Le spectacle Lady Gaget

Jonathan m’a invité hier soir au spectacle de sa cousine humoriste, Lady Gaget. Bien évidemment, j’ai accepté : c’était une trop belle occasion de se foutre ouvertement de la gueule d’un membre de sa famille.

 

En bon négro qui se respecte, je n’ai jamais trouvé d’intérêt particulier au théâtre et à tous ces arts du spectacle qui hébergent en réalité, peu de talent et des bataillons entiers de paresseux, et d’assistés  (papa-maman-le réseau- la pleurniche).

Je l’avoue, quand on a l’habitude de se tordre de rire devant les saillies verbales de Dieudo, il est très difficile d’accorder la moindre chance à des jeunes artistes qui démarrent, qui se cherchent. Tout autre humoriste est très rapidement fade et ne résiste point à la comparaison. Mais à ce rythme, l’on s’enkyste, l’on devient un vieux con. Il faut aérer son esprit, ouvrir des portes, et aider des jeunes artistes à exister et à poursuivre leurs rêves. Et puis, j’ai été invité… Alors …

N’écoutant que mon courage, nous nous sommes pointés à 20h 15 devant le théâtre des 3 bornes, ancien parking transformé en salle de spectacles par des professeurs du cours Florent, je crois. La salle est exigüe, difficile de lâcher une caisse sans se faire repérer. Nous sommes une grosse vingtaine de spectateurs à nous y engouffrer pour découvrir cette jeune artiste (jeune, jeune,… 34 piges quand même !) qui triomphe dans un autre spectacle, Bonjour ivresse, au théâtre du Temple.

Le spectacle démarre sur une chorégraphie assez délurée d’une écervelée, grosse, extravagante, qui mime les pas de danse de son idole, Lady Gaga. Cela me fait penser illico au seul sketch de Gloria Tagbo que je connaisse. Et puis, le niveau s’élève, on se rassure, elle s’échappe et nous laisse découvrir plein de personnages délirants et bien croqués. On rit beaucoup des outrances de ses caricatures (la gothique, la mère-fan, la tatouée, les interludes avec la conne de la télé-réalité,…). Ses textes sont assez bien ciselés, les vannes sont piquantes, osées et cela fait plaisir de rire de ses excès.

 

 

Un extrait glané sur Youtube : cliquez sur l’image

 

lady gaget source la lune est ronde

Les cruches qu’elle campe reflètent assez fidèlement celles que l’on peut être emmenées de voir dans la réalité; ces ados parisiennes, bécasses survitaminées qu’agrafent si souvent le petit journal; je pense notamment à la vieille fan et à l’ado détraquée, aux fautes de français de ces pauvres demeurées absolument terribles qui parsèment le spectacle.

Pour ma part, je suis ressorti satisfait, comme tous les autres spectateurs. Il faut avouer que le public est profondément constitué de bobos parisiens, de couples gays et autres avatars de la vie dans la capitale (jeans slim, lunettes carrés, barbes de 3 jours, têtes de fions…). En même temps, la salle se trouve dans le 11ème… Et personne ne m’a mis un couteau sous la gorge pour m’y rendre.

Honnêtement, ce n’est pas le style d’humour que j’affectionne mais il faut bien reconnaître qu’on rit, qu’il est bien fait et qu’elle est une bonne comédienne. Joli petit spectacle (1 heure), léger, qui ne coûte pas cher et qui vous divertira assurément. Le foutage de gueule est remis à plus tard, Jonas !

Lady Gaget prolonge son spectacle pendant toutes ces vacances et si vous avez quelques euros à dépenser pour vous évader, au lieu d’aller regarder une autre merde que sait si bien nous produire le cinéma français et Hollywood, allez plutôt vous marrer avec ses affreuses sœurs. Elle sera dorénavant sur scène du mercredi au samedi. Vous passerez un bon moment et cela vous donnera l’envie peut-être, d’assister à d’autres spectacles vivants.

Elle nous a d’ailleurs conseillé quelques spectacles ; Eléonore Bauer, Nora Hamzaoui, Marine Baousson, les grosses. Pour celles et ceux qui aiment bien l’humour féminin. Franchement, j’ai toujours quelques réticences. Mais bon, ne soyons pas fermés, il faut tester avant de détester. Testez.
Lady Gaget par Caroline Gaget

Mise en scène : Romain Thunin

Costumes : Karl Galim

Musique : Zakaria Heddouchi

Chorégraphie : Djamel Mehnane

Décor : Sébastien Siloret et K’s

 

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Le spectacle Lady Gaget"

Leave a comment