Hiérarchie intellectuelle des races; si on en parlait sérieusement ?

Ce matin, je découvre grâce à un internaute qui a laissé un commentaire sur l’un des articles de BI,

10 scientifiques convaincus de l’infériorité intellectuelle et génétique des nègres, qu’il existe désormais un site internet où l’on a fait des études poussées sur le QI et l’intelligence humaine.

 

www.intelligence-humaine.com

Je découvre par exemple que le QI des européens serait de 99 pour l’Europe centrale, du nord et de l’est (les autres zones sont métissées, dit le rédacteur du site), en moyenne et celui des Africains de 64.

 

Le Q.I moyen est un peu plus bas au Portugal (95) car c’est un pays qui a subit un métissage important avec des africains. C’est le seul pays d’Europe à avoir fait venir des esclaves noirs de ses colonies et à y s’être métissé. Aujourd’hui, le pool génétique portugais compte 20% des gènes africains, ce qui rend explique leur plus petite capacité crânienne et leur plus bas Q.I. Ce Q.I moyen inférieur au restant de l’Europe est en concordance avec le PIB par habitant relativement faible du Portugal, le plus bas d’Europe. 

 

Pour info, deux clics sur wikipedia et l’on retrouve les données par pays. Le PIB du Portugal en 2012 était de 212 milliards de dollars pour une population de 10 millions d’habitants.  La Roumanie, 169 milliards pour 21 millions d’habitants. Ukraine, 176 pour 45. Hongrie, 126 pour 10.  Source : wiki

 

L’interprétation basée sur le métissage avec les populations noires portugaises me semble un peu biscornue. Mais, moi avoir cerveau 64 QI (moins de 70, je crois que c’est débile profond, à peu près équivalent à un mongolien), pas comprendre grand scientifique d’origine viking, Hansen.

 

Je vous invite à vous y promener et à lire leurs thèses et autres classifications par races, ethnies, régions et j’en passe. Selon moi, il est intéressant d’avoir sous la main, ce type de matériel. On ne peut pas balayer d’un revers toutes leurs imprécations.

 

En ce qui me concerne, je crois que tout chercheur qui le souhaite, doit pouvoir faire des travaux dans ce domaine, et qu’ils doivent être bien évidemment contrôlés et publiés, s’ils sont scientifiquement bien menés. Quand un prix Nobel de William Shockley, physicien reconnu, inventeur du transistor trouve que l’intelligence des noirs est inférieure à celle des blancs et est instantanément mis au ban de la communauté scientifique, je trouve cela assez pathétique, et contre-productif. L’eugénisme n’est pas cool, comme dirait l’autre. Il n’empêche que ce n’est pas coolitude qui fait la véracité scientifique. Les tests de QI sont contestés aujourd’hui. Il serait salutaire de faire des études sur l’intelligence sans que les chercheurs en soient ostracisés et carbonisés dans leurs carrières.

 

Eugénisme ou métissage ?

Grâce à mes études agricoles, je sais que les croisements entre races permettent de protéger les individus contre les tares et améliorent leur patrimoine génétique. Qu’est-ce que je sais de l’eugénisme, et surtout de l’eugénisme aujourd’hui, à part que ce n’est pas bien et que les nazis l’ont dévoyé ? En réalité, pas grand chose. Je crois qu’on devrait en parler plus ouvertement, plus sérieusement.

Je crois qu’il serait instructif pour tous que l’on sache davantage sur les thèses eugénistes, les travaux des chercheurs et leurs résultats. De nombreux scientifiques ne s’y hasardent plus car ils savent que leur réputation  n’y survivrait pas.  Dernièrement, j’ai mis en lumière le dernier livre d’Amy Chua, The triple package,  et vu la polémique qui en a résulté dans le monde anglo-saxon, il n’ y a aucun doute que ces sujets sont ultrasensibles et trop mâtinés d’idéologies. Je crois que nous sommes assez forts pour laisser les chercheurs chercher, expliquer, démonter ou démontrer. Ce n’est pas en se voilant le visage comme des autruches que cesseront ces thèses. J’aimerais que ce soit un vrai scientifique qui me dise si l’eugénisme est farfelu et qu’il puisse prouver ses dires sans qu’on l’enterre professionnellement et socialement.

 

Pour finir, je vous laisse avec la hiérarchie des races trouvée sur le site du descendant de viking Hansen.

 

Quel que soit le pays à travers le monde, la hiérarchie reste rigoureusement identique, avec un ordre dictée par le Q.I moyen racial :

 

1.       Juifs Ashkénazes (110)

2.       Asiatiques de l’est (105)

3.       Européens (100)

4.       Asiatiques du sud-est (92)

5.       Inuits (91)

6.       Métis caucasiens-africain (81-90)

7.       Amérindiens (86)

8.       Nord africains et sud asiatiques (84-88)

9.       Africains (67-80)

10.     Aborigènes d’Australie (62)

 

Source : intelligence-humaine

 

Je crois qu’il a oublié les juifs séfarades… A moins qu’ils ne soient inclus dans les Nord africains… Ou qu’ils viennent après, en 11ème, 12ème ou 13ème position… Non lo so !

 

Ah, j’oubliais ! L’intelligence est, selon Hansen, notre vulgarisateur es intelligence raciale comparée,

Qualitativement chacun perçoit grosso-modo ce qu’est l’intelligence, c’est une « aptitude très générale générée par le cerveau », jusque-là rien de sidérant me direz-vous.

www.intelligence-humaine.com

 

 

Hansen ! Hansen ! Betonier dein gerede ! (bétonne ton bullshit)

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

4 Comments on "Hiérarchie intellectuelle des races; si on en parlait sérieusement ?"

  1. Je ne suis pas scientifique donc en ce qui concerne l’eugénisme je ne puis dire grand chose. Par contre je suis psychologue clinicienne et je peux parler ouvertement de ces dits tests de QI pour mesurer l’intelligence. Les items proposés par ces tests regroupent surtout les aspects suivants: culture générale, capacités langagières et vocabulaire, intelligence logico-mathématique et spatiale. Tous ces domaines sont hautement favorisés par l’accès à l’éducation, autrement dit ce type d’intelligence se cultive et est de plus valorisé par nos cultures.

    Faire passer ces tests à des africains qui ont à peine appris à lire ou même à des populations immigrées en Europe dont les conditions socio-économiques sont plus basses et donc le niveau d’éducation moins élevés (valorisation des travaux manuels etc), est pour moi de l’hérésie pure. Leurs résultats aux tests seront forcément moins élevés, ça n’explique pas selon moi une différence pertinente dans l’intelligence.

  2. Ha ton blog est envahi de mes sentences ridicules ? Ok, soit.

  3.  » Grâce à mes études agricoles, je sais que les croisements entre races permettent de protéger les individus contre les tares et améliorent leur patrimoine génétique. »

    J’en ai entendu des âneries pour prôner le métissage mais celle la, c la meilleure, chapeau !! Hallucinant O-o !

    • tu devrais faire plus de recherches avant de plastronner, ma chère. Tu affiches ton idiotie. les faits, juste les faits. les croisements favorisent la disparition des tares, à l’inverse de la consanguinité. et si je suis contre le métissage, ce n’est certainement pas pour des raisons scientifiques, « génétiques », mais culturelles. Éveille ta curiosité, et ma foi, essayez aussi d’argumenter quand vous n’êtes pas d’accord. ça devient pénible, vos sentences ridicules. J’attends avec beaucoup d’entrain ton article de contre-argumentation sur BI

Leave a comment