[LeFigaro] Le communautarisme musulman défie l'école

Une note confidentielle des services de renseignements, portée à la connaissance du Figaro, révèle que, de manière insidieuse, une forme de repli identitaire se fait jour dans certains établissements scolaires.

Port du voile dans les cours de récréation, revendications de repas halal à la cantine, absentéisme chronique au moment des fêtes religieuses, prières clandestines dans les gymnases ou les couloirs… De manière insidieuse, le communautarisme musulman cherche à gagner du terrain dans le système éducatif français. Une note confidentielle des services de renseignements portée à la connaissance du Figaro dresse un état des lieux édifiant. Ce document, épais d’une quinzaine de pages et daté du 28 novembre dernier, est émaillé d’environ 70 exemples précis à travers toute la France. Tous sont révélateurs et, parfois, surréalistes. Disséquant au scalpel un phénomène relevant d’«initiatives isolées» susceptibles de «déstabiliser les équipes enseignantes», les policiers révèlent comment les adeptes de la «tradition islamique rigoriste» tentent de contourner la loi de mars 2004 prohibant les signes religieux à l’école. Lancés dans une guerre «d’usure» face à la laquelle le corps enseignant est démuni,

 

Et bla bla bla… Et bla bla bla.

Chers amis, je vous resume l’info : les RG ont fait circuler une note aux responsables politiques, ministère de l’intérieur, s’appuyant sur 70 exemples précis, disant qu’il y a une menace extrémiste musulmane qui plane sur la France et le vivre-ensemble. Ces initiatives, « isolées », sont susceptibles de destabiliser les équipes enseignantes et ruiner le projet intégrateur de l’école française. Et face à ce répli communautaire que nous combattons avec une efficacité indéniable depuis… Clovis !!!  Oui, depuis Clovis, il est capital que nous nous mobilisions pour sauver la république. Il y a le feu dans la maison France. Il est où mon pin’s « Touche pas à mon Oussama ! » ? Merde ! Je l’ai paumé lors d’une de mes nombreuses marches contre les 2000 connasses manipulées qui portaient la burqa  il y a encore peu et faisaient peser la terreur sur l’hexagone !

 

France : 65 millions d’habitants, 4 millions de beurs, 2 millions de nègres et 1.4 millions de niakwés. 70 exemples précis d’initiatives « isolées ». Le communautarisme musulman a tellement le vent en poupe que dans le 93, la moitié des 40 maires élus sont tous des intégristes musulmans de la pire espèce. A y regarder de plus près, même le maire d’Aulnay-sous-bois, le très fondamentaliste ex-syndicaliste policier Bruno Beschizza, a été retourné par ces communautaristes intrépides (voyez bien que Saïd Taghmaoui, cet acteur qu’on n’a jamais vu aux Césars, a fait une vidéo pour le soutenir. C’est bien qu’il a été retourné, le pauvre bougre).

La France des banlieues est sous le joug de ces extrémistes et ça se voit, gros, comme la teub de Rocco dans les mains d’Anna Kournikova. Incapables qu’ils sont de prendre le contrôle des urnes dans ces localités soumises à leur cause, ils sont entrain de prendre le pouvoir dans les préaux et les cantines scolaires.

Méfiez-vous, petits ! Derrière vos poissons panés et vos pommes bio, se terre un fondamentaliste islamiste djihadiste extrémiste taliban barbu. Ouhhhhhhhhhhh ! J’ai peur.  Rien que d’y penser, je me chie dessus. Sauve-moi, Marine !

Non, non! Faut pas abuser, QUAND MÊME ! Sauve-nous, Sarkozy ! Vivement 2017 !

Ah, c’est con comme je me sens plus léger !

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "[LeFigaro] Le communautarisme musulman défie l'école"

Leave a comment