L’OUBLI de Marina

 

 

 

 

 

 

 

L’oubli est comme la mort, en pire.
Je l’ai surpris à l’aurore,
Tapi dans l’ombre de mes souvenirs.

 

Marina, 38 ans, Paris

Be the first to comment on "L’OUBLI de Marina"

Leave a comment