Guizmo – Dans ma ruche – album textuellement satisfaisant

Guizmo

de son vrai nom Lamine Diakité, est un rappeur français né le 21 janvier 1991, à Villeneuve-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine.  Source : wiki

 

 

PRINCIPES DE NOTATION DES TEXTES DE RAP (cliquez ici pour les découvrir)

 

 

Évaluation textuelle de cet album – Dans ma ruche – est de 157.98/14 soit  11.28/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement satisfaisant.

 

 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

Toujours égal à lui-même; du joli travail.

 

 

 

 

 

 

Dans ma ruche

 

 

 

 

 

 

1. André

J’entends la voix des bobos qui résonne
Genre c’est la sère-mi mec
On s’lavait à cinq avec un chauffe-eau qui déconne [2]
J’peux pas raisonner mes frères ils ont vu la même merde [1]

Longtemps j’ai critiqué mon père et j’ai bu la même bière [1]
On n’est pas pire ou mieux qu’un autre, même les gens pieux ont fait des fautes [1]
Y a qu’devant Dieu qu’on jugera tous tes pêchés sur tes épaules
Moi, j’ai servi de cobaye à toutes les marques de tise, fils

J’ai vite compris qu’ça rime avec le mal de vivre, clean
Génération fuck tout, fais pêter ton zbar
Quand la rue t’fais des appels, apprend à baisser ton regard [2]
Merde, nous aussi on veut l’Axe qui fait kiffer les meufs

Le Clio trois à treize milles balles et pourquoi pas une télé neuve [1]
J’rap pas la rue, j’rap la vie moi
J’ai vu le tiers monde en France sur le tournage du clip de « Dis-moi » [1]
La vérité n’a qu’un seul visage

Vieille comme le monde mais tellement belle qu’elle a moins de ride que son miroir
Mec c’est l’anarchie, dans ma ‘teille une pharmacie [1]
Une barrette de canabis et j’apparais comme par magie
J’rap la merde et la panique, trois ballets qu’j’déprave la ‘sique

L’attaque est dévastatrice, malade mais j’bédave ma weed [2]
Normal avec mes gars on vise le top
On sera premiers des disques d’or
Dans la son-mai une tire de sport [2.5]

La vie se corse comme diraient les anciens
À force de tous traîner en chien [2]
Evidemment les p’tits te mordent
Merde, j’ai cogité là-dessus, obligé ça fume

Pour profiter de la vue faut économiser la thune [1.75]
Scolarité renvoie les chances qu’on n’a pas saisies
Tous la gueule de l’emploi pour ça qu’on est aux Assedics [1.75]
Villeneuve-La-Garenne, putain j’y ai laissé des frères

J’en ai des pincements au cœur mais faut qu’j’reste fier [2]
Ça bougouge paga les lougoujaga
Rêve de tougou savoir mais poto tout doux ça va [2]
Faut pas m’casser les couilles en freestyle

J’rap et les foules sentent qui parle
Un petit d’la tess qui veut brasser les sous sans bikrav
Et mes gremlin’s, ils savent que c’est pas l’issue
Y’a des solutions loin de la street et d’ses salissures

J’kicke et c’est quasi sûr que ma figure [2]
Affichera des sourires si j’quitte mes vieilles habitudes [1]
Ma tour des feuj’ ma pillave et mes reuguefton
Brave mais depuis qu’j’ai pris du grade bah ils veulent que j’tombe [1.5]

Motherfucker, j’traine en bas du block
Tu crois quoi ? J’me ferai jamais balance par un mogo
Affranchi des galères, garanti d’être à sec
J’attendris mes aspects et ralentis la zeb [1.75]

Et c’est lassant d’vivre à sec entre taule et Assedics
J’suis fier de la rage que mon projet a fait vivre
Où sont passés tous mes rêves moi qui n’avait qu’ça en tête
Rejoindre ma villa en jet besoin d’la pillav en fait [2]

Avec ma poisse car elle suit tous les lascars
Du falzar au calbar youpi j’ai mes paplars [2]
Groupies, haine et sales shtars mon gava ça va ça vient
Ouais j’suis gavé des envieux qui papotent pour trois fois rien [2]

J’connais les squats bizarres
où ça tape des cuites disons vices bidons, [1]
weed chichon même quand y a les shtars qui passent
Des délits et des crimes, des récits et des histoires [2]

Qui sont racontées parce qu’y a des teci et des riches qui [1]
Vivent sans la compassion bikrav et sensation
D’être une homme libre quand les flics font des rotations [2]
Ils tournent plus que Stromae oui couz’ il faut mailler

Dans nos HLM mec, c’est piquouse, et faux-papiers [-1]
T’as qu’à demander aux déclans, qui se font té-cla bêtement
À cause de quelques clopes et des vêtements [2]
Merde, fais-moi fumer sur ton joint d’peuf

Tout va vite on devient deuss, j’ai qu’une bite mais quinze teuchs [1.75]
Tout gentil sous drogue, j’crois que je suis baisé
À chaque fois que j’ai pêché il y a eu anguille sous roche [+1]
Et toutes ces envies nous forcent à faire des trucs illégaux

Oui, les gars illico sur le té-cô j’ai mis les gows [2]
Et j’parle pas de ptites poufs de tass-pé big boule
Et Black B qui fouillent tes sages-mé
Et quand j’écris beat lourd et amné [2]

Guizou est damné, j’kicke pour des années [1]
C’est pas fini il s’trouve que ça le fait
Ptites bouffes et face B j’m’y retrouve et ça m’plait [2]
Défoncé mais effronté à démonter des sons

Débloquez des fonds aux ptits oufs des quartiers
Arrêtez les promesses, aucune ne sont tenues
La pudeur est toute nue, à 16 ans arrêtez les grossesses
Ah ouais, j’ai les poches pleines ?! C’est pas c’que dit le banquier [2]

10 ans qu’j’ai mes problèmes de fric et mon envie de chanter [1]
92 grave gravé dans ma teté ma cave
Et puis ma che-frai macabre avec les reufrés
Ça me fait penser qu’on sort pour danser [-1]

Comme s’ils demandaient une rançon
Les majors veulent te faire chanter
« Wesh Guizmo ! T’as la vingtaine tu parles comme un vieux !
Dis-nous c’est quoi le bordel »

En fait c’est qu’on est que des pions admirés [-1]
comme des dieux invités à des cocktails
Et ça assombri ma vision qui est déjà foutue
Coup d’jus un peu comme la tombe et la prison [+2]

Fouille pas dans ma vie tu vas trouver beaucoup d’sale
J’ai grandi dans des villes où on est formé aux coups de schlass [1.75]
On est fort, mais beaucoup clamsent ou finissent handicapés
Marre des porcs et de tout c’drame qui nous donne envie d’braquer [2]

Nike Air à bas prix, sacoche de contrefaçon
Hardcore et drôles de boissons, ma gorge est pleine de poison [2]
Alors dis moi qui va m’stopper ?! Nan c’est pas ton gang de pute
Maintenant qu’ils ont sucé tout le monde, ils vont s’laisser prendre le uc’ [1.75]

Y a qu’des louveteaux dans l’zoo hash dans le jean
Pas de balles dans le bide que des couteaux dans l’dos [+2]
Ouais, ça sent la putain de traîtrise ça fait longtemps qu’j’ai la maîtrise
De leur vice et de leur bêtise demande pas pourquoi j’les méprise [2]

Faut qu’ça marche avant qu’ça me les brise, f’voir le cash enfoiré d’tes fils
Que j’mette les liasses dans mon Lévis, une biatch autour d’mon pénis [2]
On est des banlieusards habitués aux palpations
Les rappeurs, c’est des bimbos : Y’a les formes, mais y’a pas l’fond [2]

Et j’peux t’en citer des centaines sans identité mais dans c’game
Y’a une quantité démentielle de p’tits gens friqués, C dans le zen [1.75]
Merde ! Ils nous parlent de lance-roquette, z’ont jamais vu un neuf
A part pour faire une omelette et la ramener à leur meuf [2]

J’ai que des images de salaud, balance des freestyles de paro
Le pe-ra, c’est comme chez moi donc même en slibard, je baraude [1.75]
Toujours efficace quand j’arrose, j’suis venu pour tous les plier
Bah ouais, j’m’en branle de votre relève : j’suis avec les piliers [-1]

Faut une tisse-mé qui déchire, une sse-lia dans la poche
Un p’tit équipier vif qui fait pas le che-lâ quand ça s’cogne [1.5]
Et les spliffs défilent dans ma gorge, hystérique sans ma drogue
Mystérieux, j’plisse mes yeux dans ma grotte [1]

On met du temps à faire le tour de tous nos vices
On n’a pas eu d’papa poule, mais sache qu’on fera tout pour nos fils [1]
On a l’mord, on n’est pas venu pour jacter
Mes concurrents sont forts seulement à la course à pied [2]

Avoue qu’ça le fait quand j’la découpe
Aboule la fraîche, j’m’en bats les couilles
Parle sur ma tess et v’là les crouilles viendront danser sur ta dépouille [2]
Et c’est garanti sur facture. Attentif

Moi j’suis plus un apprenti, j’suis un affranchi des fractures [+2]
La vente libre de came pure, ça rend riche mais pas sûr
En une perquis’, tu perds la penderie, les voitures [2]
C’est véridique, j’te préviens : j’ai l’seum !

Et s’il m’annonce un cancer, y’a des chances que j’élimine le médecin [2]
Des silhouettes de North Face se baladent dans le noir
Quand ça caille, sans tracas, ça bavarde dans le bat [1.25]
Souvent dehors quand la Tour Eiffel s’met à briller

Soudain des rêves de billets nous parlent et nous font vriller [0]
Problème d’identité quand tu sais pas, ton père, c’est qui
T’as l’impression qu’l’enfer c’est toi, qu’le monde entier te persécute
La solution, c’est d’mettre les voiles avant de connaître le Rest In Peace

Il faut pas qu’on enrichisse le 5 étoiles de Belzébuth [2]
Faut pas qu’on flanche nan !
Franchement, j’regarde le temps qui passe, et j’me dis qu’on a besoin d’changement [2]
J’agis étrangement, j’voulais pas fauter, j’voulais m’élever

On a saboté ma rampe de lancement
Et on n’est pas flemmard, on a trop donné sans rien recevoir
Enfermé dans des halls où ça schlingue le zbar [2]
Ils disent que Guiz abuse, est indécent [2]

J’kick, j’m’amuse ! Fils t’as vu : y’a rien d’méchant [1]
Mais j’crache des vérités, ça dérange les uns
Quand ça fait plaisir aux autres, bah ça représente les miens [2]
Ceux qu’on a mis d’côté, qui comptent pour du beurre

Mais qui n’ont jamais chipoté pour travailler plus de 35 heures [2]
C’est pour les p’tits frères déboussolés
J’les vois charbonner tout l’hiver pour aller prendre des coups d’soleil
C’est la crise, logiquement, il faut qu’tu creuses

Le premier billet qu’tu croises, passe dessus mais pas en deuz’ [1]
Après la tise, le rap est passé à la base
A commencé à faire la bise et à s’chamailler pour du buzz
À c’qui parait, ça fait du biz [+3]

Ça vend d’la beuh et puis des taz
Dans pas longtemps, t’auras des rides
J’espère que t’as coffré du cash

Ouzou
C’est pour moi, pour tous nos disparus, pour tous nos enfermés
Pour toutes les familles en deuil
Personne n’est à l’abri
Que dieu vous garde
‘Ch’Allah On est ensemble. Zone sensible cousin

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes   104.75/173 pts soit    9.08/15

–  Profondeur                          3.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.75/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  15.58/25  soit   12.46/20

 

 

2. Du R5 au R1

On dit « ça bouge pas », c’est juste nous qui faisons du surplace
Un coup d’chatte serait bienvenu au milieu de ces pules-cra [1.5]
Une puche-ca sur l’avenue, comme d’hab on se couche tard
Tous partent du mauvais pied, un peu comme un cul de jatte [1] [+1]

Pas de Gucci mais j’ai la dégaine, rendez-vous Guizi elles veulent se faire belle
A base de zizi, à base de Heineken, j’suis à la té-ci, j’m’en pète de cette chienne [+2]
J’ai du biff à faire, des textes à gratter, lascar à voir : Kalash, Tom et Mallé
Vie de quartier dans une ville de tarté, où n’importe qui peut se faire rafaler [2]

Merde ! Valenton c’est bang bang story, très très torride, on est deter promis
Cess et bolide, fier au cro-mi, pour la money prêt à faire une folie [2]
Eh vas-y reste poli quand tu passes au Logne-Po
Y’a du bédo grave et des vrais nommes-bo [2]

Y’a des tarpés dans la cave, mec
on t’allume en rafale avec une main si t’es chaud demande à Tomsso
On va vous dome-so tel des tasses, mon gars Omzo j’suis désolé
Mais faut des pesetas ici y’a plus d’euros [1.5]

Et bah dans l’zoo elles iront faire des passes [+1]
C’est qu’une affaire de cash, y’a pas de scrupules
Ça vend le hash dès le crépuscule
J’connais des gars un peu minuscule, gilet par balles en dessous du pull [3]

Tu t’enlises quand tu crois qu’t’as besoin d’personne
Tu t’rends triste, tu t’enivres et tu te questionnes
Perdu en ville, tu t’enlises, t’es pas en pleine forme [1.5]
Car tu t’rends triste quand tu crois qu’t’as besoin de personne [1]

Alors c’est quoi la suite ?
Soit on s’démène pour savoir à qui la faute, on s’enfonce ou on prend la fuite [2]
Ou alors on prend la fraîche et la tête de l’affiche
Mais surtout baisse pas les bras si c’est cramé là où t’habites [1.5]

Je serai sans pitié avec les te-trai, pécho de la C et fais-toi deux traits
On est tombé dans l’alcool, même dans la drogue, tous les jours on vit avec les regrets
Tous mes frères dans le gamma sont fêlés, armes de guerre et des grammes sous scellé [0]
Barre de fer, crack de merde, passe de l’herbe et j’crois que j’vais les mêler [2]

Bientôt une semaine que j’ai pas vu l’jour
Ça met des patates et ça casse du genou [1]
Guiz l’imbattable, fuck les bâtards, puissant comme le Qatar [1]
Depuis l’départ du crew, j’suis dans les caves du zoo

Vaut mieux reculer, un gun et ça va vite demande à Skoulon [1]
J’connais pas la panique va t’faire enculé,
toujours dans les ghettos ça cherche pas d’boulot [1]
Nique sa mère mes gavas sont bourrés,

des p’tites affaires des tagass à bouffer [-1]
La tizz la zeb pour un patate couplet
Mais les flics m’arrêtent et ils veulent pas m’louper [2]
Fils de pute de condés, c’est la guerre jusqu’à la mort
On a du cacher de la drogue, on laissera rentrer qu’les pompiers [+2]

J’fais qu’les plomber, j’sais qu’t’es conquis
Grandi dans les ghettos et dans les caisses de conflits
Fallait se lever tôt, on bicravait le bédo [1]
Répondre à la demande de tous ces junkies [3]

C’est pas cool et funky, j’en ai bavé des nuits blanches
Tous de sortis, on veut taffer en freelance [2]
Look de reur-ti, flouse de leur-dea [1]
Y’a que des ‘cailles et des fous qui font tout et en silence [1]

Y&w ça bosse comme des dingos, ouais Igo faut des porches et des lingots
Ouais Igo faut des porches et des lingots, ouais Guizmo fuck les porcs et les tins-po [2]
Non t’as pas compris, j’en veux pas d’ton site, j’en veux pas d’ton bizz [1]
J’en veux pas d’ta carotte, j’en veux pas d’ton clip, j’en veux pas d’tes salopes [1]

J’en veux pas d’ton SMIC moi je vise la cagnotte [1]
J’viens du 92 mais j’sais qu’partout c’est la même
La schnouf et la zeb, ta fouf et ta tess
Le choix est dur mais crois-moi faut en faire un
Sans oublier tes gars surs en R5 ou en R1 [2]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    47/62 pts soit   11.37/15

–  Profondeur                          2.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  17.37/25  soit   13.89/20

 

 

 

3. Dans 10 ans

Zone sensible
Yonea Willy, Willy Yonea
Woop

Ma mère va m’enterrer à 31
Parce que j’ai niqué mon foie, mon pancréas [2]
Sors ton pocheton, vas-y on s’en fait un [1]
On est beaux, on est jeunes on ne réalise pas que

Ce sera la merde le jour où ils légalisent la beuh [2]
Mais pour l’instant j’m’en fous, j’ai que vingt et une piges
Des joints et du biff, au bois d’Vincennes j’vais m’rincer une pipe [1.75]
Et j’irai boire histoire de noyer mon chagrin

Maman culpabilise pas, t’as bien choyé ton gamin [2]
Mais j’me sens seul et le monde est froid, il est glacial
Alors j’suis d’ceux qui ouvrent leurs gueules et qui font des choix [1]
Alors oui, j’ai choisi d’me guer-dro

Une sale mine, levé tôt, la fatigue, le métro [2]
Des nuits entières à réfléchir dans l’vide
A sentir mon foie se rétrécir dans l’bide [2]
Ouais j’me la cogne, en cachette gentiment
Il s’ra surement trop tard si j’arrête dans 10 ans [2]

On s’est dit qu’on arrête tout dans 10 ans
La beuh, l’alcool et l’shit
On s’retrouvera quand on aura 30 ans
Dans un bar glauque ou dans la street [1]

Et nos parents pleurent des rivières
A force de venir voir leurs fils au parloir ou au cimetière
Ouais nos parents pleurent des rivières
A force de venir voir leurs fils au parloir ou au cimetière [2]

Ouais il sera sûrement trop tard avec un ulcère et les poumons percés
Mes adultères et mes millions d’péchés [2]
Et y’a tout ce monde perché, la coke est à la mode
J’vois qu’ma côte est en descente donc j’vais m’droguer à la mort [1]

Parce que si j’arrête dans 10 ans, j’accumulerais les dettes de jeux
Fréquenterais les dièz de geuches et les dits-ban
Fini le Guizmo avec des groupies et des fans [1]
A force de tout pillave j’ai déclenché un truc irrémédiable

J’aurais pris l’melon, lâché ma meuf pour une tass-pé d’passage
Insomniaque, mort-vivant j’oublie s’que ça fait d’pachave [1.25]
J’ai tourné l’dos à tous mes potes, je t’explique les choses
La solitude a tellement d’charme dans un fix d’héro

21 ans c’est bien trop tôt pour les feux d’la rampe
On fait semblant d’kiffer nos vies, en vrai on veut qu’ça change
J’irais trouver ma rue, vendrais mes sachets en silence [1.5]
Si j’arrête dans 10 ans

J’vais foirer ma carrière, Willy va m’jeter du label
Déboussolé j’irais m’buter avec les reu-frés du cartel [2]
Et puis le shit me fera plus rien
Ça ne sera pas assez complètement ravagé

J’me vois tirer sur un cul d’joint [2]
J’me vois voler ma mère, lui mentir
Genre « Passe moi de l’argent, une dernière dose et j’vais m’en sortir » [1]
Si j’arrêtes dans 10 ans, j’oublierai ce que mon père m’a dit

De ma carrière jusqu’au Verbatim [1.75]
J’aurais provoqué ma chute une fois tombé dans l’piège
J’apprécierai la neige quand mes potes m’ont proposé la luge [+1.75]
Trop zoner ça tue, et une décennie ça passe trop vite

J’réfléchis, j’ai pas de logique, dépressif et alcoolique
Et j’rédige des tas d’folies [2.5]
Même si j’ai laissé tomber, j’aurai préféré qu’on dise de moi
« Merde, il s’est fait plomber » [+2]
Je sens un mal être grandissant
Ainsi sera ma fin si j’arrête dans 10 ans [1]

Source : Rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes   39.5/62 pts soit 9.55/15

–  Profondeur                          2.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  15.30/25  soit   12.24/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Bisou

J’suis ce black qui s’démarque dans un smooth smoking
J’suis plus audacieux que le coup d’Scofield [1.75]
J’aimerais faire une soirée avec 12 copines
Toutes alcoolisées afin que mes couz’ dogging [1.75]

J’crois que t’as compris qu’on était tous polis
Tous polygames, on a une douce folie [2]
Mais la vie c’est pas que la fête, on a l’blues aussi
Car trop de frères se font lever à cause d’un coup d’go-bi [2]

Là je rappe sérieux donc écoute homie
Tu seras pas l’bienvenue si t’as les couilles trop fines [1.75]
Lâchez vos gazelles que mes loups profitent
Messieurs si il y a d’la maille Guiz épouse vos filles [1.75]

Ouais je les aime, ouais je les aime
Je les aime crois-moi, je les aime [1]
C’est pour celle que j’ai à Lyon, celle que j’ai à Dijon
Celle qui fait la différence entre moi et son pigeon [2]

C’est pour celle que j’ai à Lille, celle que j’ai à Strasbourg
Celle que j’ai à Nice et celle que j’ai à Tours [2]
C’est pour celle que j’ai à Rennes, celle que j’ai à Marseille

Celle que j’ai à Paname, celle que j’ai à Sarcelles [2]
Bisou celle qui a un tatouage sur les fesses
Bisou celle qui passe ses doigts sur mes lèvres [1]

C’est pas des coups d’foudre même si on s’accouple souvent
C’est des coups d’fil, des coups de reins en coup d’vent [2]
Et elles le savent, elles ont pas grandi au couvent
Pas d’boucan mais doucement je l’entends jouir en se touchant [2]

Faut faire ça bien, faut que ça groove au lit
Y’a que ce que j’ai dans l’froc que ça booste homie [1]
La tête en l’air, jamais entre des cuisses
Les parents se réveillent à l’heure où rentrent mes bitchs [1]

Et j’pense à ceux à l’ombre qui n’aiment que les foufs
Qu’en ont marre des gloubis, des soucis et qui rêvent de rrer-fou [1.5]
J’me vois loin dans un rouge bolide
A ma droite une petite meuf avec un boule torride [2]

J’ai serré celles du ghetto, j’ai serré celles des quartiers
Huppés Heineken et bédo en tête à tête on part t’expliquer [-1]
Les mêmes rrés-bou qui à charge de rester actifs
Elles aiment ma bouille et ma boîte de préservatifs [2]

Je l’ai déjà fait en cachette vite fait dans un endroit public
Discret les flics guettent et quand t’en vois tu flippes [1.75]
Ça t’fait sourire ? Tu l’as p’t-être déjà fait
Mais t’es pas cochonne ou cochon, c’est juste eux qui sont pas prêts [0]

Et en concert combien m’ont suivi à l’hôtel ?
Les petites filles à papa deviennent des missiles à problèmes [1.5]
Et j’me rends compte qu’elles sont toutes trop speed
J’répète si il y a d’la maille Guiz épouse vos filles [1.5]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

 

– Rimes 34.25/46 pts soit 11.16/15

– Profondeur 2/4 pts
– Punchlines/Styles 1.75/3 pts
– Langage 0.5/1 pts
– Flow 0.5/1 pt
– Mélodie 0.25/0.5 pt
– Inventivité 0.25/0.5 pt

Sous-total 16.41/25 soit 13.13/20

 

 

 

 

 

 

 

 

5. La vie est un thème

Y&W han, Ouzou, Guizi

Pardonnez tous mes péchés je sais pas combien j’en ai fait
Y’en a eu plein et j’ai dû zapper en effet [2]
Accoutumé à cette routine qui nous déplaît
En fait c’est jamais la quitter qui nous effraie [2]

Tous ce que tu voles on te le reprend
Si c’est pas le cas bah tu dépenses dans des futilités bam [1]
allez tous niquer sur les champs
J’y trouve rien d’alléchant, j’éprouve un truc oppressant, [2]

mes doutes sont devenus pesant, j’étouffe et ça me stresse
En fait c’est le manque d’amour et l’orgueil qui nous ont blessés
C’est le poil pas le mental qu’ils ont dressé [2]
Le temps c’est de l’argent comprends que certains soient pressés
J’me surprend même à regarder l’heure dans les WC [0]

P’t’être qu’il nous reste qu’un jour à vivre, qu’une cigarette à fumer
Qu’un moment avec la mif, plus qu’une seconde à lutter [2]
J’ai fait un rêve on était bien on était pleins
Y’a pas de thème parce que la vie en est un [2]

Y’a pas qu’dans les cités qu’les gens s’font agresser nan, nan
Les p’tits bobos s’encanaillent une fois sous CC
Quant à ma mère le paradis est sous ses pieds [2]
Il faut d’la maille j’sais pas c’que c’est qu’un sous métier [0]

Mais j’sais qu’ici ça défile à 200, ça fume la weed et le me-seu
Nan c’est pas méchant même si les bleus traquent
c’qu’on a caché entre les jambes [1]
Ils nous appellent les parasites, le genre duquel il faut s’méfier [0]

Encloisonnés dans des bâtiments délaissés
On a pas peur de se mouiller pourtant les cours on a séché [0]
Un prof c’est bien, c’est mieux un frère qui vient prêcher
Plus d’une fois, par l’état j’me suis senti lésé [0]
Et j’en remets une couche parce que ça m’a fait chier

Combien de frérots aimaient se fonce-dé, [-1]
malheureusement restés perchés
A trop suivre le mouton on s’éloigne du berger [0]
Faut vous y faire nos vies c’est RAP et PSG

C’est viscéral un peu comme Guiz et VLG [2]
92 messieurs, mesdames oui c’est du sale mais c’est mes amis
C’est mes gars du Sénégal et du Maghreb jusqu’au Mali [2]
Et j’déconseille fortement à quiconque de venir tester

On a la dalle, si tu veux graille faut t’dépêcher [0]
Évidement à vif comme ça on est stressés
Certains s’reveillent en s’demandant où j’vais crêcher ? [2]
Papa m’faisait la morale fonce-dé sous despe
Si j’avais su p’t’être que je l’en aurais empêché [0]

Han, la vie un thème boy
Y& W jusqu’à l’infini
Guizi Ouzun pour les miens et pour les autres
Comme d’hab frérot [1]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,
–  Rimes    22/48 pts soit   6.87/15

–  Profondeur                          1.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.37/25  soit   8.3/20

 

 

 

 

 

 

 

 

6. Ligne 9

Fuck le monde j’ai pas d’patience, les porcs se font les gars d’ma bande
Je tords le son, les portes sont mées-fer, mais on a d’l’avance [1.75]
On passe par la fe-gue-nê-guê-tre, un schlass tu nous re-gue-mets-guets
Les liasses faut qu’on brasse, si tu m’cannes bah j’re-gue-nait-guait [2]

Vis comme un renégat, scred dans mes déplacements
Traîne qu’avec des cas-soc’, miss y’a rien d’épatant [1]
Et j’pense que la vie est belle, quand elle a taillé sa pipe
Gros eins’ gros cul, putain j’ai oublié d’appeler [la SPIP ?] [2]

J’suis dans ma sphère génération 91
Pillave, bicrave on a du détail pas besoin d’cons’ [2]
Moi j’ai prié avec foi, ma ville est avec moi
On a la haine comme dans la squal cousin ma cité va quer-cra [2]

Igo, on est [asselés ?] dans nos baskets neuves
Si c’est des liasses qu’elles veulent
Elles auront pas ce qu’elles veulent [1]
Igo, j’la touche pas si elle a pas d’belles sseuf’ [1.5]

Et si elle m’casse les ieups’, moi j’me fais sa belle sœur, Igo
Envoie les feuilles j’vais nous rouler un deltaplane
Laisse tomber ton vieux leur-dea
Il t’parle de frappe y t’fait d’la caille non, non

Moi j’représente, tout les coins et toutes les zones
Va dans l’nord, jette un œil y’a pas qu’des mecs qui fourrent des mômes [1.75]
Banlieusard y m’faut ma paire de quin-re, check le 20e, bête de joint d’beuh
Ouais je tiens le choc, motherfuck’, mec j’dormirai main-de [2]

Jusqu’à saint le, j’ai faim le temps passe, j’embrasse, des trente liasses [1]
Et si Dieu veut le temps de la crise et bien plus,
j’suis un affamé j’ai faim de
Si j’ai vu les flics c’est 22, [2]

rien à foutre tes potes sont blindés
on veut juste brasser un peu, ouzou

on veut juste brasser un peu

J’ai la belle vie un peu, un peu [1]

J’ai la belle vie en visu XXX je m’isole pour taffer,
ces salopards n’auront jamais mon niveau
J’me casse et j’ai mal au crâne à force de m’faire des rivaux
Ces tasses-pé, méritent pas l’schlass même pas la paire de ciseaux [3]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,
–  Rimes    24/36 pts soit   10/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               2.25/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  15.75/25  soit   12.6/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Papyrus

J’sors de mon zoo avec un zoula à la bouche
Pas d’ceux qui s’foudroient à la schnouf, moi j’me soulage à la douce [1.75]
Passe du courage à la frousse, tant d’frères qui nous ont quittés
Gangster souvent impliqué, dans l’stress et dans les cités [0]

Gamberge, essaie d’exister sans faire de débilités
J’dis savoir ce que j’ai fait rimer, grande bière est nécessité [0]
On a pas l’temps, à tout vous dire on crame l’afghan
Ça taffe quand vous pioncez, mec à coup sûr on passera devant [1]

Dites moi, où sont les fils de che-la, qu’j’arrive et qu’j’pisse mon venin
Sans arrêt on vise le she-ca, j’veux plus que ce dont j’ai besoin [2]
Ouais c’est toujours plus, toujours luxe, flouse pour brute
Toujours frustré, le tout pour l’tout pour le succès [1]

Bédave mon spleen, le repousse au lendemain
Tu t’interroges sur mon trip, j’te raconte que quand je r’viens [2]
Woowooo, on en est où ? Gros flow au rendez-vous
Trop haut, j’leur inflige des bobos même sans les coups [2]

Modafucka j’ai le truc qui peut t’disloquer la nuque
Vaut mieux pivoter que s’isoler pour rigoler d’ma chute
Baby, pourquoi tu casses les couilles ?
Ces p’tites brunes, c’est qu’des p’tites putes, [2.75]

des vide-burnes à qui j’fais des crasses c’est tout [1.5]
L2C mon vieux, lascars et DRC [1]
Y’a des batards qui m’énervent, on a des tas d’blagues sur les mères
Repère des canards et des perroquets dans mon panorama

J’suis déja bousillé moralement, j’veux tout ce que ces salauds ramassent
Et j’ai vraiment b’soin d’un calmant, d’une re-biè avec un camass et
Je sais pas si je rappe salement, mais je rappe que des trucs salaces [3]
Eh ma p’tite gueule ! Ça sort de Villeneuve

Dis c’que tu veux, j’ai pris l’seum mais t’es pas Big Pun
Les p’tites gueules veulent ma peau, mais ils se leurrent, pris d’peur
S’ils cherchent d’midi à quatorze, on va leur dire l’heure [2]
Mes grimlin’s ils le savent comment j’ai flingué

La zermi puis faire l’biff, mec j’ai commencé indé [2]
Avec tout ça, bah y’a pas l’temps d’faire le mac
J’trouve pas chaussures à mon pied et j’ai 60 paires de Nike
Et j’vois qu’y en a qui trouvent ça chouette

Jouer les bad boys sous alcool,
ça fait pousser les couilles mais ça r’tourne la tête [2]
Saloperie d’rap de merde, j’serai jamais ta pute
J’évite ta flûte, j’m’approprie grave le verbe [+2]

La bonne zique, la beu-her, les nuits blanches sous bis-canna
Les dits-ban, les brigands, pour 10 francs ils t’niquent ta race [1.5]
Flic et shit, et coke et crack, fatigué à peine vé-le
Hystérique avec les tracks, si tu crois m’niquer, fais-le [0]

Non mais oh on s’fout d’la gueule de qui ? A la base j’suis just le Guiz’
9-2 Villeneuve, les p’tites meufs et puis les reufs me kiffent [1.75]
Tu peux pas m’menacer d’mort, j’ai déjà eu peur de vivre
Tranquillement j’ai cash mes forces dans une grosse vapeur de weed [1.75]

A n’importe quelle heure je tise, ma génération aussi
Les yeux plissés par le shit, l’effet des cachetons aussi [1]
Faut qu’tu m’achètes, c’est pas cher et ça va haut
J’ai pas changé, une baguette, un cashir et d’la mayo [2]

T’as pas compris ? Y’a les p’tits frères qui font du sale dehors
Ah p’tain c’est sale, tellement sale, c’est plus du sale, c’est gore ! [2]
On vient prendre le titre, et rien à foutre !
Ton empire et ta major, on veut du fric on est une entreprise

C’est pour les banlieues pauvres, c’est pour les banlieues riches
On est ensemble, c’est que du love et j’te l’dis en 2 rimes [2.25]
J’avais un truc en tête, j’ai oublié à cause d’un trou d’mémoire
Causé par un pet et ça m’rend ouf des fois [1.75]

Genre j’cherche les clefs, elles sont dans ma poche
Et j’te parle même pas d’la piche, y’en toujours dans ma sacoche [2]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

 

– Rimes 42/62 pts soit 10.16/15

– Profondeur 1.5/4 pts
– Punchlines/Styles 1.5/3 pts
– Langage 0.5/1 pts
– Flow 0.5/1 pt
– Mélodie 0.25/0.5 pt
– Inventivité 0/0.5 pt

Sous-total 14.41/25 soit 11.52/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8. Plus bas que terre

Plus bas que terre
Marre du macadam on veut la vue d’la mer [1]
Et chaque fois que les stups m’apaisent
J’en oublie que j’ai des anges au-dessus de la tête

Pas d’auréole au-dessus de la tête, on avance dans le brouillard
A moitié sur une autre planète, à moitié dans le trou noir [1]
On mène des vies à couper l’souffle, ils passent leur vie à couper l’courant
Normal qu’on est des oufs, guette le tier-quar il est mourant [2]

Il est mourant depuis des années, entre flingues et zizanie
De la cave aux escaliers, de la tonne aux petits trafics
Des fois c’est la merde entre théorie et pratique [2]
Et l’égoïsme plait aux riches, ces vrais comiques me fatiguent

C’est du shit et pas du choco sur le couteau à Lamine [1]
Et ton tiek, c’est comment ? c’est pareil que dans le mien
La débrouille, la galère, vends une barrette et prends deux joints [2]
Stressés comme des rats ils veulent nous dresser comme des chiens

On va tous baiser comme l’Etat et j’vais tous laisser pour les miens
J’pensais voir la lumière et elle s’est éteinte
J’fais des dou’as pour tous ceux que j’aime et ceux que j’aimais bien [2.75]

Perché comme le chat à la vue du moindre écu
J’ai traîné sous le sasse, la capuche et la sécu [2]
Le grabuge et la verdure au milieu des blocs de béton
Non j’suis pas une pute mais j’ai déjà vu des potes me per-trom [2]

Et ça joue les messieurs en mode macho et vieux jeu
Mais au parlu, beaucoup d’resseu nous ramènent le meusseu [2]
On a plus grand chose à perdre, on est crus dans nos affaires
Ça vole le pain des autres pour mettre un truc dans nos assiettes

Et mec les gens sont cons, ne font que comparer
Mais tant que l’on voit des comptes mes sons seront carrés [2]
J’ai pas fait le tour du monde en long j’ai constaté
Qu’à chaque fois que c’est les bons qui plongent, ils font que s’taper [+1.75]

Pour le respect en zonz’ on s’tombe sans séparer
Mais à la fin du compte ils remontent ils sont tarrés [0]
Putain libérez Jeff et les autres qui tournent trop
Une triplette, un mal de bite ça peut s’embrouiller pour le trône [+1.5]

Source : rapgenius

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    23/35 pts soit   9.85/15

–  Profondeur                          2.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  15.6/25  soit   12.48/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9. A.Z

Hey yo, alcoolique accoutumé à tout brûler, à bout de force
A bout de nerfs, à nous le coffre, ah faut du blé, tape sous le porche [2]
Amalgame, là ça m’gave, passe la niak’s, y’a pas l’choix
A l’arrache, ça va d’soit, ahlala, j’casse ma voix [2]

Y’a d’quoi rester bouche bée, bébé ici tout s’paie [1]
Des bénéfices, pas de bénévolat la rue m’a boosté
Nègre fier j’ai fait des centaines de guerres j’ai
Galéré des nuits sur Châtelet au RER B [2]

C’est, illicite comme la C, sans cesser
Dans l’zoo on s’assassine ou on part après l’AVC [-1.5]
Et la vie c’est des décès, et des funérailles
Putes et cailles, mais on s’en remettra

Mon père m’a pas laissé glisser
Des bâtards et des traîtres, j’en ai vu en massant boule-de [-1]
Coûte que coûte, moi je m’en bas les couilles que vous soyez soudés
Ou j’te shoote, ou j’te fais les fouilles, y faut pas douter [0]

Coupe le souffle à tous ces bâtards qui sont la pour l’blé
Défense de balancer, détends-toi
Les dé-cons vont bader parce que t’es fait dans l’square
Et quand [Dwayne ?] chante c’est cadencé, mes gars sont bluffés

On s’est mis au poker depuis qu’les dés sont jetés [-1.5]
Mais eux veulent me fonce-de, me ramener dans des bad trips
Les yeux purple foncés, j’suis parti pour un casse pipe
Je n’veux pas m’enfoncer, j’suis au phone avec la SPIP [3]

Elle veut me voir pioncer en taule ou prendre un bakchich
Et j’suis zehef, t’as pas vu c’qui m’ont ais-f
La poisse me tend les bras pendant qu’la chance me met des ssef [1]
Tout ça c’est dur, les refré a la bref

J’pense a mon père qu’abat ses taffes j’en dors pas et ça m’fait iech [1]
PG c’est pour qu’on fume du hasch, où tu t’caches ?
Un coup d’schlass j’rentre chez moi avec ton crâne comme un apache [2]
Oh oui on vit la nuit oui, Villeneuve c’est pas Neuilly

Y suffit d’un petit délit pour finir à Fleury [2]
En i sur la bécane tant pis si ça paye pas
Je m’enlise en ville sans calculer ces pédales [1.75]
En bas du block dans mon joint c’est de l’A-I
Et j’suis pas ‘stoc mais j’viens mettre les points sur les i [1]

J’y pense à chaque fois et à chaque fois j’agis
Basta tes gars sont pas stables quand j’rappe de la magie [2]
Arrache ta gueule qu’est-ce que tu fous encore ici ?
Un « nique ta mère » pour une feuille et voilà ton corps y gît [2]

Mais différents sont les gars, trop souvent y sont sociaux
On veut habiter au chaud et dire tout haut « on nique l’Etat »
Vas-y dis-moi si t’es cap, dis-moi si t’as une lash-ka
J’ai des lames de rasoir jusque sous ma chapka [2]

Un beat et ça ffé-ta, un spliff et un fé-ca [2]
Que le FN suce ma bite, nique et nique le KKK [1]
Du pilon sous la semelle, arraché toute la semaine
Y m’faut du shit, y m’faut d’la bière posé avec une femelle [1.75]

Evidemment qu’elles aiment vu les phéromones qu’on sème
Deux meujs de cocaïne, je la vois devenir blême [2]
Et tu m’étonnes que souvent ils ont la haine
On deale, on braque, on vole mais c’est ça les vies qu’on mène men [1]

Au fait la rue a fait des fils
Yonea, Willy, Guizmo t’entend les pneus qui crissent [1]
On est là mais crois-moi on vise le haut
Non on fait pas de cinéma on péra on vise l’euro [2]

Paix à toi et à tes gars y faut pas ramper
Y’a eu des drames, j’me suis mouillé et j’suis rentré trempé [0]
Les tapes, les sous les ‘tasses poto ça je l’ai fait
Dans la rue j’te sors mon schlass au micro je croise l’épée [0]
Que dalle sur mon pécule j’suis en manque de cul et d’thunes [1]

Cousin faut des écus nique la CAF et la Sécu’ [1]
Plane dans les airs, niaks et pépère
J’suis dans l’pc fumant, XXX c’est mes frères [2]
Est-ce que la vie est belle ? Frérot j’en sais rien

A la prochaine escale elle aura de l’héro sous les reins [2]
J’veux plus m’endetter, en fait j’suis en détresse
Au lieu d’ger-chan bah j’fais qu’m’endetter [+1]
J’fais du rap, je vends plus mais j’suis toujours un cas soc’

Donc si t’as une bécane oublie pas d’enlever le U
Et les keufs peuvent me lever, un coup de fil à mon avocat
Vodka, un llet-bi : la peine est levée
Bah ouais que j’suis un fou de tess, bah ouais que j’suis un trouble fête

Bah ouais que je m’en bats les couilles, t’as qu’à demander au W
Quand j’y pense y’a un hic, j’veux des blanches et des bif
Un bolide genre un X et un 6 [1.5]
Et les chtars peuvent me filer d’près pour m’avoir dans leurs filets

Négro j’y vais et je m’arrache avec un YZ
Peuvent me filer d’près pour m’avoir dans leurs filets [1]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

 

– Rimes 41/80 pts soit 7.68/15

– Profondeur 2.5/4 pts
– Punchlines/Styles 2/3 pts
– Langage 0.5/1 pts
– Flow 0.5/1 pt
– Mélodie 0.25/0.5 pt
– Inventivité 0/0.5 pt

Sous-total 13.43/25 soit 10.75/20

 

 

 

 

 

 

 

 

10. Dans le zoo

Mes guizmettes sont dans le zoo,
mes gremlin’s sont dans le zoo [1]
On arrive de l’en dessous et on fout le hella

J’viens prendre le monopole #CocaCola [1]
Leur danse est monocorde, ils font du copié-coller
J’aime ton boule, tes formes mais faut pas s’affoler [0]
Chambre de tel-hô, aller-retour, en deux terrains, t’façon tu connais [0]

Gremlins, Guizmettes, Guizmettes
Six bières en vitesse dans la rée-soi, et oui elles tisent
Mets une belle veste, on part en virée
Toutes les gazelles seront bien habillées [1.75]

Boules à facettes pour pas s’ennuyer
Prend une bouteille, t’inquiètes c’est payé
Ramène l’équipe, le beat est plié [-1]
On vient pour gagner, s’en fout d’essayer [-1]

Yonea & Willy, les sapes sont stylées
Disque officiel, vient donc cliquer [2]
Whisky, Coca Zéro
Blanc à barbe, Trocadéro [2]

Bouge la tête, pousse le son
Fout la merde, pousse la fonte
Une ligne de 16, sans façon [1.75]
On a une barrette dans le caleçon [2]

– XX XX fait comme ça XXX
– Vide la teille de vodka ALMXXXX
– Tu veux tirer une taffe de weed t’inquiète,Il y a XXXXX
Cayene de XXX Despo Mokless, certifié parigo [1]

Quoi tu me tape, t’as moins de buzz que mon backeur
Lascars L2C, Yonea Willy
On avance, on a pas peur [2]
Depuis les scènes et les battles

Habitué à mettre des claques [1.75]
Moi c’est le corps d’Élie Semoun avec la tête de Pac
Performant depuis que j’ai débarqué
Me parle pas de ton dico

En concert on fou la merde,
ça lève des bras, l’champagne et le bigo [2]
Mother fucker

J’ai fait lancer ce truc, j’étais encore imberbe [1.75]
6 ans plus tard viens me tcheck,
le bordel est impec [2]

C’est pour le 80 Ze-dou, et les quatre coins de la France
Pendant qu’ils sont dans le trou, on a trois tours d’avance [2]
Ouais j’me la pète vieux avec des diamants sur ma montre là

j’pourrais te dire que le temps est précieux
Ouais c’est la merde vieux, pour le coup de trop
Le zoo le chaud, pas pour de faux, tu te prend une PM2 [1]
Un conseil : fous un treillis sur ton ombre
Madagascar, Sénégal et tous les pays du monde [1.75]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

– Rimes 24.75/46 pts soit 8.07/15

– Profondeur 1/4 pts
– Punchlines/Styles 1.75/3 pts
– Langage 0.25/1 pts
– Flow 0.5/1 pt
– Mélodie 0.25/0.5 pt
– Inventivité 0.25/0.5 pt

Sous-total 12.07/25 soit 9.65/20

 

 

 

 

 

 

 

 

11. Indé-structible

Ziguili zone sensible jusqu’à l’infini
– (Y&W Bitches, jusqu’à l’infini)
Ouais mec, hé mec, ouais mec

Venez pas dans le tieks, on est très sales
Oui la cess’ on a fait ça [1.75]
Je vous amène que des vrais phases
Envoie ton bigo qu’on appelle que des pétasses [1.5]

On va appeler que des tasses-pé
A se-l’ai sur les faces B [2]
Faut manoeuvrer sans s’apeurer, mais pas crever dans les quartiers
Trois quatre rres-ve, pas de café, y’a pas de secrets dans le mafé [2]

Madame me fait que des massages, mais finira les jambes écartées
Dis moi où sont les massa, ce soir j’ai pas trop dave-bé [0]
Du son, du sang, des sous, y’a que pour tirer qu’on a le doigté
Moi j’peux t’tirer sans te doigter, te faire crisper tes doigts de pieds

T’es pas bonne, tu pues de la chatte, là ma vieille tu peux t’doigter [-1]
Tu peux t’doigter toute la nuit, tu peux parler sur ma ville
Mais tu suçais, et pour lubrifier ça, tu crachais sur ma bite [1.5]
Prenez pas la tête, on fait ça bien

Pas la peine de test, ok sale chien [1.75]
T’as pas le level, pas sorti d’album ?
Te fais pas de bile, t’achèteras le mien !
Tu la fait pas jouir ? Ta pétasse, viens !

On lui donne ça comme dans les films
Ok dans ma ville tout est malsain [2]
Mais là c’est pas comme dans les films [1]
J’ai rêvé de villa, piscine

Mais je connais que la vie street
C’est pas difficile, mais man ici soit t’es l’agresseur ou la victime [1.5]
Mais faut pas poucave, sachez qu’on n’aime pas tout ça
T’es monté sur un plan, ça a foiré, tu la ferme, que ça passe ou pas [2]

Le peura c’est moi, oui je le domine
Lui mettre des baffes, frelon c’est mon domaine [+2]
– Pas de pitié, j’vais niquer ta XXX
Sans XXX ou aller chez Collette [1]

MC je te laisse dans le flou
Un coup j’suis bleu, un coup j’suis vert
D’un coup j’suis vieux d’un coup j’suis gang, what you’re gonna do ? [1]
92 bébé, je suis tellement fier, je suis exemplaire [1]

Quand j’représente, j’suis légendaire, quand je té-chan
Tu prétends faire de vraies descentes, mais on a jamais vu ta clique
Moi je fête Halloween en Décembre [1.75]
Je suis schizophrène sans Lunatic [2]

C’est pas des fils de putes, c’est des putes de fils
La cervelle qui va péter, la dedans on est plus de 10 [2]
Oui j’ai des envies de murder, faut pas finir dans la merde
On se pète en week-end à Me-da pour les vertus de la zeub

Faut décompresser, être bon j’essaie, défoncé ouais mes sons je les crées
Sous influence, je deviendrai fou, quand des merdes vont tester [0]
Ca sent le bédo, j’suis aveuglé par la fumée qu’on crache [1]
– Faut plus de sous, mon petit frère qui va buter XXX

Y’a plus de biff tant pis, et que les condés me pistent en ville
Parce que j’ai le cannabis dans l’slip,
rageux on t’envoie des giffles dans l’bide, dalleux [2.25]
J’en ai plus rien à tre-fou, on est jeune on a pas tous fait de l’HP

Mais on est quand même une équipe de vieux fous
Ramène ta clique de merde, elle va ramasser tous les coups de genoux [2]
Tabasser, faites ce que vous pouvez et gros on fait ce qu’on veut nous
Arracher, comme n’importe quoi on fait des mélanges chelous [2]

Fracasser, une gueule sur le trottoir pour un peu moins d’un ze-dou [1]
Ravagé, finir à la XXX, saccagé, finir à la phase b
3, 4 g cachés dans le calcifs, à taffer, je me vois les baffer [0]
Tous me les faire promis, ça va, j’ai toutes me les faires coquine

Les XXX je sais faire j’trortille salace, Redbull et déter oh oui je m’arrache
Mec j’suis un malade, ailleurs j’y suis, va te faire une balafre
Shlass dans l’étui au cas ou ça balance, [1.5]
– tu nous verra pas fuir, on ken sans XXX

XXX, rotte-ca et banane, vos lois de batards on s’en bat les couilles
J’ai trompé ma madame, keu-shné ou anal, pour moi c’est banal et puis lâchez vous
Lâchez vous, là c’est nous, Y&W et la Z.S clique
Il nous faut du blé, ouais on baise les flics, [2]

on s’en va soulever tout le bénéfice
Ouais on va l’faire, on va le faire quitte à mettre des patates, égorger
Toute la weed, toute la biere, j’vais tout prendre sur la chatte à Georgette
– On aura les poches pleines, faut déclarer forfait et XXX
Faut réparer votre mère, on est pas des pauvres traîtres [1.75]

Tellement des pirates qu’on pillave de l’eau de mer
Y’a que le Guiz qui te la donne comme ça
J’écris la nuit pendant que les bolosses taillent
XXX, j’aime la vie, quand il y’a du bon shit et de la bonne lope-sa [1]

Et laisse moi faire mon blé
On vient des ruines avec des miettes et un peu de flotte mon p’tit pote on t’fait une pièce montée
Ouais laisse moi faire mon blé [1]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    42.25/78 pts soit   8.12/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  11.62/25  soit   9.3/20

 

 

 

 

 

 

 

 

12. Demain c’est mort

L’encre coule, le sang se répand, les frères vivent en marge, fils
Finissent en cage, leur avenir finit saccagé [+2]
Saccager nos bâtiments le soir c’est ça nos vies
On s’atrophie l’esprit avec le shit et d’autres saloperies [1] [+0.25]

Depuis que la baraka est partie, ça fait des bagarres
A dix contre un, on s’croirait dans un géant paris [0.5]
Paris ou Marseille, dans le fond c’est la même
On s’éternise à faire du fric car il en faut plus que la veille [+2]

Et certains papas ont fait leur valise pour retourner au village
Ou bien ont divorcé, voilà un petit bout de ce qui nous arrive
L’arrivée : chez nous c’est tout ce qu’on vise depuis l’départ [+0.25]
Et vu qu’ici y’a pas les loves constamment on s’nourrit d’espoir [2]

On n’cesse de saliver devant les gosses de riches et autres fortunes
Cadre supérieur, Gianni Versace sur le costume [1.75]
Costume de flic ou de racaille sont de sortis
Légal ou pas : [les deux travaillent donc ce sera morbide ?] [1.75]

Morbides sont les allées que l’on fréquente
On a des rêves de monter haut même quand on part pour une descente [2]
Je vois les petits frères s’enliser, certains se cachent
Pour se mettre sous flash ne vivent que pour s’enivrer [+2]

S’enivrer, s’empirer encore et encore
Aller flamber devant les gadjis qui veulent des colliers en or [2]
Mais c’est pas la vie ça même si c’est pleins d’aléas
J’pense à ceux qui se sont dit « J’veux tout plaquer, allez hop » [+1.75]

Aller dégaine de fatigué, on traîne sur l’avenue
Comme des chiens qu’ont pas vu que la fourrière allait les embarquer
Entassés, trop souvent passés des nuits au poste

Et je parle pas de la FM mais de celui qui laisse des bosses [1.75]
Au RMI on fait des mioches, ceux que la DASS veut placer [0]
J’en connais plus d’un qui dirait que c’est moche [1]

Et demain c’est loin mais de toute façon on s’en fiche
On veut tout niquer, grimper à la tête de l’affiche [2]
Ouais demain c’est mort mais on s’en fout on est têtus
A quoi bon s’projeter si c’est pour être déçu ? [2]

Mec demain c’est loin alors sur le coup on y pense pas
J’crois qu’il y a des plaies que les hôpitaux ne pansent pas [1]
J’te parle de frères et de sœurs qu’en ont trop vu
J’te parle de pères en détresse qu’en ont trop bu [2]

Et peu importe la boisson quand t’es encloisonné
La moins forte des boissons peut empoisonner [2]
Bah ouais, prisonnier de nos destins pas si roses
Victime du cancer du poumon et de la cirrhose [2]

Et la poisse nous rit au nez, pas d’sou pour réveillonner
Les durs s’en sortent alors les sentiments sont ballonnés [0]
La veille on était en vie, demain on sait pas trop
Et peu importe le physique par chez nous on s’appelle « gros » [1]

Gros : c’est comme ça qu’on veut le compte en banque
Marre de manger des briques et de voir qu’on est en manque [2]
Sky et pastaga, la maille passe-la moi
Tu connais déjà les ratchatchatcha tchatcha [2]

Voyons c’est pas la fin on peut tout faire
Et tant que nos mères sont en vie, croyez-moi on peut tout perdre [1.75]
Perdre trop souvent c’est le cas
Faut s’éloigner de tout pour tenir le cap et revenir debout

La recette : on est pas nés avec, on la prend
Autant que la perche ne s’demande pas, on te la tend [2]
Attends, de toute façon on a l’habitude
De mener la vie dure, voir les proches vautrer sur le bitume

Demain c’est loin, de toute façon on en parle plus tard
Malgré les fautes on est passés par le plus dar [2]
Demain c’est loin, demain c’est mort

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    43.75/59 pts soit   11.12/15

–  Profondeur                          2.75/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  17.12/25  soit   13.69/20

 

 

 

 

 

 

 

 

13. L’Homme qui a peur

Ya foye, ya foye !
Ok les gens sont blessés, les gens sont stressés
Papa je suis fatigué s’il te plaît faut me laisser
J’ai quitté la cité, j’ai besoin de m’apaiser [0]
– Me changer les idées, quitter les XXX
Enfant du pays, je n’mange que du mafé
La misère a sévit, on s’arrête pas de taffer [0]
Sénégal ou Mali, Côte d’Ivoire au Zaïre
Jusqu’à la Mauritanie on veut juste faire nos valises

C’est l’Homme qui a peur mais ya foye !

Y’a pas de problèmes…

Sinon tout va très bien

On a rien à perdre

Besoin de m’évader, j’en ai marre d’être égaré [1]
Valenton, Villeneuve La Garenne, tous les jours on est dans l’arène [1]
J’suis un sénégalais qui s’endort avec ses galères
Fuck les strass et puis les paillettes, j’veux des billets dans la mallette [1]
Et j’me vois au Camer posé avec les massas
– XXX
J’pose au Congo, j’me sé-po dans un ganda
Et comme en Gambie il fait chaud, y’a d’la ganja [3]

J’appelle mon cousin du bled et comme d’hab il a faim
C’est l’Homme qui a peur sinon il y a rien [2]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

 

– Rimes 8/21 pts soit 5.71/15

– Profondeur 1/4 pts
– Punchlines/Styles 1/3 pts
– Langage 0.5/1 pts
– Flow 0.5/1 pt
– Mélodie 0.25/0.5 pt
– Inventivité 0.25/0.5 pt

Sous-total 9.21/25 soit 7.37/20

 

 

 

 

 

 

 

 

14. Dans ma ruche

Défoncé à bloc aiiiiie

Défoncé à bloc poto j’aime la weed
J’traîne la nuit ma mère dit que j’ken ma vie [1.75]

Mais j’blesse la rime comme personne j’performe [1]
Donc j’réponds à ma mère laisse moi faire ma zik
Et là c’est l’conflit : « D »où viennent tes nouvelles nikes ? »
Je sais que t’es pas payé quand tu vas groové le mic [2]

Et là c’est la vérité y’a pas de sous là dedans
Pour méditer j’roule un niaksou d’Afghan et j’pète aussi l’Muscador
Ouais t’as capter j’veux planer toute l’année j’me bute à mort [2]
Et ca fait quelques dégats dans mon cerveau

Chanson resto, pas de blems’pro [2]
y’a que des vrais gars dans mon réseau [1]
Négro j’ai les vices, les drogues et les bitchs
Les potes et les risques et donner les biffs [1.75]

Sinon ca va pas le faire
Tu connais l’équipe, des gros et des slims
Faut stopper les flics, cousin j’te l’répète

Si y’a pas d’shit on fait comment ? On fait pas
Devant les schmits on sait pas [1]
Si y’a embrouille dans l’équipe, on sépare
Ca traine tard dans ma ville [+1]
Silhouette dans les halls
Tiz’ ou bed’ dans les halls
Deal ou ken dans les halls [1]

Les frères sont screds dans des pulls à capuche
Fume la nature et s’bute à la dure [1.5]
C’est crue à la ruche les fréros sont speeds
J’parle avec Skoulo, comme d’hab il a zé-do son spliff [1.5]

Quand j’ai zé-po mon style ils savent que c’est pas la même
Des braves et des rats de la tess man c’est la Caravelle [1.5]
Nique les balances et les traîtres comme Meksa Peal
Mec j’t’abîme avec mes phalanges et mes iepds

Et en passant j’ai les nerfs, rap crue et bizness [1]
On s’fait tous coffrer, le calcul est vite aif
On est tous doté d’un Bac plus résine fraîche [1.75]

On déboule fauché on r’part que des bigs caisses [1]
On s’enfouraille dans nos tess, pour négocier
Négro c’est l’Entourage dans vos mères

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    22.75/39 pts soit   8.75/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  13.25/25  soit   10.6/20

 

 

 

 

 

Pour conclure,

 

guizmo-dans-ma-ruche-cover-tracklist-790x788

 

 

Évaluation textuelle de cet album – Dans ma ruche – est de 157.98/14 soit  11.28/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement satisfaisant.

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Guizmo – Dans ma ruche – album textuellement satisfaisant"

Leave a comment