La France raciste : le retour au réel d'Harry Roselmack

Harry Roselmack a redécouvert les dérives du racisme il y’a deux jours. Il s’est senti ramené à sa condition de nègre. Subito, la France a pris conscience des relents racistes qui l’habitent.

 

L’info a circulé comme une traînée de poudre, partout, dans toutes les agences de communication :

Ohé, ohé, Roselmack a retrouvé la vue. Ohé, Ohé, la France raciste arrive.

Et me voici contraint de réagir à cette déferlante d’émotions, d’égards, de sensibleries, de sentimentalisme pro-négro, de réaffirmation de l’amour de la France pour ses noirs… ses blacks… ses blackos, comme dirait l’autre… non pas nègres, ça ne passera pas. Pour ses minorités. Pour sa France métissée.

Et la république toute entière s’est sentie obligée, comme moi, de faire acte de présence devant ces actes de négrophobie assumée. Et, le défenseur autoproclamé des noirs, le Cran, ce truc, s’est rappelé à notre souvenir. C’est beau !

 

Je ne sais pas ce qui est le plus abject :

Avoir oublié de réagir devant les propos de cette élue du FN

– Ou bien, réagir à contretemps devant le retour au réel d’Harry et les injonctions lacrymales de sa corporation.

 

Harry a parlé, la France a tremblé. Enfin, la France d’en haut a tremblé … et s’est sentie choquée. Si même Harry, notre caution, notre cher troufion le ressent, c’est chaud ! Là-haut, ils se sont réveillés et aujourd’hui, nous sommes tous sommés de nous mobiliser, de rassurer Harry et ses amis qui vous veulent tant de bien.

 

La France raciste. La France journaliste redécouvre la France raciste. Les journalistes redécouvrent le réel. Et depuis, tout va bien. Les politiques qui n’en avaient rien à foutre, se sentent proches de Taubira, vitupèrent, la réconfortent et nous sortent de grandes tirades sur l’amour, la cohabitation, le vivre-ensemble. L’honneur est sauf.

 

Ce qu’il y a finalement d’assez marrant dans toute cette overdose de négrophilie (et donc, …), c’est finalement que les seuls à avoir apportés une réponse claire et immédiate à cet incident sont : …. Le Front National.

 

Putain, la totale. Il n’y a même pas moyen de moyenner, quoi !

 

Des preuves d’amour du FN ? Excusez-moi d’en douter très fortement. Des preuves d’efficacité politique, surtout.

 

Marine Le Pen a désamorcé la bombe immédiatement et sauvé sa tête du billaud des professionnels de la pleurniche. Ne pas hérisser le sympathisant frontiste; il est hype, comme dirait un jeune con, aussi swag que Jay-Z. Il met la France à l’amende depuis un moment. Faut surtout pas le brusquer.

Qui pour la remplacer ? La petite a le vent en poupe, le vieux file doux. Hum… Personne. Dès lors, la France d’en haut n’a rien eu d’autre à faire que de parler de Zlatan,  de la rançon payée par Areva, et du dernier téléfilm de merde sorti au cinéma, Violette.

 

Et puis, Harry est revenu de bisou-land, quelques jours plus tard: et la chiale bat son plein.

 

 

Le fond de ma pensée : je trouve ce rattrapage de réaction, ce buzz à retardement, cette ode du nègre en France peu spontanée, quasi forcée, pitoyable. Forte envie de gerber. Ils sont tous sortis pour répondre au clairon du sergent Harry. S’il n’avait pas réagi, il ne se serait rien passer.

Réduire toute la communauté nègre aux état d’âmes et épanchements d’Harry est profondément insultant. Quand Harry va, les noirs vont, le racisme va, tout va.

J’ai honte pour ma communauté qui, au bout de 400 ans de présence en France, ne sait toujours pas s’organiser pour défendre ses intérêts.

 

La question n’est pas de savoir si la France est raciste. Le racisme existe partout, en nous et au risque de déplaire, si vous voulez connaître le vrai visage du racisme, allez en Russie, en Hongrie ou au Japon. La question est de savoir ce que vaut le poids de la communauté noire en France. C’est tout. Les politiques et autres blablateurs n’ont pas réagi parce qu’ils savent qu’elle ne vaut rien; qu’elle encaissera comme d’habitude, qu’elle la fermera comme toujours et qu’elle se contentera au pire, de quelques tapes dans le dos.

La communauté noire est obligée d’attendre que Roselmack s’émeuve pour qu’on l’entende. Voilà la réalité. Tout le reste n’est que bullshit. Donc, la chiale sur le racisme français et tout… Est un faux débat, un faux constat, un dérivatif sans lendemain. Il n’en sortira rien.
Harry : Me voilà ramené à ma condition de nègre

 

Pour conclure sur une note positive; saluons tout de même le reveil, certes tardif d’Harry.

C’est vrai que toute la constellation de la pleurnicherie n’avait pas réagi aux propos dégueulasses de ces gosses envers Taubira. C’est marrant de les voir se débattre pour rattraper le coup. Quelle époque de merde!

 

 

Simple curiosité, j’aurais juste envie de savoir, Harry :

 

Quand crois-tu avoir quitté ta condition de nègre, frangin ? Quand ?

 

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

3 Comments on "La France raciste : le retour au réel d'Harry Roselmack"

  1. Noire non immigrée

    Je ne comprends pas où tu veux en venir en fait…
    Là où je te rejoint cependant c’est sur le fait qu’il n’existe pas de « communauté noire ». À part ptêt dans les pays anglo-saxons comme l’angleterre ou les usa…

    Je te rejoins également sur le fait que l’objectif du noir c d’épouser la blanche, son rêve même. Quand tu vois que même les présidents africains ont des épouses blanches…

  2. Il ne faut pas tout mélanger.
    Il n’y a pas de communauté noire. L’Afrique francophone a une histoire avec la France.
    Comme tu l’as dit, c’est l’histoire des Areva, Bolloré et autres. Cela c’est l’Afrique, c’est l’histoire de la Françafraique, que l’Afrique le reconnaisse ou pas, Outre-atlantique, quelque soit le pays, la « communauté noire » s’en moque.
    Il n’existe pas de communauté noire, il faudrait la construire peut-être.
    Mais, pour le moment, il y a les Français d’outre-mer, les Français immigrés ou descendants d’immigrés.
    Le problème noir est un problème d’immigration mal coordonné. That’s it. Ce que les hommes politiques veulent faire comprendre, c’est qu’il y a un problème noir. Ils préfèrent le dire, pour justifer leur salaire (le problème c’est eux, pas moi.). Ce qui me gêne c’est qu’il y ait des noirs qui entrent dans ce discours.
    Dénoncez la Françafrique. C’est cela le problème.
    Condition de nègre, hein.
    Cela n’est un problème que pour ceux qui y voient un problème.
    *Aimé Césaire, Je suis nègre- problème donc je me marie avec une blanche- je reste 35 ans à la mairie de Fort de France, créateur d’emplois publics à la mairie de Fort-de-France (quelle vision), enfin entre député et maire de FDF, il a bien gagné sa vie.
    *Léopold SedarS-Ministre en France avant l’indépendance, marié à une blanche n’est-ce-pas?- premier Africain à siéger à l’Académie française…
    Finalement, il est bien beau de critiquer la main qui nourrit. Mais, ce que je note c’est qu’ils donnent la direction à ceux que leur condition nègre gêne. Se marier avec une blanche.

  3. Harry a juste joué le jeu qu’on lui demandait…

    Lui le parvenu bourgeois… ce type a présenté le journal de Tf1, fait des reportages incitant à la stigmatisation de l’islam etc.. il est à fond dans le système, il est juste la preuve que les noirs sont plus racistes, ils ne supportent aucune critique et sont soutenus par le système.
    Quelle condition de nègre ? ils lui ont foutu des chaines et tout ?
    Non.. rassurez vous, il a toujours son compte en banque bien garni.

    « au bout de 400 ans de présence en France, »

    Quelle France ?
    Il y a la France métropolitaine, la France en tant qu’empire avec ses dom tom, la France en tant que régime politique etc…
    Les Africains étaient 12 000 en 1960 en France métropolitaine…

    Les ‘débordements » d’Africains façon racistes se comptent par milliers depuis des décennies, mais ils ne sont pas mis en avant c’est tout…
    Taubira elle même a son palmarès..

    «  » »Christiane Taubira déclare sans ambages qu’il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les «jeunes Arabes» «ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes». » »

    Ce qui prouve ce qu’elle pense des jeunes blancs…
    sale truie

Leave a comment