Jacques Brel – Ne me quitte pas : simplement beau

Jacques Brel

Jacques Brel, né le à Schaerbeek, une commune de Bruxelles (Belgique), et mort le à Bobigny (France), est un auteur-compositeur-interprète, acteur et réalisateur belge.

 

Source : wiki

 

 

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ?

 

BrelJNemequittepas

 

Évaluation textuelle de cet album – Ne me quitte pas – est de 11.53/20 soit 126.86/11.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement passable

 

 



 

 

 

 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?
C’est le propre de Brel de transformer des textes moyens en chefs d’œuvre. Son interprétation est exceptionnelle et transcende toutes ses chansons. C’est un régal de l’écouter et le fond est toujours aussi vibrant et profond. Pour la richesse des textes, j’ai été un peu déçu de me rendre compte qu’ils n’étaient pas aussi parfaits que je l’avais espérés. Mais son interprétation gomme toutes les aspérités. Textuellement passable, certes, mais musicalement racé.

 

 

 

 

 

 

 

Vieux frère – Textes et paroles

 

 

 

 

 

 
1. Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s´oublier [0]
Qui s´enfuit déjà [2]

Oublier le temps
Des malentendus
Et le temps perdu [1.75]
A savoir comment [1]

Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
A coups de pourquoi [1]
Le cœur du bonheur [1]

Moi je t´offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays [2.5]
Où il ne pleut pas

Je creuserai la terre
Jusqu´après ma mort
Pour couvrir ton corps [1]
D´or et de lumière [2] [+0.5]

Je ferai un domaine
Où l´amour sera roi
Où l´amour sera loi [2]
Où tu seras reine [1]

Je t´inventerai
Des mots insensés
Que tu comprendras

Je te parlerai [1.75]
De ces amants-là
Qui ont vu deux fois [2.5]
Leurs cœurs s´embraser [0]

Je te raconterai
L´histoire de ce roi
Mort de n´avoir pas [1]
Pu te rencontrer [-1]

On a vu souvent
Rejaillir le feu
De l´ancien volcan [2]
Qu´on croyait trop vieux [1]

Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé [-1]
Qu´un meilleur avril [1]

Et quand vient le soir
Pour qu´un ciel flamboie
Le rouge et le noir [2]
Ne s´épousent-ils pas [1]

Je n´vais plus pleurer
Je n´vais plus parler [-1]
Je me cacherai là

A te regarder
Danser et sourire
Et à t´écouter [-1]
Chanter et puis rire

Laisse-moi devenir [1.5]
L´ombre de ton ombre [1]
L´ombre de ta main
L´ombre de ton chien [1]
Mais

Source : lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    27.5/59 pts
–  Punchlines              1.5/2 pts
–  Profondeur              1/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  32/64 soit   10/20 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
2. Marieke

Ay Marieke Marieke je t´aimais tant
Entre les tours de Bruges et Gand
Ay Marieke Marieke il y a longtemps [2.5]

Ay Marieke Marieke le ciel flamand
Couleur des tours de Bruges et Gand

Pleure avec moi de Bruges à Gand

Pesait-il trop de Bruges à Gand
Ay Marieke Marieke sur tes vingt ans
Que j´aimais tant de Bruges à Gand [1]

Ay Marieke Marieke revienne le temps
Revienne le temps de Bruges et Gand

Où tu m´aimais de Bruges à Gand [1]

Ay Marieke Marieke le soir souvent

Ay Marieke Marieke tous les étangs [2]
M´ouvrent leurs bras de Bruges à Gand
De Bruges à Gand de Bruges à Gand

Source : lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    6.5/16 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  9.5/21  soit   9.04/20

5 soit   5.18/20 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. On n´oublie rien

On n´oublie rien de rien
On n´oublie rien du tout

On s´habitue c´est tout [1]

Ni ces départs, ni ces navires
Ni ces voyages qui nous chavirent [2]
De paysages en paysages
Et de visages en visages [2]

Ni tous ces ports, ni tous ces bars
Ni tous ces attrape-cafard [1]
Où l´on attend le matin gris
Au cinéma de son whisky [1.75]

Ni tout cela, ni rien au monde
Ne sait pas nous faire oublier
Ne peut pas nous faire oublier [0]
Qu´aussi vrai que la Terre est ronde. [2]

Ni ces jamais ni ces toujours
Ni ces « je t´aime » ni ces amours [1]
Que l´on poursuit à travers cœurs
De gris en gris de pleurs en pleurs [1]

Ni ces bras blancs d´une seule nuit
Collier de femme pour notre ennui [1.5]
Que l´on dénoue au petit jour
Par des promesses de retour [1]

Ni même ce temps où j´aurais fait
Mille chansons de mes regrets [0]
Ni même ce temps où mes souvenirs
Prendront mes rides pour un sourire [1]

Ni ce grand lit où mes remords
Ont rendez-vous avec la mort [1]
Ni ce grand lit que je souhaite
A certains jours comme une fête [2]

Source : lyrics-copy
fr.lyrics-copy.com/jacques-brel/on-noublie-rien.htm

Evaluation YDM,

–  Rimes    18.25/31 pts
–  Punchlines              1.5/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  21.75/36   soit   12.08/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 
4. Les Flamandes

Les Flamandes dansent sans rien dire
Sans rien dire aux dimanches sonnants

Les Flamandes ça n´est pas causant [2]

Si elles dansent, c´est parce qu´elles ont vingt ans
Et qu´à vingt ans il faut se fiancer
Se fiancer pour pouvoir se marier [2]
Et se marier pour avoir des enfants [1.5]

C´est ce que leur ont dit leurs parents
Le bedeau et même son Eminence
L´Archiprêtre qui prêche au couvent [1]
Et c´est pour ça et c´est pour ça qu´elles dansent [1]

Les Flamandes

Les Fla – Les Fla – Les Flamandes [1]

Les Flamandes dansent sans frémir
Sans frémir aux dimanches sonnants

Les Flamandes ça n´est pas frémissant [1]

Si elles dansent, c´est parce qu´elles ont trente ans
Et qu´à trente ans il est bon de montrer
Que tout va bien, que poussent les enfants [1]
Et le houblon et le blé dans le pré [-1]

Les Flamandes dansent sans sourire
Sans sourire aux dimanches sonnants

Les Flamandes ça n´est pas souriant [1]

Si elles dansent, c´est qu´elles ont septante ans
Qu´à septante ans il est bon de montrer
Que tout va bien, que poussent les p´tits-enfants

Les Flamandes dansent sans mollir
Sans mollir aux dimanches sonnants

Les Flamandes ça n´est pas mollissant [1]

Si elles dansent, c´est parce qu´elles ont « chent » ans
Et qu´à « chent » ans il est bon de montrer
Que tout va bien, qu´on a toujours bon pied [0]

Source : lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    11.5/32 pts
–  Punchlines              1.25/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.75/1 pt

Sous-total  14.5/37  soit  7.83/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
5. Les prénoms de Paris

Le soleil qui se lève
Et caresse les toits
Et c´est Paris le jour
La Seine qui se promène [1]

Et me guide du doigt [1]
Et c´est Paris toujours [1]
Et mon cœur qui s´arrête
Sur ton cœur qui sourit

Et c´est Paris bonjour
Et ta main dans ma main [1]
Qui me dit déjà oui [1]
Et c´est Paris l´amour [1]

Le premier rendez-vous
A l´île Saint-Louis [1]
C´est Paris qui commence
Et le premier baiser

Volé aux Tuileries [1]
Et c´est Paris la chance [2]

Reçu sous un portail

Et c´est Paris romance [1]
Et deux têtes qui tournent
En regardant Versailles [1]
Et c´est Paris la France [1]

Des jours que l´on oublie
Qui oublient de nous voir
Et c´est Paris l´espoir
Des heures où nos regards [2.5]

Ne sont qu´un seul regard
Et c´est Paris miroir [1]
Rien que des nuits encore
Qui séparent nos chansons

Et c´est Paris bonsoir
Et ce jour-là enfin
Où tu ne dis plus non [1]
Et c´est Paris ce soir [1]

Une chambre un peu triste
Où s´arrête la ronde
Et c´est Paris nous deux
Un regard qui reçoit

La tendresse du monde [2]
Et c´est Paris tes yeux
Ce serment que je pleure [1.75]
Plutôt que ne le dis

C´est Paris si tu veux
Et savoir que demain
Sera comme aujourd´hui [1]
C´est Paris merveilleux [1]

Mais la fin du voyage
La fin de la chanson
Et c´est Paris tout gris
Dernier jour, dernière heure

Première larme aussi
Et c´est Paris la pluie [2.25]
Ces jardins remontés
Qui n´ont plus leur parure

Et c´est Paris l´ennui
La gare où s´accomplit
La dernière déchirure [1]
Et c´est Paris fini [1.5]

Loin des yeux loin du cœur
Chassé du paradis
Et c´est Paris chagrin
Mais une lettre de toi

Une lettre qui dit oui [1]
Et c´est Paris demain [1]
Des villes et des villages
Les roues tremblent de chance

C´est Paris en chemin
Et toi qui m´attends là
Et tout qui recommence [1]
Et c´est Paris je reviens. [2]

Source : lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    34/71 pts
–  Punchlines              1.5/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  37.25/76  soit   9.80/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. Quand on n’a que l’amour

Quand on n´a que l´amour
A s´offrir en partage
Au jour du grand voyage [2]
Qu´est notre grand amour [1]

Mon amour toi et moi
Pour qu´éclatent de joie [2]
Chaque heure et chaque jour [1]

Pour vivre nos promesses
Sans nulle autre richesse [1]
Que d´y croire toujours [1]

Pour meubler de merveilles
Et couvrir de soleil [1]
La laideur des faubourgs [1]

Pour unique raison
Pour unique chanson [1]
Et unique secours [1]

Pour habiller matin
Pauvres et malandrins [2]
De manteaux de velours [1]

A offrir en prière
Pour les maux de la terre [2]
En simple troubadour [1]

A offrir à ceux-là
Dont l´unique combat [1]
Est de chercher le jour [1]

Pour tracer un chemin
Et forcer le destin [2]
A chaque carrefour [1]

Pour parler aux canons
Et rien qu´une chanson [2]
Pour convaincre un tambour [1]

Alors sans avoir rien
Que la force d´aimer
Nous aurons dans nos mains, [1]
Amis le monde entier [1.5]

Source : lyrics-copy
http://fr.lyrics-copy.com/jacques-brel/quand-on-na-que-lamour.htm

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    28.5/35 pts
–  Punchlines              1.75/2 pts
–  Profondeur              1/1 pt
–  Mélodie                   1/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  33.25/40  soit   16.62/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
7. Les biches

Elles sont notre premier ennemi
Quand elles s´échappent en riant
Des pâturages de l´ennui [1.25]
Les biches

Avec des cils comme des cheveux
Des cheveux en accroche-faon [1.25]
Et seulement le bout des yeux [2]
Qui triche [2]

Si bien que le chasseur s´arrête
Et que je sais des ouragans
Qu´elles ont changés en poètes [2]

Et qu´on les chasse de notre esprit [1]
Ou qu´elles nous chassent en rougissant

Les biches de quinze ans [2]

Elles sont notre plus bel ennemi
Quand elles ont l´éclat de la fleur
Et déjà la saveur du fruit [1]

Qui passent toute vertu dehors
Alors que c´est de tout leur cœur [1.25]
Alors que c´est de tout leur corps [2]
Qu´elles trichent

Lorsqu´elles grignotent le mari
Ou lorsqu´elles croquent le diamant
Sur l´asphalte bleu de Paris [2]

Qu´on les chasse à coups de rubis
Ou qu´elles nous chassent au sentiment [1]
Elles sont notre plus bel ennemi
Les biches de vingt ans

Elles sont notre pire ennemi
Lorsqu´elles savent leur pouvoir
Mais qu´elles savent leur sursis [2]

Quand un chasseur est une chance
Quand leur beauté se lève tard [1]
Quand c´est avec toute leur science [2]

Trompant l´ennui plus que le cerf
Et l´amant avec l´autre amant
Et l´autre amant avec le cerf [1]
Qui biche

Mais qu´on les chasse à la folie [1]
Ou qu´elles nous chassent du bout des gants

Les biches d´après vingt ans [1]

Elles sont notre dernier ennemi
Quand leurs seins tombent de sommeil
Pour avoir veillé trop de nuits [1]

Quand elles ont le pas résigné
Des pèlerins qui s´en reviennent [1]
Quand c´est avec tout leur passé [-1]

Afin de mieux nous retenir
Nous qui ne servons à ce temps
Qu´à les empêcher de vieillir [1.5]

Mais qu´on les chasse de notre vie [1]
Ou qu´elles nous chassent parce qu´il est temps
Elles restent notre dernier ennemi
Les biches de trop longtemps [1]

Source : paroles

Evaluation YDM,

–  Rimes    31.25/54 pts
–  Punchlines              1.25/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  35/59 soit   11.86/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
8. Le prochain amour

On a beau faire, on a beau dire
Qu´un homme averti en vaut deux

Ça fait du bien d´être amoureux [1.75]

Je sais, je sais que ce prochain amour
Sera pour moi la prochaine défaite
Je sais déjà à l´entrée de la fête [2]
La feuille morte que sera le petit jour [1]
Je sais, je sais, sans savoir ton prénom
Que je serai ta prochaine capture
Je sais déjà que c´est par leur murmure [1]
Que les étangs mettent les fleuves en prison [1]

Mais on a beau faire, on a beau dire

Ne vivra pas jusqu´au prochain été
Je sais déjà que le temps des baisers [1.75]
Pour deux chemins ne dure qu´un carrefour [1]

Sera pour moi la prochaine des guerres
Je sais déjà cette affreuse prière
Qu´il faut pleurer quand l´autre est le vainqueur [2.25]

Sera pour nous de vivre un nouveau règne
Dont nous croirons tous deux porter les chaînes [2]
Dont nous croirons que l´autre a le velours [1]
Je sais, je sais que ma tendre faiblesse
Fera de nous des navires ennemis
Mais mon cœur sait des navires ennemis [1]
Partant ensemble pour pêcher la tendresse [1.5]

Source : Lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    17.25/25 pts
–  Punchlines              1.5/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  21.25/30 soit   14.16/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9. Le moribond

Adieu l´Émile je t´aimais bien
Adieu l´Émile je t´aimais bien, tu sais
On a chanté les mêmes vins
On a chanté les mêmes filles

On a chanté les mêmes chagrins [2.25]
Adieu l´Émile je vais mourir
C´est dur de mourir au printemps, tu sais [1]
Mais j´pars aux fleurs la paix dans l´âme

Car vu qu´t´es bon comme du pain blanc [+1]
Je sais qu´tu prendras soin d´ma femme [2]
J´veux qu´on rie
J´veux qu´on danse

J´veux qu´on s´amuse comme des fous

Quand c´est qu´on m´mettra dans l´trou [2]

Adieu Curé je t´aimais bien
Adieu Curé je t´aimais bien, tu sais
On n´était pas du même bord
On n´était pas du même chemin [1]

Mais on cherchait le même port [2]
Adieu Curé je vais mourir

Car vu que t´étais son confident [1]

Adieu l´Antoine je t´aimais pas bien
Adieu l´Antoine je t´aimais pas bien, tu sais
J´en crève de crever aujourd´hui
Alors que toi tu es bien vivant [1]

Et même plus solide que l´ennui [1]
Adieu l´Antoine je vais mourir

Car vu que tu étais son amant [1]

Adieu ma femme je t´aimais bien
Adieu ma femme je t´aimais bien, tu sais
Mais je prends l´train pour le bon Dieu
Je prends le train qui est avant l´tien [1]

Mais on prend tous le train qu´on peut [2]
Adieu ma femme, je vais mourir

Mais j´pars aux fleurs les yeux fermés, ma femme
Car vu qu´j´les ai fermés souvent

Source : lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    18.25/38 pts
–  Punchlines              1.5/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  22/43  soit   10.23/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
10. La valse à mille temps

Au premier temps de la valse
Toute seule tu souris déjà

Je suis seul, mais je t´aperçois [2]

Et Paris qui bat la mesure
Paris qui mesure notre émoi

Me murmure murmure tout bas [1]

Une valse à trois temps
Qui s´offre encore le temps [1]

De s´offrir des détours

Du côté de l´amour [1]
Comme c´est charmant
Une valse à quatre temps
C´est beaucoup moins dansant [3]

Mais tout aussi charmant
Qu´une valse à trois temps

Une valse à vingt ans
C´est beaucoup plus troublant [1]

Mais beaucoup plus charmant

Une valse à cent temps
Une valse à cent ans

Une valse ça s´entend [2]
A chaque carrefour
Dans Paris que l´amour [1.5]
Rafraîchit au printemps

De patienter vingt ans [1]

Pour que tu aies vingt ans
Et pour que j´aie vingt ans

Offre seule aux amants
Trois cent trente-trois fois l´temps
De bâtir un roman [1.25]

On est deux, tu es dans mes bras

Nous comptons tous les deux : une deux trois [2]

Nous valsons enfin tous les trois

Il y a toi, y a l´amour et y a moi

Laisse enfin éclater sa joie.

Lalala la lalala [3]

Source : lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    19.75/36 pts
–  Punchlines              1.75/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  24/41 soit   11.70/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
11. Je ne sais pas

Je ne sais pas pourquoi la pluie
Quitte là-haut ses oripeaux
Que sont les lourds nuages gris [1.75]
Pour se coucher sur nos coteaux [1.25]
Je ne sais pas pourquoi le vent

S´amuse dans les matins clairs
A colporter les rires d´enfants [1]
Carillons frêles de l´hiver [1.25]
Je ne sais rien de tout cela
Mais je sais que je t´aime encore

Je ne sais pas pourquoi la route
Qui me pousse vers la cité
A l´odeur fade des déroutes [2]
De peuplier en peuplier [-1]
Je ne sais pas pourquoi le voile

Du brouillard glacé qui m´escorte
Me fait penser aux cathédrales [2]
Où l´on prie pour les amours mortes [2]

Je ne sais pas pourquoi la ville
M´ouvre ses remparts de faubourgs
Pour me laisser glisser fragile [2]
Sous la pluie parmi ses amours [1]
Je ne sais pas pourquoi ces gens

Pour mieux célébrer ma défaite
Pour mieux suivre l´enterrement [2]
Ont le nez collé aux fenêtres [1.75]

Je ne sais pas pourquoi ces rues
S´ouvrent devant moi une à une
Vierges et froides, froides et nues [2]
Rien que mes pas et pas de lune [2]
Je ne sais pas pourquoi la nuit

Jouant de moi comme guitare
M´a forcé à venir ici [1]
Pour pleurer devant cette gare [1]

Je ne sais pas à quelle heure part
Ce triste train pour Amsterdam
Qu´un couple doit prendre ce soir [2]
Un couple dont tu es la femme [1.5]
Et je ne sais pas pour quel port

Part d´Amsterdam ce grand navire
Qui brise mon cœur et mon corps [1]
Notre amour et mon avenir [1.25]

Source : lyrics-copy

Evaluation YDM,

–  Rimes    28.75/42 pts
–  Punchlines              1.5/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        1/1 pt

Sous-total  32.5/47   soit   13.82/20

 

 


 

 

Pour conclure,

 

BrelJNemequittepas

 

Évaluation textuelle de cet album – Ne me quitte pas – est de 11.53/20 soit 126.86/11.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement passable

 

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

 

Be the first to comment on "Jacques Brel – Ne me quitte pas : simplement beau"

Leave a comment