [1]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    16.75/32 pts soit    7.85/15

–  Profondeur                             1/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.10/25  soit   8.08/20

 

 

 

 

12. Merci

 

Instrumental

 

Source : parolesmania

 

 

 

 

 

13. Avf

« Allez vous faire… ! »

Toujours les mêmes discours, toujours les mêmes airs,
Hollande, Belgique, France austère. [2]
Gauches, ou libéraux, avant-centres ou centristes,
Ça m’est égal, tous aussi démagos que des artistes. [2]

Je n’dis pas c’que j’pense, mais j’pense c’que je dis.
Quand je vois c’que j’vois, et c’que valent nos vies
Pas si surprenant, qu’on soit malpolis. [3]
Donc vas-y follow ma folie, m’a follow, follow me now !

Censé devenir un jeune cadre dynamique,
J’ai toujours été qu’un jeune stressé qui panique. [2]
C’est marqué sur nos actes de naissance en italique,
On a tous un pied dans l’hôpital psychiatrique. [2]

La nuit dans la bouteille, la journée dans les bouchons,
Depuis quand je suis dans les pompes de Monsieur Tout-le-monde ? [1.75]
La ville dans les oreilles, la fumée dans les poumons,
Des moutons, des moutons, des moutons… [2]

Pardonnez mon petit langage
Là j’ai bu du 10 ans d’âge
Les médias font trop de chantage [3]
Vous m’avez pris pour un esclave ?

Debout c’est l’heure du taf
Faut bien limiter la casse
De-demande à RaelSan
On va tous finir en cage ! [2]

Riches, et malheureux,
Mais heureusement qu’on a l’euro.
C’est cool nan, mais si coûteux, [2]
Que l’argent est à couper au couteau. [2]

Et ça taf pour dépenser,
D’arrache pieds et ça pour que ça marche
Cracher, cracher du cash [2]
Et se saigner jusqu’à être balafré

C’est pour les mecs avec qui j’ai grandi pendant des années, [0]
Sans pour autant qu’ils me renient par rapport au succès, [-1]
Tu sais bien la vie c’est paro, pas la peine d’en faire un fromage,

demande aux tits-pe qui maraudent dans les tier-quar

J’ai rien de ssé-ca, je me casse, on se capte un de ces quatre [1.75]
Allez vous faire foutre, j’ai un match de foot

Montez sur scène, allez tous vous faire huer !
Marchez dans les rues, allez tous vous faire juger ! [0]
Passez sur le billard, allez tous vous faire tuner !
Signez sur des contrats, allez tous vous faire plumer ! [0]

J’allume la télé pour cracher sur des connards que j’déteste
J’ai 300 chaines, pense à la quantité d’insultes que j’déverse [1.75]
On dit qu’j’fais preuve de gentillesse, je fais vraiment preuve de faiblesse
Faudrait leur faire payer leurs dettes, avant que je meure de vieillesse. [2]

Allez vous fermer les yeux
Longtemps, et puis restez hors-jeux ? [2]
Un peu démagos ou envieux
C’est vrai qu’on est un petit peu des deux [2]

 

 

Source : rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    32.25/51 pts soit    9.48/15

–  Profondeur                             0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  12.73/25  soit   10.18/20

 

 

 

 

14.  Papaoutai (Feat. Angel Haze)

 

Reprise

 

Source : rapgenius

 

 

 

 

 

16. Pipi au lit

Cette fois, je promets de faire un effort de ne pas me mouiller
Je m’dois de promettre d’atteindre les scores que vous réclamez [-1]
C’n’est pas, mon corps mais bien ma tête qui a du mal à se concentrer
Ch’ui pas bête, les profs aussi l’disent mais j’aime trop regarder les mouches voler-er-er [-1]

J’aimerais que, comme elles mes ailes m’éloignent de la merde des fois
J’en rêve si profondément que je me lève et vois [2]

Que j’ai fait pipi au lit
Mais c’est la première fois

Oui ça m’arrive parfois

J’avoue, mais j’ai tellement froid [3]

Je sais que je nage
Mais y-a-t-il un âge, [2]
Pour verser des larmes?
J’ai essayé d’être vache

Ou cash, je suis trop lâche pour ça
Mais bien sûr qu’je m’efforce
Que je contracte de toutes mes forces [2]
Mais je n’ai pas la hargne [1.5]

Mes rêves de mouches, à moitié licornes reviennent au galop et m’tachent
J’aimerais que, comme elles mes ailes m’éloignent de la merde des fois
J’en rêve si profondément, et merde laissez moi [1]

J’en rêve si profondément que j’espère et crois [1]
Que je continuerai, continuerai, continuerai, continuerai
Que je continuerai-ai, que je continuerai, que je continuerai-ai, que je continuerai-ai-ai [1]

A faire pipi au lit
Ce sera la dernière fois!

Au moins ça me réchauffera [1]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    12.5/27 pts soit    6.94/15

–  Profondeur                             2/4 pts
–  Punchlines/Styles               0/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.19/25  soit   8.15/20

 

 

 

 

 

Pour conclure,

 

 

Sortiraparis

 

 

Évaluation textuelle de cet album – Racine carrée – est de  soit   7.79/20 (109/14) 

 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement merdique

 

 

 

 

Osez le bon sens !

 

YDM

21 Comments on "Stromae – racine carrée : textuellement merdique"

  1. bonjour (ou bonsoir ^^) , pour ma part je ne viens pas critiquer votre analyse du moins pas de façon aussi virulente, je suis plutôt ouverte aux critiques objectives et constructives, néanmoins dans le cas de votre analyse je trouve qu’il est dommage de s’arrêter a un barème sans donner de commentaire rédigé, car on ne comprend pas forcément toutes les notes attribuées, j’espère que vous prendrez en considération ma remarque ainsi que le temps pour donner plus de crédibilité a vos jugements

    • Bonsoir,

      Je prends note de vos remarques.

      Concernant le barème, il suffit de cliquer sur « PRINCIPES DE NOTATION DES TEXTES DE RAP » pour les textes de rap ou « Comment fonctionne l’évaluation textuelle » pour les autres genres musicaux.

      Pour le commentaire, j’en fais toujours un court dans la section « Qu’ai-je pensé de cet album ? ». Mais, si l’on comprend le barème, on peut soi-même se faire une idée de ce qu’il faut penser de la qualité stylistique de l’album décrit.

      En vous remerciant pour votre pondération,

      YDM

  2. Cher ami, quand tu commenceras par restituer les textes dans leur intégralité sans les écorner de tes propres fautes de français, alors tu pourras éventuellement t en porter le critique. Commence par rechercher les mots que tu ne connais pas dans un dictionnaire (de phonétique, ce sera plus simple). Cheers

    • Cher ami,

      Je te remercie pour ton attention

      1. Tu es le premier à avoir les cojones de laisser ton nom et ton prénom avant d’attaquer. C’est sympa !
      2. Concernant les textes, si tu ne te prenais pas pour Lucky luke, tu constaterais qu’ils sont issus d’autres sites spécialisés dans la publication de paroles de chansons. Quand je le fais, je marque bien qu’il est de BI. Et pour retrouver l’intégralité des textes, il faut cliquer sur la « source ». Clic droit sur le nom du site.
      3. Idem pour l’orthographe. Je n’ai pas le temps de corriger tous les textes que je récupère. Tu m’en vois vraiment désolé. J’essayerai d’être plus vigilant. Mais je reconnais volontiers que je commets encore trop de fautes à mon goût. Je vais m’améliorer.
      4. Pour comprendre le principe, il faudrait que tu cliques sur « Comment fonctionne l’évaluation textuelle ? ». Clic droit, une fois de plus.
      5. Je te remercie pour le conseil sur le dico de phonétique, je ne savais même pas que cela existait.

      Voilà Paulo, j’espère avoir étanché ta soif

      YDM

  3. Waouh… mais quelles notations…
    Bon, je l’avoue, j’aime énormément les chansons de Stromae, en particulier pour leurs textes justement.

    écoutes, je ne sais pas si tu as compris tous le sens de ses paroles, il faut croire que non… tu devrais peut être revoir la profondeur du texte, et trouver les sous entendus… parce que là, AVF et Carmen, qui ont peut être un des sens les plus explicites les plus « faciles à comprendre » (et encore on peut trouver pas mal de réflexions) sont les mieux notés. Alors que je t’assure, si tu écoute cet album pour le texte, il est loin d’être merdique.

    (à oui, et quelques fautes dans les textes aussi. Ta touche ‘ ne marchait pas quant tu as réécrit « bâtard » ?)

  4. Je suis tout à fait d’accord avec Aurélie, pour une fois que les paroles racontent quelque chose.
    Romain, je suis désolée mais je ne vois vraiment pas en quoi Stromae est un branleur, il a fait des études, il travaille, comme tout le monde. Je ne comprend pas non plus pourquoi tu dit qu’il « se la pète et se prend pour la réincarnation de Jacques Brel » premièrement il n’est pas fier du tout, deuxièmement ce sont les gens qui écoutent Stromae qui l’ont comparé à Brel, pas lui.
    LOL « en maque d’authenticité et de personnalité », c’est surement un des artistes français qui a le plus de personnalité, un des seul qui se démarque de la soupe populaire qu’on a l’habitude d’entendre à la radio.
    Ah oui c’est sûr que les paroles sont simples si on ne fait que les écouter sans chercher à comprendre un minimum. Ce sont des textes qui diffusent beaucoup d’émotions, en contraste avec une musique électronique. Personnellement j’aime beaucoup.

  5. Au fait ? La prochaine chanson, c’est « caca dans la couche » ???

  6. Stromaé !! N’importe quoi, le branleur opportuniste, qui se la pète et se prend pour la réincarnation de jacques Brel… je rêve! Évidemment tous les incultes en maque d’authenticité et de personnalité, pourrons s’identifier à ce truc médiatique et le défendre, car ils n’ont pas d’autres aspirations que de vénérer des idoles en faisant totalement abstraction d’eux-mêmes … si tu ne comprends pas ce que je viens d’écrire, achète un dictionnaire ou retournes à l’école !!!

  7. Désolée mais votre «  »Grille d’évaluation » » me fait beaucoup rire, 8/10ème sont consacré aux rimes alors que la rime de fait pas la chanson. Aucune argumentation par rapport aux notes données. De plus j’aimerais bien connaitre vos connaissances musicales pour vous permettre de juger aussi mal, où sont les références pour le « Flow », la « Profondeur » le « Style ». (Au passage on écrit intensivité, et pas intentivité)
    C’est sur que si on se contente de lire on comprend pas hein, il faut réfléchir un peu ce que vous ne semblez pas faire. Et quand on n’est meme pas capable de recopier des paroles correctement, le mieux c’est de ne rien dire.
    En conclusion on peu dire que votre «  » »analyse » » » de racine carrée est belle et bien merdique

  8. Enfin un mec qui dit la VERITE…Des textes pourris, une « musique » de daube, u ne voix perrave…Streumachin ou la daube ultime et absolue de la musique.

    Le Justin Bieber de la prose franchouillarde, une blague absolue qui prouve que de nos jours les gens sont de plus en plus cons et analphabètes….De la bonne daube qui marche sur un « buzz », et les idiots accourent en disant « oh il nous fait DANSER sur des trucs tristes »…Danser ? Y a de quoi se foutre une balle tellement c’est pourri et moisi.

    Streumachin qui fait en prime l apologie de la pedophilie, c’est la merde ultime, le Justin Bieber Belge et la preuve que notre « humanite » actuelle s’y connait autant en musique et bon son et textes qu’un moine tibetin en tringle à rideaux chez IKEA !

    MERCI DE DIRE LA VERITE BANLIEUE IMMIGREE !!!!!

  9. alors a mon avis,tu fais ca juste pour te faire remarquer,au moin essaie dargumenter au lieu de mettre des notes merde!!tu tes crut ou?en cp…

  10. Malgré que votre critique plus que négative, elle est intéressante. Pourquoi vouloir descendre un artiste qui écrit enfin des textes qui ont un semblant de sens ? Ces chansons ne parlent bien heureusement pas toute d’histoires d’amour banales et de pauvres vies de célébrités.
    Si on le voulait on trouverait tous des erreurs mais dans chez les meilleurs artistes, mais pourquoi critiquer quelque chose de subjectif comme la profondeur et l’inventivité en même temps que votre technique analyse de rimes, Qu’il elle est au contraire totalement objective, bien que personnelle.

    Dénoncée moi comme une Stromaette si vous le désirez, mais j’ai du mal à comprendre et à prendre au sérieux votre analyse !

  11. Tu es sérieux là ? 0 points de profondeur ? Si t’en met 0 à Stromae tu va en mettre où ? Sur Booba ? Tu n’as sûrement pas du tout compris le sens des paroles et leur profondeur justement… 18/20 pour moi sans hésiter.

  12. Je suis content car ta critique négative ma permis de trouver les paroles sur ton blog.
    Et par le même coup de me faire apprécier encore plus ce chanteur.
    Le paradoxe c’est que même si apparemment tu le déteste tu contribue à ça popularité.
    Regarde plus loin que les apparences, plus loin les statistique et les régles.
    Apprécier avec ce que l’on ressent, sans réfléchir juste avec l’émotion.

  13. Tu n’as absolument rien compris au sens caché de ses textes, et encore moins à son talent.
    « Tres peu de style, un vocabulaire un peu limite, et zero inventivite » c’est une blague ? Il révolutionne la musique électro avec un seul album ! Il balaie plusieurs styles de musique, il est capable de nous donner envie de danser sur des sujets plutôt graves. Pour moi il mérite largement plus d’intérêt que ça.

    http://www.youtube.com/watch?v=Kl0gL59tCYI
    http://www.youtube.com/watch?v=xA2vtHRiupA

  14. Je n’ai pas vraiment saisi la profondeur de cette critique, je dois donc être littérairement pauvre. Poète vos papiers! Poète, Papier!
    A bien y penser, votre système, cher blogueur est bien inventif et vous permet de ne point user du verbe dont vous manquez peut-être?

  15. Il faut quand meme y aller pour n’attribuer quasiment aucun point de »profondeur » aux textes de stromae!
    Tres peu de style, un vocabulaire un peu limite, et zero inventivite, on avait tous remarque bien sur! C’ est dailleurs pour ca que toutes les critiques le qualifient de Genie!

    • En effet, ce sont ces mêmes critiques qui ont aussi qualifié Philippe Catherine de génie de la chanson française. Ce qu’il produit n’est d’aucune consistance et je crois d »ailleurs avoir été très large dans mon évaluation. C’est sans doute quelqu’un de très sympathique mais ces textes sont faibles.

  16. Quand t’auras le quart de son talent d’écriture et de maitrise de la langue française, des allitérations et des assonances, des métaphores et des comparaisons… tu pourras tenter de le noter.
    D’ici là, apprends avant de commenter et de critiquer.

Leave a comment