Lettre au Café Pédagogique et à tous ces sites de profs pédants et stériles

Bonjour,

N’est-il pas de votre intérêt de combattre l’échec scolaire et la qualité de votre corps professoral (recrutement de profs à 4/20 à l’académie de Créteil, j’ai cru à une blague au début)?

Vous « enculez les mouches » alors que les jeunes élèves français se noient dans la médiocrité. Le soutien scolaire est prégnant en France. Et je suis toujours effaré, moi qui lis vos articles, de ne jamais retrouver d’articles sur ce système basé sur des subventions, orienté à dessein vers les familles aisées et surtout, basé sur un non-respect de la législation liée à leur activité.

Sans doute, est-ce votre profond mépris envers ces commerçants de l’éducation (dont je fais partie, je vous rassure) qui mettent en évidence la faillite de vos chers professeurs (professeurs qui ne manquent jamais de m’envoyer leurs CV et dont leurs enfants trustent tous les bons établissements français)

Quand allez-vous vous préoccuper des vrais problèmes de l’éducation en France au lieu de nous saouler avec vos articles soporifiques sur votre milieu intellectuel ? Quand allez-vous cesser de vous parler pour parler aux gens ? Le soutien scolaire est-il si insignifiant que vous penchez sur son embonpoint actuel, ruinerait votre belle image de profs pédants ? Le soutien scolaire est votre FN.

Intéressez-vous un peu à la vie, à la réalité, faites des articles qui nous élèvent tous, nous remettent en cause, nous concernent, au lieu de vous complaire dans vos bavardages de salons. J’attends avec beaucoup d’impatience votre article sur la médiocrité du corps professoral, des recrutés à 4/20, que l’on ne retrouvera pas, évidemment, à Janson de sailly.

Sur vos collègues qui préfèrent donner des cours via des structures de soutien scolaire que vous conchiez, au lieu d’aider les gamins en difficultés scolaires après les cours.

Par votre couardise et votre élitisme, vous participez activement au délitement du système scolaire français. Vous en êtes les premiers responsables (c’est bien les profs qui enseignent, non ?) et plus je vous lis, plus je vous plains. Et en réalité, je plains surtout les miens, condamnés à l’inculture, la misère et le mépris, par votre incompétence. Vos enfants, eux, sont l’élite de la nation. Aucune gêne dans vos salons.

Critiquez les privilèges de politiques, des puissants : vous êtes forts. Vos propres délits d’initiés, jamais ! En espérant que ce coup de gueule éveillera un minimum d’intérêt dans vos esprits arrogants.

Cordialement,

YDM

Be the first to comment on "Lettre au Café Pédagogique et à tous ces sites de profs pédants et stériles"

Leave a comment