Palestine

Histoire de la Palestine

Dans la langue française, le terme « Palestine » est utilisé depuis plusieurs siècles pour désigner le territoire situé géographiquement entre la mer Méditerranée et le fleuve du Jourdain.

Le terme « Palestine » a une longue histoire et a le plus souvent désigné — dans les langues occidentales — une division administrative ou politique d’un empire, depuis l’époque romaine jusqu’à l’époque ottomane puis sous le mandat britannique, à l’exception notable de l’époque des Croisades pendant laquelle elle fut appelée « Terre sainte » par les croisés. Voici comment l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien traite de la Palestine et de la Judée3 :

« (XIII.) Puis commencent l’Idumée et la Palestine à la sortie du lac Sirbon, qui a, d’après quelques-uns, 150.000 pas de tour. Hérodote (3, 5) l’a mis au pied du mont Casius ; maintenant c’est un marais de médiocre étendue. Villes : Rhinocolure, dans les terres ; Rhaphée ; Gaza, et dans les terres Anthédon ; le mont Argaris ; sur la côte, la Samarie ; la ville d’Ascalon, libre ; Azotus, les deux Jamnia, dont l’une est dans les terres ; Joppé, des Phéniciens, plus ancienne que le déluge, d’après la tradition ; elle est placée sur un coteau, et a devant elle un rocher où l’on montre les restes des chaînes d’Andromède. On y adore Céto, monstre fabuleux ; au-delà, Apollonie, la tour de Straton, autrement Césarée, fondée par le roi Hérode, maintenant appelée Prima Flavia, d’une colonie qui y a été établie par l’empereur Vespasien ; la limite de la Palestine, à 189.000 pas de la frontière d’Arabie ; puis commence la Phénicie. Dans l’intérieur de la Samarie, les villes de Néapolis, qui se nommait auparavant Mamortha, de Sébaste sur une montagne, et de Gamala sur une montagne plus haute. »

« XV. (XIV.) Au-delà de l’Idumée et de la Samarie s’étend la Judée dans un grand espace. La partie qui tient à la Syrie s’appelle Galilée; celle qui est voisine de l’Arabie et de l’Égypte s’appelle Pérée, parsemée d’âpres montages, et séparée par le Jourdain du reste de la Judée. La Judée même est divisée en dix toparchies, dans l’ordre suivant : celle de Jéricho, plantée de palmiers, arrosée de sources ; celle d’Emmaüm, celle de Lydda, celle de Joppé, celle d’Acrabatène, celle de Gophna, celle de Thamna, celle de Bethleptephe, celle d’Orine, où fut Jérusalem, la plus célèbre des villes non de la Judée seulement, mais de l’Orient ; celle d’Herodium, avec une ville illustre du même nom. »

Le terme « Palestine » fut privilégié par les Romains qui, après la révolte de Bar Kokhba vaincu par l’empereur Hadrien, sont désireux d’annihiler toute trace de vie juive au sein de cette partie du monde. Ce nom renvoie à celui d’un peuple dont la Bible place la capitale à Gaza et dont elle fait un ennemi permanent des Hébreux, les Philistins. Par la même occasion, Jérusalem est rebaptisée Aelia capitolina. L’ usage géographique du terme désignait des territoires à l’Ouest et à l’Est du Jourdain. Plus tard, le terme arabe (« Filastin ») désignait, de la conquête arabe jusqu’aux Croisades, une partie de la Palestine romaine que les Romains appelaient Palaestina Prima. Après les Croisades, les Empires mamelouk et ottoman n’utilisaient pas le nom « Palestine » dans aucune forme, mais après la Première Guerre mondiale, les Puissances principales alliées ont appliqué le nom au territoire du Foyer national juif (San Remo, 1920) sous Mandat britannique. Le nom (« Palestine ») perdure, même s’il a pris un sens politique et a perdu une partie de sa neutralité, spécialement après la création de l’État d’Israël en 1948. Notamment, certains Israéliens et/ou Juifs perçoivent dans l’utilisation du terme « Palestine » un déni de l’existence effective de l’État d’Israël sur une partie de ce territoire, ou de sa légitimité sur cette même terre. Et le fait de désigner par « Palestine » un éventuel futur État arabe sur les territoires palestiniens occupés accroît pour eux cette confusion.

Source : wikipedia

 

1/4 – Palestine – Histoire d’une Terre

 

2/4 – Palestine – Histoire d’une Terre

 

4/4 – Palestine – Histoire d’une Terre

 

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Palestine"

Leave a comment