Niro – Rééducation : textuellement pauvre

Niro

 

Niro est un jeune rappeur de 24 ans issu de la ZUP de Blois, depuis 2010 il est signé sur le label Street Lourd.

 

Source : Booska P

 

PRINCIPES DE NOTATION DES TEXTES DE RAP

 

  Niro

 

Évaluation textuelle de cet album – Rééducation – est de  soit   9.39/20 (169.18/18) 

 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement pauvre

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

C’est faible. Je m’attendais à avoir de bonnes surprises. Ma foi, le niveau textuel n’y est pas. Les instrus sont assez similaires, les textes sont vides, les punchlines, on les cherche toujours… Bref, cet album est l’une des grandes déceptions du rap français. Il promettait tant (découvert via son featuring sur autopsie4 Fenwick)… Et puis, 18 titres aussi inconsistants, la traversée dans son univers musical est assez pénible. Seul espoir désormais, son flow, très particulier. Avec un 12 titres, du fond, et sa manière de poser, il casserait la baraque, à coup sûr.



 

 

Rééducation
1. Faut les sous

Street Lourd !
Encore un, en attendant Miraculé
Cliquez, cliquez !
Faites du biff c’est pas compliqué ! [-1]
N.I – N.I.R !

Sénégal, Congo, Mali, Guinée, Asie, Côte-d’Ivoire, Centre-Africa,
Maroc, Algérie, Tunisie, Jamaïca [2]
À tous les coins du globe, tous les fils de smicards,
qui font du khaliss vi-vite efficace
J’entends la rue avec des oreilles de pit’
Rangez la frime bande de vi-vilaines p’tites ‘tasses, [2]
vous brillerez quand vous aurez du biff [1.75]
Mets pas ton nez dans mes affaires,
mets pas ton nez dans mes affaires
Y’a du khaliss à faire, j’ai pas l’temps pour tes galères
Qui mènent en calèche, la putain d’ta mère [3]
T’en as pas marre de gratter des garots ?!
Traîner dans la zone, bourré, faire le paro ?! [2]
T’as pas 40 piges toi, hein ?! T’as pas d’marmots ?!
T’es pas censé faire les euros ?! [2]
Faut s’affoler, quitte à voler, fissa, faut les .. sous !
Quand on est soûls, contrôlez-vous !
Y’a qu’les salopes qui font trop les fous ! [3]
Bats les couilles de tes putains d’accolades,
pas b’soin d’nouveaux potos, pas b’soin d’tes grosses connasses [1.25]
Pas b’soin d’tes photos, tout ce-s, j’ai les épaules trop larges
Le cœur plus gros qu’un putain d’gros lard, depuis ti-pe’ j’suis incontrôlable [1.5]
J’les juge pas pour leurs fautes, qu’ils m’jugent pas pour les miennes
Faut du gros pez’, on devient pas obèse en ramassant les miettes [1.5]

J’côtoie des pratiquants
Propres et des trafiquants [2]
D’drogues. Loin des châtiments,
Proche de mes bâtiments [2]
J’croque dans la musique entre autres
Le train d’la réussite on l’fraude [1.75]
On sait c’est qui qui suce qui
On sait c’est qui qui contrôle
Motherfucker, faut les lovés fissa, faut les sous

Motherfucker, faut s’affoler fissa, faut les sous

La confiance ça coûte cher, la méfiance aussi
Toujours aigri, ffé-gri, on a tous maigri [2]
sous l’régime de Sarkozy
J’ai beaucoup d’ennemis, à Paname, en province : all eyes on me ! [2]
Sois pas dégoûté, avant d’exister j’étais boycotté
Mis de coté, faut innover, faut les lovés
Ils m’appellent tous maintenant que j’suis coté [0]
Nahel Sheïtan à l’heure où j’te parle,
j’suis tellement haut, j’suis dans le Jura
Un seul album, j’suis encore petit ?
J’fais parti des plus grands du rap !
Prends ta clique et barre-toi,
va faire tes sous arrête tes chladas [2]
Gucci, Louis Vui’, Dolce et Prada, [1.75]
ta daronne mange encore des b’tatas
Allah y nahel, ton père la grosse ‘ta-tasse, [2]
arrête la frime, fais les sous, basta
Gros la France c’est pertes et tracas, [2]
trace ta route, va faire tes bagages
J’ai pensé à fourguer d’la came à des charognards,
à des chiens d’la casse
Si l’rap c’est une école j’te baffe, [2]
t’es plus claqué que l’dernier d’la classe [2]
J’suis tellement loin, ils croient que j’suis marabouté
Tu sucerais pas autant d’zizis, tu s’rais pas là où t’es [2]

 

 

Source : Rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    42.5/64 pts    soit    9.96/15

–  Profondeur                                   0/4 pts
–  Punchlines/Styles             0.5/3 pts
–  Langage                                       0/1 pts
–  Flow                                             0/1 pt
–  Mélodie                                   5/0.5 pt
–  Inventivité                       0/0.5 pt

Sous-total  10.71/25  soit   8.56/20

 

 

 

 

2. On s’comprend

Street Lourd, N.I.R.O.
2013 : on les, on les baise

J’ai averti toute la Terre qu’j’allais tout baiser,
y’a qu’les rats qui m’ont cru
J’suis un de ces rappeurs maudits,
J’suis venu récupérer mon dû sans donner mon cul [2]

Chaque mot dit c’est un mot dur,
j’écoute pas c’que les faux disent
Tu ferais mieux d’fermer ton kwaah,
d’applaudir la rue, ses prodiges [1.75]

On part de rien, on veut tout prendre,
graille dans toutes les assiettes
Ceux qui critiquent c’est pas ceux qu’achètent
Mais j’sais qu’ils kiffent en cachette [2]
Hachek la rue, c’est guêpier, elle t’achète, [1]

faut pas s’y fier
J’suis un cheval gagnant, t’es un cheval disqualifié [2]
Bientôt j’me fais masser par une Mexicaine
Parler d’Niro c’est haram,

comme le Big Mac ou le McChicken
Toutes les matinées sont grasses,
toute l’année j’suis en week-end
J’ai essayer d’arrêter l’rap :
ça m’a donné envie d’quèn’ [3]

Préviens tes copines,
j’suis à la mode sur les compiles
Ça vient du Hood Store,
on connaît les stories et les combines  [1.75]
Si tu m’veux du mal, j’te souhaite la mort [2]

pour qu’on vive trop vif
Mi amor, on sait qu’la vie ça va trop vite [1.75]
Personne a cru en nous,
on s’est fait tout seuls sans sucer personne
Forcément ramer ça fout l’seum
Ils parlent jamais de c’qu’on donne, [2]

parlent toujours de c’qu’on prend
Mmmmh, bref on s’comprend : [2]
la concurrence est souffrante
On sait qui réchauffe le banc
On sait qui tire les coups francs [2.75]

J’attendrais pas qu’on m’donne l’accord de tout prendre
Rends nous c’que t’as à nous rendre
J’ai les yeux plus gros qu’ton ventre [2]

Mmmmh, bref on s’comprend, mmmmh, bref on s’comprend
Mmmmh, bref on s’comprend : la concurrence est souffrante

Zoulou !

Ton rap c’est une tête avec des boutons
C’est une putain d’schneik avec des croûtons
T’es habillé en cainri, mais wallah qu’t’as une dégaine de Breton [3]
N.I., N.I R.O

Tu pousses à fond pour frimer devant ta go comme un chippendales
Cette pute ressemble plus à ton oncle Abess qu’à Eva Mendes [2]
Khaliss, douane, police, folie, drame, kilogramme, solide
Liquide, femme, brolic, sale story, milli-milli, drive-by pour la monnaie
J’suis pas sur l’trône, cherche pas à m’détrôner
Faire le hagar, ce serait contredire tout c’que j’ai prôné [2]

On aurait dû faire des sous au lieu d’mener des guerres perdues d’avance
Contre l’État, les keufs, et niquer l’halla dans les halls ma grande [1.75]
Dans la crave-bi textuelle, dans c’rap y’a aucun duel
J’m’ennuie, j’vais pas à leurs concerts, j’vesqui les trav’ et les bisexuels [2]
N.I.R.O

2013 : on les, on les, on les baise !

 

 

Source : Rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    36.75/61 pts  soit    9.03/15

–  Profondeur                                       0/4 pts
–  Punchlines/Styles             0.25/3 pts
–  Langage                                  0.25/1 pts
–  Flow                                        0.25/1 pt
–  Mélodie                              0.25/0.5 pt
–  Inventivité                          0/0.5 pt

Sous-total  10.03/25  soit   8.02/20

 

 

 

 

3.  Ghetto star killer

Trop vrai pour faire la bise aux baltringues,
bite dressée dès l’matin [1.75]
J’suis comme le soleil et la lune
on m’voit sans jamais m’atteindre
Ma destinée c’est d’tout baiser,
ces fils de putes veulent m’éteindre [2]
Tu veux faire mieux ?
Atteins ton but avant qu’Niro en r’mette un
J’préfère pousser ceux qui méritent
y’a mon son sur le périphérique [1.75]

*N.I.R.O* L.M.C click tous balafrés comme Ribéry
On refroidit tes mc’s, un flow sorti d’la Sibérie
I’m very fort nahel mouk, I fuck you même si t’es riche [2.5]
Des cadavres de zoulous partout, y’a encore 2-3 jours
J’ai ramené une gendarme, 2-3 potos,
deux salopes pour une putain d’partouze [1.5]
C’est la Californie, demande à Black Doggy
Le game j’le fornique, j’le nique fort, j’l’empêche de dormir [1.75]
J’fais briller ma ville dans les 4 coins d’la France
J’fais confiance qu’au destin, poto j’ai pas besoin d’la chance [2]
Garde tes distances, Niro c’est pas du genre à faire la re-sta
La violence devient évidente quand c’est moi qu’en fait un constat [2]

On mérite d’être plus que riches, dis-leur !
L.M.C click, dis-leur !
N.I.R.O Street, Lourd !
Ghetto-ghetto Star, Killer [2]
On les baise de près, de loin,
écoutés par tous les chtars, dis-leur !

Quel bail, tu r’connais le son des ssistes-gro
Banlieue sud, killer-assassin au Uzi micro [2]
Juicy P du quartier, déterminé
mon négro on va les dominer [0]
Les malmener, les monter en l’air,
mon négro la frappe est nucléaire [2]
Le plancher d’mon game à jamais s’ra l’plafond du tien
Respecte-respecte-respecte-respecte
dans ma clique y’a des putains d’techniciens [2]
Si t’as pas les seins à Nabilla moi j’bande pas

J’les aimes hautes et talonnées du genre Adriana
Neuf One, Rihanna ! Pop le gun rapampampam dans leur mamas [3]
Ghetto Star tu rages dessus Juicy P et Niro
Rap français, fossoyeur foudroyeur de grosses prods [1.75]
On fait péter la machine, tu fais péter les machins
Et tous mes scars-la sur Paris
Montent sur des coups avec mon putain d’son dans l’engin [2]
Quand j’bronze t’as pas pied,
postiché sur les marchés
Qu’il vente, qu’il pleuve qu’il neige,
j’suis tout seul quand j’compte mon papier [0]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    30/49 pts  soit     9.18/15

–  Profondeur                               0/4 pts
–  Punchlines/Styles              1/3 pts
–  Langage                          0.25/1 pts
–  Flow                                   0.5/1 pt
–  Mélodie                          25/0.5 pt
–  Inventivité                 0/0.5 pt

Sous-total  11.18/25  soit   8.94/20

 

 

 

 

4. Fiers de nous

J’sais c’que ça fait d’chuchoter,
marcher sur la pointe des pieds, [-1]
quand y’a les huissiers derrière la porte
J’leur souhaite la mort
quand la daronne pleure toutes les larmes de son corps [2.75]
Faut faire plus de blé qu’hier, peu importe la manière
Dounia m’a eue starfellelah j’en oublie d’faire la prière [2]
Pour un bout d’chite tu perds un bout d’chair,
coup d’shlass, coup d’chaise
La vie, la vraie poto, c’est pas un clip tah’ 2 Chainz [1.5]
Même l’amitié ça coûte cher, [2]
mets un billet ou un gros terma entre toi et ton pote,
y’aura plus aucun doute [1.5]
Check mon numéro d’phone-tel’,
on m’dit Niro faut rester comme t’es
Nique sa mère leur top ten,
leurs boites et leurs cocktails [3]
Avec nos modes de vie on n’atteindra pas la cinquantaine
La débrouille on connaît : avec une fourchette on t’fait une antenne [3]
Khey tu dors dans les bras d’Morphée,
j’dors dans les cuisses de cette pute qui m’fait des bords qu’on t’a jamais encore fait [2]
M’en veux pas d’te faire du mal, j’m’en fais déjà à moi-même
J’ai la foi, mais des fois, le démon gagne sur moi-même [1]
J’peux niquer ma vie après une demi-bouteille de Grey Goose,
j’roule des pillons turbo compressor W12 [2]
J’te pardonnerai une fois gros, des erreurs on en fait tous,
la deuxième fois c’est foutu nique ta mère si tu fais l’fou [2]

Nos daronnes s’demandent qu’est c’qu’elles vont faire de nous
Mais malgré tout, wAllah qu’elles sont fières de nous [1]
J’veux pas nuire à mes ptits frères, pas nuire à mes grands frères
J’vendrai pas ma haine à 300 000 exemplaires [2]
Malgré les déceptions, que des hommes d’exception [1]
On a pas grandi dans la soie, même si on a eu des peines
WAllah y’a eu de la joie, faut être fiers de nous #GhettoSoldat [1]

C’est pour les sœurs qui font la fierté d’leur famille,
soyez fières de vous
Laisse les à quatre pattes dans leurs films de boule
On voit plus loin quand on reste debout [2]
C’est pour les p’tits frères qui charbonnent sur l’bitume

Pour devenir riche, Niro s’ra jamais d’ceux qui servent debout
Des ghettos youth avec des couilles plus grosses que des pectoraux
Teste mes réflexes, t’auras d’la haine tah’ Nicky Santoro [2]
Le rap, la chatte à sa mère, j’l’ai dit j’le r’dirai 1000 fois
Y’a des morceaux, wallah, j’aurais mieux fait d’retirer mes voix [2]
Parce que les gens sont pas reconnaissants
J’suis paro, gros mes chances
De réussir s’sont fait rafaler en direct sur les Champs [2]
Parce que j’suis trop vrai, peut-être que j’pourrai être un danger
J’donne la force aux gens comme moi, à la base j’aime pas m’mélanger [2]
Parce que j’suis pas dans leur monde
Aujourd’hui j’ai 25 piges
J’regarde le temps sur leur montre [1.5]
Des allers-venus dans les halls
À vouloir faire d’la maille et tailler vite de la zone
Avant que la rue s’mette à hatayer

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    38.25/55 pts  soit     10.43/15

–  Profondeur                                   2/4 pts
–  Punchlines/Styles             1.5/3 pts
–  Langage                              0.25/1 pts
–  Flow                                       0.5/1 pt
–  Mélodie                             0.5/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  15.18/25   soit    12.14/20

 

 

 

 

5.  Ils le savent

Haha ! Paix au rap français !
Eh ! N.I.R.O ! Street putain d’lourd niggas
Le putain d’avenir, c’est nous !
Ils le, ils le savent !
Zoulou ! [2]

Ils le ils le savent savent, ils le ils le savent [1]

Plus rien n’fait peur quand t’as traversé la sère-mi
J’dors sur mes deux oreilles, va l’dire à mes ennemis [2]
Nan khey, ils le ils le savent

Nouveau flow, nouvelle baffe, nouveau style, nouveau délire
Tends pas ton nez, tend l’oreille au niveau d’mes lignes [1.5]
Bouffon, fais des duh’a pour pas qu’on m’délivre
Ahh ! Lève la tête pour viser un tireur d’élite [1.75]
Ça fait : plus rien t’fait peur quand t’as traversé la sère-mi

Nan khey, t’avais jamais entendu un truc pareil
Tu voulais pas d’mes clichés, j’t’ai rendu la pareille [1]
Ghetto youth mon pote, balafré comme Albator
J’ai mis du temps à l’bâtir mon château, aucune raison d’avoir tort [2]

Bâtard, j’vois l’fond quand ça prend forme
On a des corps de sloughis pourquoi t’appelles du renfort ? [1.75]
Fils de pute, appelle plutôt mon avocat
J’suis pas à l’abris d’dormir en cellule, j’suis sous vodka [2]
Au calme, le crime est vocal
Ramène Lil Wayne, ramène même Waka Flocka
Mothafucka! [2.75]

Ils ont des flows d’merde et ils veulent percer
Ils auraient mieux fait d’jouer au tiercé
Des flows, des textes complètement pétés [0]
Arrête ta carrière si t’as d’la fierté [0]
Crie pas au s’cours khey, personne va t’aider
J’suis meilleur qu’eux même si ils vendent plus de CD’s [0]

C’est minimum 4000 si tu veux qu’on s’déplace
Ça coûte cher d’faire du rap, trop ghetto pour les clashs
Pétasse, j’ai pas l’temps pour toi sauf si tu payes cash [2]
Si t’as du khaliss, si tu kah’ pas dégage [1.75]
Avant ils calculaient pas
Aujourd’hui ils veulent tter-gra [2]
Comme des garces, fais gaffe à tes gars
Poto, reste sur tes gardes
J’additionne mes sommes, multiplie les dégâts [2.5]
L’argent divise, j’fais plus d’chromes
Heh, ça m’est égal !
J’ai des rêves à réaliser, d’la frappe à légaliser
J’ai peur pour ta soirée quand j’vois tous mes gars tiser [2]
Tout l’monde cherche à m’viser depuis qu’j’suis médiatisé
Leur cœur, leur cou, leur carrière est déjà brisée [2]
Fou dans l’rap y’a drah, ils sont restés immobiles
J’ramène l’espoir sur Paris comme Ibrahimovic [1.5]
J’veux graille mon biff, mets du son vite tu kiffes
J’finirai au bled à fumer du bon kiff, du rif [2]

Toc-toc hola hombre, Niro à la porte
J’vise le ciel, plus j’monte, moins j’te vois, mieux j’me porte
Elle m’donne son kwaah favor, elle croit qu’le rap ça rapporte [2]
Elle m’a dit « Tu papotes, tu chipotes ou tu mets la capote ? »
Dernière dinguerie sur Ipod, vodka, beuh’ dans l’anti-pop
On y a cru à l’époque, mais nique sa grand mère le hip-hop [2.5]

Niro c’est pas un zoulou, ils le ils le savent

Street Lourd mothafucker’, ils le ils le savent

Ghetto youth my nigga, ils le ils le savent

Mixtape Rééducation, ils le ils le savent

J’suis l’meilleur et ils le savent

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    38/60 pts  soit     9.5/15

–  Profondeur                               0/4 pts
–  Punchlines/Styles             1/3 pts
–  Langage                         0.25/1 pts
–  Flow                                  0.5/1 pt
–  Mélodie                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                 0/0.5 pt

Sous-total  11.5/25  soit   9.2/20

 

 

 

 

6.   On arrive

Tu crois qu’t’es Shakira ? (Non, non)
Non t’es Cashira [2]
Haha ! N.I.R.O

J’pourrais rapper à capella #FlowMaroCainry
J’suis dans tous les hoods, partout dans les rues d’Paris [2]
J’arrive, ghetto-ghetto youth on fait pas crari
Si un zoulou fait l’paro, t’inquiète on est préparés
Le respect ça coûte cher, on connait ses tarifs
J’calcule plus toutes ces ‘tasses si demain j’me marie [2.75]
Tu veux fouffer avec moi pour qu’on parle de toi ?
Ok, t’es bonne mais j’connais beaucoup plus bonne que toi [1]
Allez remballe ta mère!
Claque la porte ça ira.
Tu crois qu’t’es Shakira ? Oh t’es Cashira [1]
Fonce dans l’mur au prochain virage
Sors de ton film ta mère la reine des putes
j’suis pas Tony tu s’ras jamais Elvira [1.75]
Tic-tac, tic-tac, pas l’temps pour les p’tites ‘tasses
Vite efficace, le raid sur un clic-clac
À 14 piges j’raffalais tous tes MC’s en freestyle
À 15 piges on est à deux doigts du meurtre demande à Michtaks [2]

Flow MaroCainry, flow MaroCainry
Tu trouveras pas plus lourd dans les rues d’Paris
Ghetto-ghetto youth, j’arrive !
On sait comment faire pour faire plaisir aux gangsters
Cousin, lève ton verre, on arrive [1]

T’es bonne mais t’es conne,
rien à foutre
T’as tué 10 000 personnes, [2]

T’as des gamos, bsah’tek

T’es multimilliardaire, ‘hassoul

Rien à foutre de la gloire, si j’la voulais
J’aurais pas braqué l’rap game en étant cagoulé [2]
J’ai déboulé sur l’té-c avec une tisse-mé foulek
P’tite fraîcheur, gros kwaah, vis-Le moulé [2]
Pisté tous les 30 mètres j’rentre pépère, avant j’étais refoulé
Les gos c’est comme les joints d’seum, on les veut bien roulés [2]
Rien à foutre du star system
On bluff pas un ghetto youth, y’a qu’les ‘tasses qui t’aiment [2]
Tu verrais mes yeux, si j’voulais qu’on m’reconnaisse
J’tiens mes promesses, [2]
c’est bien d’être honnête
Mais en bas y’a beaucoup trop d’putes,
c’est mieux d’être haut, mec
Pas besoin d’la pub,
j’postule pas dans leurs délires de voyous d’dio-stu [2.25]
Reconnu de Fleury aux Baumettes [2.5]

Rien à foutre de ta vie
Rien à foutre de ta ville [1.75]
Rien à foutre de ton biff
Rien à foutre de ta bitch [1.75]
En représentant les vrais sous-estimés par les autres
C’est pas les hommes qui font les couilles,
c’est les couilles qui font les hommes [2]
Flow-flow MaroCain-ri
Gros-gros qu’est-ce qui t’arrives ?
Faut-faut baisser l’tarif
Pro-progresser j’arrive
On est trop stressés
Par ici la monnaie [-1]
Akhi N.I.R.O j’arrive
J’répète…

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    34.75/62 pts  soit     8.40/15

–  Profondeur                                1/4 pts
–  Punchlines/Styles             1/3 pts
–  Langage                         0.25/1 pts
–  Flow                                  0.5/1 pt
–  Mélodie                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                 0/0.5 pt

Sous-total  10.9/25  soit   9.12/20

 

 

 

 

7. Poussez-vous

J’leur fais du mal en secret, j’sais qu’ils m’écoutent en te-trai
J’ai l’seum comme les p’tits charbonneurs du quatre vingt ze-trei
Ma mère faisait l’ménage chez Jack Lang payée 500 balles à peu près
J’en suis malade re-frè, si j’peux baiser sa fille j’le f’rai [3]
Le mal qu’on fait, nos erreurs, j’garde tous ces trucs en moi
Si c’était à refaire j’le referrai, avec 2-3 trucs en moins
J’ai tout l’temps d’avoir des regrets,
à chaque morceau j’vois qu’ça progresse
Même devant l’but sans gardien, [2]
j’pense à faire une passe en retrait [2]
C’est Niro mothafucker ! Pété alla sbah’ li lah
Barbare j’veux ma villa, reconstruire mon village [1.75]
Be-be-beleck on va l’faire si c’est la volonté du très haut
J’mène ma guerre sans treillis, prêt au
Pire si tu nous trahis fréro [3]
J’vis en solo dans mon délire, comme ça j’suis pas déçu
Chaque compil’ qui sort depuis 2 piges, y’a mon blaze dessus [2]
Action ou vérité, là c’est patience, témérité [1]
Fais pas tes vices de r’-sta, bats-bats-bats les couilles de qui t’es [2]
Zoulou !

J’reviens pour confirmer
À peine fini on s’y r’met [2]
Dieu va m’enlever la vie, si tu veux tirer tire mais
T’inquiète pas ils vont la sentir ceux qui veulent nous ralentir mec
Accélère, roule sur ces salopes qui pensent qu’à frimer !
Poussez-poussez-poussez-vous d’la route on connait pas l’frein
Niro fait pas la bise à toutes ces baltringues
Ca sent l’hypocrisie même quant ils mettent du parfum
Poussez-vous d’la route, on connait pas l’frein [2.5]

Maître de Cérémonie, Niro joue pas les Tony
Laisse à ces tho-my  [2]
tah les vendeurs d’forfaits téléphoniques
J’marche avec mon p’tit frère
j’me fais accoster par des folles, il m’demande
Si j’connais tout l’monde,
il croit qu’j’suis connu comme Johnny
En bas ça frise la folie, [2]
c’est pépère la famille
Quoi d’autre à faire que s’entendre,
quand on a tous d’la bombe atomique [1.75]
Les ghettos youth me donnent la force de pas reculer
J’suis fatigué, Miraculé,
j’s’rai en forme, bande d’enculés  [0]
cliquez cliquez !
Atterrissage forcé,
les choses commencent à s’corser [0]
Ils s’font des films de gangster,
Wallah c’est tous des Scorsese
Tony Montana qu’il aille niquer sa mère [2]
Salam à Sosa, efficace au calme
J’ai nettoyé l’rap game avec une mixtape
Trop sale, évidemment j’suis fort cela va d’soi
Y’a des vendeurs, donne, j’me déplace pas [2]
Élevé parmi les charognards et les rapaces
Parler d’la rue wallah ça te va pas,
fils de pute t’auras jamais ma place [2]
J’défouraille le game va l’dire à ton papa
Y’a du khaliss si tu veux qu’on t’khateb’
Que d’la frappe, que des morceaux d’bâtard
J’comprends pourquoi t’apprends mes Katas
Khouya [3]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    36/61 pts  soit     8.85/15

–  Profondeur                               0/4 pts
–  Punchlines/Styles             1/3 pts
–  Langage                         0.25/1 pts
–  Flow                                  0.5/1 pt
–  Mélodie                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                 0/0.5 pt

Sous-total  10.85/25  soit  8.68/20

 

 

 

 

8. Encore un

J’ai un briquet qui marche pas, j’vais chercher un coton-tige
J’connais des techniques du hebs, comme si j’avais fait 10 piges [2]
Après deux tonnes de cannabis, j’bousille un p’tit grec
J’ai la beuh à B.O.B M.A.R.L.E.Y [1]
Une heure après j’ai encore faim, ça m’a desséché l’palais
J’suis pété dans ma bulle de beuh, j’préfère les laisser parler [0]
Entre eux. J’ai d’autres choses à penser, j’suis un peu défoncé
Mon téléphone sonne toute l’année d’puis qu’ma carrière est lancée [1.75]
J’me lève pas l’matin comme si l’avenir m’appartient
Pas l’même fuseau horaire cousin, j’suis en concert pour les martiens [2]
J’nourris mon public comme si j’nourrissais mon fils
Au d’ssus des lois, garde la pêche avec tes rappeurs commis d’office [2]
Elle m’a eue d’puis l’collège, elle a eu tous mes gars
Les gros sont dev’nus tout maigres, la drogue a fait des dégâts [1.75]
Encore un joint d’plus, milieu d’soirée j’les sens même plus
Encore un trou sur mon pull, ça aussi j’les compte même plus [1]

Comme les 3/4 de mes gars j’suis dépendant d’elle. C’est
H24 défoncé
khey elle nous pousse tous à penser [0]
Faut qu’j’en roule encore un, encore un
J’descends même plus parmi les terriens [2]

À cause de cette pute on fait rien

Faut quitter le monde des Terriens
As salam aleykoum !

Faut qu’j’en roule encore un après j’vais rentrer chez moi
4h après t’es là encore en train d’me parler chinois [2]
J’t’écoute plus depuis longtemps, comme un dialogue entre deux sourds
On est pas fait pour s’entendre, avec tes discours à deux sous [1.75]
J’suis en haut, j’descends même plus voir si les terriens vont bien
Défoncé depuis 13 piges, j’sais pas j’en fumais combien [2]
Cousin, demande à mon ex c’que ça lui a coûté
Mon chite l’a rendue jalouse, quand j’bédave j’peux plus l’écouter [0]
Hmm bref passons, j’suis un peu pété t’façon
Ma beuh met des coups d’tête, mon shit des gifles de maçon [2]
À chaque taffe c’est pas une baffe, c’est des patates de forain
J’suis déjà mort j’m’en bat les couilles, faut qu’j’en roule encore un [1]
J’te dépanne une garrot, dépanne moi 2-3 massa
Que des tah sah, j’ai d’la hiya qui va t’balayer comme légassa [2]
Pas d’enfantillages si demain j’fume pas, calcule moi même pas
Cousin parle pas avec moi, j’le verrai si tu m’aimes pas [1]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    25.25/40 pts  soit     9.46/15

–  Profondeur                                1/4 pts
–  Punchlines/Styles             1/3 pts
–  Langage                         0.25/1 pts
–  Flow                                  0.5/1 pt
–  Mélodie                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité          0.25/0.5 pt

Sous-total  12.71/25  soit  10.16/20

 

 

 

 

9- Laisse pas traîner ton fils

J’perds pas mes couilles, je m’accroche à c’que j’ai
On s’les gèle ici, la hess n’est pas c’que j’aime
J’préfère mourir que d’repasser par la fouille
Je n’attends pas qu’il pleuve pour être frappé par la foudre
Visages de nos mères assombries
Plus personne ne dort, tout l’monde ne pense qu’à son biff [1.75]
Bidonvilles malsains j’ai des potes assassins
Un jour tu vis un jour tu meurs, y’a rien d’plus simple [1.75]
Tristesse dans nos cœurs comme un jour de décès
Deux mecs sur une bécane pour t’effacer, c’est comme ça que la rue procède

Chacun son lot de péchés, oui j’ai des larmes à sécher
J’ai déjà payé très cher plus personne peut m’empêcher [2]
Putain de drame au milieu du secteur
J’rêve d’un Harlem Shake en G.A.V, pour frapper l’inspecteur [2]
Les rumeurs disent que c’est l’autre qui a fumé tre-l’au
À Baltimore ce ghetto m’fait peur comme Chris Partlow [2]
S’immoler par le feu me révolte
Abysse de ma folie suspendu à une clef d’sol [1.75]
Où sont les clefs du succès ?
Les clefs du yacht ?

Les clefs du jet privé
Caresses de la trahison sur mon dos griffé [0]
Vise la lune pas la schneik d’une vieille pute
J’aime la paix parce que la guerre détruit même les lieux de culte [2]
Laisse pas traîner ta fille, pas traîner ton fils
C’est au pays des merveilles que j’ai appris le vice [2]

Ne laisse pas traîner ton fils
Si tu veux pas qu’il glisse [1]

Eh ! Laisse pas traîner ton fils, si tu veux pas qu’il glisse
Qu’il te ramène du vice et d’la coke dans son jean Levi’s [1]
Là où les stups’ sévissent, ça peut aller très vite
Garde un œil sur ta fille si tu veux pas qu’ça devienne une pute de service  [1.5]
Ecoute pas ces rappeurs wallah rien qu’ils t’mythonnent
Hachek, plus rien n’m’étonne
Ils vendent pas un gramme, ils en font des tonnes [3]
Laisse pas traîner ton fiston, dehors ça tire pour de vrai
2013 le dicton, c’est « Plus d’remords, plus d’regrets » [0]
Plus d’respect pour personne, ça tire à balles réelles chez ta daronne [1]

Qui venait de faire la salât, pendant des semaines elle perd la parole
La rue, c’est plus c’que c’était, ils ont rasés les blocs d’ma cité
W’Allah laradim depuis l’époque, maintenant c’est plus que pété
Parle aux vrais anciens d’ton quartier, ils t’diront qu’il y’a plus de PD [0]
Laisse pas traîner ton fils, il risquerait d’acheter mon CD
Il pourrait faire des dingueries, pour alourdir son CV [2]
Ici on arrive à tomber, quand on est censés s’relever
Laisse pas ta fille devenir une traînée, s’mettre à fumer
Elle va croire qu’il va l’aimer. Il va l’allumer et la limer [-1.5]
La laisser avec un gosse dans les bras, une maladie entre les jambes

À pleurer seule sous ses draps, elle aura perdue ses chances [1.5]
Poto Mézygno laisse pas traîner ton p’tit fréro
Devient pas trop son poto, tu deviendra son héros [2]
Parle nous pas d’la confiance, c’est la méfiance qui traduit
Dans nos coins la violence est moins chère que gratuite [1.75]

 

 

Source : Rapgenius

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    28.5/53 pts  soit     8.06/15

–  Profondeur                                      2/4 pts
–  Punchlines/Styles             1.75/3 pts
–  Langage                                 0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                    0/0.5 pt
–  Inventivité                         0/0.5 pt

Sous-total    12.56/25  soit    10.04/20

 

 

 

 

10-  Pas d’blaah

Pas d’blaah dans mon équipe
N.I.R.O

Ça fait cas-soc’ depuis qu’on est kid [1.75]

Pourquoi tu voudrais qu’on parte
Parce qu’on va prendre ta part  [1.25]

Ça fait pas d’blaah dans mon équipe, kheye fuck tout tes chichis
J’suis arrivé dans l’game, Veni Vidi Bibitchiz [2]
T’as l’feu qui sort du cul comme une fusée, quand j’ai tort gros j’sais m’excuser
Hmmm toi-même tu sais, un flow d’malade gros c’est abusé [0]
Rap sale que du tah’ sah’, les vrais savent c’est un massacre
Que d’passage on brasse man, tout les jours c’est la grasse mat’ [1.5]
Les tass m’attendent Basma, tire il faut qu’j’me casse man
Tu m’connaitras mon prochain clip s’ra sur ton écran plasma [1.75]
Zoulou
Faut qu’ils comprennent du ghetto j’suis imprégné
Dis moi avec qui tu traînes j’te dirais qui est la traînée
Avec qui faut surtout pas traîner
Fuck Ze Pequeno, salam à Bené [3]
Ceux qui croyaient pas vont regretter,
l’jour ou l’enfoiré d’Niro est né [0]
God damn mo’fucker N.I.R.O K.O.R.O
poto, depuis qu’on est tits-pe gros
On a partagé nos blèmes-pro dans nos putains d’ghettos [3]
T’auras beau jurer sur la vie d’ta mère,
tordue est la vie on veut vite t’la mettre
Tu rages en scred’ on est d’ceux qui t’la mettent, [1.75]
quitte la zone allez nique ta mère [1]

On va tous terminer avec 2 mètres de terre sur les abdos’
Sorti d’nul part y’a pas d’moral gros [2]
On a déjà l’cœur lourd comme le parpaing sur le chantier à ton daron
Pas d’blaah dans mon équipe pas d’blaah et on est quitte
Ramène ton fer et ton liquide kheye on termine et on s’liquide [1.75]
Autour c’est l’hécatombe en vrai tu pris pour que mes gars tombent
Trop d’blaah dans ton équipe on attendra que tout tes gars s’plombent [2]
Pas d’pause, bête de prod rapproche toi j’vais t’parler d’quelques codes
3-4 bastosses dans la gorge on vit au milieu de quelques drogues [1.75]

Ok pas d’blaah dans mon équipe, on partage un gâteau à 10
J’pars pas les mains vides marre d’ici j’m’arrache au bled par la A10 [1]
Pas d’kalash factice la putain d’chatte a Gladyss
Ils racontent que d’la merde toute l’année ils sentent la pisse [2]

Arrachez vous d’la piste là
Street Lourd Mosko Teddy Corona F.l.o Mista [2]
La rue nous valide 1000 fois pourtant on joue pas les gangsta
Demande à Terono guista [2]

Au business avec ton soce ça t’évitera tirer sur un pote d’enfance
Harcelés-celés par la pute d’en face on va tous ber-tom pour abus d’confiance [2]
Le peu d’conscience ton ptit re-frè l’a troqué contre un putain d’canon scié (Fuyez)
2-3 tass, 2-3 grammes, 2-3 billets [0]
Peu de principes, trop de promesses
toi tu rap toutes les bitches te connaissent [2]
Espèce de connasses, grosses cojones,
trop d’rancune et ça depuis le collège
Loin des collègues, bat les couilles frère
skets-ba aux ieds-pe’ tah’ à l’ancienne
Dans le veau-cer comportement obscène,  [2]
les anciens rôdent dehors comme au habs’
Wesh à mon zinc j’vois qu’ça tourne t’es passé du Clio A5
Kheye t’es à sec c’est tah’ sah’ depuis l’habs [1]
comme peloté un clito à sec [1.75]
Joue pas l’machin joue pas les chaud
tu vas t’faire coucher par Ramucho
Double un dièz’ comme mon poto du Mar,
double un flow comme mon poto Niro [3]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    43.25/63 pts  soit     10.29/15

–  Profondeur                                   0/4 pts
–  Punchlines/Styles             1.5/3 pts
–  Langage                              0.25/1 pts
–  Flow                                       0.5/1 pt
–  Mélodie                          0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  12.79/25  soit   10.23/20

 

 

 

 

11-  Né pour vaincre

T’auras beau sucer tous les rappeurs de paname à Hong Kong,
t’auras jamais mon flow
Si dans tes yeux j’vois du faux [2]
tu deviendras jamais mon kho
Concentré sur mon blé, pas sur ceux qu’en font trop [2]
J’garde mon sang froid j’ai peur de moi quand j’perds le contrôle
Elle roule en Clio, elle a un piercing au clito [1.75]
J’veux devenir millionnaire présentez moi des michtos
J’les mets sur des milliardaires j’repars avec le magot [2]
Le sale que j’fais à ma pute, j’pourrais pas le faire à ma go
Gardez vos trônes, gardez vos rôles, gardez votre s’hour [1.5]
J’partage avec mes lions les chiens vont croquer sur un autre os
J’défend ma surface comme Nesta Alessandro [2]
Si j’étais pas là où j’suis est-ce que tu m’jetterais autant d’roses ?
Les groupies, les tapins, les jaloux m’ont tous suivit de près
J’suis écouté par les vrais, détesté par les te-trai
Dehors y’a v’là les fils de putes, confie pas tes secrets [2]
Le mieux c’est d’rester discret, j’aime pas ceux qu’aiment se montrer [-1]

Né pour vaincre, né pour mourir, né pour souffrir
Pas né pour me noyer dans l’échec

Perso j’compte pas rester en bas d’l’échelle [1.75]

Donc on avance pour battre en retrait

Les p’tits ont plus d’vies, traînent en bas et survivent
Aucuns moyens d’s’évader, aucuns moyens d’faire du biff [1.5]
À part taffer sur l’rrain-té, pas de revenu fixe
J’étais comme toi j’rentrais plus chez moi
Ma daronne avait perdu son fils [2]
Tous les jours j’ai des migraines, j’dois prier cinq fois par jours
J’oublie mes obligations, j’dors on dirait qu’j’ai un jnoun [1.25]
En sueur au milieu de la nuit
J’ai des millions d’clics, des millions d’alliers, des millions d’ennemis [2]
Comme Balou il nous en faut peu pour être heureux
J’ai toujours les mêmes potos,
les photos peuvent témoigner,
trop de soucis sur les épaules gros [2]
J’ai la colonne rayé, j’me casse les mains sur les murs
Du sang sur mon oreiller, on a pas assez de hassanates, il nous en faut d’autre
J’ai beau être propre, j’me sens sale quand j’ai pas l’odo
Avec les rimes qu’on nous envois la vie nous fait pas de cadeau
J’parle tout seul la nuit gros j’me lève j’ai trop mal au dos [3]
Bref, tous nés pour souffrir

J’ai trouvé la force
J’me bats pour mes proches
Et si un jour, l’heure sonne [2]
Je partirais sur ces mots sans regrets, né pour mourir

Tu peux m’fumer appuis sur la gâchette, j’en ai plus rien à foutre
J’suis né pour souffrir, pour mourir, pour faire parler la poudre [1.75]
On perd le sourire, j’attend plus qu’il r’vienne
Rare sont les fois où ils sont sincères quoi qu’il advienne
J’m’en sers pour que mes khos s’en souviennent [3]
On fait du sale on peut pas s’le cacher
Mes gens en ont marres de courir, veulent voir leurs projets marcher [2]
Qu’est ce tu m’racontes avec ton BAFA, Adia ou Randstad
T’as fais 20 milles E par mois wallah c’est pas fait pour moi
Je navigue au large j’vois plus la terre ferme depuis des mois
Tu m’poses des questions sur les clashs, t’es mieux renseigner qu’moi [2]
J’suis pas dans ce putin de rap game, j’garde les deux pieds sur terre
Quand personne croyait en moi, j’rendait le sourire à mes gangsters [2]
Niro arrête le rap c’est des trucs de trav’
Ces bouffons c’est pas des braves [2]
T’as fais des feats stop tout, tout ce qu’ils méritent c’est des baffes
Chez nous la mort est cérébrale, ça vend pas qu’la drogue
Tous, on en a vu tomber des braves khey

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    40.5/63 pts  soit     9.64/15

–  Profondeur                          0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles             1/3 pts
–  Langage                         0.25/1 pts
–  Flow                                  0.5/1 pt
–  Mélodie                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                 0/0.5 pt

Sous-total  12.14/25  soit   9.71/20

 

 

 

 

12-  Un mal pour un bien

Un mal pour bien, on s’fait du mal pour s’faire du bien
Des fois on t’fait du mal pour s’faire du bien
Evitez d’retomber dans l’même trou
Parfois faut faire des erreurs, pour mieux apprendre de la vie
Un mal pour un bien [1]

J’ai volé dealé par nécessité, la hess ma court-circuité
Mon cœur est divisé en 1000, j’suis quand même pour l’unité [0]
J’rap ma rue khey, j’ai jamais dis qu’c’était une fierté
J’ai arrêté d’aimer cette pute, quand mon frère a déserté [0]
J’m’en suis jamais remis, la mort d’un proche c’est jamais facile
À cette soirée d’fils de putains, poto pourquoi t’es parti ? [1.75]
J’oublie pas les sourates, récitées pendant des heures sans t’arrêter
Tout l’mal qu’on a fait aujourd’hui j’commence à l’regretter [0]
J’voulais canner cet enfant d’salope tu m’as dis attend demain
Tu m’as empêché d’niquer ma vie quand t’as enlevé c’brolick de mes mains [2]
Aujourd’hui t’es parti, j’suis encore là j’comprends pas
C’est l’jour de l’an j’ai 25 piges, j’me rend compte que l’temps passe [1.5]
Et j’me rend compte que t’es plus là, à vie j’srai ton ami
Repose en paix parmi les gens au paradis, que Dieu bénisse ta famille [1.75]
Dérouté et dégoûté d’la vie quand elle est vexante
Quand on perd un proche d’une manière ou d’une autre ça nous sert d’exemple [1.75]

On a fait du mal, on a fait du bien
Ça nous servira pour la suite, un mal pour un bien
Pourquoi attendre qu’il y’ait des morts pour resserrer les liens ?
Demain sûrement on s’en va, j’prend la vie comme elle vient [2]

On fume on boit pour s’évader, faire shab tout va bien

La délinquance c’est la survie, la fin on y peut rien [1]

Chaque prise de conscience arrive en même temps qu’un drame
Encore un jeune parti trop tôt parce que l’ghetto c’est ingrat [1.5]
T’auras toujours des ennemis des jaloux même si t’es un brave
Ma tkhafch, même pendant l’ramadhan j’mange des coups d’matraque  [1.5]
On s’bute en bas pour fuir la réalité
En balle, on s’barock on s’vend un kilo d’chite deux billets d’50 balles avant la majorité [0]
Faire un peu plus de blé pour graille un peu plus de pain
Heureusement qu’il y’a la stup’ sinon mes gars s’raient tous mort de faim [2]
C’est un mal pour un bien, qu’est c’tu veux qu’j’te dise khey
On fume on tise, on s’bousille du mieux qu’on peut, on s’distrait [0]
Et j’vivrai pas jusqu’à 50 piges, vu nos vies ça donne pas envie
J’vais sûrement canner d’une balle dans l’bide, ou tirer dans l’vide [1.5]
On m3aïen à chaque clic, j’étouffe dans mon sac plastique
 » Paraplégique  » c’est que du vrai, j’ai pas voulu chier des gros classiques [2]
Street Lourd on a mérité c’qu’on a seuls les vrais savent
Ca changera pas ma vision d’être signé chez Universal
Biatch ! [2.25]

C’est un mal pour un bien, souffrir pour mieux s’relever
Eviter d’retomber, dans l’même trou succomber
Aux mêmes tentations, aux mêmes envies d’faire des sous s’dessouder [-1.5]
Quand on est sous des substances et quand on est saouls
Niro : c’est la vie d’cité, l’illicite, sa mixité, sa complexité
On meurt pour rien, pour une mauvaise complicité
La vie c’est vite fait petit on a pas l’temps d’hésiter
Pleins d’choses à éviter, paix à tous nos déshérités [3]
N.I.R.O !

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    25/53 pts  soit     7.07/15

–  Profondeur                          1.5/4 pts
–  Punchlines/Styles             1/3 pts
–  Langage                         0.25/1 pts
–  Flow                                  0.5/1 pt
–  Mélodie                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                 0/0.5 pt

Sous-total  10.57/25  soit   8.46/20

 

 

 

 

13-  Follow me

À chaque nouveau son
j’me rends compte que j’suis trop loin pour eux
Rien qu’ils critiquent, j’vis pas pour eux
Laisse les rêver ils fument trop d’joints d’com’ [1.75]
Et comme leurs styles et leurs plans, ils sont tout foireux [2]
Marche pas sur mes pas, trop fiers pour rapper c’qu’on est pas
J’opère, en silence j’te dépasse, t’auras beau plaire gros ici on t’connait pas [1]
Grosse merde, si tu penses qu’elle est bave’
Le roi des rois des putains d’salopards c’est N.I.R.O
Négro ramène nous du cash,  [1.5]

on va niquer ton père et ton oncle à l’heure de l’apéro [2]
On fait la méro, j’te laisse ton fréro
Plus d’batterie j’dois foncer au tel-hô
Ma tass m’attend, j’suis conditionné
Comme diraient les lyonnais  » j’ai pas l’temps pélo  » [3]
Le genre de p’tit qu’on emmène pas en colonie
C’est déjà la merde, j’fais pas dans la sodomie [2]
Follow-follow-follow me !
Ya-pla en solo-solo, j’nie ..
Au comico’, j’ai aucun ami [3]

Va l’dire à la vermine, même dans la sère-mi
Donner son poto c’est donner sa famille [1.75]
J’sais qu’on les fascine, j’crache le feu comme le poto Dhalsim
J’assassine, les rappeurs font mal au crâne, ils ont fait saturer ma putain d’carte sim ! [2]
Couz’ écoute, faut des, faut des, faut des couilles
Pour oser, oser, oser foutre la merde
Dans mes projets, projets
Coûte que coûte on fera nos trous pour t’enterrer toi et ta bande de trav’
Croit pas qu’c’est parce que tu sais t’pe-ta
qu’on t’respectera sale enfoiré d’ têtard [2.25]

Réaction douteuse, la vie c’est coûteux
Faut des gros sous, comme un footeux
Les rappeurs c’est des actrices, des putes dominatrices,
ils préfèrent te voir en dessous d’eux [3]
Maintenant qu’j’y suis, j’vais tous les fouffer
T’as pas d’principes, t’es pas un bonhomme même si t’as tout fait [0]
Les vrais rajels ont rien à prouver
En attendant la prochaine couvée [0]

Follow-follow , follow-follow me

N.I.R.O ! Street mothafuckin’ lourd !

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    25.25/40 pts  soit     9.46/15

–  Profondeur                              0/4 pts
–  Punchlines/Styles             1/3 pts
–  Langage                         0.25/1 pts
–  Flow                                  0.5/1 pt
–  Mélodie                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                 0/0.5 pt

Sous-total  11.46/25  soit   9.17/20

 

 

 

 

14- Les mains sales

N.I.R.O. Street Putain d’Lourd
Tous nuls en maths, on s’calcule pas,
on peut pas compter sur eux Niama ! [2]

Compte pas sur l’haram pour un avenir durable
À chaque fois qu’j’prends un billet ou qu’j’me fais lehrsa dans les tels-hô
J’me dis : « Vive le rap ! »
Lourd sans pousser à la salle [2.25]
Touche pas à tout c’qu’on affectionne
Partout où j’passe on m’questionne
Sur untel ou un autre
Sur la tête de ma beuh : aucun d’entre eux n’m’impressionne [3]
J’suis dans l’zoo #AceVentura
Prise d’assaut, mes négros sont furax
À fond dans les virages [1.75]
Rafales sur la terrasse [2]
Du biz’ et du p-ra
La fierté nous tuera [2]
Reubeu, fier, déterminé
Compare pas à ces zoulous qui pé-ra
Tu nous aimes pas, gros, va t’faire piner [2]
Inch’Allah au sommet : qui vivra, verra [2]
Ils peuvent pas m’blairer
Veulent m’enterrer pour des intérêts [0]
J’ai du bif à récupérer
J’suis l’rappeur préféré du rappeur préféré à ton rappeur préféré [0]
J’te représente si t’es comme moi, peu importe d’où tu viens
Cette année j’baise le rap game, hami : y’a aucun mal à s’faire du bien [2]

Bitch on a les mains sales, sales

Bitch on a les mains sales
Envoie la djama et les massa
Bitch on a les mains sales, sales [1]

Réveille l’émeute : c’est la guérilla
J’suis l’taureau dans leurs ferias [3]
Flow impeccable, flow infernal, flow impérial [1]

Monnaie, monnaie, monnaie
Pas d’passe téléphonée [2]
On est, on est, on est pleins
À vouloir faire des lovés
Ramène mon cash sinon j’vais l’voler [2]
Voler, voler
Pas d’quoi s’a-s’affoler
Pourquoi j’suis camisolé ? [0]
Bi-bi-bi-bitch on a les mains sales
J’squatte pas les boîtes tous les samedis soirs
Y’en a plein qui s’foirent
Y’en a plein qui croient
Crie pas victoire avant la fin d’l’histoire [3]
J’l’attends toujours ma part du gâteau
Ça parle de Niro [2]
J’pars de walou
Ça parle du ghetto
Que des rats, des loups
Forcément poto [2]
Ça fait des jaloux [3]
Que des, que des, que des rafales de flows
Que des, que des, que des drive-by, mon gros [2]
Pas d’rimes à l’eau d’rose
J’veux faire des concerts, au Stade de France, au Stade Vélodrome [1.25]
Comme d’habitude, que des sons d’malade
Le ghetto veut pas goûter à tes salades
J’suis pas dans les putains d’hit parade [3]
Ça clique-clique, ça rage
Mais ça kiffe sa race [1.75]

Une cogite d’ancien qu’on éduque au shit, à la beuh
Au zbeul. On est fautifs
Il est temps qu’on parle en gros chiffres [1.75]
J’suis productif comme un nois-chi’
Chaque morceau, c’est des baffes pour l’coucher
Flow d’mafiosi, tah John Gotti [2]
On a les mains sales dans mon ghetto, petit
Ça fait longtemps qu’on n’écoute plus tes sottises
Rentre chez ta mère, elle va t’faire des Frosties [2]
Ma ‘tasse m’attend à Porte de Clichy
Vini, vidi, vici [2]
J’aime pas les zoulous qui font les canards
J’aime pas les bitches qui font v’là les chichis
Arrête tes blehrs, pourquoi j’t’appelle quand j’sors de zon-pri’ ?
C’est pour faire un massacre [1.75]
J’crois, j’crois qu’tu m’as pas compris [3]

Gro-grosse crapule, Niro fera jamais des chansons bizarres
Qu’est-ce tu vas m’apprendre avec ton ras d’livreur de pizzas ?
Va t’racheter un string, mon son passe : aucun vrai gars qui zappe [1.75]
Sors intestins, mes clandestins ont pas l’destin tah Lisa [2]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    61.25/83 pts  soit     11.06/15

–  Profondeur                                       0/4 pts
–  Punchlines/Styles             0.75/3 pts
–  Langage                                  0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                             0.25/0.5 pt
–  Inventivité                         0/0.5 pt

Sous-total  12.81/25  soit   10.25/20

 

 

 

 

15- N.i.r.o

N.I.R.Opérationnel, sisi j’vais leur faire du sale ici
Ni Ronaldinho, ni Ronaldo, dans c’rap j’suis Lionel Messi [2]
Jamais de coups en te-trai
J’ai la recette, j’garde le secret
J’annonce la météo à la Niro Pétré [0]
Arrête le rap vas faire vigile à Carrefour ou Sephora
T’es dépassé, j’traverse le temps #NiroNakamura [2]
J’ai la tactique, j’gère la pratique, mes ennemis dans mon champ d’tir
Ni trop gentil, ni romantique, j’suis N.I.R. authentique [1.75]
Ghetto youth même en costard
Pause café, grosses taffes, j’veux Laetitia Casta,
Rosa Acosta, l’khaliss à la Gosca
Casquer mon avocat avec l’argent tah’ la drogua [3]
J’connais des gars qui croient que ninio est caché dans la schneck d’une poucave [1.25]

#FlowMaroCainry
On m’reconnaît quand j’traîne sur Paris [2]
En province, depuis Fenwick
J’n’ai même pas l’permis cariste [1.5]
N.I-N.I.R.O, barbu comme le Père Fourras
Mes couilles font la paire
T’auras que de la peine
Dans ma té-c’
T’auras…
Mon blase c’est N.I – N.I – N.I.R.O.
Qui fait du sale comme d’hab’ c’est N.I – N.I.R.O. [1]
Restes pas dans la zone à risques
Quand les gars d’ma zone arrivent [1.5]

Si j’suis là c’est parce que j’ai taffé regarde moi j’suis encore devant
Et encore j’mérite de baiser l’score faire des records de ventes [1.75]
Inch’allah qu’on s’en sorte prends ton biff prends toi pas la tête
Si tu vis pour le regard des gens tu sortiras pas de la té-c’
On me sollicite de partout, comme si j’étais blindé
J’suis en indé hassoul, j’fais des clip avec un 5D [0]
Des frissons garantis, déjà petit j’l’avais senti
J’vais tout baiser, les faux anciens, les nouveaux, les apprentis… tranquille [1.75]
J’fais des morceaux sans forcer, ils sont rincés
Il ont voulu me concurrencer
J’ai cru que j’rêvais j’me suis pincé [0]
Mais en fait j’rêvais pas
Ils étaient bel et bien là [2]
Lol, MDR, blague à part, j’vais t’allumer viens là zoulou

J’reviens deux fois plus fort, deux fois plus sûr, deux fois plus lourd, deux fois plus violent
Trop loin pour la France, la putain de schneick à François Hollande
Appelle Jules-Edouard Moustic le rap c’est devenu Groland [2]
J’aurais du partir en marche arrière wallah ils sont trops lents [2]
Que des têtes cramées à bord
Y’a des zoulous tu m’verras pas
Quand je pense aux plans que j’élabore [2]
J’avoue poto j’ai la barre [1.75]
Qu’tu parles en bien ou en mal, j’te laisse dans ton trip
Y’a qu’un P.D. qui cherchera à savoir c’que t’as dans ton slip
C’est pas les contes de fées, c’est les contes de la crypte
Fume pas sur mon chit, petit, tu vas faire un bad trip [1]
Pourquoi tu fais l’fou dans tes clips [2]
Personne t’écoute dans la street [2]
T’es à fond quand tu t’prends pour l’meilleur
Sors de ta matrice

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    34.25/57 pts  soit     9.01/15

–  Profondeur                               0/4 pts
–  Punchlines/Styles              1/3 pts
–  Langage                           0.25/1 pts
–  Flow                                    0.5/1 pt
–  Mélodie                       0.25/0.5 pt
–  Inventivité                    0/0.5 pt

Sous-total  11.01/25  soit   8.81/20

 

 

 

 

16- Hood story

J’suis avec les rats d’mon hood hein ? Hors-Caté-gorie
Ça fait hood story, coups de schlass, pilons, feuilles, Philip Morris [2]
Niro, Boush.B, Senskara, B.L.O.I hess dans les parages
Bats les couilles du rap la putain d’ta race, tant qu’y’a la baraka à la baraque [1.75]
J’m’arrache fissa fissa ouais, mise à l’amande au pis-ta, ouais
Ils se demandent c’est qui ça ? Ouais, où est-ce qu’on a appris ça ? Ouais [2]
Salement, assez chômé, faut que ça mange, rien à prouver
J’glisse, comme sur un jet-ski, ves-qui, fe-feinte de corps, crochet (ahhh) [0]
Thugster, Marocain, Gal-Sen, Parigo, Marseille, Orléans, Sarcelles
C’est nous qu’on incarcère, le ghetto dans toutes ses facettes [1.5]
Demande à ceux qui vendent de la cess’
Les diplômés font moins d’oseille que les BAC – 7 [1.75]
Kilos, grammes d’héro, shit, zeb’, brolick, indic’
Peace and motherfucker movie, Hood Story c’est ma chronique [2]
Les p’tits chez moi c’est des voyants, j’sais qu’de loin ils m’observent
Demande même pas pourquoi ils viennent broliqués à tous mes concerts

Braquage ? Hood Story !
Rap sale ? Hood Story !
Rafales ? Hood Story !
Rasba’ ? Hood Story ! [1]

Wesh la rue, mes khouyas, il est temps de faire des sous là
La vérité sort d’ma bouche, d’celle des enfants, et des soulards [1.75]
Tu sais c’est qui hein ? Niro, Boush.B, Senskara, ouais tu sais c’est qui hein ?
Joue pas trop les gangstas la putain d’ta race
Hood Story !

J’ai pas besoin de shit et d’tiser, pour les traumatiser
Dis leur qu’j’vais tout exploser, j’crois qu’j’suis uraniumatisé [2]
On va faire un truc de baisés, que du lourd tah’ la graisse à Rozay
On gè-gère notre bizz’ pendant qu’ton équipe se fait arroser [2]
C’est ZUP de Blois qui te baise, zerma on est trop guez’
Mets leurs un coup d’tazer qu’ils se taisent, et ouai j’suis chaud comme la braise
Fais péter l’son dans ta caisse
XXX un peu qui t’envoie à l’ivresse
Ramène ta tass’ en levrette je la baise [3]
À l’hôtel je finis mon coup et je la laisse à la tess’ [3]
S.E.N.S.KARAfale, c’est l’crâne rasé, dans les parages
De ma tess’, j’veux sortir, j’veux du cash
Rien à foutre de tes flingues, de tes kalash
Fais pas semblant, t’sais que ça rame
Pour mes blacks et mes gweres et mes arabes [1.75]
Incontrôlable comme un soulard, prend ce qu’il y a à prendre et puis on s’arrache [3]
Scars-la dans l’bloc, scars-la, scars-la dans l’bloc
Tah’ les Crips, tah’ les Bloods [1.75]
Tah’ les boys in the Hood Story

Ils pincent plus que leurs avocats, va comprendre ma vida loca
Dis toi j’ai passé des nuits blanches sans avoir le piff dans la coca [2]
Los-ki, au calme, coffrés comme une poucave
Les langues de putes on les r’garde ap sur mes deux oreilles en garde àv’ [2]
Pourquoi t’cacher sous ton pare-balles ? On t’fra embrasser une soviétique
Viens chez nous pour la première fois, tu verras courir ton équipe [1.75]
Tu vas oublier tes jouissances, tes biens, ton sourire
On lâchera rien pour le respect quitte à voir la daronne souffrir [2]
Un qui rentre à la mosquée l’autre a trempé dans l’haram
Ici on t’sort une arme de guerre, T-Max et t’passe le salam [2]
Résine du bas d’ma cave, j’veux des îles, uzi
On a l’don d’faire danser sans son, même ta femme sera saisie [2]
Tous sur écoute, dek sur les cotes
Bateau gé-char sur la cote
Hood Story ouais mon pote le piff se tient loin de la cock [1.75]
Pas d’capote ? Mehlich, dans ton kwaah ça va passer
41 kil’ dans l’coffre, comme dans un tétris encastré [2]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    45.75/61 pts  soit     11.25/15

–  Profondeur                                0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles             0.75/3 pts
–  Langage                                  0.25/1 pts
–  Flow                                           0.5/1 pt
–  Mélodie                              0.25/0.5 pt
–  Inventivité                          0/0.5 pt

Sous-total  12.5/25  soit   10/20

 

 

 

 

17- Tout ça pour un kwaah

T’as traversé tout paname tu t’es mis sur ton 31
RDV à Porte Maillot avec une salope tout terrain [2]
Pas d’meufs à l’horizon mais une équipe qui t’attendait (hein)
T’attends ton poto lui l’avait très bien senti (hein)
Il t’a dit va pas là-bas les meufs de Facebook c’est mystique (hein)
Reste avec moi bâtard on fume juste un dernier stick (hein) [2.75]
T’as barbé une équipe , eux ils t’ont pas oublié (hein)
Il a fallu qu’un kwaah , pour t’retrouver et t’faire payer (hein) [-1]
Ils sont pleins ça parle fort , tu t’dis qu’il faut en attraper un
Comme t’as toujours un shlass , t’es obligé d’en planter un
Tu t’fais mêler , tu t’réveilles à l’hosto menotté (hein)
Tu penses à cette pute , tes projets sont sabotés (hein) [0]
Comment ça monsieur ? J’ai rien fais j’suis innocent (hein)
Ils m’attendaient ils voulaient ma peau ils étaient 200 (hein) [2]
Le gars qu’t’as planté, avait perdu beaucoup d’sang (hein)
Entre temps il est mort quand t’as perdu connaissance (hein) [1.75]

Tout ça pour un kwaah , kwaah , kwaah , kwaah , kwaah , kwaah
Tout ça pour un kwaah , kwaah , kwaah

T’aurais mieux fais d’rester chez-toi ,
mieux fait d’rester chez-toi , mieux fait d’rester chez toi [2]

Ça part d’un sms, reçu sur ton cellulaire (han)
C’est la go d’hier celle au fessier spectaculaire (han) [2]
Elle est bien gée-char et toi t’es tombé sous son charme (han)
Quand elle se déplace , ton zguegue ne tient plus en place (han)
Elle dit qu’elle veut du sexe , passer la soirée avec toi (han)
T’as plus qu’à pécho ta cons’ et prendre une chambre à Etap (han) [2.25]
Tes gosses sont à la baraque et ta meuf t’attend pour graille (han)
Toi t’as craqué t’as ves-qui et t’es parti faire tes bails (han) [2]
Pour l’instant t’es dans ton délire , t’étais encore sûr de toi (han)
Ta disquette était prête , du genre une histoire de garde àv’ (han)
Mais son sin-cou t’as cramé posé dans l’café d’en face (han)
Il a prévenu sa sine-cou pour venir te péter en flag’ (han)
Elle a rappliqué direct avec le seum et une batte (han) [2.25]
Toi t’étais en plein doggy , qui fait fouffer sans capote ? (han)
4 mois après , t’as appris qu’elle ta refilée le dass’ (han)
T’as perdu v’la les chicos , tes enfants et ta wife (bouffon)

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    17.5/36 pts  soit     7.29/15

–  Profondeur                                    0/4 pts
–  Punchlines/Styles             0.5/3 pts
–  Langage                               0.25/1 pts
–  Flow                                        0.5/1 pt
–  Mélodie                                  0/0.5 pt
–  Inventivité                       0/0.5 pt

Sous-total  8.54/25  soit   6.83/20

 

 

 

 

18- Jihan

Demande à Koja, j’encaisse la tise plus que toute ta clique
Garde tes histoires fantastiques, de briquets en plastiques [2]
Si y’a le million à la clé, j’t’allume ta mère pendant mon braquo
Tu veux d’la coco ? Viens là mon gros j’gratte ta conso’ sur du placo [2]
J’viens des quartiers pauvres, on transforme les généreux en Jihan
Y’a des soirs j’dors le ventre vide, cousin la vie c’est djihad [1.75]
Absolut Vodka aura ma peau avant mes trente piges
J’fais des cauchemars, pas d’repos j’me lève en pleine nuit j’transpire [1.75]
La première fois qu’j’ai tout baisé j’m’en rappelle plus
J’oublie des fois qu’j’ai mon briquet dans la main j’le cherche partout sa grand-mère la pute [1.75]
J’ai trop fumé bande de fumiers, noyé dans la sson-boi
La street a ses raisons, la mienne a eu raison de moi [2]
J’ai bu la tasse, pédalé dans l’vide, craché dans l’vide
J’allais avec les rats en soirée, lever les tasses-pé dans l’vide [1]
Ces kehbas aimaient notre style de vie, notre manière de niquer l’délire
Ghetto-youth on arrive à vingt on nique l’ambiance quand ça tise des litres [1.75]
Faut des faux billets des faux fafs’, débrouiller des fausses plaques
Gros taff, j’connais v’là les gouzis et les grosses tass’
Jihan, Jihan, Jihan, Jihan

Fuck le pays du fromage, gros la Terre est trop vaste
C’est pour mes w’lad el houma qu’augmentent le taux du chômage [2.25]
J’ai trop d’inspi’ j’suis débordé j’suis supporté mais wallah
A part le succès l’ra-l’rap m’a rien rapporté, mothafucker [2]
J’fais du haram j’viens pas faire le pieux
Comme tout ceux qui s’servent de Dieu pour s’cacher quand il pleut [2]
Des bastos j’suis pas une star, enfoiré d’bâtard
Arrête de faire le khatar, serre moi la main, j’fume sur ton joint sauf si c’est pas d’la patate [1.75]
À l’époque, de Rai, La Haine de série d’Cash Tabatha
Fume pas avec nous, enfoiré, tu t’remets pas d’ta Khab’ta [2]
Ratatata, si l’rap c’est un game, passe la manette j’prends l’contrôle
J’baise le roi, son armée, son royaume, sa pute, et son trône
Ils en font trop pour un contrat, le jour où ils vont tomber personne les remontera
Ce jour là j’vais les plomber, tu fais l’nerveux ouais, pour moi perso t’es cool [2]
Chez toi c’est chaud mais chez toi personne t’écoute [1.5]
Biatch, Jihan, Jihan, Jihan, Jihan, Jihan, Jihan, [1.25]

Tes MC’s tout pétés, on en reparlera une autre fois
J’ai l’flow tah’ les océans, ils sont profonds comme une pataugeoire
Chez nous ça va tout droit, on connait pas les gauche-droite [1.5]
J’suis un mec bien, j’te ferai du mal si j’ai pas d’autre choix [2]
J’ai galéré sa mère la pute, crevé la dalle pour de vrai
Quand je dormais dans l’Clio en hiver, j’avais pas autant de res-frè [0]
Bicrave à la sauvette
Trous de boulette sur le sur-vêt’, les deux pieds dans la mierda, les deux mains sur la cuvette [2]
N.I.R.O. j’vomis mon seum à 6 du mat’ entre une mégane et une twingo
Enfoiré, hachek sois heureux pour moi si un jour j’touche le bingo [2]

 

 

Source : parolesmania

 

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    36.25/45 pts  soit     12.08/15

–  Profondeur                                    0/4 pts
–  Punchlines/Styles             0.5/3 pts
–  Langage                               0.25/1 pts
–  Flow                                        0.5/1 pt
–  Mélodie                           0.25/0.5 pt
–  Inventivité                       0/0.5 pt

Sous-total  13.58/25  soit   10.86/20

 

 

Total  /18  soit  /20

 

 

 

Pour conclure

 

Niro

 

 

Évaluation textuelle de cet album – Rééducation – est de  soit   9.39/20 (169.18/18) 

 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement pauvre

 

 

 

Osez le bon sens !

 

YDM

1 Comment on "Niro – Rééducation : textuellement pauvre"

  1. Si Niro vous trouvez que l’écriture de niro est pauvre c’est que vous l’écouter pas du bon orifice les mecs , il a des punchline acéré et un flow comme on avait pas entendu depuis longtemps dans le rap francais , si quelqu’un fait du vrai rap a cette heure ci c’est ni booba , ni rohff ou les autres branleurs d’mc.

Leave a comment