La montée des tueurs en série noirs : explications d'une tendance surprenante par Justin Cottrell

Toute ma vie, j’ai toujours cru qu’il n’existait pas de tueur en série noir. Je n’en avais jamais entendu parler dans les médias, ou les films qui nous ont toujours montré des tueurs en série blancs. Idem pour les inventeurs noirs, non plus. Jamais.

Il a fallu qu’internet se démocratise pour que je tombe un jour sur une vidéo qui présentait quelques tueurs en série afro-américains pour que je réalise mon imbécilité et mon ignorance. Et Lilian Thuram, j’avoue, pour que je réalise que les noirs avaient aussi fait de belles et très utiles inventions par le passé et que nous n’étions pas que des spectateurs du progrès scientifique et intellectuel. Pour quelles raisons les noirs n’auraient-ils pas de tueurs en série en leur sein ?

Voici un livre que je m’apprête à acheter et à lire car son auteur lance un sacré pavé dans la mare : les tueurs en série noirs ont toujours été très prolifiques au cours de l’histoire américaine et plus saisissant selon ses dires; la proportion des tueurs en série noirs est devenue supérieure à celle des tueurs en série blancs depuis la décennie 1990. Ce qui, vous le reconnaîtrez, est assez étonnant au vu du manque d’informations sur le sujet de la part des médias.

L’auteur de ce livre est-il un simple raciste redneck qui essaie de justifier sa négrophobie par des démonstrations oiseuses ou un blanc qui a fait le boulot de tenir les comptes des tueurs en série américains et d’en tirer des statistiques ?

 

 

Je crois qu’il est intéressant de voir le monde tel qu’il est et non tel qu’on aimerait qu’il soit. Je suis revenu de tellement de certitudes, de croyances qui m’ont été très bien enfournées ou tout simplement déguisées, que je ne qu’étancher ma curiosité. La fantasmagorie hollywoodienne nous vend le contraire depuis plusieurs décennies. Pour quelles raisons, si ce type n’a fait que compiler des informations véridiques et vérifiables, avons-nous toujours été tenus à l’écart de cette information ?

Je ne peux que vous incitez à lire ce livre et à partager le fruit de vos connaissances. Nous nous devons de mieux nous connaître.

La découverte des inventeurs et grands savants nègres m’a délesté d’un énorme fardeau, de questionnements sur notre nature, notre histoire et m’a ragaillardi. Celle-ci risque fort d’éprouver mon orgueil. Et plus je pianote sur internet, et plus je me dis que Justin Cottrell a peut-être raison. Et plus je me fais peur. Chester Turner, the Briley brothers, Richard “Babyface” Jameswhite, Wayne Williams, Coral Eugene Watts, Paul Durousseau, Mohammed Adam Omar, Kendall François, Calvin Jackson, Elton M. Jackson, Eddie Lee Mosley, Yahweh Ben Yahweh, Gregory Klepper, Vaughn Greenwood, Mark  “The Baseline Killer” Goudeau, Lorenzo J. Gilyard … Le catalogue morbide est imposant. Et leurs crimes atroces n’ont rien à envier à leurs acolytes blancs. Putain de dépucelage mental !

 

Il est vrai que les tueurs en série comptent pour moins de 2% des tueurs globalement (si on est réaliste, on dirait aux enfants de se méfier davantage de leurs proches que des étrangers. Mais comment vivre dans un monde où l’on craint davantage que ses parents vous tuent ?). Détenir ce triste statut de population la plus pourvoyeuse de ce type d’individus m’atterre. Mais vivre dans le déni me paraît encore plus effroyable.

 

ROTBSK_Front__45543_std

 

 

La traduction des propos sur le livre et l’auteur obtenue sur Amazon

 

 

Justin CottrellJustin Cottrell a grandi dans les plaines de l’Oklahoma. Passionné d’histoire et curieux, c’est un autodidacte et dit avoir appris tout seul en apprenant des livres du niveau collège jusqu’aux essais des cursus universitaires, dans tous les domaines notamment scientifiques et historiques. Dans son cheminement personnel de recherches, il s’est intéressé à l’accroissement des meurtres aux USA et une personne lui a demandé un jour pourquoi les tueurs en série étaient toujours blancs. Cela l’a donc incité à s’intéresser de plus près au sujet et cela a résulté à ce livre.

Dans Rise of the Black Serial Killer, Justin Cottrell éclabousse le mythe selon lequel les tueurs en série aux USA sont majoritairement des blancs. Avec une myriade d’archives de journaux et de livres, il a compilé une liste de tueurs en série noirs qui est supérieure au nombre de tueurs en série blanc depuis 1860 jusqu’à nos jours (2010). Peu, sinon personne, n’a jamais entendu aucun de leurs noms ou histoires jusqu’à présent.

Pour prouver que ses recherches sont valides, cette étude contient une liste de chaque tueur en série noir et une brève description de leurs crimes. Une biographie de 35 de ces tueurs en série noirs est donnée en annexes, en plus des informations sur leurs crimes.

L’auteur offre des raisons pour lesquelles les gens assument pourquoi les tueurs en série noirs n’existent pas. Des suppressions des médias aux incompréhensions les plus communes. Ajouté à ce regard dans les différents facteurs qui ont concouru à leur naissance, il explique pourquoi les tueurs en série noirs sont de plus en plus nombreux alors que les tueurs en série blancs déclinent.

Basé sur ses recherches, les tueurs en série blancs ont été sous-représentés à travers l’histoire des USA comparés au pourcentage de la population qu’ils représentent (moyenne de de1.79). De l’autre côté, les tueurs en série noirs sont surreprésentés 2.68% de leur population à 7 fois la proportion des noirs dans la population, avec une moyenne sur 150 ans de 4.18%.

 

Une autre information surprenante qu’il a découvert est que les tueurs en série noirs n’ont jamais représenté moins de 26.83% du nombre de tueurs en série dans toute décennie, malgré le fait que le pourcentage de la population noire aux USA n’est jamais dépassé 13.1%. Cette tendance a augmenté régulièrement au point que dans notre décennie actuelle, ils représentent 88.24% du nombre de tueurs en série arrêtés depuis 2010, pour une population noire de 12.6%.

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

 

2 Comments on "La montée des tueurs en série noirs : explications d'une tendance surprenante par Justin Cottrell"

  1. Intéressant, il faudra que je me procure cet ouvrage…
    Pck j’ai sincèrement du mal à croire que les médias, autrement dit les blancs occulteraient la sait des tueurs en séries noirs étant donné que de tout temps, ils ont tout fait pour instaurer la peur et la crainte de l’homme noir. Pk passer pour silence ces faits alors que leurs but et de rabaisser l’homme noir ?

    • Totalement d’accord avec toi. C’est incompréhensible au vu de la logique de rabaissement de l’homme noir. J’ai beau cherché les raisons, je n’en vois pas, à part l’ignorance (visiblement, c’est la première étude statistique conduite par un autodidacte et non des experts).

Leave a comment