Saule – Géant : textuellement bon

Saule

 

Saule, de son vrai nom Baptiste Lalieu, est un auteur-compositeur de musique belge.

Il compose ensuite la musique du film « Cowboy » de Benoit Mariage, puis écrit un album pour Stéphanie Crayencour avant de se pencher sur son troisième album « Géant », sorti à nouveau chez 30 février et réalisé par Charlie Winston. On retrouve d’ailleurs sur l’album le titre Dusty Men, duo franco-anglais entre les deux artistes. Pour ce dernier album, Saule a quitté ses Pleureurs1. En studio, il est entouré du batteur anglais Ché et du guitariste français Thomas Semence. Sur scène, il est rejoint par le bassiste français Daniel Marsala, également musicien de Charlie Winston.

 

 

Source : Wikipedia

 

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ?

 

Évaluation textuelle de cet album – Géant – est de  soit   12.78/20 (140.67/11).  

 

 

pias

 

 

 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement bon à découvrir

 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?
C’est la première fois que les notes attribuées sont moins élevées en début d’album et excellentes au fur et à mesure qu’on approche de la fin. C’est juste ce que devrait être un album de variétés. Belle écriture, belle finition, belle homogénéité. A offrir à toutes les oreilles que l’on estime.

 


 

Géant

 

 

1. Home sweet home

Portez-moi sur la route
Tirez-moi de mon lit
Habillez tous mes doutes [2]
Montrez-moi qu’une seule vie m’suffit [2]
Traînez-moi sous les arbres
Plongez-moi sous la pluie
Ressuscitez moi l’âme
Chantez moi la comptine de l’oubli [2]
D’où je suis je n’vois plus le paradis
Est-ce qu’une seule vie me suffit ? [2]

Home, home sweet home
Me disais-je au fond du lit
Tout au bout de mon

Je veux mourir dans un jardin
Pouvoir choisir ma home

Puis portés disparus
Ils chercheront jours et nuits
Mon corps à moitié nu [2]
Creuseront rivière, plaines, prairies [2]
Mais d’où je suis je trouverai le paradis
Partir le cœur léger
Et ne rien regretter [0]
Au milieu des roseaux
Le cœur est un oiseau qui vole [1.5]
Partir le cœur léger
Sans plus se demander [-1]

Home

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    12.5/27 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  14.75/32  soit   9.21/20

 

 

 

 

2.  Mieux Nous Aimer Encore

Si je tremble, que fais tu ?
Si j’avance, me suit tu ?
Si je tombe, où es tu ? [1]

Est c’qu’on peut compter l’un
Est c’qu’on peut compter l’un [1]
l’un sur l’autre…

Si je crie, m’entends tu ?
Si je souffre, me soigneras tu ?
Si j’explose, m’éteins tu ? [0]

C’est une petite question qui nous revient,
et si c’était le seul chemin pour s’aimer encore
Mieux nous aimer encore ? [1]
L’un et l’autre

Alors l’un contre l’autre,
on marche auprès de l’autre,
on vit même avec l’autre,
on meurt l’un sans l’autre,
on vit à travers l’autre,
on se suit, l’un derrière l’autre, [0]
mais quand on fait les cons,
quand on remonte ce qui vraiment compte,
est ce que pour toi je compte ?
Est ce que pour toi vraiment je compte ? [1.75]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    4.75/23 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  6.5/33  soit   3.93/20

 

 

 

 

3.  Dusty Men

Au bout du cimetière
Dans l’allée tout au fond
A six pieds sous terre, [2]
A deux on se morfond [2]
Moi j’avais mon style, toi t’avais ton style
Existe-t-il un autre style ? [1]

Hey toi l’Englishman, enlève donc ton chapeau

Poussière tous les deux

Hou, hou, hou, hou
Poussière, danse dans la poussière, suis nous. [2]

 

 

Source  : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   7/10 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  9/15  soit   12/20

 

 

 

 

4. Chanteur bio

Dans la doublure de mes habits
De mon joli pull canari [2]
Sur toutes mes bouteilles de vin rouge
On a collé des étiquettes sur tout c’qui bouge [2]

Les films, les bouquins, les chansons
Ne font pas figure d’exception [2]
Du coup j’ai trouvé mon filon
Sur la planète je crois qu’je suis premier du nom [2]

Je suis le chanteur bio
100% naturel
Bio ma dégaine de la tête aux orteils [2]

100% végétal
Mon nom à moi c’est Saule
Y’a qu’à voir
Pose-toi sur ma branche
Renifle un pétale [2]

Tourne tourne tourne
Tourne le bouton
Dans la radio

Que du mauvais son [2]
Dans ton auto [2]

On a combattu la malbouffe
Mais la musique de fast-food [1.75]
Faut qu’un justicier lui barre la route
Y a pas de doutes [2]

Il faudrait un super héros
Une sorte de Nicolas Hulot
Avec trois lettres sur son dos [3]

B… I… O…
Tout l’monde, tout l’monde

Oui, comme l’arbre
Les pieds dans la boue
Mais en éventail

Comme les choux fleurs
Et les p’tits beurres [2]
Maintenant y’a les chanteurs

Sur la pochette de mon album
On a collé un gros sticker [2]

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   26.75 /38 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  29/43  soit   13.48/20

 

 

 

 

5. Type normal

Vous avez hurlé
Devant Elvis
Devant Lennon
Ou bien devant Janis [2]

Marilyn Monroe
Qui nous montre un bout de cuisse
Et c’est la terre entière
Qui a le poil qui s’hérisse [2]

On a fondu devant les yeux de James Dean
Les chanteurs latinos à la Ricky Martin [2]
Aujourd’hui on fantasme devant des androgynes
Qui s’dandinent dans des pubs où ils enfilent des jeans [2]

Et moi, et moi, et moi
Dans la liste, j’suis tout en bas [2]
Et s’il fallait me décrire
J’pense que ça m’ferait pas plaisir [2]

J’ai des kilos en trop
Et des poils disgracieux
J’suis pas beau, j’suis pas laid
J’suis juste entre les deux [2]
J’suis un type normal
Un type normal

Tout c’qu’il y a d’plus normal [1]

J’suis pas proportionné
J’ai des cernes sous les yeux
Quand j’passe à la télé [-1]
J’me trouve toujours affreux [2]

Comme un type normal

Normal

On se dit que mon physique est atypique, je crois
Un sport quand j’en pratique c’est toujours une seule fois [2]
J’ai des tas d’abonnements que je paie tous les mois
Et comme vous, moi non plus j’y retourne pas [2]

Le matin je déjeune avec des biscuits que je trouve
C’est souvent ceux de ma maman qui me surcouve [2]
Puis je prends un verre d’eau pour m’donner bonne conscience
Mais mon bidon garde toujours sa belle excroissance [2]

Y’a Batman, Superman, Spiderman et Pacman
Bioman et Jordan, Zinedine Zidane [2]

Et puis moi
Juste un type normal

Y’a Cartman, Jackie Chan
Nicole Kidman, Kenobi, Obi-wan [2]
Mais ça m’est bien égal [1]

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    29/44 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  30.25/49  soit   12.34/20

 

 

 

 

6.  Rien que pour soi

N’avoir juste
Qu’une seconde
A soi
Même si
La terre gronde [2]
On a
On a qu’à s’dire qu’elle pourra bien tourner deux secondes
Sans moi [3]
J’voudrais juste [1]
Une seconde

Et même
Si le temps nous mène [2]
Par le bout du nez
Si on se laisse
Emporter [-1]
Quand même
J’emmène
Un peu de moi-même [1]
Dans un pays où on a le droit d’exister
Rien que pour soi, rien que pour soi

On a qu’à s’dire que la seule chose vraiment qui compte
C’est soi
J’voudrais juste une seconde [1]

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    9/23 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  11.75/28  soit   8.39/20

 

 

 

 

7. Le bon gros géant

On m’appelle le bon gros géant
Et je ne sais plus trop depuis quand [2]
Sans doute depuis que tout un tas de gens
M’ont donné ce surnom charmant [2]

Tous ces petits jurons d’antan
Finalement, avec le temps [2]
Je crois que je ne m’en soucie plus tant
Ou du moins plus autant qu’avant [2]

Paratonnerre, ou géant vert
La mauvaise herbe de travers [2]
J’en ai connu des poésies
Pour mes guiboles qui s’entortillent [2]
Mais à mesure que le temps passe
On accepte sa foutue carcasse [2]

J’suis pas fait comme tout le monde
(ça c’est bizarre, c’est bizarre, c’est bizarre)
Et même à des kilomètres à la ronde
J’en ai connu du monde [2]

Mais jamais des comme moi, ça non
Jamais des comme moi

Je crois bien que déjà tout petit
On me disait : << Mais reste assis>> [2]

Y a tant d’années que ce grand corps
Rêvait de crier haut et fort [2]
Laissez-moi courir sur l’herbe verte
Le bon gros géant vous emmerde [1.75]

A tous les nains, les gros, les borgnes
Les cyclopes et les gens difformes [1.5]
Je dédie ce dernier couplet
Et l’ambassadeur, je me fais [-1]
Des bouboules et des Gargamelles
Des vieux binoclards et des filles pas belles [2]

A tous les joufflus, les ventripotents
Les édentés, les dégoûtants [2]
Les toqués, les gros, les anorexiques
Les fibro-myalgiques et les épileptiques [2]
Les chauves, les bossus
Les pieds en canard, les gens trop poilus [2]
Je vous ouvre les bras béants
Mes deux bras de bon gros géant [1]

Et si j’avais su haut comme deux fois trois pommes
Que descendu parmi les hommes [2]
Dans leur coeur ils me feraient roi
Roi des plus démunis que moi [2]
J’aurais grandi comme Artaban
Fier comme un bon gros géant [1]

Le bon gros géant

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    36.25/47 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  38.75/52  soit   14.90/20

 

 

 

 

8. It’s just a song

Avant que la nuit vienne
Perchée sur son balcon
Elle murmure un poème [1.75]
It’s just a song [2]

Pendant que d’autres dorment
La lune en toile de fond
Sur les toits, elle fredonne [1.75]
Un petit air sans nom [2]

Les gens disent qu’elle est folle
Quand elle parle aux flocons
C’est l’unique symbole [2]
C’est l’unique trait d’union [2]

Pour se rappeler de celle
Dont elle n’a qu’un prénom
Dans un lambeau de ciel [2]
Elle écoute sa chanson [2]

C’est une chanson
Rien qu’une chanson
Qu’elle lui envoie là-haut

Un doux baiser
A l’enfant qui
L’a quittée bien trop tôt [2]

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    17.5/22 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  20/27  soit   14.81/20

 

 

 

 

9. L’économie des mots

Parlez moi le moins possible
Ne me parlez plus du tout
Les mots sont inaccessibles [2]
Les mots tuent, les mots rendent fou [2]

Les beaux discours trop pénibles
Ne m’inspirent que du dégoût
Lis dans moi dans moi comme dans un livre [1.75]
Ne parlons plus du tout [2]

Et chantera le silence
Et nos gestes parleront pour nous
Parleront pour nous [1]

Trop de promesses à tenir
Qu’on ne tient pas jusqu’au bout
Les mots se mettent à mentir [2]
Et nous mettent à genoux [2]

Trop de mots tuent nos yeux
Trop de mots entre nous deux
Ne parlons plus c’est mieux [3]

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    15.75/18 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  18/23  soit   15.65/20

 

 

 

 

10. Inventaire de notre amour

On a perdu l’art de se plaire
Nos gestes et nos belles manières [2]
Se sont envolés dans les airs
Notre amour s’est évaporé

Comme la fumée d’une théière [2]
Un peu comme l’écume et la mer
Comme les fourchettes et les cuillères [2]
Il a fallu nous séparer [-1]

300 sanglots, 32 gifles, 2 coups de poing
3 seaux dans la figure, 600 coups de coussin [2]
Il se passe de discours
L’inventaire de notre amour [2]

18 valises, 6 chemises déchirées
Je compte même plus les crises
ça dépasse le millier [2]
Et deux cœurs qui s’effondrent
Pour clôturer les comptes [1.5]

Il nous a fallu manquer d’air
Puis dans le chagrin nous complaire
Pour nous ressentir nécessaire
Nous nous sommes mis à nous manquer

Et ça n’est pas à la légère [2]
Que je reviens genoux par terre [2]
Avec une bague sertie de pierres [2]
Te demander de m’épouser [-1]

200 bouquets, 3 voyages, un saphir
Une robe de mariée pour te reconquérir [2]

600 convives, 200 nappes en tissus
Un château, un banquet, quand on aime
On n’compte plus
3 cartes de crédit avec plus rien dessus [3]

Moi qui pensais finir pépère
Main dans la main vieillir au vert
Mon petit rythme de croisière
Fut bouleversé bien entendu

Car voyez-vous les inventaires [2]
Il nous faut les faire et refaire [2]
Suffit d’une virgule de travers [2]
Et on reprend depuis l’début [2]

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    30.5/39 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  33.5/44  soit   15.22/20

 

 

 

 

11. Vieux

Il nous faudra plus que des mots
Pour tuer notre solitude
Il faudra nouer les cœurs gros [2]
La route sera rude [2]

Là où nous allons, il n’y a pas
De place pour les âmes en peine
Et les mamans ne borderont pas [1]
Ceux qui tomberont dans le sommeil [1.5]

Il n’y aura que le ciel
Pour faire briller nos yeux
Et on perdra nos ailes [2]
Quand nous deviendrons vieux [2]

Il n’y aura plus le sourire
D’une belle inconnue
Il n’y aura plus de désir [2]
A peine quelques reflux [2]

Le ronron d’un chien fatigué
La nuit nous bercera
Devant la télé allumée [-1]
Un jour on s’éteindra [2]

 

 

Source : paroles2chansons

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    15.5/20 pts
–  Punchlines              1.25/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  19/25  soit   15.2/20

 

 

 

 

 

Pour conclure

 

 

pias

 

 

Évaluation textuelle de cet album – Géant – est de  soit   12.78/20 (140.67/11).  

 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement bon à découvrir

 

 

 

Osez le bon sens !

 

YDM

 

Be the first to comment on "Saule – Géant : textuellement bon"

Leave a comment