La République des irresponsables

Pour les nouveaux internautes, nous nous permettons de rappeler les principes de la chaîne de lecture :


1. Donner un livre lu et l’envoyer à ses frais, à un internaute qui en aura fait la demande. Ce dernier le lira, donnera son avis sur le site s’il le souhaite et l’enverra à une troisième personne et ainsi de suite, jusqu’au jour où, qui sait, vous retomberez par hasard sur cet exemplaire. Vous décompterez alors le nombre de maillons, le nombre de lecteurs-donateurs.


2. Donner un livre de la main à la main ne compte pas et annule la chaîne. Idem pour un don direct à ses amis ou à sa famille.

Il est important de faire le geste financier, d’envoyer le livre à son prochain lecteur, un internaute forcément éloigné, avec un petit message si nécessaire.


3. Les auteurs choisis doivent être soit morts, soit peu connus, soit morts et peu connus. Aussi, nous vous soumettons le nouveau livre que nous avons décidé de partager avec un internaute motivé


Michèle Alliot-Marie, La république des irresponsables, Odile Jacob, 1999

Nous nous sommes arrêtés à la quatrième de couverture

La responsabilité est le fondement même de notre République. Pourtant, notre société comme notre droit encouragent l’irresponsabilité du plus grand nombre et surresponsabilisent les plus actifs: entrepreneurs, présidents d’associations, maires, bénévoles…

Michèle Alliot-Marie propose une analyse percutante des multiples aspects de la perte du sens de la responsabilité dans tous les domaines: la famille, l’école, la citoyenneté, la délinquance, le monde du travail, la politique, la fonction publique, la justice, les médias.

Elle démonte les mécanismes qui, à travers trop de lois, trop de règlements et trop de mises en accusation, découragent les initiatives de tous, et notamment des jeunes. Au lieu de multiplier les protections illusoires, c’est donc un nouveau sens de la responsabilité qu’il nous faut réinventer.

La vraie démocratie, la réussite et peut-être la survie de notre pays sont à ce prix.

Michèle Alliot-Marie, docteur en droit et en sciences politiques est maître de conférences à l’université de Paris-I Panthéon-Sorbonne. Elle a été secrétaire d’État chargée de l’enseignement auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports de 1986 à 1988, et ministre de l’Éducation nationale de 1986 à 1988, et ministre de la Jeunesse et des Sports de 1993 à 1995. Membre du bureau politique du RPR, elle est député-maire de Saint-Jean-de-Luz et Premier vice-président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques. Elle préside la Fondation du Bénévolat.

La république des irresponsables

 

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "La République des irresponsables"

Leave a comment