Raphaël – Somnambules – Album de la maturité

Raphaël Haroche, connu sous le nom d’artiste de Raphael, est un auteur-compositeur-interprète français, né le dans le 8e arrondissement de Paris.

Source : wiki

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ? (cliquez ici pour le découvrir)

 

comment-fonctionne-evaluation-textuelle

 

 

Évaluation textuelle de cet album – Somnambules – est de  105.83/13 soit 8.14/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocre

 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

Il a trouvé son public et vu la profondeur de ses écrits, il ferait mieux de continuer de creuser ce sillon.

 

 

Raphaël – Textes et paroles

 

 

Somnambules

Somnambule on parle en dormant

Si jamais je m’endors avant [1]

Y-a t-il une vie le lendemain ?
Est-ce qu’on reconnaîtra les siens ? [2]

Somnambule les yeux
grands ouverts
Parfois quand
je m’allonge par terre
Je revois le centre de la terre
Je revois la maison de mon père [1]

Et les yeux grands ouverts
Quand je m’allonge par terre

Rattrape moi
Rattrape moi rattrape moi par la main

Un paradis imaginaire
J’avais les pieds lestés de pierres [1]

Et si je m’endors avant
Reveille moi, le matin [1]

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    6/18 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  7/23 soit  6.08/20

 

 

 

 

 

 

Arsenal

Tu dis qu’t’as pris une raclée
Dis-moi comment ont-ils pu rater ton œil
Tu as l’air bien maintenant
Tu as l’air mieux maintenant [1]
On venait juste d’avoir dix ans
Tu te moquais de leur force
Et regarde toi à présent [1]
On ne montre jamais rien
Rien, rien, rien [1]

Ils sont nombreux à vouloir notre bien
Pour finir notre éducation,
Élevés comme des garçons,
Comme des garçons [2]

Maintenant tu la ramènes moins
Tu traverses la pièce sur la pointe des pieds
Tu as gagné leur respect [0]
Tu es un homme à présent

A coups de Doc Martens
C’est comme ça qu’on apprend

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    5/19 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  6.25/24 soit  5.20/20

 

 

 

 

 
Sur mon dos

Ce soir nous nous battons pour rien
Rien d’autre que pour nos poings [1.5]
On pisse ensemble sur les trottoirs
Où nous irons tomber plus tard [1]

Et je te porte sur mon dos
Je te porte sur mon dos [1]
Je peux sentir tes os

Contact de ta peau [1]

Tu as embrassé ta mère sur le front
Nous ne buvons jamais avant midi
Dans nos sacrés walkies talkies
Tu as bordé ton père dans son lit [1]

Avec nos lampes torche dans la nuit
La fréquence des walkies talkies
On se suit, on se suit [1]

Les coups qu’on prend on les rendra

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    6.5/16 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  7.75/21 soit  7.38/20

 

 

 

 

 

 

 

Maladie de cœur

C’est d’une maladie d’cœur
Qu’est morte, m’a dit l’docteur, [1]
Tir-lan-laire, ma pauv’ mère; [1]
Et que j’irai là-bas,
Fair’ dodo z’avec elle.
J’entends mon cœur qui bat, [1]
C’est môman qui m’appelle! [2]

On rit de moi dans les rues,
De mes mines incongrues [1]
La-i-tou!
D’enfant saoul [1]
Ah! Dieu! C’est qu’à chaqu’ pas,
J’étouff’, moi, je chancelle! [1]

Aussi je vais par les champs
Sangloter aux couchants, [1]
La-ri-rette !
C’est bien bête. [1]
Mais le soleil, je sais pas,
Me semble un cœur qui ruisselle ! [1]

Non, tout le monde est méchant,
Hors le cœur des couchants, [1]
Tir-lan-laire!
Et ma mère, et j’ veux aller là-bas
Faire dodo z’avec elle…
Mon cœur bat, bat…
Dis, Maman, tu m’appelles?

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    12/26 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  14/31 soit  9.03/20

 

 

 

 

 

 

Ça sent l’essence

Ca sent l’essence
Tu trouves pas?

Je crois [1]
Qu’y l’feu à la voiture
Le feu à la voiture [1]

Pour toi et moi

Qu’on est sur le toit
Et qu’on en a plein les doigts [3]

Je griller’rais bien une cigarette
Est-ce que tu peux
soulever ma tête [2]
Je fumerais bien une cigarette
Pour deux minutes au paradis

Je vois
Des paysages à l’envers
Des hommes en tenue de guerre [1]

Depuis nos naissances

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    8/17 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  9.25/22 soit  8.40/20

 

 

 

 

 

 

Samedi soir

Minuit sur tes pas
Je m’entraine à t’écrire dans le noir
C’est la dernière fois [2]

Que je te crois [1]
Déchiré mon vieux cahier
Les dessins du désastre

C’est la dernière fois que je te vois [1]

Ca ressemble à un samedi soir
Le nez en sang, la paupière noire

Avec tes yeux maquillés

J’te trouvais beau
comme un anglais
Sur cette photo de classe
J’me trouvais moche
comme toujours

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    4/15 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  5.5/20

 

 

 

 

 

 

 

Par ici les ailes d’oiseaux

Par ici les ailes d’oiseaux
Ça ferait du bien de s’envoler
Par ici les feuilles d’automne
Je suis bien dans l’herbe fraiche
Si seulement j’avais une pomme [2]
dans les mains
Je la croquerais bien [2]

sur les routes du carrosse
Mais je suis sur le chemin de l’école
Les figues tombent du figuier
Les enfants préparent leurs cahiers [-1]
Seules les feuilles peuvent voler

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    3/12 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0/1 pt
–  Flow                        0/1 pt

Sous-total  3/17 soit  3.52/20

 

 

 

 

 

 

Chant d’honneur

J’ai fait la guerre à mes misères
J’ai fait la guerre à mes colères [1]
Et j’ai tué quelques cris
Fait exploser ma jalousie [1]
Combattu ce qui me tue
Et battu pour l’honneur
Les médailles et les vertus
J’ai combattu à mains nues [3]
Des torpilles à la torpeur [2]
Et des grenades au malade
A l’arme blanche à ce qui flanche [1]
Et à la hache tout ce qui lâche [1]
J’ai un couteau dans le dos [1]
Aux médailles aux vertus

Que je blesse la paresse [1]
Décapite l’hypocrite [1]

Aux champs de bataille
Que j’aille que j’aille que j’aille [2]
Aux champs d’honneur le cœur le cœur le cœur [1]
Et des duels aux ruelles [1]
A l’épée le passé [1]
Au lance-flammes les drames

Une bombe A sur moi

Un tank pour le manque [1]
Une roquette pour la tête [1]

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    19/25 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  20.75/30 soit  13.83/20

 

 

 

 

 

 

Primaire

Pour lutter contre l’intox
Boxe boxe boxe [1]
Pour lutter contre la grogne
Cogne cogne cogne [2]
Pour lutter contre la mouise
Brise brise brise [2]
Pour lutter contre la sape
Tape tape tape [2]

Pour lutter contre la masse
Casse casse casse [2]
Pour lutter contre les mouches
Louche louche louche [2]
Pour lutter contre l’ennui
Prie prie prie [1]
Pour lutter contre la foule
Roule roule roule  [2]

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    14/16 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0/1 pt

Sous-total  14.25/21 soit  13.57/20

 

 

 

 

 
Tous mes petits enfants

Tous mes petits enfants
Ont les épaules voutées
A porter sur leur dos
Le monde sauvé des eaux [2]
Les arbres, les ruisseaux
Dans leur lourd manteau [1]

Nagent habillés dans le courant
Enlèvent leurs vêtements

N’ont jamais appris à nager
Mais ils savent pourtant [2.5]
Les passages secrets [-1]

Traverser les bardos [1]

Connaissent les berceuses
Que leur chantaient leurs parents [1]

Ont renoncé un jour à devenir grands
Ils s’endorment en rêvant [1]
Aux vies d’avant

Ne savent pas nager,
Mais ils ont essayé
Ils ont essayé [-1]

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    6.5/20 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  8.25/25 soit  6.6/20

 

 

 

 

 

 

Si jamais je meurs demain

Et si jamais je nais demain
Pas de nom, pas de jour
Encore rien regardé
Même pas appris à pleurer [-1]
Si je voulais, revenir en arrière
Refermer un instant les paupières [2]
Si je n’avais jamais eu de mère
Juste un peu de boue et de terre [2]

Les plantes, les oiseaux et les jardins [1]
Les hommes un cartable
Sur le dos s’en vont en chantant
Jusqu’au tombeau
De la pluie qui coule sur leurs dos [1]
7 jours sur la terre
Le royaume du mensonge
Les cœurs que l’amour ronge
Que l’amour ronge [2]

Que je change d’avis en chemin [1]
Dans la ruche, merveilleux
Fragile comme des œufs [2]
Comme une lumière s’éteint
Sans pleurs et sans chagrin [1]
Les ailes des oiseaux nous
Pousseront dans le dos [+1]

Faites que je retrouve le chemin

Pourquoi? Pourquoi ne suis-je pas en 1837?
Les forêts de Paris
Pourquoi n’ai-je pas un arbre dans ma famille ? [1.75]
On s’offrirait des fleurs

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    13.75/29 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  15.50/34 soit  9.11/20

 

 

 

 
Ramène-moi en arrière

Les arbres sont pendus aux branches
Le soleil s’est levé en pleine nuit
Je rêve que je suis endormi [1]
Que je me réveille d’une nuit blanche [2]
K.O. dès le matin et prêt pour le combat

Dans une vision, j’étais aveugle
Avec une larme au bord de l’œil [1.5]
J’escalade le bas d’une montagne
Là où les contraires se rejoignent [2]
Où je ne t’avais jamais connu
Et jamais menti non plus [2]

Ramène-moi en arrière

Je me noyais à la surface
J’avais une arme contre ton cœur
Les amours cachés à la face [1]
Du monde et à nos erreurs [1]

Enveloppe-moi de tes bras

J’ai emmené notre fille à la mer
C’était bien avant que tu sois née
Je te reverrai l’année dernière [1]

Ramène-moi maintenant

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    11.5/21 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  12.75/26 soit  9.80/20

 

 

 

Eyes on the island

J’ai regardé la mer
J’ai tant voyagé
J’ai guetté l’aube claire [1]
Mais j’ai tout abîmé
J’ai tout abîmé [-1]

J’ai regardé la terre

J’ai repris tout à l’envers [2]

Je n’ai pas choisi
Maintenant je m’y perds

Je n’ai pas saisi [1]
Maintenant c’est l’hiver [2]

Source : paroles

Évaluation YDM,

–  Rimes    5/11 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  6.25/16 soit  7.81/20

 

 

 

Pour conclure,

 

16394238311_97d21f6b64

 

Évaluation textuelle de cet album – Somnambules – est de  105.83/13 soit 8.14/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocre

 

 

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Raphaël – Somnambules – Album de la maturité"

Leave a comment