La daube

John Le Carré est censé être une pointure dans le domaine du livre d’espionnage et je me faisais une joie de découvrir l’univers de ce grand écrivain.

 

la-taupe-john-le-carre

Quel ennui !

Que se fut pénible ! Il est certainement très doué, Le Carré mais quelle bouserie ! Seigneur, je vais passer pour un affreux prétentieux, mais quelle daube !

Livre d’un auteur très prolifique, très réputé et reconnu dans le milieu littéraire. Un monument que personne ne daigne bousculer. Même moi, je suis outré de le faire.

Pourquoi ?

Non lo so.

Sans doute qu’il ne faut pas cracher sur les grands.

Je ne me suis jamais autant ennuyé devant un livre, censé être d’espionnage, en plus.

Et ça jacte, et ça jacte, et ça jacte, Smiley, Haydon, le Cirque, MaryMalko m’a tuer !

Je crèverai certainement idiot mais page 155, j’ai rendu les armes. Et pour une fois, j’en suis fier; je me suis épargné des crampes de cerveau.

Je suis donc très disposé à refiler ce Carré à qui souhaite réparer cette injustice que je commets à l’envers d’un grand écrivain: nous dit-on.

Je l’aurais volontiers mis dans une chaîne de lecture mais heureusement pour lui (et malheureusement pour moi), l’espion qui me saoulait de mots, vit toujours.

Rappel des principes de la chaîne de lecture

1. Donner un livre lu et l’envoyer à ses frais, à un internaute qui en aura fait la demande.

Ce dernier le lira, donnera son avis sur le site s’il le souhaite et l’enverra à une troisième personne et ainsi de suite, jusqu’au jour où, qui sait, vous retomberez par hasard sur cet exemplaire. Vous décompterez alors le nombre de maillons, le nombre de lecteurs-donateurs.

2. Donner un livre, de la main à la main, ne compte pas et annule la chaîne. Idem pour un don direct à ses amis ou à sa famille.

Il est important de faire le geste financier, d’envoyer le livre à son prochain lecteur, un internaute forcément éloigné, avec un petit message si nécessaire.

3. Les auteurs choisis doivent être soit morts, soit peu connus, soit morts et peu connus.

Allez, Le Carré, sans rancune. La célébration de ton génie, ce sera pour une prochaine fois.

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "La daube"

Leave a comment