Les cinq piliers de l’Islam, de Mohamed Badr-El-Islam Belamine

Voici un petit ouvrage très pratique pour connaître les rudiments de l’Islam. Les cinq prières, les ablutions, les prières, et quelques sourates. Tout concernant les premiers pas dans la religion y est expliqué et détaillé afin que le néophyte ou le jeune converti puisse se familiariser rapidement à ces coutumes. J’ai d’ailleurs découvert que les musulmans croyaient aux anges comme les catholiques et bien sûr qu’un bon musulman se devait de reconnaître et respecter tous les prophètes, d’Abraham jusqu’à Jésus. Moi qui pensais que Mahomet était le seul prophète légitime… Ce sont des choses comme cela qui devraient être mieux connues.

 

Les questions qui me viennent à l’esprit après l’avoir terminé sont :

 

– Vu la précision requise pour chaque prière, j’aimerais savoir si un muet peut devenir musulman ?

 

– Est-il obligatoire d’apprendre l’arabe pour pratiquer la religion ? En effet, toutes les paroles prononcées pendant les ablutions et les différentes prières se font uniquement en langue arabe. Pourquoi ne peut-on pas les franciser pour faciliter sa connaissance ?

 

Je ne le mets pas dans la chaîne de lecture simplement parce qu’il m’avait été donné, il y’a plusieurs années, avec d’autres ouvrages sur l’Islam, par mon ami Rafik à l’université et qu’en cette période de festivités, j’avais envie de revenir à de nobles sentiments, et vous exhorter à vous trouver et surtout à vous réaliser.

 

Vous le trouverez dans toutes les bonnes libraires islamiques et je crois que c’est une excellente porte d’entrée à l’Islam, un bon ouvrage de vulgarisation;

 

 

Osez le bon sens !

YDM

2 Comments on "Les cinq piliers de l’Islam, de Mohamed Badr-El-Islam Belamine"

  1. l’une des choses les plus importantes dans l’islam est l’intention, car dieu est omniscient, je pense donc que dans le cas des deux questions, la langue oratoire n’est qu’un intermédiaire dans la prières, un muet peut donc réciter ses versets par la pensée car le destinataire est uniquement dieu,quant a l’utilisation de la langue arabe lors de la prière, il me semble que ce n’est pas obligatoire, mais elle est favorable car le sens n’est pas tout à fait le même en français et en arabe

Leave a comment