Les blondes Tome 6, de Gaby & Dzack

Je n’ai pas aimé. Mais force est de constater qu’il y a un lectorat pour cela et qu’il est très féminin. Ne soyons pas plus royalistes que le roi.

Je vous laisse avec une partie de l’interview que l’un des auteurs a accordé à ActuaBD.

 

L’album, ses qualités et ses défauts, n’ont rien à voir dans le raisonnement. Mais quand je lis « Si ces dessins n’étaient pas d’une laideur aussi tonitruante, les gags aussi laborieux, bariolé(s) à l’aveugle de couleurs à peine moins primaires que l’humour des histoires », je dis juste : c’est son avis et c’est subjectif. Et c’est tout à fait son droit de ne pas aimer. Mais son avis est exactement aussi valable que l’avis des quelques millions de lecteurs des Blondes (on reviendra sur les chiffres un peu plus loin je crois), qui eux n’écrivent pas sur ActuaBD et qui attendent le tome suivant dans leurs magasins. Ni plus, ni moins.

Les Blondes T.6 par Gaby et Dzack

Nous ne sommes pas d’accord avec vous. Son avis est publié par ActuaBD, ce n’est donc pas celui d’un simple lecteur. Mais passons. Est-ce que les Blondes est une BD méprisante pour les Blondes, voire pour les femmes en général ?

G : Bien sûr que non. Je vais vous donner un exemple : J’étais récemment à la Fnac Saint-Lazare. Devant le panneau des sélections Fnac, où figurent les albums de La Quête de l’Oiseau du Temps, Cadavre exquis de l’excellente Pénélope Bagieu, les Notes de Boulet, Le Dernier des Mohicans, j’en passe, et le tome 12 des Blondes, deux jeunes filles étaient en train de lire l’album en riant, et les quelques minutes durant lesquelles j’ai essayé de faire une photo du panneau pour mes archives, une jeune fille (blonde) est arrivée avec sa mère, s’est exclamée « Oh, il y a le nouveau tome des Blondes ! » et elle l’a placé dans la pile des livres et DVD de sa mère… Notre lectorat est principalement féminin et de 7 à 77 ans. Mais bon, d’un autre côté, la démographie des « vrais collectionneurs de BD qui lisent ActuaBD » est plutôt majoritairement masculine, hein… Comme la clientèle des libraires spécialisés qui préfèrent jeter des regards moqueurs à ceux qui achètent les Blondes dans leur librairie, si l’on en croit la réaction d’un des lecteurs d’actuaBD sur l’article de Beatriz.

Mais si on parle de mépris, je trouve que la chronique de Beatriz est bien plus méprisante pour les centaines de milliers de lecteurs qui apprécient la série que nous pour les Blondes. Et je ne parle pas de la réaction de ces libraires…

Article d’ActuaBD

 

 

Je le mets à disposition sur notre chaîne de lecture.

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Les blondes Tome 6, de Gaby & Dzack"

Leave a comment