Rue89 découvre la médiocrité intellectuelle des profs recrutés en banlieue

Pendant que les profs et leurs institutions obsolètes s’étripent sur leurs vacances scolaires, je vous conseille de lire l’article de rue89 portant sur la médiocrité intellectuelle des profs recrutés à 4/20. Je tiens à vous rappeler qu’il s’agit d’un sujet dont nous avions déjà parlé ici, il y a plusieurs mois et qui m’avait poussé à en faire une vidéo, que je vous invite à découvrir.

 

 

 

En France, on peut devenir prof des écoles avec 4,17/20 de moyenne

Dans les académies de Versailles et de Créteil, le seuil d’admission ne dépasse pas 5/20. Signe d’une crise des vocations pour un métier que les pouvoirs publics ne savent pas rendre attrayant.

 

Dans l’académie de Créteil, au moins un candidat a été reçu au concours externe pour devenir professeur des écoles 2014 avec une note moyenne de 4,17 sur 20.

Vous avez bien lu. Normalement, un élève ayant une note inférieure à 5/20 a droit à une appréciation sévère : « mauvais »… « n’a pas travaillé »… « inadmissible ». Dans l’académie de Créteil, avec la même note, on est non seulement admissible mais aussi admis.

Voici la copie du relevé des notes d’un des candidats admis dans l’académie de Créteil, dont dépend la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. On voit que pour être admissible, il fallait obtenir 24 points sur 120, soit une moyenne de 4/20. Pour être admis, il fallait atteindre 50,10 points sur 240, soit une moyenne de 4,17/20.

 

Lire la suite de l’article de Pascal Riché

 

 

Mon analyse de la décrépitude scolaire en banlieues

 

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

 

 

 

Be the first to comment on "Rue89 découvre la médiocrité intellectuelle des profs recrutés en banlieue"

Leave a comment