Papaoutai de Stromae: une ode à la pédérastie, à la pédophilie ou une simple coïncidence ?

Suite à ma critique du dernier album de Stromae, j’ai reçu des messages de fans, des femmes, m’expliquant très sèchement que je n’avais rien compris aux textes très profonds de cet artiste.

Face à leurs insistances, je me suis de nouveau penché sur son travail scriptural sur cet album afin de réaliser où j’ai pu me planter.

Résultat : non seulement je pense avoir été très large dans mes évaluations mais en plus, j’ai tout scruté et juste découvert que le texte Papaoutai pouvait avoir un triple sens qui m’avait échappé. Je l’avoue.

 

 

 

1er sens : où es-tu ? Papa, où es-tu ?

 

Je crois que c’est le sens le plus admis par tous : une chanson plutôt très dansante, très entraînante sur un texte très sombre. C’est le style Stromae, il me semble.

 

 

Textes et clip

 

 

Dites-moi d’où il vient
Enfin je saurais où je vais
Maman dit que lorsqu’on cherche bien
On finit toujours par trouver

Elle dit qu’il n’est jamais très loin
Qu’il part très souvent travailler
Maman dit « travailler c’est bien »
Bien mieux qu’être mal accompagné

Pas vrai ?
Où est ton papa ?
Dis-moi où est ton papa ?
Sans même devoir lui parler

Il sait ce qu’il ne va pas
Ah sacré papa
Dis-moi où es-tu caché ?
Ça doit, faire au moins mille fois que j’ai
Compté mes doigts

Où t’es, papa où t’es ?

Où, t’es où, t’es où, papa où t’es ?

Quoi, qu’on y croit ou pas
Y aura bien un jour où on y croira plus
Un jour ou l’autre on sera tous papa
Et d’un jour à l’autre on aura disparu

Serons-nous détestables ?
Serons-nous admirables ?
Des géniteurs ou des génies ?
Dites-nous qui donne naissance aux irresponsables ?

Ah dites-nous qui, tiens,
Tout le monde sait comment on fait les bébés
Mais personne sait comment on fait des papas
Monsieur Je-sais-tout en aurait hérité, c’est ça

Faut l’sucer d’son pouce ou quoi ?
Dites-nous où c’est caché, ça doit
Faire au moins mille fois qu’on a, bouffé nos doigts

 

 

 

 

 

2ème sens : outé papaouté

 

Outé : c’est un homosexuel qui fait son coming-out, qui révèle à ses proches qu’il est homosexuel

papaouté : c’est un pédéraste, un homosexuel actif, l’homme quoi.

 

Stromae nous dit-il que ce père est parti parce qu’il a fait son coming-out et assumé sa pédérastie ? Et qu’il aurait mieux valu qu’il reste proche de son fils pour l’élever malgré sa déviance sexuelle ? Un père à tout prix pour tout enfant quelque soit son orientation sexuelle ?

C’est donc une ode à l’homosexualité, à l’homoparentalité, ce texte, chanté par tous les enfants et les parents à l’unisson. Et devenu un tube mondial (dans la francophonie cela dit) en quelques semaines.

J’avoue, chers fans, que je n’avais pas du tout capté cette connotation.

Et vous ? La cautionnez-vous ?

 

 

 

3ème sens : dérivé du second : pédophilie et syndrome de Stockholm

 

outé papaouté – outay papaoutay – où t’es, Papaouté

C’est un garçon qui loue son papa homo. Si l’on a de la suite dans les idées; c’est un gamin qui regrette la compagnie de son père gay. Le clip d’ailleurs montre cette relation quasi fusionnelle entre le bambin et son papa, habillés pareillement, se comportant de façon mimétique. Donc, le gamin a cet âge serait homosexuel. Puisqu’il agit comme son père. La question que l’on peut se poser est : son papa l’a-t-il converti ? Cette fascination naturelle dans un autre contexte ne peut-elle pas être considérée comme le syndrome de Stockholm d’un gamin abusé par son papa ?

Outay papaoutay ? Où t’es, mon papaouté !! Vous le cautionnez ça ?

 

 

 

 

Vous voyez bien que différentes interprétations sont possibles sur un même texte. La mienne ‘est aussi valable que la vôtre. Ce n’est pas parce qu’il vend des millions d’album que c’est bon. Personne ne prendra au sérieux les deux autres sens que j’ai trouvés à ce texte. Alors, souffrez un peu que je trouve médiocre les textes du maestro, en m’appuyant sur des choses factuelles et du bon sens.

 

Tout ceci, chères stromaettes, pour vous montrer que votre fanatisme est juste ridicule. Votre star a commis un album merdique textuellement. Je le prouve. Et j’assume ma critique. Je rajouterai même que cela m’insupporte aujourd’hui, tous ces pseudo-artistes électroniques qui ne jouent jamais d’aucun instrument, passent leurs journées derrières des ordis, trafiquent leurs voix et se prennent pour ce qu’ils ne sont pas. La musique électronique est à la musique ce que Flunch est à la gastronomie. Vous m’excuserez de ne pas m’extasier sur ses textes et ses compositions musicales.

 

Plus que jamais, cet album ne vaut rien; mais on a des belles merdes qui ont assises les carrières de certaines vedettes en France. Il rejoint cette famille et y fait une entrée fracassante. Je suis content pour lui car c’est toujours bien de réaliser ses rêves, de devenir ce qu’on a voulu être. Pour le fond et la qualité, on repassera.

 

L’euphorie actuelle du showbiz et de sa communication (ce que vous appelez journalisme) nuit à votre jugement.

Un fan peut-il d’ailleurs raisonner ? Lisez un peu ses textes, s’il vous plaît avant de réagir bêtement, empapaoutées !

 

 

Osez le bon sens !

YDM

28 Comments on "Papaoutai de Stromae: une ode à la pédérastie, à la pédophilie ou une simple coïncidence ?"

  1. Je suis largué.

    A la base, y’a un article qui traite de l’interprétation pédophile que l’on peut retirer du texte de Stromae. Tout le débat qui suit dans les commentaires n’est qu’un ramassis de conneries à savoir, est ce que l’auteur est un mange-bite haineux sans goûts musicaux dignes de ce nom ?

    Sur le sujet même, il me semble qu’avec toute la rationalité qu’il est permis, si Stromae avait produit un hymne à l’inceste de façon implicite, ce serait franchement dégueulasse. Et pas dégueulasse du point de vue moral, mais simplement dans l’écriture, dans la volonté de créer une éventuelle interprétation alternative. Je ne prends pas Stromae pour un génie, je le pense un peu moins illettré que ce que décrit l’article.

    Le seul couplet qui pourrait éventuellement poser les bases d’une ambiguïté serait celui ci, mais certainement pas relativement à l’inceste :
    « Elle dit qu’il n’est jamais très loin
    Qu’il part très souvent travailler
    Maman dit « travailler c’est bien »
    Bien mieux qu’être mal accompagné »

    Ps : En ce qui concerne les commentaires, lol.
    Ps 2 : Conseiller Fauve pour le texte ? Double lol.

  2. J’ai suivi tes conseils et suis allée écouter Alexandre Poulin, ce ne sont que mes goûts bien entendu, mais je trouve sa musique assez plate et ses textes vraiment simples. Je sais que plus haut je défendait la simplicité du vocabulaire de Stromae etc, mais je trouve qu’un texte qu’il parle du beau temps et des oiseaux est bien moins intéressant qu’un texte qui fait réfléchir comme Carmen ou Humain à l’eau. De même pour Soan. Ce n’est pas le genre de musique que j’ai l’habitude d’écouter, je trouve les textes plats, linéaires…
    Quant à Kaaris je ne suis pas du tout fan du rap hardcore, surtout quand certaines paroles sont de vraies insultes pour les femmes…

    Je tiens aussi à souligner que Stromae joue du clavier et de la batterie, sons qu’il enregistre ensuite sur son ordinateur il est vrai.
    Je ne te demande pas de mettre Stromae au meme niveau que Dutronc ou Flea, simplement de pouvoir comprendre que lui aussi, en tant qu’auteur-compositeur-interprète, il a du talent.
    A propos de David Guetta, je ne le suis pas particulièrement parce que je trouve sa musique parfois un peu trop commerciale, mais je ne pense pas que ce soit parce qu’on ne l’entend plus beaucoup en France (bien que Shot me down passe assez souvent à la radio) qu’il n’a pas pour autant du succès aux E-U.

    Enfin ce ne sont pas les médias ou autre qui me font aimer ce que fait Stromae, je pense qu’il faut arreter de croire que tout le monde aime un artiste seulement parce qu’on en parle en bien : tous les rappeurs français comme La Fouine, Kaaris, Booba… ne reçoivent pas que des critiques mélioratives pourtant ils ont des fans qui les écoutent et les soutiennent. Si j’aime la musique de Stromae c’est justement pour ses paroles et ses mélodies plus que dansantes, et accessoirement pour le personnage décalé qu’il joue.

    P.S : Je pense que « bouffer » du Stromae est bien meilleur pour mon esprit que les autres rappeurs français que tu défends.

    P.S 2 : Je vais une fois de plus me contredire et te conseiller Fauve, même si les textes sont simples (tout comme ceux de Poulin ou Soan) je ne sais pas vraiment pourquoi mais je me sens bien plus concernée et touchée par ce genre de musique, peut-être est-ce la bande son qui est plus « fraiche »

  3. Bonjour,

    Je suis arrivé sur ton blog avec un grand étonnement puisque j’ai découvert Stromae – que j’apprécie tout particulièrement – il y a peu et qu’a contrario de la masse tu le descends en flèche (sur ses textes). C’est plutôt rafraichissant pour être honnête! Mais certaines remarques péremptoires notamment sur les musiciens electro me font bondir (étant moi meme musicien et appréciant des styles des plus heteroclites).
    Comment peux-tu dire que des groupes comme Daft Punk ou C2C par exemple ne sont pas au même niveau que Dutronc (je pense que tu parles du fils pour le coup) ou un flea juste parce qu’ils ne jouent pas d’un instrument? De quel niveau hiérarchique s’agit-il exactement? penses-tu réellement que Dutronc (aussi brillant soit-il à la guitare il n’a rien de comparable a d’autre comme Biréli) marquera plus l’histoire qu’un groupe comme Daft Punk?

    Par ailleurs, pour en revenir aux textes, j’aimerais bien savoir comment tu noterais un artiste comme Thomas Fersen par exemple? Cela me permettrais p-e de comprendre un peu mieux les points faibles de ta grille de notation (p-e dans les ratios ou tout simplement dans certain critère manquant).

    En fait tu parles de noter les grands et qu’ils auraient très certainement de bonnes notes… mais pourquoi ne le fais-tu tout simplement pas? Cela remettrais les choses au clair et permettrais de démontrer la pertinence de ta grille.

    Dans l’attente de te lire.

    • Cher ami,

      c’est un point de vue que j’assume bien évidemment mais je ne demande pas à tout le monde de me suivre. Je crois qu’un musicien, un auteur, une personne qui créé est plus importante qu’une personne qui sample. Et que les deux ne se valent pas. J’adore le rap mais jamais je ne dirai qu’un Dr Dre équivaut à un Hendrix. Il y a des échelles, quoi ! C’est comme si je te disais qu’un maçon vaut un architecte. Je suis désolé mais non ! Après, chacun se détermine. Comme je pense qu’un artiste qui se respecte doit au moins écrire ses textes. C’est la raison pour laquelle il y a un tas d’interprètes qui n’apparaîtront jamais sur ce site. C’est un choix.

      Pour Dutronc, oui, je déteste « les fils de » mais force est de constater que son statut « de fils de » ne lui permet pas de jouer à la guitare. Il est bon, très bon guitariste et oui, je trouve cela bien plus artistique que le fait de faire des mix derrière un ordi, des compositions d’un Stevie Wonder ou James Brown. Dutronc comme Chedid dont j’ai toujours trouvé les textes à chier, joue bien de la guitare. Maintenant, ce n’est pas un virtuose et personne ne lui demande de l’être.
      D’autant plus qu’il y a légion de pseudo artistes à la noix qui ne sont même pas capables de faire trois accords et qu’on sanctifie en France. Pour Bireli, je ne le connais et j’imagine qu’il doit être très bon. Mais Dutronc n’a pas à rougir de son jeu. Et au vu du niveau général que l’on nous présente, il est dans le haut du panier.

      Pour Thomas Fersen, j’ai déjà noté l’un de ses albums. voici le lien : http://www.banlieue-immigree.fr/2013/08/27/thomas-fersen-je-suis-au-paradis-textuellement-tres-bon/

      Pour les grands, je le ferai. Je manque un peu de temps mais je le ferai. C’est sûr; Déjà, avec Fersen, c’est très bon. Je crois qu’avec un Brel ou un Cabrel, ça sera excellent. Je le confirmerai d’ici peu.

      Je ne prétends pas avoir toujours raison avec ma grille. Je propose autre chose, avec ses qualités et ses défauts. Après, chacun juge et si ça peut inspirer un futur consommateur, tant mieux ! De toute façon, ma voix est peu audible et donc, personne n’a rien à craindre de mes évaluations.

      Je te remercie pour ton attention

      YDM

  4. Franchement,quelle tristesse c’est misérable de s’acharner de la sorte sur un artiste qui ne demande juste qu’à vivre son art.
    les comparaisons avec certains artiste ce n’est Stromae qui les a établit va donc t ‘en prendre à ceux qui les ont faites.
    tu te prends pour qui tu n’es qu’un pauvre type

    tu te crois intélligent si tu veux comprendre le texte de Stromae qui est on ne peut plus claire et facile à comprendre cherche à le rencontrer,il se fera le plaisir de t’éclairer sur le sujet

    tu es esFORT MINABLE

    Stromae que tu le veuille oui ou non est FOOORRMMMIIIIIIIIIIDABLLLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE :p

  5. Je ne vois pas comment on peut dire que je ne donne pas mon point de vue, si tu comprends pas j’y suis pour rien.
    Quelles jérémiades ? Je te donne justement mon point de vue. Excuse moi mais j’aimerais bien savoir d’ou te viens le droit de me qualifier de ‘gamine décérébrée’. Est ce que c’est de ma faute si tu te permet de critiquer des textes sans donner d’explications ou d’arguments à ta critique ? Mettons de coté le fait que j’apprécie ce qu’il fait et ses prestations, ta critique de Racine carré qui selon serait ‘textuellement merdique’ n’a aucune valeur, tu ne donne aucune explication, même ta «  » »grille d’évaluation » » » reste à désirée. On ne juge pas les 8/10 d’une chanson sur ses rimes désolé.
    « pourquoi autant de gens apprécient Christophe Maé ou Johnny Hallyday ? » je ne pense pas que Christophe Maé plaise plus ou meme autant que Stromae, quant à Johnnh Hallyday les années jouent en sa faveur, Stromae ne fait que commencer sa carrière.

    Je pense qu’une personne qui est bornée et peu ouverte d’esprit ne peut donc pas écouter d’autres arguments que les siens, aussi je vois bien que l’on pourrait te donner les meilleurs arguments du monde (je ne parle pas des miens) tu ne voudrais pas les entendre. Alors si ce blog te permet de libéré la frustration dont tu semble souffrir, en te permettant de juger sans réelles connaissances il me semble, grand bien te fasse.

    • Chère pipette,

      Je me suis arrogé le droit de te qualifier de « gamine décérébrée » et pour l’argumentation, c’est simple, il suffit de prendre le temps de lire l’article et surtout PRINCIPES DE NOTATION DES TEXTES DE RAP, pour comprendre mes notations.

      Ma grille d’évaluation laisse peut-être à désirer; il n’en demeure pas moins qu’elle est la plus raisonnable dans l’univers de la critique musicale où le copinage, le marketing et les réputations surfaites sont la norme. Mon évaluation est textuelle, c’est dit et redit. Pour la mélodie, je n’ai pas de compétences pour décréter ce qui est bien ou pas; et je le dis aussi. C’est la raison pour laquelle l’essentiel des évaluations porte sur le texte. Enfin, ma philosophie est : Un texte de qualité implique toujours une chanson (ensemble mélodie+paroles) de qualité. Le contraire est moins vrai. Et donc, je donne la priorité au texte. J’avoue, c’est original et à l’évidence, je dois être le seul à le faire. Mais je l’assume et je crois qu’il est plus proche de la réalité de certains albums que l’on nous sur-vend à grand renfort de matraquage médiatique. Je juge les 8/10 d’une chanson sur ses rimes. Je ne sais pas d’ailleurs qui a instauré la règle selon laquelle il ne fallait pas le faire… Je le fais. Désolé pour Stromaé s’il s’avère qu’au vu de points rationnels, ses textes sont à chier.

      Et pas besoin d’user d’érudition pour faire de bons textes. Je te propose de découvrir un jeune chanteur canadien qui fait des textes très simples et très agréables : Alexandre Poulin ! Ou un chanteur comme Soan qui pour moi, est un grand artiste qui va compter dans l’univers musical français. Kaaris est bien meilleur auteur que ne sera la très large majorité de la variété française. Et ses textes ne sont pas d’un langage soutenu. Bien au contraire. Donc, la pleurniche sur la complexité, tu la gardes pour les oiseaux !

      Ton blabla sur Johnny et Maé est une nouvelle pirouette qui ne répond pas à ma question. Stromae commence sa carrière comme tous les artistes qu’on survend chaque année: qui se souvient des Kyo ? Et pourtant, ils allaient révolutionner le rock français, n’est-ce pas ? Tiens, l’année dernière, c’était David Guetta, le génie…

      La personne bornée et peu ouverte d’esprit que je suis, a beau soupeser tes arguments ou vos arguments, il n’en ressort que de l’émotionnel pur. Vous passionnez. 1+1=2 ! Je note sur les rimes, c’est quelque chose qu’on peut évaluer. et à cette aune, votre maestro n’est pas au niveau. Les faits. Cela ne veut pas dire que je n’apprécie pas certaines chansons comme Formidable ou certains morceaux dans son ancien album d’ailleurs, alors, on danse par exemple. Mais sur l’ensemble de l’album, c’est globalement de la merde.

      Et sur la musique, j’ai une conception assez vieillotte : je donne du crédit à celui qui joue d’un instrument qu’à un type qui s’assoit derrière un ordi pour faire des combinaisons de sons. Vous m’excuserez, mais un John Lee Hooker, je sais ce que ça vaut; un Flea, je sais ce que ça vaut; un Dutronc, je sais ce que ça vaut; je ne les mettrai jamais au même niveau qu’un Stromae ou un Daft Punk. Désolé, je suis un peu buté mais il y a des hiérarchies et tout ne se vaut pas. En général, j’évite d’invoquer les glorieux anciens pour soutenir mon approche mais vu votre fanatisme, je dirai simplement que si je soumettais tous les textes de Brel, Cabrel, Nougaro, Goldman ou Brassens à mon évaluation, j’aurais une confirmation de leur immense talent.

      Et pour le jugement sans réelles connaissances, c’est vrai ! Je ne suis pas musicien. Juste un auditeur qui écoute de la merde à longueur d’ondes et qui en a marre de se faire enfler par des chèvres qui ont du mal à faire des textes potables. J’aimerais d’ailleurs que vous ayez la même acrimonie envers tous les critiques musicaux vendus qui peuplent les médias et qui vous fourvoient pour le compte de leurs clients.

      Pour la frustration, c’est sans doute vrai aussi. Quand je vois la nullité qui m’entoure et m’interpelle; c’est vrai, j’ai tendance à être frustré. Et ce blog me permet d’évacuer mes frustrations et de troubler, marginalement on est d’accord, la déferlante de marketing et de bullshit que les maisons de disques vous déverse, avec votre consentement tacite. Si être équilibré comme toi, c’est bouffer de la merde et s’en réjouir, alors, ma chère stromaette, grand bien te fasse.

  6. Oh et j’oubliais que les gens qui apprécie la musique de Stromae ne sont pas exclusivement des femmes, loin de là. Alors merci d’oublier vos « Stromaettes »

    • que veux-tu que je dise, la pipette ? Tu as probablement raison. Je te remercie néanmoins de respecter mon point de vue. La vérité, c’est que je ne respecte pas le tien car il n’ y en a aucun. A part des jérémiades de gamine décérébrée. Mais le monde est bien fait; ta bêtise a aussi le droit de s’exprimer, même ici. Ton charabia … « Mais demande toi quand meme pourquoi autant de gens apprécient ce qu’il fait ? »… Tu te rends bien compte qu’ils ne valent rien, tes arguments ?
      Et je te retourne ta question: demande toi quand même pourquoi autant de gens apprécient Christophe Maé ou Johnny Hallyday ? Et peut-être que tu commenceras à comprendre enfin pourquoi Stromae vend, et doit à tout prix vendre, chèvre !

  7. D’abord par rapport à ta critique, dont je ne suis pas sur du bon fondement, je ne vois pas où serait le mal si jamais il parlait d’homosexualité.
    Ensuite, mes profs de français m’ont toujours répété de ne pas faire dire au texte ce qu’il ne dit pas, si Stromae a écrit « Où t’es ? Papa où t’es » ce n’est pas Outé Papaouté.

    Heureusement que tes « critères » ne sont pas universels autrement on aurait tous de la merde dans les oreilles. Bien que je respecte ton point de vue, on a tous des préférences, c’est sûr, mais quand je vois que tu donne presque 13.5 de moyenne à Kaaris, et à peine 8 pour Stromae je pense que votre notion de la bonne musique est à revoir.
    Si tu arrive à dire quand Stromae « pond de la merde » je pense que tu devrais regarder d’un peu plus près tes critiques et nous le dire aussi.

    « c’est faible son album », comme tu le dis c’est un album qu’il vend, pas seulement des textes, il y a aussi la bande son, qui selon moi – amatrice de trap, dubstep, ou rap us – est énorme, très dansante, des rythmes et des instrus parfaites. Bande son qu’il crée lui-même soit dit en passant.
    Certes le vocabulaire qu’il emploie n’est pas extraordinaire mais il faut tout de même reconnaitre qu’il a la qualité d’être compris par la grande majorité. C’est sûr qu’un texte avec des figures de styles à n’en plus finir est très plaisant à lire, mais au fond si c’est pour passer 1 mois à le déchiffré ça n’en vaut pas la peine.
    Stromae est un auteur, compositeur et INTERPRETE, aussi le texte n’est tout juste que la moitié de l’oeuvre, l’interprétation de ce texte est essentiel. Et comme j’ai pu le lire au dessus, c’est dans l’interprétation qu’est la force de Stromae, à partir de textes simple il transmet bien plus d’émotions que beaucoup d’autres qui se font passé pour artistes.

    Je ne vais pas vous parler de la médiatisation car comme tu le dis c’est l’album que tu juge. Mais demande toi quand meme pourquoi autant de gens apprécient ce qu’il fait ? Il faut arreter de mettre toutes les réussites sur le compte de la médiatisation car ce qu’a Stromae aujourd’hui il ne le doit qu’a lui, du moins en grande partie.
    J’étais hier soir à son concert, et je peux te garantir que Racine carrée est très loin d’un album merdique.

  8. Hahahaha je t’ai adoré Magson de Pazou. Tes commentaires sont comme une douce magie à mes yeux. Je suis heureux que dans cette situation tu ne te sois pas laissé écrasé, car tu possède une lucidité exemplaire.

    Continue dans tes critiques au contenu pertinent et intelligent, et je te conseille de mieux expliquer tes notes la prochaine fois, sa évitera les malentendus! Et on s’en fout si tu te fait cracher dessus pour ton sens critique qui diffère de tout les médias de masses, au moins tu est aussi lu par des gens comme moi ou BB, qui apprécient ton grand travail.

    Salut! Cordialement,Samuel.

  9. pourquoi essayer vous denfoncer des star auquelle la personne n’a rien demander appart faire ses morceau tranquillement avec des textes magnifique?est ce parce que vous voulez etre reconnu par vos articles parce que vous ne vous l’avez jamais ete…alors faites les textes qu’il fait et peut etre que vous pourrez mettre des jugement sur ce que des artises font!

    • Vous m’avez démasqué Flo ! Je me rends. Pourquoi faire des critiques à des albums ? Pourquoi remettre quoique ce soit en cause dans la vie ? Pourquoi ne pas avaler sans ciller tout ce qu’on nous dit ? Pourquoi ne pas suivre comme un mouton la masse ? Pourquoi ne pas flatter comme les autres ?

      Parce que je suis ivre de jalousie. Et de notoriété. Bravo ! Je suis à terre. Flo. s’il te plait, cesse de frapper.

  10. bonjour
    les commentaires de Magson de Pazou sont judicieux peut être un peu trop a mon gout « prise de tète » mais bon , mais quand je vois que l on compare Stromae a BREL la je pleur , la seule ressemblance est la nationalité ….cela reste de la bonne variété , et j aime bien
    CDLT
    et bon réveillon
    BB

  11. Stromae parle de pedophilie ? Bien sûr, c’est pour ça qu’il a été félicité dans les journaux américain, dans le New York time ? Je ne pense pas. Apprend à faire des critiques sans mauvaise fois, mec !

  12. « Je ne suis ni fou… ni adepte de fourrage insolite de mon fessier » : @Guillaume, tu es un poète 🙂 j’adore.
    @Magson : rendez-vous aux prochaines règles (joke) 🙂

  13. Je suis étonné de voir autant de mauvaise foi, d’aveuglement stupide. Il y aurait-il de la jalousie chez l’auteur de cette critique de Stromae. Jalousie d’une intelligence, d’une subtilité et d’un succès, qui à priori, ne toucheront jamais, et même de loin, le piètre personnage responsable du ramassis de lieux communs qu’on ose appeler un blog.
    En parcourant ces pages, d’où émergent péniblement les plus sombres banalités je n’ai pu que me rassurer quand à la portée de cette voix : pauvre tremblement impuissant, s’agitant désespérément, comme pour mieux souligner une médiocrité éloquente. Quand on n’a ni talent, ni verve, ni la plus élémentaire notion de l’orthographe, je crois qu’il est mieux de retourner à des occupations plus adaptées : le silence, imbécile!

  14. Au moment ou je te parle j’écoute l’album et je trouve que oui certaine chanson son pauvre en vocabulaire et parfois à l’excès mais l’ensemble de l’album est pour moi beaucoup plus profond que ce que tu le dis. Je pense à Batard, Carmen et Formidable plus précisément.

    Je fais partie de ceux qui comme toi ne supportent pas les chansons que j’appellerai commerciales et toutes la lèches qui gravitent autour. C’est d’ailleurs à ça que je pensais en relevant Seryfa Luna mais j’aurai également pu parlé de beaucoup de rappeur, poseur, …
    Là je trouve que ce qui est énorme c’est que Stromae a crée lui même le phénomène médiatique qui le hisse actuellement. Le coup de pub de formidable dans le métro, jusqu’à ses entrées en concerts (NRJ music awards) son calculées et réfléchie. Ensuite les média l’ont repris parce que ça a fait le Buzz mais ce ne sont pas les médias qui l’ont mené où il est. Ou plutôt il a magnifiquement bien utilisé les médias à l’avantage de son art.
    C’est là dedans que je dis que ce qui fait la force de Stromae c’est sa mise en scène.

    Par contre certaines des chansons sont vraiment touchantes pour moi de par leur texte donc ça ne doit pas être si nul que ça si ça peut toucher quelqu’un qui comme toi ne supporte plus la commerciale et essaye, j’espère que tu l’aura remarqué, d’être le plus objectif.

    En gros j’essaye juste de te dire que même si je suis d’accords avec toi sur la faiblesse de certaines chansons tel que le feat avec Orelsan et maitre Grims ou moules frites qui du coup affaiblissent fortement l’album, Formidable et Bâtard brille par une maitrise parfaites des jeux de mots, comparaison, contrepèterie, … D’autant plus que tu ne peux pas nier un dont pour la mise en scène dont il fait preuve pour ses chorégraphies et ses coups de pub.

    • En effet, c’est un excellent communicant et je salue sa mise en scène. Un artiste se doit d’être complet et il se trouve qu’il a des qualités dans d’autres champs que l’écrit sur cet album. Je reconnais que Papaoutai, formidable et un ou deux autres morceaux sont intéressants, dansants, emballants. D’ailleurs, je pense les avoir remarqués. Après chacun choisit. Le texte ne fait pas tout. Mais pour moi, le texte c’est l’essentiel, c’est ce qui reste après le buzz, avec le temps. Pour moi, Stromaé, c’est le kyo du moment. On verra s’il se bonifiera avec son prochain album. Et je suis d’accord avec toi qu’il est créatif. Il fait tout lui-même, je crois et c’est très respectable. Mais en ce qui concerne le texte, c’est pourri. C’est tout ce que je dis.

      Cordialement

  15. Je me permet de régir malgré le temps qui s’est écoulé car je pense que tu dois revoir tes priorité en tant que critique musical Magson de Pazou.

    J’ai pris le temps de lire le premier poste incendiaire sur l’album Racine-carré. Ensuite j’ai écouté l’album et même regardé quelques vidéos par-ci, par-là que ce soit de concerts ou de représentations à la télé tel que Vivement Dimanche ( http://www.youtube.com/watch?v=o2B1NlMLggU ) n’étant pas fan. Il me laissait plutôt indifférent avant toutes ces recherches.

    Je vais te dire la premier chose qui me choque. Tu emplois des termes dures et bien émétiques tel que « merdiques » , « c’est nul » et j’en passe. Si tu veux évité de te faire incendier à ton tour par « les stromaettes » ? Evite d’employer des thermes qui n’implique pas que toi. Un « POUR MA PART JE TROUVE le texte plus qu’insuffisant » serait déjà mieux passé. Et ce n’est pas un mettant « POUR MA PART JE TROUVE le texte plus que merdique » que ça passera mieux. Une personne m’étant très chère me dit toujours quand on donne son avis, il y a l’art et la manière alors évite d’injurié l’art si non ils vont faire des manières.

    Ensuite, je m’étonne de voir que tu utilise cette citation « La raison est ce qui effraie le plus chez un fou » ,alors que d’autre et plus précisément Rabelais (base scolaire de la littérature française) a dit « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».
    Tu utilises un systèmes purement mathématique pour juger l’exact opposé de la logique.
    Une chanson s’écoute et se vit avec les tripes et non avec une calculette comme certains critiques et autres télé-réalités essayent de le faire croire. Dans un des commentaires de ton premier articles quelqu’un disaient qu’une chanson ça se ressent et il a tout fait raison.

    Je reviens à cette histoire de « pauvreté du texte ». Je suis d’accords avec toi mon compatriote Belge ne brie pas par ses textes fournis et sans aucune répétition. Pourtant c’est en ça que réside sa force et je trouve dommage que tu ne l’ai pas remarqué. Il réussit à faire passer bien plus d’émotion dans ses chansons avec des textes qui ne se prennent pas pour ce qu’ils ne sont pas en comparaison d’autres Sheryfa Luna’s qui, à mon sens, en plus de ne pas porter leur texte bien haut essayent de le faire passer pour du Shakespeare.

    Je le redis là est donc la force de Stromae. Je prendrais pour exemple le film d’animation wall-e qui dans autre domaine à toucher un très grand nombre de monde (adultes comme enfants) et qui pourtant ne se construit que sur des « Wall-e » « Eve » sur je dirai 3/4 du film. Dit donc quelle pauvreté du texte … Mais quelle subtilité dans le rendu final. Un texte de chanson ne se mesure pas qu’aux vocabulaires utilisés mais aussi à tous les artifices mis en place en concordance avec la mélodie et plus important que tout : la personne qui chante.
    Le vrai talent d’un chanteur c’est l’interprétation du texte pas le texte en lui-même et Stromae est un vrai génie sur ce point. Il donne vie à des textes certainement pauvres mais pourtant plein de sens un fois mis en scène, chanté, chorégraphie.

    Je terminerai en te disant que si tu prend le temps de regarder le liens youtube que j’ai laissé au dessus tu entendras qu’il est tout de même comparé à Jacques Brel un des plus grands artistes musicaux que l’Europe ait connu. Je suis d’accord que ce compliment s’apparentait plus à de la lèche qu’à un fait avéré mais il n’en reste pas moins que Stromae et Jacques Brel sont apparu dans la même phrase et que rien que pour que le Sacré-saint de la musique Belge soit utilisé il doit tout de même en avoir sous le capo.
    De plus je ne sais pas si tu sais en quoi Brel était particulièrement reconnu. Mais grand bien te fasse d’apprendre que beaucoup n’aimaient pas les textes de Brel (je ne comprend pas mais bon chacun ces gout) avant de l’avoir entendu chanter car de nouveau Brel était un interprète de Génie.

    Attention je précise tout de même que je ne hisse pas Stromae sur le même échelon que Brel. Je souligne juste une caractéristique semblable.
    Je rappelle également que je suis loin d’être un fan mais je respect pleinement l’artiste.

    Merci de ne pas m’insulter en retour car je ne pense pas l’avoir jamais fait à ton égare et m’en excuse d’avance si tu relève quelconques maladresses dans mes dires. Je ne suis ni fou, ni fan hystérique, ni adepte de fourrage insolite de mon fessier donc à bon entendeur salut.

    En espérant que si réponse il y a, elle sera aussi constructive que j’ai essayé de rendre la mienne car tu ne fais que te rendre antipathique au près de tes lecteurs alors que ton avis n’est pas si mauvais que certains veulent bien le dire malgré mon désaccord presque complet.
    Un dernier conseil : un vieux con a écrit un jour dans le premier livre imprimer de l’humanité qu’on devrait voir la poutre dans son oeil plutôt que la brindille dans celui du voisin. Prend en note car tu affubles de stupidité ou de folie ceux qui ne comprenne pas ton avis tout en étant incapable de comprends le leur.
    C’est le serpent qui se mort la queue.

    • Bonjour,

      En effet, je viens juste de finir de lire tes observations et je reconnais m’être un peu emporté. Tu m’excuseras pour les noms d’oiseaux et autres allusions fécales. On ne se refait pas. J’aimerais pouvoir te dire que je ne suis un vieux con mais malheureusement j’en doute. Et pour la poutre dans l’œil, je ne pense pas. J’ai probablement une brindille dans l’œil. Mais la poutre, non ! Sur le fond, je ne retire rien sur l’album. Je crois qu’il est textuellement nul. Et j’en apporte la preuve. Et sur la rationnalité de mes critiques, je dirai que je suis probablement le seul à me rapprocher le plus d’une critique objective. Ailleurs, c’est copinage et marketing et tout le monde le sait. Simplement, j’essaie d’avoir une vision qui s’appuie sur une cohérence, une logique. Elle n’est pas optimale mais je crois qu’elle est largement plus crédible que celles que j’entends partout. Et puis, une part, certes minimale, est mise au ressenti, à la subjectivité dans mes évaluations. Mais je peux comprendre que cette approche crée des réticences voire de hostilité. Et ne t’inquiète pas, ce n’est pas moi qui vais gripper la machine efficacement propulsée.
      Simplement, je ne dis pas qu’un album est bon parce que l’artiste est mon pote, a payé des espaces pub sur mon site ou parce qu’il fait bien de le dire. Stromae, c’est nul pour peu qu’on se donne la peine de regarder de près.

      Cordialement,

  16. Donc, tu écris : «  Le plaisir de [faire, de constater et de] porter un avis un peu plus solide que celui du quidam dans la rue. C’est tout. N’y vois une prétention. »

    Mais est-ce vraiment une histoire de quidam ? C’est à cause de tous ces gens que tu agis ? Ce sont eux qui te donnent la haine ? Pour qui écris-tu alors ? Pas pour moi, apparemment, puisque tu me sors tes ‘je ne sais pas ce que tu te fourres dans le cul’. Et d’où les sors-tu ? De ta cervelle malade. Dommage, tu marques un point contre toi.

    Tu es méchant, en fait. Tu cherches prétexte pour brûler et finalement insulter les gens ? Je n’achète pas ton mauvais jeu, heureusement. Avec cette homophobie qui a l’air de te tenir à cœur, décidément. Ca ne regarde que toi. Moi je trouve qu’il y a de meilleures façons de se consumer.

    Continue donc à donner ton avis sur tout pour amuser la galerie, je crois que le quidam dans la rue s’en fout, et pour le reste, on te regarde amusés, et un peu désolés, quoi.

  17. Je me suis penché sur Stromae après avoir entendu Louis Chedid dans une interview:

    « -Louis Chédid, qu’est-ce que vous écoutez en ce moment?
    -Ben… j’écoute Stromae, comme tout le monde… non, je suis sérieux, et je trouve que c’est la meilleure chose qui soit arrivé à la chanson française depuis Mathieu (M, son fils). »

    Ce blédard doit vraiment être un idiot, décidément, pour ne pas être d’accord avec toi, incontournable critique si subtil dans tes analyses et tes lectures à double… non! à triple sens! Oh toi qui illumines pour nous les obscurs codex à tiroirs de Stromae! Et quel naïf, ce Louis Chédid! Espèce de Stromaette, va! Et il y en a qui te disent poète?!

    J’ai trouvé un texte ésotérique de Gainsbourg qui aurait bien besoin d’une lecture éclairée. Pourrais-tu m’aider? j’ai du mal à en comprendre le sens :

    Inceste de citron
    Lemon incest
    Je t’aime t’aime, je t’aime plus que tout
    Papapappa
    Naïve comme une toile du Nierdoi Seaurou
    Tes baisers sont si doux
    Inceste de citron
    Lemon incest
    Je t’aime t’aime, je t’aime plus que tout
    Papapappa

    L’amour que nous n’ f’rons jamais ensemble
    Est le plus rare le plus troublant
    Le plus pur le plus émouvant
    Exquise esquisse
    Délicieuse enfant
    Ma chair et mon sang
    Oh mon bébé mon âme

    • Vois-tu, cher ami,

      Le drame, c’est qu’un Louis Chedid, chanteur à ce qu’on dit, trouve que Stromaé est la meilleure chose qui soit arrivée à la chanson française. Après son fils !!! Évidemment !

      Cher ami, que veux-tu que je te réponde ? Si tu relisais les articles et les commentaires, tu finirais, je n’en doute pas, par te rendre compte que je n’ai rien contre ce garçon. Je suis simplement déçu parce que le rendu de son album n’est pas fameux. Selon mes critères. Mais, ces critères ne sont pas universels et vous, stromaettes, avez le droit de ne pas les relever. D’ailleurs, il se vend très bien partout et ce n’est pas ma critique négative dans un océan de génuflexions et de célébrations qui changera quoique ce soit à ça. N’ayez crainte! C’est Formidable !

      Maintenant, excusez-moi, mais c’est faible son album. Et oui, j’ai toujours des énormes surprises à chaque fois que je passe un album au tamis. Barbara Carlotti, Flynt, Soan, Zaz… Ils sont nombreux.

      Autre point, je ne veux pas devenir chanteur, ni poète, ni écrivain. Simplement, je tiens un blog où je donne mon avis. Il se trouve que j’aime mettre en pratique ce que je dis. Donc, je m’essaie. Par exemple, je m’essaie à la basse actuellement. Cela ne veut pas dire que j’ai envie de finir bassiste. C’est pour mon plaisir. Le plaisir de faire, de constater et de porter un avis un peu plus solide que celui du quidam dans la rue. C’est tout. N’y vois une prétention.

      Tu as choisi Gainsbourg. Il se trouve que j’ai un sain mépris pour cet artiste surfait, à la noix, sans aucun talent, plagiaire révéré, rebellocrate de mes deux et icône d’une gauche qui me donne juste envie de gerber. Suis-je surpris de ton choix ? Puisque tu m’y invites, je me ferai un plaisir de donner mon avis sur cet album écrit par le « subversif » alcoolo.

      Elastique

      J’ suis élastique
      Dans mes gimmicks
      Mais hélas, tic
      Je vois tout en toc

      Élastique
      Gimmicks
      Je te réplique
      Du tac tac au tic

      Quand certains jours pour moi
      ça rigole pas des masses
      Devant ma glace
      Je me fais des grimaces

      Élastique
      Des gimmicks
      Un peu comme Mick
      Jagger que je trouve comique

      Quel talent ! Cela me donne envie d’aller plus loin. Je vous enverrai le résultat.

      Le couplet sur la tragédie du Rwanda et la pleurniche, tu les gardes pour toi. J’analyse des rimes, je ne sonde pas les passés des artistes. Ainsi que ton passage sur l’écologie. J’en ai rien à foutre de ce bullshit. Si tu penses que c’est en éteignant la lumière pendant que l’Asie pollue comme jamais que tu vas refermer la couche d’ozone, je ne sais pas ce que tu te fourres dans le cul, mais c’est très gros.

      Voilà, cher ami, je crois avoir fait le tour. J’ai rien contre votre star, bien au contraire, mais quand il pond de la merde, je le dis. C’est tout. Souffrances, écologie, gentillesse, et belgitude mises à part. C’est nul, c’est nul !

      Cordialement,

  18. C’était vraiment très intéressant… Que d’arguments convaincants et définitifs! Quand on veut tuer son chien…

    Je ne suis pas fan de ce Stromae que je découvre, mais que dire de tes articles? Ils transpirent la souffrance et l’envie impuissante. N’y a-t-il pas de réelles causes de colère et d’indignation autour de nous? Faut-il t’en suggérer, pour te rendre service? Peut-être es-tu artiste aussi, et peut-être même que tu aurais des textes à partager, mais la méchanceté et la mauvaise foi ne sont pas très porteurs, malheureusement. On en a un peu honte pour toi en te lisant.

    Apparemment, ce Stromae porte une histoire un peu tragique, celle d’un père qu’il a à peine connu et qui est mort pendant un génocide au Rwanda. C’est sans doute l’idée du père-mannequin apathique et de la détresse de son enfant. On peut remarquer qu’il se met lui-même dans la position de l’absent, celui qui fait souffrir, et qu’à la fin, l’enfant lui aussi adopte l’attitude figée et apathique du mannequin, condamné donc à répéter le même schéma, ce qui est désespérant. S’il y avait quelque chose à reprocher à Stromae, ça serait ça -pas de résilience dans ses textes. Mais en actes, visiblement oui.

    Et toi, quelle grande douleur te portera? Ah oui, et tu n’aimes pas non plus Katerine. C’est un peu la même recette qui te débecte, quelque chose que ton système soi-disant analytique -mais en fait arbitraire- ne peut pas saisir puisque tu t’en sers pour démontrer quelque chose que tu veux prouver (as-tu déjà été surpris de ses résultats?). Cette recette, comment la définir? C’est une sorte de clarté et de justesse dans le décalage, un équilibre subtil et opportuniste, un placement par rapport à l’époque. C’est du domaine du particulier, ça touche parfois au général, et rarement à l’universel. C’est ça qui touche chez Stromae, la douleur est profonde et fera toujours vendre, même si on n’en parlera plus dans 10 ans.

    Mais que dire de toi?… Tes insultes, il n’en a sans doute rien à foutre, il en rit peut-être… ou il ressent ton envie comme un hommage. Est-ce bien sérieux de te montrer ainsi ridicule aux yeux de tous?

Leave a comment