Retour sur Otis Boykin

index.jpgOtis Frank Boykin (1920-1982)

Les recherches de pointe dans cette partie de la physique qu’est l’électronique semblent relativement récentes. Pourtant, l’application de leurs résultats exerce une influence énorme sur la vie quotidienne contemporaine. Nous pensons en particulier à celle de la télévision, de l’ordinateur. L’un des électroniciens noirs distingués de notre époque se nomme Otis Boykin.

Né à Dallas (Texas) en 1920, Boykin a étudié à l’université de Fisk et à l’Institut de technologie d’Illinois. A la fin de sa formation, il fut embauché par la Majestic Radio of TV Corporation, à Chicago. Plus tard, il entra comme ingénieur aux P.J. Nilsen Research Labs of Oak Park. A titre de consultant en électronique, Boykin a travaillé pour de nombreuses firmes américaines, européennes et notamment françaises. On lui doit plusieurs inventions. L’une des plus remarquables est un régulateur pour stimulateur cardiaque (pacemaker). Boykin a aussi mis au point un filtre à air. Il importe de mentionner également deux autres inventions de Boykin. Il s’agit d’un type spécial de résistance qu’on utilise dans les postes de radio, les téléviseurs, les ordinateurs; et d’un composant électronique qu’on trouve dans les missiles guidés et les ordinateurs d’IBM.

Otis Boykin faisait partie des sociétés scientifiques suivantes : American Association for Hybrid Micro-electronics, Chicago physics Club. Il mourrut terrassé par une crise cardiaque en 1982. L’Old Pros Unlimited Club l’avait honoré en lui décernant le Cultural Science Achievement Award.

Yves Antoine

Les inventeurs et savants noirs

L’Harmattan

15€

Be the first to comment on "Retour sur Otis Boykin"

Leave a comment