Retour sur John Stith Pemberton

220px-John_Pemberton.jpg John Stith Pemberton (8 juillet 1831 – 16 août 1888) était un pharmacien à Atlanta, aux États-Unis. Il est connu pour avoir inventé la recette du Coca-Cola.

John S. Pemberton est né le 8 juillet 1831 à Knoxville en Georgie. Il étudie à l’université de Macon en Géorgie et en 1850, à 19 ans, il obtient un diplôme en botanique et s’en sert pour pratiquer une thérapeutique, alors en vogue, créée par un herboriste-phytotérapeute, Samuel Thomson (1769-1843). En 1855, il s’installe à Columbus et ouvre une boutique de produits médicaux (principalement des substances chimiques). Il obtient avant la Guerre de Sécession un graduate degree en pharmacie mais aucun élément ne permet de savoir où et quand dans les archives de l’État. On le surnomme « Doc ». Durant la guerre il est porté pour mort lors d’une bataille en avril 1865 où était engagé son bataillon de cavalerie.

En 1869 il devient Associé dans la Pemberton, Wilson, Taylor and Company, une société basée à Atlanta, et s’installe dans cette ville en 1870. Cette société créera de nombreuses pharmacies dans l’État. Son catalogue ne manque pas de références. Pemberton avait en effet mis au point des pilules Triplex pour le foie, de la liqueur de gingembre, le Stillinga pour les problèmes dermatologiques et Indian Queen, une teinture pour cheveux, sans oublier le sirop pour la toux Globe Flower « permettant de guérir » l’asthme et les saignements pulmonaires. Entre 1881 et 1887 il est l’un des membres de la commission d’attribution des licences de pharmaciens de l’État de Géorgie.

En 1885 il conçoit une boisson à base de vin français et de coca péruvien le « French Wine Coca », peut-être inspiré de la recette du vin Mariani, un mélange de vin de Bordeaux et de feuille de coca créé en 1863 par le chimiste français Angelo Mariani. Mais en 1886 la ville d’Atlanta impose la prohibition qui entraîne l’interdiction du produit. Pemberton va alors chercher à remplacer le vin de son mélange.

Lire la suite sur wikipédia

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Retour sur John Stith Pemberton"

Leave a comment