Rapport de Bercy sur les niches fiscales

Actu

François Fillon aurait ordonné aux services de Bercy d’évaluer l’efficacité des niches fiscales concédées aux foyers français.

Résultat des courses :

Dans un nouveau rapport révélé par Le Figaro, l’inspection générale des Finances estime que les deux tiers des divers réductions d’impôts et autres avantages fiscaux sont inutiles ou peu efficaces.

 



Réaction

ClaireYvesAndré ne peut pas vous faire profiter des réductions fiscales accordées aux familles fortunées et la TVA que nous reversons à l’État est de 19.6 %.

Le partage scolaire n’exige pas d’exonération fiscale; chaque parent engagé dans un duo ou un trio paie sa quote-part; à savoir moins de 10 euros de l’heure.


ClaireYvesAndré ne bénéficie : – D’aucun agrément (la législation en cours ne l’autorise pas aux duos et trios à domicile) – D’aucune aide fiscale (pour des raisons pédagogiques, nous avons décidé de nous en passer: nous pensons que les parents doivent se sacrifier financièrement pour s’investir dans le suivi scolaire de leurs enfants) Les parents financent totalement leurs cours particuliers. Rappelons que l’exonération dans les cours à domicile est de 50% !


Quelle vision politique ?

Nous pensons que la situation deviendra intenable pour les autorités gouvernementales quand les familles modestes, bénéficiaires de nos services partagés à la rentrée, se rendront compte qu’elles paient plein-pot pour des cours à domicile alors que les familles aisées (capables d’avancer 30 euros de l’heure) se font rembourser la moitié de leurs factures.

Les foyers les plus riches assistés par l’État, les foyers les plus modestes (notamment les classes moyennes) abandonnés à leur triste sort.

Notre modèle, basé sur le partage et l’émulation, rééquilibrerait la situation.

Il nous semble inutile à présent, de développer sur les classements internationaux, sur la crise économique actuelle, sur les banlieues et l’éducation, sur le niveau de vie des étudiants français et encore moins, sur les effets néfastes du travail clandestin. Nous sommes tous conscients de la décrépitude scolaire qui sévit en France.

Les avantages directs du partage scolaire sont assez indéniables : lutte efficace contre l’illettrisme, l’échec scolaire et le travail illégal des étudiants.


La niche, ce n’est pas automatique !

Bien évidemment, tous les services à la personne ne sont pas mutualisables. Néanmoins, des activités de ce secteur telles que le soutien scolaire ou la garde d’enfants peuvent désormais être viables sans assistanat généralisé.

ClaireYvesAndré a montré la voie et nous espérons que les autorités sauront profiter de notre travail pour améliorer la situation des étudiants et des élèves en difficulté scolaire en France.

Cela exigera du courage politique, c’est évident ! Surtout à l’approche des élections présidentielles.

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Rapport de Bercy sur les niches fiscales"

Leave a comment