Miracle en Georgie : kidnappé un garçon chante du gospel jusqu'à ce que son agresseur le relâche

Pour les croyants là dehors, voici quelque chose pour vous faire démarrer la journée du bon pied. Le 31 mars, aux environs de 20h30, Willie Myrick, 9 ans d’Atlanta en Georgie, est sorti pour s’occuper de son chihuahua, quand il a remarqué quelques dollars devant sa véranda.

Willie a dit à la télévision WSBTV, « je me dirigeais vers l’arbre. J’ai ramassé l’argent et un homme est sorti de sa voiture et m’a jeté à l’intérieur. »

Willie a dit que l’homme « le maudissait, lui disant de la fermer et ne voulait pas l’entendre. Il m’a dit que si je le disais à quiconque, il me ferait mal »

Et même si nous pouvons imaginer qu’une part de Willie était effrayé, il a refusé d’écouter les ordres du kidnappeur.
Au lieu de rester silencieux, Willir a commencé à chanter la chanson d’Hezekiah Walker « Every Praise. »

Si vous n’êtes pas familier avec cette chanson, cela commence par « Every praise is to our God…Every word of worship with one accord.” Et puis “God my savior, God my healer, God my deliverer, yes He is.”

Les textes ne pouvaient pas être plus à propos dans le cas de Willie.

Le gamin du Ce2 a chanté sa chanson jusqu’à ce que l’homme, qui avait conduit depuis près de 3 heures, finalement l’a laissé dans la rue, lui a dit de ne rien dire à personne et est parti.

Willie a frappé à plusieurs portes dans East Point, pour demander de l’aide. Une personne l’a même rembarrée avant qu’un vieux monsieur le laisse appeler la police et sa marraine. Willie n’a pas été blessé physiquement et sa marraine l’a emmené à l’hôpital pour qu’on l’examine.

 
Hezekiah Walker, l’auteur de la chanson, qui prêche à la Love Fellowship Tabernacle à New York, était si touché par l’histoire de Willie, qu’il a fait le voyage pour la Georgie pour voir Myrick. Walker a dit à la même chaîne télévisée qu’il croyait que Dieu a parlé à travers lui pour sauver la vie de Willie.

« C’est tellement émotionnel pour moi car vous ne savez jamais qui vous allez toucher. Je voulais juste l’embrasser et lui dire que je l’aime. » A dit Walker.

L’homme qui a kidnappé Myrick, qui est encore recherché, a une recompense de 10000 $ sur la tête. Il est décrit comme un homme à la peau claire, qui tend vers la trentaine avec des dreadlocks. Il conduisait une quatre portes Honda Civic grise sans moquette intérieure et un plancher en métal exposé. Il y a un croquis du  kidnappeur dans le New York Daily News.

Quand Walker est arrivé, il a rencontré Myrick, ses amis, sa famille et toute la congrégation au Mount Carmel Baptist Church pour le dixième anniversaire de Myrick. Ils ont tous chanté la chanson ensemble tandis que les larmes coulaient sur les joues de Willie.

Be the first to comment on "Miracle en Georgie : kidnappé un garçon chante du gospel jusqu'à ce que son agresseur le relâche"

Leave a comment