Saez – Miami : textuellement médiocre

Saez

Damien Saez, né le 1er août 1977 à Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie, est un auteur-compositeur-interprète français.

 

Source : wikipedia

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ?

 

Évaluation textuelle de cet album – Miami – est de  soit 9.78/20 (107.64/11).

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocreà risquer

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

Oui, médiocre ! Même moi j’ai été surpris. Saez, c’est un genre musical à lui tout seul. Son précédent album,  Messina, sorti l’année dernière, contient 3 CDs de 27 chansons. Difficile de maintenir le niveau et d’allier quantité et qualité. Ceci pourrait expliquer cela. Son relâchement scriptural est donc compréhensible.  Il n’en demeure pas moins l’un des artistes les plus doués de sa génération. A son actif déjà, de nombreux classiques.

Néanmoins, je trouve sa pochette pseudo subversive, simplement ridicule. C’est répétitif, éculé, de la provoc à deux balles.

 

Miami

 

1.  Pour y voir

Pour t’entendre crier
dès le premier souffle
dès la première bouffée [-1]
d’oxygène
pour te voir avoir faim
te voir chercher le sein [2]
qu’elle te prendra bientôt
pour t’apprendre à vivre
pour y voir l’infini
l’infinité des tristes
l’infinité qui vide [3]
infiniment

non merci
sans merci [1]

pour te voir crucifié
par la vie par le monde des défilés
de filles pour y voir déchiré
pour te voir devenir
oui mort en devenir [1]
expert en assurances
un cimetière en attente [1.75]

pour rajouter au monde
une bouche à nourrir
pour rajouter au monde [1]
un guerrier un essoufflé

un banquier un rêveur
pour y voir l’horreur [2]

juste une autre tombe [1]
pour entendre des cris
ouais des millénaires
pour comprendre par toi
qu’on est rien de plus
qu’une perfection
ouais de la création [2]
qu’une portée de chiens
à la portée des chiens [1]

sûr que dieu est en nous
quand on finit sous terre
bouffé par les vers [2]

quand on finit enfer [1]

que j’écrirai pour toi
pour y voir la mer
que j’écrirai pour toi [1]
pour y voir la mer [1]
pour entendre Rimbaud
pour écouter Mozart
pour y voir le bateau [2]

et ta mère accomplie
pour y voir les rêves
pour y voir que du beau
parce que ça n’a pas d’sens
parce que c’est toi le sens [1]
pour me dire que tu s’ras
tellement mieux que moi
tellement mieux que tout ça [3]

pour y voir l’amour
de ton premier sourire
la première incisive [1.25]
pour bouffer comme un ogre
bouffer notre existence
pour tes premiers pas
pour ton premier combat [2]
pour ta première gamelle
pour ta première victoire
pour ton premier printemps
pour ta première fleur
pour ta première épine
ta première larme au cœur [2]
pour ta première fille [1.25]
pour la première caresse
pour ton premier amour
ton premier toujours [2]
ton premier je t’aime
pour mon premier idem [2]

pour que tu me fasses croire
que tout ça n’est pas vain
qu’on est là pour s’marrer
qu’on est là pour le bien [2]
pour que tu me fasses croire [1]
que tout ça n’est pas rien [2]
qu’on et là pour s’aimer [0]
et pour boire du bon vin [2]

un blaireau en 4×4
sous les coups du soleil
dis que deviendras-tu
un petit bout de ciel [1.75]
un partisan du bon
un militant du bien
un faiseur de pognon [2]
dans le gouffre malin [2]
un marcheur de lune
un chasseur d’ivoire
vendeur d’armes en afgha
une lumière dans le soir [2]
je perçois des lueurs
quand je vois ton sourire
dans le ventre de ta vierge
qui me dit l’inconnu
qui ressemble à l’espoir
qui ressemble à l’espoir [1]

oui merci [1]

Source : Parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    50.75/101 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  51.75/106  soit   9.76/20

 

2. Les infidèles

L’écrit de nos amours dis est-ce que tu l’entends ?
qui travers les corps dans les tranchées du temps [2]
de l’humide à nos yeux est-ce qu’on fera le feu [1]
la flamme entre nos bras est-ce que tu reviendras ? [1]

on est tous à la table à se gorger de vin
mais qui peut retenir le sang entre nos mains
des seins des saintes femmes qui nous offrent leur corps
et le corps de ce diable de temps assassin [3]

je serai sur les routes est-ce que tu me suivras ?
j’irai entre les gouttes est-ce que tu mouilleras [2]
des bateaux consumés à la chaleur du soir
et sûr qu’au fond des yeux on y verra l’espoir [2]

que les putains de l’est rejoignent celles du nord
que mon corps dans la liesse garde le diable au corps [2]
que chante au cœur des tristes la joie de vivre enfin
sous les feux d’artifices aux surfaces trop belles

moi je suis pour les putes et pour les infidèles
bien plus que pour les prêtres bien plus que pour les nonnes
maudits ceux qui voudraient que l’amour reste sage
au rendez-vous d’en-bas on verra bien qui brûlera [1]

nos visages sont beaux tant ils sont sans le maître
à la table des rois les cons sanguins toujours
nul besoin de combat ils brûleront tout seuls
en feu de paille dans le fumier juste avant de mourir

je pars pour mes enfers je pars mais sois tranquille
il m’en faudrait bien plus pour leur rendre mes armes
juste vendu mon âme à quelques brocanteurs
à vos chairs pour les vers à vos santés je bois

je piss’rai sur vos tombes j’y crach’rai j’y baiserai

que l’on baise sur ma tombe que l’on pisse dessus
pour qu’elle garde toujours l’odeur des filles de joie
de ces chaleurs aux chiennes qui font les mois d’avril
qui font que les chiens courent après le cul des filles [1.25]

allez ressers ton vin car nos corps sont à vise
allez donne ton sein que nos bouchent soient pleines
pour qu’enfin jusqu’au ciel on fasse de ces amours
qui font que les hommes parfois valent bien plus que leurs dieux

avec celles qui voudront et des hommes s’il le faut
comme un doigt qui se lève devant les bienséances
et qu’on garde bien haut juste pour dire à dieu adieu

Source : Parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    15.25/40 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  18/45  soit   8/20

 

3.  Rochechouart

 

Planter des clous dans mon cerveau
aux sanglots du dernier métro [2]
pigalle la nuit moi je t’écris
au métro des mélancolies  [2]

les rues ça pue ça sent les fleurs
du mal que t’as fait à mon cœur [2]
sur rochechouart camion poubelle
sur mon solex y a des soleils [1.5]

me v’la encore en bas d’chez toi
à courir après tous les chats
ton prénom à l’encre d’échine
tatoué sur le bout du bras [3]

et même si je t’ai dans la peau [1]
les rues sont mortes et moi j’écris
pour réveiller les endormis [1]

pigalle la nuit suis trop bourré
y a du sexy sous les pavés [-1]
au fond des filles au fond des choses
on finit tous en overdose [2]

au travesti de mes nuits blanches
tout est pourri au métro blanche [1]
j’ai pleuré ton nom sur les quais
aux santés des amours noyés [-1]

il est cinq heures les éboueurs
vident les cœurs de villes en pleurs [2]
il est cinq heures j’ai mal au cœur
il est cinq heures il est cinq heures [2]

sur les quais j’me suis fais taper
j’ai joué trop fort du djembé [-1]
des rivières bleues au fond des yeux
des souricières pour nos adieux [2]

y a des cachets pour t’oublier
des paradis dans les soirées [-1]
paris fini paris pourri
mes insomnies toi t’es partie [2]
au bateau phare de tes paupières
moi j’avais cru voir des lumières [2]

Source : parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    21.5/37 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  24.25/42  soit   11.54/20

 

4. Miami

 

Cocaïne, cocaïne
Cocaïne, cocaïne… [1]

Les chattes ont le sourire et leurs culs quoi en dire? [1]
Dans les boîtes en plein air il y a la vu sur la mer [1]
Et les dauphins qui nagent
Ici même la lumière du soleil est à vendre
Dans le Hummer je fume le cynisme
A mes doigts des cigares de Cuba [1]
Que j’enfonce au profond de tes cuisses
Qui saignent

Je leur vends de la poudre et leurs yeux qui disent oui [2]

Mia, Mia, Miami

Mia, Mia, Miami

Mi, A, Mi, A Miami [1]

Les goldens boys et vendeurs de tapis
Bien sûr ont la côte de nos jours
Auprès des sacs à viandes
Quand elles voient les dollars
Et puis la Colombienne
Et les filles s’écrient « Iami Iami » [2]
Sur le dancefloor faut dire
Y’a de la bombe et du ciel [1.25]
Dans les yeux de ce monde qui ne doute de rien
Du plastique dans les seins
Puisque tout à son prix puisque rien ne vaut rien [2]
De partouzes en sextapes, la vérité éclate [1]
Aux yeux de ses connards abrutis dans la toile
Qui rêvent de Malibu et des pornos
Victimes du fascisme qui règne ici
Moi je suis le Fuhrer et des armées de femmes
A mes pieds qui supplient
Elles ont le corps de putes et le cœur des vierges
Et dans ma blanche neige [2]

elle s’y voit l’infini [3]

Coca, coca

Mi, a, mia,mia… ola ola
Mi, a, mia,mia… ola ola [2]

Qui saignent dans les verres de Champagne

Ola ola
Nanana ola ola

Ratatat [1]

Nanananana
Nanannanana [1]

Source : parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    22.25/44 pts
–  Punchlines              1.25/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  25.5/48  soit   10.62/20

 

5. Le Roi

 

Beauté vendue au capital
la jupe levée toi tu t’inclines
à l’arrière de la limousine [2]
je suis le roi tu es à moi [1]
autour de nous les figurines
les saints et puis les concubines [2]
sue mon rocher de cocaïne
la liberté est libertine [2]
l’ouest en crise aux attentats
l’est à la sueur cherche pourquoi [2]
tu sais moi ça ne m’atteint pas
je suis bien au-dessus de ça [2]
les politiques et les médias
non ça ne m’intéresse pas [1]
tu peux penser ce que tu voudras
je suis le roi toi tu es quoi ? [2]

je suis le roi je suis le roi
j’ai les dents blanches au bout des doigts [2]
camarade sniffe avec moi
en or tu te transformeras [2]

maître du monde
coulant l’argent
et passent et passent
les gouvernements
passe le temps coulant le sang [3]
viendra ton tour tu le sauras
paraît que dehors c’est la mort [1]
les petites gens portant leur croix [2]
mon dieu que c’est triste tout ça
allez le peuple amusez-moi [0]

rockstar ringard de pacotille
dollar marqué dans les pupilles [2]
y a des choses non qui ne s’expliquent pas

j’ai placé des pantins à la tête des pays
des dessins animés c’est la démocratie [2]
des dollars dans mes yeux j’ai le sourire aux dents
sûr que je crois en dieu je suis fils de l’argent [1]

à ma table à dîner j’ai les beautés du monde
j’ai le monde à mes pieds dans mon lit des jocondes [2]
dans mon jet on y boit dom-pérignon cristal
avec angelina baiser sous les étoiles [2]

de new-york à paris miami beach blaireau
moi je vends des pays je regarde d’en haut [2]
du règne financier dis c’est quand l’incendie ?
je fais le tout du monde et dans les boîtes de nuits [2]

allez envoie les chattes que je lâche les chiens
les stars de ciné les putes les mannequins [2]
j’aime les princesses qui n’ont peur de rien
j’aime tenir en laisse les gens qui m’aiment bien [2]

le sexe qui a faim de vierges et de putains
moi j’en veux des millions des milliards
à mes pieds qui s’égarent [2]
et qui rampent aux grandes orgies du roi
je saigne mon prochain mais le peuple aime bien ça [0]

que convergent les cons et les verges affamées
pouvoir contre pouvoir
vouloir toucher la gloire [2]

dis-le que t’aimes ça
oh oui sucer les rois

Source : Parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    45/59 pts
–  Punchlines              1.25/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  48/64  soit   15/20

 

6. Des Drogués

des drogues continentales
des drogues pour me faire mal [2]
des drogues pour mieux t’aimer
des drogues pour y rester [0]
pour des hallucinantes
pour rentrer dans la fente [2]
des drogues pour aller voir en haut
des drogues pour le ghetto [2]
des drogues pour des siècles éternels
des drogues pour aller voir le ciel [2]
des drogues au goûts de poudrières
des drogues pour saupoudrer l’artère [2]
vitaminées dans les drugstores
des drogues pour les diables au corps [2]
des drogues pour l’occident
des drogues pour le chaînon manquant [2]

des drogues pour que les nuits soient douces
des drogues pour lieux filer en douce [1]
des drogues pour ton appartement
des drogues pour le manque dedans [2]
des drogues pour les sanitaires
des drogues pour les salutaires [2]
des drogues pour voir les dragons
pour la chercher dans son donjon [2]
la belle est prise mais on s’en fout
des drogues pour la voir à genoux [2]
des drogues pour le sang des terres
des drogues pour aller voir l’enfer [2]
des drogues pour marcher sur des clous
des drogues pour pas devenir fou [2]
des drogues aux plaies des blessures
des drogues pour traîner dans la sciure [2]

des drogues au goût de toi
du couteau pénétrant la soie [2]
des drogues pour être le roi
le roi des cons tu vois [2]

des drogues
des drogues… [1]
dédrogue-toi

oui dédrogue
dédrogue [1]

Source : Parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    35/41 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  37.75/46  soit   16.4/20

 

7. Cadillac Noire

 

Dans ma cadillac noire
je traverse les villes
je ramasse les filles [2]
dans ma cadillac noire [1]

sûr qu’on prend de la drogue
du cactus à la cuillère
sûr qu’on s’envoie en l’air
ouais sûr qu’on s’envoie en l’air [2]

j’ai les vitres teintées
d’un noir réflecteur
pour refléter l’extérieur
oui ma propre douleur [3]

dans mon corbillard
dans ma cadillac noire [1]
je cache les tombeaux
de tous les cœurs brisés

les filles ont le sourire
à vous montrer les dents
à vous croquer dedans [2]

ouais dedans ma cadillac noire
sûr qu’on est tous coupables
d’être décapotés
hey, dans ma décapotable [2]

la boîte est automatique
mais les vitesses manuelles
pour garder le plaisir des accélérations

et les serpents peuvent mordre
et les jours et les nuits
jamais ne règne l’ordre [2]
dans mon paradis [2]

allez viens faire un tour
sur mes sièges en velours [2]
à l’avant à l’arrière
par devant par derrière [2]

je serai ton chaman
celui qui de la nuit
sait faire naître le jour [1]

j’aime bien claquer des strings sur le cul des bimbos
poser sur les speakers ton ticket de métro [2]
shooter sur mon iphone des souvenirs de toi
te dire que tu d’viendras ma stat de cinéma [2]
sur les sièges en velours les entendre gémir
quand leurs lèvres au secours ouais me font des sourires [2]
allez danse pour moi et si ton cœur est black
allez viens voir papa au fond des cadillacs [2]
j’ai ma meute de putains comme elles crient à la mort
à nos troussent qu’elles finissent les chattes en corps à corps [2]
nous deux c’est no futur de New-york à tokyo
viens voir dans la voiture ouais du roi du ghetto [2]

et si ton cœur est black…
dans ma cadillac

Source : parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    34/51 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  36/56  soit   12.85/20

 

9. Rottweiler

 

Samouraï au devant
papillon dans la toile
dans la cité perdue
j’ai le visage pâle [2]
comme un loup sous la lune [1.5]
comme un taxi driver
un poids lourd sans les freins
comme une putain d’dealer [2]

sur le marché aux putes
j’fais mon biz’
j’lâche pas et je lutte [2]
pour mon entreprise [2]
les pornos et l’afghan
non ne me font plus rien
toujours contre le vent [2]
en serrant les poings [2]

on est fait comme des rats
cachés sous la capuche
putain y a des fois [2]
j’voudrais juste shooter
au hasard de la foule
juste une balle dans la tête
dans la mienne ou la tienne
arrêter la tempête [2.5]

j’ai pas d’pote pas d’gang pas d’famille
j’ai pas d’dieu que des gants de boxe pour cramer la vie
j’ai pas d’pote pas d’gang pas d’famille [1]
j’ai pas d’dieu que des gants de boxe pour allumer mes nuits
pour allumer mes nuits [2]

j’suis qu’un surfeur de street
en dessous les étoiles
un forever bad trip [2]
faudrait qu’j’mette les voiles [2]

j’suis qu’un rottweiler
au milieu des pitt’
berretta à la main
c’est le feu qui m’habite [2]
j’ai l’incendie au cœur [2]
et puis la peur au ventre
putain y a des fois j’voudrais juste shooter

Source : Parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    29/40 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  31.25/45  soit   13.88/20

 

11. No More

Texte en anglais

Source : Parolesmania

 

12. Que sont-elles devenues ?

 

Que sont-elles devenues
les amours en vacances
les haleines hollywood
les amis du lycée
avalaient la fumée
où sont-ils envolés [-1.5]

dans le ventre des filles
c’est pas le temps qui passe
c’est la vie qui nous dépasse [2]
dans le ventre des filles [1]
on projette en sourdine
un dernier tango

les mobylettes flinguées
les premières boîtes de nuit
de quand on a quinze ans
quand on vivait le temps [2]
où rien n’était docile [1.5]

les pin-ups des flippers
dis dans quel estuaire
les virées à la mer [2.75]
quand on sauvait la terre
quand on sauvait la terre [1]
dans le ventre des filles

les promesses et les vies qu’on a rêvées
un jour je les retrouverai dans le fond du grenier [0]
de mes papilles dans le ventre des filles…[1]

purple profonde sur le gange
de la fumée sur les os
des fleurs de lune sur le change [2]
qui fond froid dans le dos [2]
j’me tape des bangs à bangkok

de la ganja sur le gange
en marrakech express
j’chasse le dragon à saigon  [1]
j’deviens vietcong sur le mékong [1]
je plane sur le vietnam
je me douche au napalm [2]
j’envoie des cartes postales
je vois des mers en rouge
je deviens communiste sous des ventilateurs

je me prends pour brando
le couteau dans les dents
je traverse le fleuve
je joue aux roulettes russes
j’attends qu’il pleuve [2]
voyage au bout de soi
je pense à mes quinze ans [2]
et si je restais [2]
est-ce qu’elles se souviendraient
le goût de l’héroïne
que j’aimais au temps
où j’aimais quelque chose
le goût de mon héroïne [1]
que j’aimais avant [2]
quand j’aimais quelque chose [1]
ouais j’ai le blues

Source : Parolesmania

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    27.5/56 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  29.25/61  soit  9.59 /20

 

Pour conclure


Évaluation textuelle de cet album – Miami – est de  soit 9.78/20 (107.64/11).

 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocreà risquer

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

2 Comments on "Saez – Miami : textuellement médiocre"

  1. On ne peut pas cracher sur Saez de cette façon, pour la simple et bonne raison que les gens qui écoute réellement du Saez ressentent l’histoire que chacune de ses interprétations raconte par la souffrance et l’incompréhension générale. Bref mauvaise critique a mon goût juger sur l’extérieur et sans aucune compréhension ne serait ce que humaine de l’homme lui même et de ce qu’il partage.

    • Cher ami, cela me fait aussi de la peine de le reconnaître, mais cet album dénote dans la trajectoire de Saez. C’est un chanteur que j’adore particulièrement pour ses qualités intrinsèques et surtout pour son écriture. Au vu de ma table de notations, il a flanché et je crois que cela s’explique en partie par le nombre de titres qu’il a sorti en même temps. Il n’en demeure pas qu’il est l’une des meilleures plumes de sa génération et je connais beaucoup de chanteurs français qui rêveraient de pondre un album comme Miami.

      Cordialement,

Leave a comment