S.Pri Noir – Licence to kill : textuellement solide

S.Pri Noir

est un posse parisien composé de nombreux emcees, beatmakers, grapheurs, réalisateurs… qui retourne le net, les battles et les salles de concerts depuis 2009.

Source : Booska P

 

 

 

 

 

 

PRINCIPES DE NOTATION DES TEXTES DE RAP (cliquez ici pour les découvrir)

 

S.Pri Noir

 

Évaluation textuelle de cet album – Licence to kill – est de 130.88/10 soit 13.08/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement bon.

 

 

 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

Très belle surprise. Par contre, il n’a rien d’exceptionnel. A bien des égards, il ressemble à Toulouse dans le championnat de foot; c’est une équipe solide sur laquelle on peut compter, qui ne fait jamais de vague, assure l’essentiel mais reste désespéramment transparente. Son album ne restera pas dans les mémoires mais si on l’évoque, toute personne l’ayant écoutée en dira du bien.

Son gros plus est qu’il est l’un des rares rappeurs actuels à avoir fini par comprendre qu’il valait mieux faire un album de 10 à 12 chansons consistantes que de nous faire subir des torrents de paroles répétitives et interminables. Son album est agréable à écouter, colorié et dense. Bravo !

 

 

 

 

Licence to kill

 

 

 
1. Intro

OooohAnnotate
Ah-aaah
I need, I need, I’ve got to hold on to your love
Ooooh
Ooooh
Ah-aaah
I need, I need, I’ve got to hold on to your love
Ooooh
Ooooh

Source : rapgenius 

Evaluation YDM,

Extrait de la chanson de James Bond

2. Celte

Ici mon pote la drogue est dure
C’est hasch’, be-her, coke, procédures [2]
Pour prendre de l’air faut prendre des thunes, putain
Monsieur Dupont a plus de chances que Monsieur Sall

Pour intégrer une succursale
L’environnement est toujours sale [1.5]
Pire, on se rend compte que le temps passe
Mais la violence elle reste en place [2]

J’vois plus de sang que le Tampax, mon pote [+1]
Parce qu’en bas du bloc ça défouraille
Y’a pas qu’des ressœus qui avalent
J’en place une pour celles qui travaillent, baby [+2]

Parce que pour vivre il faut du pèze
Combien d’entre nous se sont dus-per’ ?
D’autres entre temps sont devenus pères, bah ouais [2.5]

En attendant qu’la paix s’immisce
On est devenus des pessimistes
Qui s’précipitent dans l’précipice, nigga [+3]

C’est 7-5 degrés Fahrenheit
Qu’est-ce qui garantit l’mieux ta sécu’, à part un nine ? [1.75]
Tu vois de plus en plus de corps entourés à la craie
De Fougères à la rue Marcadet [2]
Faire de l’argent propre pour fuir une vie sale
Soldats parisiens du côté East Side
Pas d’schmitts, gros spliff, liasse dans les poches #Bénéfice [1]

Frère, rends-toi compte qu’on s’fait baiser
Fais pas comme tous ces grands, là-bas à compter les PC [2]
La vie c’est dur, cher, forcément faut décaisser
En bas du bloc, tu perds des potes, t’en viens à compter les décès [2]

Ici, ça sent la tate-pa, de ceux que l’on appâte pas
Usent des poings si y’a pas d’batte, stressés quand la BAC passe [1.5]
Du clan des Big Black, Notorious Big, ‘Pac
Ici les flics plaquent mais tout les p’tits m’backent [2]

400 ans, crois pas qu’la guerre elle est entérinée
J’suis venu au monde après m’être tape avec un stérilet [2]
Petit, joue pas les archi-têtus
Crois-moi que la cité tue
On brise ton architecture… Tu piges ? [2.75]

La vie d’mes reufs j’suis venu étaler
On était jeunes, on avait des cahiers [2]
À l’époque on savait pas qu’on allait détailler
Et qu’à la vue des keufs, mon pote, on allait détaler [+2]

Moi, je n’suis qu’un jeune parmi tant d’autres
En gros, je suis qu’une goutte parmi tant d’eau [1.75]
Mais bon, frère, chez nous clairement la haine ça sent
Alcool et fume souvent s’assemblent [1.75]

Parce que nos pères sont tous absents [1]
Putain, nos mères attendent qu’les ‘blèmes se tassent
Éprouvées par un manque d’espace
Et la misère leur donne des spasmes [2.75]

Quant à notre état c’est pire
On subit l’État et ses prix
Bienvenue dans mon état d’esprit, nigga [2.75]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    45/53 pts soit    12.73/15

–  Profondeur                          2.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               2.25/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  19.23/25  soit  15.38/20

3. Skyfall

Me demande pas où est mon esprit
Le cœur noirci, peut-être à cause du ness-bi [2]
J’approche de la trentaine, faut qu’j’fasse l’oseille vite
J’ai l’impression qu’j’suis en train d’tomber dans l’vide
Et j’ai des envies…
De tout vouloir, de tout vouloir, de tout vouloir tout d’suite
J’suis dans un trou noir, un trou noir, un trou noir, ma vie [2.5]
Des envies d’tout vouloir, de tout vouloir, de tout vouloir tout d’suite [2]

Préviens New York : Paname ça kicke sec
De quoi faire flipper Dipset
J’pé-ra depuis qu’j’ai 17, appelle-moi « Prototype 7 »
Faut qu’on s’éloigne d’la pisse, khey [1.75]

Qu’on touche un salaire fixe, net [2]
J’côtoie des dealers d’fix, mec [2]
Je sais où l’soir les flics s’mettent [1]
Cousin, ça patate dur

La dope en taule te catapulte
Enfoiré d’proc, dis à ta pute [1.75]
Qu’on a atteint la taille adulte [2]
Y’a pas d’héros, très peu d’euros, du coup des balles pleuvent

À la rentrée, on n’avait pas toujours une paire de Nike neuve [2]
Nique l’agent et l’ordre, on veut l’argent et l’or, les biftons
On a poussé sans qu’un père nous appelle « fiston » [2]
Si t’es pas prêt, négro, reste sur le bas-côté

En bref, cesse de radoter et respecte les gars cotés [2]
Du crack, des armes, en cas d’lézard, une balle, tu meurs, ouais
C’est Paris-Est, un faux semblant de Baltimore-Ouest [+2]
Soldat parisien du côté East-Side
Fuckin’ nigga… Mes vrais O.G. savent ! [1.5]

J’te plonge dans ma réalité, absence de thune, d’humanité
Précarité, vulgarité, longtemps qu’on met plus d’Marithé [-1]
Le tos-ma est de qualité, les tits-pe demandent qu’à livrer
Très peu d’entre eux sont qualifiés, les trois-quarts p’t-êt’ même calibrés [2]

Pas d’situation clarifiée, chez moi y’a pas d’égalité
C’est tchouraï, beurre de karité, de plus l’amour est tarifé [2]
Les balles s’logent dans la cavité, les hommes défient la gravité
Les femmes demandent la parité, les schlags quémandent la charité [2]

Peu m’importe, man, d’être starifié
On a refourgué du seum et fait du sale : pas venu en France pour être oscarisé [2]
Depuis qu’le jour de gloire est arrivé, l’Afrique a la peau scarifiée [1]
Le shit te parle en billets ou en plaquettes

Quand ta daronne compte ses pièces pour rassembler le prix d’une baguette [2]
Constate, les parents saignent
Des chances, t’en as pas quarante-sept
Vu qu’Dakar a des carences sec [1.5]
Ça shoote à l’AK-47 [1]

Source : Rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    39/46 pts soit    12.71/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               2.25/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  18.21/25  soit   14.56/20

4. Paramètres

Dans mon décor y’a plus d’école
Tout le monde est gore
Ramène du sky, on pleure des morts [2]
Ramène un nine, on ouvre des portes [1.5]

L’argent sabote nos rêves, ça passe Noël sans artifice
Et c’est cette putain de société qui offre nos mères en sacrifice [2]
En prison tu consommeras les pâtes que font les femmes ritales
Brûle ton avenir avec un jerrycan pendant que l’état ricane [1.5]

On aime se plaindre mais au fond notre vie n’est pas si triste
On bataille pour être pacifique, s’établir dans le Pacifique [1.75]
Ici c’est hash, pétasse et flics (boy)
Casses, bécanes et fric (oh) [2]

Nas, Raekwon et Dipset
C’est d’tout c’qu’on parle pé-ta c’est chic [+1.75]
Faut-il qu’on te braque pour que tu te fies en Dieu ?
J’ai quelques rimes en « e »
On discute ap avec un silencieux [3]

Parce qu’à la base on vient des sous-sols
Le soir on fait des sous sales [+1]
Va dire aux politiques qu’aux élections on votera pas
Ça augmente pas nos putains de paye

On se sent pas représenté
Pa-pas d’humeur à plaisanter
Bien trop de mes frères reposent en paix [2]
Bien sur les hyènes ont une insigne

Beaucoup d’entre nous leur servent de gnou [1]
Pas besoin de jurer par la Mecque
On veut changer les paramètres [1.75]
(Un peu de cerveau, des cojones)

(On veut plus de 2000 euros net)

La juge elle te met des peines plancher
Je t’avais dis qu’elle est pas commode [+1]
Donc c’est la même pour les trois-quart
Elle te fout direct au placard [2]

Tu me parles de politique
Je te parle de flics qui tuent dans nos cités
De casses, de banditisme [1.75]
De schlagues intoxiqués, de vraies atrocités [2]

De mecs qui s’attachent à la tâche, qui saccagent ton appart’
Ensuite, mon pote, qui s’accaparent ta part [2]
Eux aiment l’idée que nos banlieues crament
Que ma jeunesse sature et craque

Se retrouve dans le bloc pour prendre du grade [1.75]
Forcer de prôner la vente du crack [1]
Nous ? Du mal à s’attacher aux filles
On peut pas travailler pour le SMIC

Nos crânes mon pote sont saccagés au shit [1.75]
Vu qu’ils ont saccagé notre site [1]
L’Afrique essuie un génocide sale
Le soir mon pote on fait du fric sale [1]

Moi je te le dit
C’est l’état qui fait de nos petits.. [2]
Des guetteurs ou des rabatteurs
Des dealers de dope puissante au symptôme ravageur [2]

Tu préviendras ta sœur, tes oncles même tes tantes
Qu’on creuse des tombes au mois de décembre
Vu qu’il y a des bombes dans nos descentes [2]
Parce qu’à vrai dire, on à rien à se mettre sous la dent [1.25]

Plus proche du canon sur la tempe que sous ma tente [1]
Cousin y’a pas mille facettes
On fait vite ta fête
Dans une estafette [3]

Quand les flics s’affairent
Pour des petites affaires [1]
D’cannabis combien atterrissent à Fresnes
Nanterre, Fleury, Bois d’Ar’, La Santé ?

Pendant que l’hémicycle bois a ta santé [1]
T’es la tu stagnes
Enrichies leurs stats [1]

Et tu recules au lieu d’avancer
Pendant ce temps la

Source : rapgenius 

Evaluation YDM,

–  Rimes  50.75/71 pts soit   10.72/15

–  Profondeur                          3/4 pts
–  Punchlines/Styles              2.25/3 pts
–  Langage                       0.5/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                 0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  17.47/25  soit   13.97/20

 

 

 

 

 

 

 

5. Licence to Kill

Re-noi fais tes billes prends tes parts
J’aime agir, pas ler-par [2]
Écoute le skeud, prends des baffes
Tu veux l’zbeul? Prends mes gars [1]

En 2-4-6 ils comptent .3.5.7
Drive by speed dans une 407 [1]
Mon son résonne de Nice jusqu’à Sete [2]
Dans 5 piges je f’rai pendre vos têtes [1]

Ici ça taffe dur, y’a d’la pure [1]
Y’a d’la com, y’a d’la bonne
J’sors l’album que si t’achètes [1]
Et j’sors ma bite que si t’es bonne [1]

J’suis pas Chinois mais j’bosse à la chaîne
J’suis pas en chien mais y’a v’là la chienne [2]
A$AP Rocky j’ai pas sa SACEM
J’suis anti-insigne, que ces bâtards saignent [2]

Alcool de base, joints de beuh
J’reviendrais si tu m’loupes de peu [2]
Parait que t’es l’meilleur laisse moi rire moi j’en doute un peu
Ah Ah Ah, on est sur l’terrain si tu payes pas gravite sur tes reins [1]

A part la mort et ta chute de reins,
moi baby bah j’suis sur de rien [1]
J’suis à l’hôtel, deux trois teilles shit
gratte deux feuilles marocain filtre [1]

Je n’ai confiance en aucun flic,
je sors perdant sur aucun feat [1.75]
Sors le bicar et l’ammoniac DJ Bellek fait crack mon frère
On laisse pefra du matos faire, fait place au meilleur d’la stratosphère [2]

Tu nous vois posés, es-tu capable de nous arroser? [0]
Tu nous vois ré-bou, on est capables d’aller les cher-cou [1]
Donc reste mignon, reste mignon [1]
Tu nous connais, hé, tu nous connais pas
Si ça foire n’oublie pas tu nous connais pas [1]

Okay-kay-kay fuck le K.K.K
T’as un plan? 10.000 balles j’suis ok-k-k [2]
J’viens pour doubler l’score
J’ai l’flow coupé sport [2]

Le rap ma cible j’viens pour shooter l’corps [1]
Brah brah brah, Licence to kill
4 grammes 4, licence to deal [2]
Trois quatre tafs dans un 4×4 black [1]

Sous un trois quart noir j’ai la puissance de tir
C’est-c’est S.Pri, S.Pri, le style N.O.I.R [1]
Tous ces motherfucking faux MC flairent
J’ai le rhum d’antillais et le flow NBA

Wesh re-noi si j’suis là put your hands in the air [1]
A paname yassa dakatine chiche kebab sont les produits inhalés
Tu peux trouver mes gars sur un plan, sur une blonde sur un quad ou une harley
Sans carte ou sans banque tout nos règlements de comptes s’effectuent dans une allée [3]

Une bouteille de champagne un contrat 5 zéros et on daignera te parler [0]
S.Pri, S.Pri, N.O.I.R

J’vérifie en effet vérifie on est frais

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    38.75/52 pts soit   11.17/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.75/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  15.17/25  soit   12.13/20

 

 

 

 

 

 

 

6. Un sac plein d’oseille

…Ni rien, ni personne

Juste quelques hommes [1.75]

Te fais pas prendre, on fait pas qu’vendre, on prend des risques, imbécile
Pour pas qu’nos plans tombent à l’eau, on parle le langage des signes [1.75]
J’entends les sirènes à la tess’, j’crois qu’ça a tiré : oh oh !
Encore un pote, un frère de plus qui manquera sur les photos [2]

Sur le terrain surveille tes reins : les tacles échappent à l’arbitre
Y’a toujours deux-trois sahbis qui prennent des directions zarbis [1.5]
On boit d’la brune, on fume des blondes, mais on tape pas dans la blanche
Cherche pas à test, ni à savoir sur quoi mes soldats planchent [2]

Snap’ Philly, Ralph Polo, attirent les filles
Un nine milli’, grammes, boloss, attirent les schmits [1.5]
Ex-dealers ou trafiquants ne se contentent pas du SMIC
Ne crois pas tous ces types : nous, on veut pas d’Assédics [1]

Un sac plein d’oseille nous fera passer l’été
Un sac plein d’oseille nous fera croiser l’épée [2]

…#Pessimiste !
Comme j’te l’ai dit dans « Celte », j’attends qu’la paix s’immisce [1.75]
Attiré par le gros cash du Coca
Tenté par les gros casses ou go-fasts [1.75]

Mais j’Echo-Victor-India-Tango-Echo
La Papa-Oscar-Lima-India-Charly-Echo [1]
J’sors du malaise, aucune de nos histoires ti-sor’ du ma-nèc’
Personne m’accusait d’avoir vendu la mèche
L’État voulait m’promener, mais j’ai fendu la laisse [2.25]

Frelot, mon équipe, des gars genre trop d’swag
On arrive crocs sales, gros phares [1.75]
Paris c’est coup-coup-coup, 16 soupapes
Ça s’règle en « tou-tou, click, boom, pah ! » [1.75]

Prends l’contrôle sur l’réseau
Mais l’inspecteur te guette pendant qu’tu jettes ta dope par la window [2]
J’manie l’flow, l’espèce, l’espace
Siete-Cinco, motherfuckers faites place [2]

Attaquants d’pointe : on fait les passes, on gère ce putain d’pressing
On a p’t-êt’ épaissi, mais on opère net et précis [1.5]
Un champ d’vision rétréci interprète la voix du block
Petit, pour rendre la justice, n’applique pas la loi du Glock [2]

Les drogues dealeurs vendent, mais ils s’font tous péter
Pour du cash, plein d’oseille, faut pas lancer les dés [0]
Un sac plein d’oseille : tu crois passer l’été ?
Mais pour un sac plein d’oseille, tu vas croiser l’épée [0]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    31.25/41 pts soit   11.43/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.75/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  16.93/25  soit   13.54/20

 

 

 

 

 

 

7. Vivre et Laisser Mourir

J’fais pas dans la salsa
En passant j’laisse la salle sale [1.75]
On aime les filles à part ça
Un peu d’cash à la casa [2]

La ville me parait stressée
Pressée, souvent agressée
Police amende après c’est :
Souvent des lettres adressées [3]

Ici pas d’pâtes al dente
Ni de mucha caliente [2]
Les taux sont tous esquintés
Nos parents tous au quinté [0]

Maintenant faut qu’j’paye les factures
Consolider les fractures [2]
Mais même mon CV sature
25 ans que ça dure [2]

Les hommes aiment viser Saturne [1]
Prendre leurs pilules ou pastilles
Moi j’prends mes thunes à place d’It’
Vi-sere une jolie plastique [2.25]

Parce que la drogue la console
Comme ce gosse d’vant sa console [1]
On ne vit plus on consomme
Money, Voyelle, Consonne [1.75]

Approche
Et vois qu’chez moi l’huissier a trop sonné (trop sonné)
Mais qu’il a eu d’la chance qu’y ait rien pour tronçonner [2]

Chez moi souvent p’tit frère n’a pas son lait (pas son lait)
Du coup parfois on vend pour pouvoir consommer [0]
Là-bas j’serai loin d’ici
Près des miens, loin des lois, des blèmes-pro ou des règles

Faut qu’j’m’éloigne, qu’on m’dédouane, [1]

car crois moi j’ai des soucis dans la tête

Vivre, mourir comme un fils honnête [2]

Pur descendant d’esclave
Couture noire ancestrale [1.75]
Faire des sommes les vrais savent [1]
Drug dealer comme A$ap

Forgé par drame et décès
Impacts de balles et blessés [2]
Le pilon ça va cesser :
C’est plus rentable la CC [2]

Le 7.5 est indexé
Dans mon cœur dans son fessier [0]
L’Etat veut m’voir affaisser
Au mieux tête dans les W.C

Les médias aiment rabaisser [2]
Nous mettre au rang de coupable
Du coup souvent nos coups partent
Sur fond de Biggie Tupac [2.5]

Allo Allo Houston ?
Dans la ville j’crois qu’y a 12 tonnes [2]
De quoi te mettre des claques
Et faire des shlags [1.75]

Comme Whitney Houston
J’aborde de violents propos
Exigus sont nos locaux [2]
Casamance sur mon logo
J’ai des frères partis trop tôt [2]

Saisis ton avenir, saisis le à deux mains
Tu meurs aujourd’hui on t’oubliera demain [2]

Source :  rapgenius 

Evaluation YDM,

–  Rimes   44.75/61 pts soit    11.00/15

–  Profondeur                          3/4 pts
–  Punchlines/Styles               2.25/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  16.75/25  soit  13.4/20

 

 

 

 

 

 

8. Compliqué

On est devenu des dealeurs parce que la vie c’est compliqué
Trafic de dope à faire fliquer, bien trop d’mes potes sont impliqués [0]
C’est compliqué d’vi-sere, on a qui-vess les dissert’
Fuck le lycée c’est compliqué de composer le 17 [1.75]

Mais certes on est peut-être susceptible, bandit mais tu sais p’tits
C’est compliqué d’grandir quand ta pas d’quoi faire pousser l’p’tit [1]
Encore plus quand tu t’rends compte que t’as vieilli c’est plus l’époque
Qu’au final c’est mieux l’école et t’es à l’âge de perdre des potes [1.75]

Et qu’chez toi c’est devenu bad, que le daron part en couilles
Donc tu squattes les alentours car des fois même ça parle en coups [1.75]
Ouais des fois ça part en tartes entre tes parents die
Compliqué voire pas rentable de voir le conflit parental [1]

Mais boy nique sa mère, prévient moi si ça merde
C’est compliqué d’élever des gosses avec un p’tit salaire [2]
Maman, pour gérer l’stress j’crois qu’t’as un don
J’savais pas qu’la vie c’était compliqué

L’intention de décoller du sol
Débloquer une somme
Et d’m’arracher loin d’ici
Décoller du sol [1]

Si seulement tu savais

C’est compliqué d’faire évoluer sa personne

Compliqué d’croire en la vie quand tu crois pas trop en l’amour
Jeune fille, j’voudrais m’poser mais j’ai plus l’temps de faire la cour [2]
Je vis là où les femmes sont prêtes à tout sauf devenir nonne
Pire, facile de faire un gosse, plus compliqué d’en faire un homme [1.75]

Sache que, je ne hais pas, je n’trahis pas, j’ai qu’une role-pa
Compliqué de faire confiance, quand t’as mangé des rote-ca [2]
Quand t’as subis des vrais vices, crois moi j’ai des principes
Mais vu la haine que j’ai j’pourrais tirer sur plus d’treize flics [1.75]

Mais compliqué d’le faire comme d’retourner ma veste
Mais tout va bien tant qu’le soleil s’lève à l’est (Mon pote) [2]
Dans ma capitale c’est devenue l’far-west
Pt’être bien que j’devrai m’prosterner sud-est [1]

Sors les briquets et les massas histoire qu’on fume de l’herbe
Merde c’est compliqué de voir comment ma jeunesse s’fout en l’air [1]
J’ai des diplômes et un faussaire mais j’trouve pas d’employeur
Donc parfois de ma fenêtre, j’suis tenté d’allumer l’convoyeur [2]

Mais c’est archi-compliqué d’élaborer un plan
Quand t’es pas blanc bien plus facile d’élaborer un gang [2]
À Paname c’est compliqué les taupes se multiplient
Donc on est multi-peace, pendant qu’les keufs exercent leurs multi-prises (Merde) [1.75]

J’veux pas qu’mon fils naisse mal, dans le business nan !
J’veux pas non d’leur prime d’intéressement [2]
J’veux ma p’tite villa en Espagne et puis de quoi vire en été
J’sais pas si j’aurais prie cette life si j’aurais su que c’était compliqué [-1]

On rêve de partir mais à vrai dire c’est compliqué

On rêve de partir mais à vrai dire c’est compliqué, c’est compliqué, c’est compliqué.

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes   28.5/49  pts soit    8.72/15

–  Profondeur                          2.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  14.97/25  soit   11.97/20

 

 

 

 

 

 

9- Dope

Fais pas l’malin, le fou ou bien l’terroriste
S.Pri Noir, mon frère, j’suis pas d’leur catégorie
Flows, phases, métaphores, allégories [2.5]
0.0.S : Dope !

MC t’es chaud ? Viens on s’la donne, le temps d’un freestyle
J’te mets à poil, comme si y’avait du GHB dans ton cristal [1.5]
Mon flow attire les p’tites ‘tasses, efface les p’tites taches
C’est « Fougères Dope » sur mon étiquetage, toute mon équipe passe [1.5]

De Paris à MTP, on finit game en MVP
On shoote à trois points… #Switch !
Producteur de CD, ayant des potes décédés
J’fréquente rouleurs d’OCB, et arracheurs de CB [3]

Sept-Cinq, Sept-Cinq, protège ta mère et ta tête, zinc’
J’suis tout droit sorti d’une arène
Y’a personne qui m’arrête, surtout pas toutes tes merdes, zinc’ [1]
Ancien découpeur de lamelles venu pour te la mettre [1.25]

On n’est pas de la même trempe
Nan, on n’est pas de la même mif’
Surtout pas de la même bande
J’suis l’genre de type qui t’met une crampe [2.75]

Ou bien une trempe, en moins d’1:30 [1]
Sur nos armes, on a plus l’cran
On a plus d’gants, on a plus l’temps [2]
Il est minuit, j’sors d’une garde-à-v’, j’fais mes lacets
L’OPJ m’a menacé, mais au final m’a relaxé, bitch [2]

J’amène le son qui sort des blocs
« 0.0.S. » pour les fuck [2]
J’écris mes proses au boum des Glock [1]
Et si ça marche pas, j’retournerai vendre de la… dope !

Authentiques, on fait d’la ‘zique, un peu de dopage
Y’a d’la liqueur mais jamais d’me-sper’ dans l’œsophage [2]
MC v’là l’flow de bâtard, et pas des pavtars
J’ai des reufrés qui sortent du placard, et d’autres de Dakar

Moi, j’suis à la barre du drakkar, j’tourne comme un NASCAR [3]
Business, gent-ar et tracas, j’pose avec fracas [1]
MC, tu veux me test ? Ramène tous tes types
Du 1 au 11, j’épargnerai personne : j’vais m’farcir toute l’équipe [2]

J’écris chaque strophe sur l’rugissement de chaque ‘cross
Pour fouiller nos p’tites sacoches, va falloir qu’les flics s’accrochent
Un : faut qu’il baisse sa torche [2.5]
Deux : faut pas qu’il parle mal

Trois : on est quatre, et on est cap’, est-ce que tu captes, man ? [1.5]
Ici c’est Jamaïca, Queens, Mary, Monica
On peut t’la mettre bonita, sur un air d’harmonica [2]
Conscient qu’on peut être un de moins à chaque dîner
Ici ça plante ou ça arrose, pourtant y’a pas trop d’jardiniers [1.75]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    37.25/46 pts soit    12.14/15

–  Profondeur                          0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  15.14/25  soit   12.11/20

 

 

 

 

 

 

 

 

10- Killa

J’bois l’sky sec, Paname intrinsèque
On s’déplace à 7, le flow 3.5.7 [2]
Négro, passe un sceptre que j’leur place un sept
Pendant qu’ma Sacem taffe de 5 à 7 [1]

4-4-2, ouais, j’suis capable de…
Négro passe la beuh, qu’on les frappe à deux [1.75]
Sors du ghetto, tout droit des blocs de ris-Pa
Ou sors de garde-à-v’, sans lacets on n’sourit pas [2]

Bloqués dans un bloc, on bosse dans l’art comme Disney
On prend quand même ta go, même si elle est pas trop tisse-mé [2]
J’suis pas trop lycée, pas d’Odyssée
J’dribble et frappe comme Sun Oliseh [2]

C’est l’son des thugs, des louves, des loups et des youvois
Sérère, jaque-Man, S.Pri re-Noi, yo MC tu me vouvoies [2]
J’veux des sommes en pile àl
Grand, j’hustle comme T.I

Entraîné comme un G.I [2]
Big up au clan d’Eddie Hyde
Appelle-nous les teigneux
On inflige des peines

Négro, sois pas haineux [2]
Bouge au son d’la N.E [1]
Ces temps-ci j’ai le lyrics amer
J’peux pas bosser pour un p’tit salaire [2]

S’il déclenche trop tôt, j’peux le descendre poto [1]
Préviens ton MC qu’on lui nique sa mère [1]
7-5, tu sais biz de C se distillant fissa discrètement par la window
Fin 2013, « État d’Esprit » tu sais, ça vaut 100 kil’, ¿ yo, qué pasa gringo ? [2]

Check, hein
Sur un beat j’suis implacable
J’attaque quatre taffes, cousin mon son vient de Dakar [1.5]
Pas d’blague, ma came met des tates-pa

Oui, le Sept-Cinq te crève, te laisse à plat [1.75]
On développe des trucs discrets que tu vois pas
J’attends que 2being et le H, sortent du card-pla
T’as pas idée de la force de la tate-pa [2]

J’abats, MC bah ! [1]
Une batte dans l’4×4 en cas d’gars qui gazent, qui craquent ou qui jacassent [1]
Ma caille, ça caille, ça maille, ça cane
J’saccade sur le beat comme un rapace [1.5]

J’ai des copines, coquines, conquises, qu’on kill quand on pine
On deale, on chille, on tise ensuite on enfile le smoking [1.75]
Renoi toi-même tu sais
On en a vu dans les toilettes sucer pour des plaquettes

Sept-Cinq t’inquiète
On vise les sommes pendant qu’tes hommes font des claquettes [2.5]
Nous c’est fille propre, p’tite prod, hip-hop, beatbox
Mon pote, nique la vie d’chiottes [2]

Mon rap picote, j’nique l’antipop
Amène des masses, il m’reste 8 clopes [2]
Oui kid, tous illicites, amène tes seufs qu’on te liquide [1]
Si l’équipe s’équipe, t’es cuit sale tainp

Sept-Cinq mon pote, que des mecs speeds
Posté au fond d’la classe, sur l’hier-ca des absences, boy
Si tu m’cherches, j’suis comme un café noir, souvent dans une tasse blanche [1.5]

Bouge au son d’la N.E

0.0.S (Pri!) haha

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    42.25/57 pts soit    11.11/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.75/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  14.86/25  soit   11.88/20

 

 

 

 

 

 

11- Nécessaire

Ici c’est big city, vie d’cité, mixité [1]
Vite si t’es vif, fais tes billes
Évite les vils-ci, fuck les flics [1.75]
Si t’es apte à ça, ok on s’engage

Rodéo sans casque : pour des ou-s’ en cash, tous ces oufs s’encastrent
On veut des pourcentages [2]
Des p’tites parts, une p’tite Cab’ sur le king-par
Ma claque que les flics palpent [1.5]

Familles du Sept-Cinq qui vivent avec sept sœurs et reufs
Ou même sept zinc’, qui te-por les mêmes fringues [1]
Les sans-fafs, les blédards, les clochards qui dorment dans des draps sales
Les gangstas qui meurent dans des drive-by [1]

Les sœurs au cul bombé, cambré
D’origine du Maghreb ou de Bombay
De Saint-Blaise à Cambrai [-1]
Qui font des heures sup’ au McDo

Les man et les maquereaux qui manient la maille, kho
Les chauffeurs de tacos [2.5]
Comme eux, c’qui nous importe c’est l’bénéfice
C’est pour mes chacals qui s’butent au Coca-Hennessy [1.75]

T’inquiète : on fait l’nécessaire
Car élevés sans le nécessaire
Donc on bosse pour le nécessaire
Vit pour le nécessaire
Meurt pour le nécessaire [1]

Wassup boy ?
C’est pour mes dealers, mes killers [1]
Qu’écoulent des kil’ depuis la GameBoy [1]
Font leur trucs boy pour remplir l’bol

Errent dans l’coin, herbe dans l’joint [1]
Tchin-tchin : on trinque à la tienne
C’est pour mes tas d’p’tites sœurs
Qui s’comportent ap’ comme des chiennes [2]

Et puis mes gars qui s’tapent, que des braves
Pas d’p’tites frappes ne t’inquiète ap’ ils s’cachent [1.75]
C’est pour aç’ qu’ils cashent sec
Money money

C’est pour les encaisseurs d’Assdec’ [2]
Les pauvres même les Aztèques [1]
Les p’tits G-Money [1]
Ceux qui manient le Glock

Ceux qui s’font soulever à six ou seven o’clock [1]
Parce qu’ils dealent en bas des bâtiments
Fournissent les boloss d’la ville en tos-ma de qualité tarifé gentiment [2]
Ceux qui trafiquent la dope sans avoir d’agrément
Ceux qui ciblent la recette sans parler d’ingrédients [2]

Pour ceux qui multiplient le chiffre d’affaire
Trempent dans les p’tites affaires [1]
Yes, y’a du fric à faire [1]
Tous ceux qui cachent de l’herbe forte dans leurs Air Force

Pour faire manger leur père brave, leur mère forte [1.75]
C’est pour tous ceux qui viennent des quartiers torrides
Qui n’ont pas la rhétorique, sont pas d’leur catégorie [1.5]
Un coup d’maître, il en suffit d’un
C’est pour tous ceux qui s’démerdent au quotidien [2]

Et sur la vie d’ma mère qu’on peut pas s’laisser faire
C’est pour ceux qui souffrent, ceux qu’on cible
Tu t’suicides, on subsiste

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    35.5/58 pts soit    9.18/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  14.93/25  soit   11.94/20

 

 

 

 

 

Pour conclure,

 

S.Pri Noir

 

Évaluation textuelle de cet album – Licence to kill – est de 130.88/10 soit 13.08/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement bon.

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

 

Be the first to comment on "S.Pri Noir – Licence to kill : textuellement solide"

Leave a comment