Gérald de Palmas – Textes

Gérald Gardrinier, dit Gérald de Palmas, est un auteur-compositeur-interprète pop rock français, né à Saint-Denis de La Réunion le 14 octobre 1967.

Source : wiki

 

 

 

 

1. Serait-il ?

Caché dans tes cheveux
Un arc en ciel en feu
Sur tes lèvres un aveu
Un message silencieux

La seule chose que je veux
C’est rentrer dans ton jeu
Jouer avec le feu
On a rien fait de mieux

Serait-il prétentieux
De vouloir vivre comme les dieux ?
Serait-il prétentieux
De vouloir vivre comme les dieux ?

Je ne suis pas de ceux
Qui se contentent de peu
Pour moi pas d’entre deux
Pas de juste milieux

Vient le temps des adieux
Je ne vivrais pas vieux
Oh feras tu un voeux
Quand je traverserais les cieux ?

Serait-il prétentieux
De vouloir vivre comme les dieux ?
Serait-il prétentieux
De vouloir vivre comme les dieux ?

Un jour, je reviendrai sur terre
Jeune, beau et fier
Je n’aurai rien à oublier
Rien à espérer

Serait-il prétentieux
De vouloir vivre comme les dieux ?
Serait-il prétentieux
De vouloir vivre comme les dieux ?

Source : parolesdeclip

 

 

 

 

 

2. Marlowe

Il n’est jamais sans armure
sans argent pas de voiture
la seule chose dont il est sûr
Il va partir à l’aventure

Marlowe
N’a peur de personne
Marlowe
Marlowe will become

Il veut parcourir le monde
Il veut parler d’autres langues
Voir si la terre est ronde
Voir si elle est brune ou blonde

Marlowe
N’a peur de personne
Marlowe
Marlowe will become

Ce soir pour la dernière fois
Il va dormir sous leur toit
Ses paroles ? usées par l’envie
Par le rêve d’une autre vie

Marlowe
N’a peur de personne
Marlowe
Marlowe will become x2

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

3. Je me souviens de tout

Il y avait dans le ciel
Une lumière éternelle
La peur au fond de moi

Une lueur dans tes yeux
Assez d’amour pour deux
Je sais maintenant pourquoi

Oh ce fût facile
Un battement de cils
Et nous ne faisions plus qu’un

Désormais quand la pluie
Me réveille la nuit
Je veille jusqu’au matin

Je me souviens de tout
De l’innocence suivie par l’enfer
Je me souviens surtout
Oh que nous avions quitté la terre
L’espace d’un instant, d’un éclair

Le soleil, la nature,
Toutes les choses qui rassurent
Ne me font plus de bien

Est-ce le manque de sommeil
Ou la drogue en bouteille
Je ne suis plus sûr de rien

Partout il me suit
Mon pire ennemi
Aura-t-il raison de moi ?

Mais une chose est sûre
Dans cette vie ou future
Tu n’seras plus jamais à moi

Je me souviens de tout
De l’innocence suivie par l’enfer
Je me souviens surtout
Oh que nous avions quitté la terre
L’espace d’un instant, d’un éclair

Je me souviens de tout
De l’innocence suivie par l’enfer
Je me souviens surtout
Oh que nous avions quitté la terre
L’espace d’un instant, d’un éclair

Source : parolesdeclip

 

 

 

 

 

 

4. Les mots et les gestes

Elle danse dans sa chambre
Parfaite, elle se cambre
Personne ne peut la voir
Comme si elle dansait dans le noir

L’espoir comme flamme
Vacille tout au fond de son âme
Elle n’aime que son histoire
Dans ses étoiles devant son miroir

Il y’a des mots, il y’a des gestes
Tant de choses que l’on regrette
Il y’a des mots, il y’a des gestes
Tant de blessures secrètes, secrètes

Il croit aux dessins
Aux lignes dans le creux de sa main
Il est ce qu’il en fin ?
C’est un ange, un ange gardien

Il planche après des nuits blanches
La conscience en soi qui flanche
Blessé par son passé
C’est un ange aux ailes brisés

Il y’a des mots, il y’a des gestes
Tant de choses que l’on regrette
Il y’a des mots, il y’a des gestes
Tant de blessures secrètes, secrètes

Le bien, le mal existent-ils ?
Un avis sur tout, c’est tellement facile
Animal conditionné
L’homme s’empoisonne avec son passé

Il y’a des mots, il y’a des gestes
Tant de choses que l’on regrette
Il y’a des mots, il y’a des gestes
Tant de blessures secrètes, secrètes

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

5. L’amant d’Eloïse

Je peux rentrer dans la cage aux lions
Pour Éloïse évidemment
Sauter depuis le plus haut des ponts
Pour Éloïse évidemment

Mais quand je lui fais perdre son temps
Est-ce qu’Éloïse me le pardonne ?
Car si j’hésite depuis si longtemps
C’est qu’Éloïse, tu m’impressionnes

J’aime autant
que tu prennes les devants
J’aime autant
ça nous fera gagner du temps
Je voudrais être ton amant
Je voudrais être ton amant

Parfois même, je brille dans le noir
Pour Éloïse évidemment
Il m’arrive même d’écrire des histoires
Pour Éloïse évidemment

Mais il faudrait que je pense à l’atteindre
Car Éloïse va perdre patience
Sceller l’accord ou faire un pacte
Dis Éloïse, est-ce que tu penses ?

– J’aime autant
– que tu prennes les devants
– J’aime autant
– ça nous fera gagner du temps
– Je voudrais être ton amant
– Je voudrais être ton amant

Je crois que se précisent
Les choses maintenant
Voilà chez Éloïse
Fasciné comme un enfant

– J’aime autant
– que tu prennes les devants
– J’aime autant
– ça nous fera gagner du temps
– Je voudrais être ton amant
– Je voudrais être ton amant

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

6. Jenny

Jenny gonna stay here for a while
Jenny always waiting for a smile
Worried when she is with another guy
Cause he knows she does it all the time

You don’t have to laught at her jokes
You don’t have to listen when she talks
Doesn’t really matter how you pay
Cause she gonna love you any way

I wrote this song for you
I hope this song will do
I wrote this song for you
Cause Jenny I love you
I do x2

All the love that you will bring tonight
Just enough to make you feel alright
Even if you always have to pay
Jenny will love you any way,
alright

I wrote this song for you
I hope this song will do
I wrote this song for you
Cause Jenny I love you
I do x2

I wrote this song for you
I hope this song will do
I wrote this song for you
Cause Jenny I love you
I do x2

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

7. Flying Away

We were the pen of golds in our wedding dress
I tried to save her but I did my best
She gave her works, so I gave my name
She left me cold when she took that plane

Jenny is flying away
No, no, no
Flying away
No, no
I gotta let her today
Jenny is flying away
No, no, no
Flying away
No, no

I wrote a song for you lumbergold ?
You would like to hear it on the radio
Not enough to stop you walking out
Cause we never had much to talk about

Jenny is flying away
No, no, no
Flying away
No, no
I gotta let her today
Jenny is flying away
No, no, no
Flying away
No, no

Where are you now ?
And where will you go ?
I can’t help you now
And so, I got to let you go

Don’t be ashamed
Asking for more
Don’t be afraid
Of ever closing your door

Jenny is flying away
No, no, no
Flying away
No, no
I gotta let her today
Jenny is flying away
No, no, no
Flying away
No, no

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

8. Forget Your Name

In the morning, without a sound
It’s the kind of love that can’t never be found
Makes me coffee, she lets me sleep a while
But disappointment is waiting for me

I wanna to forget your name
You are not a lover
But I am the one to blame

I wanna to forget your name
You are not a lover
You make me loose It all
You make me loose It all

Here I am, here at your mercy ?
Rosing shine ?, It’s a beautiful day
Use to run after you
Now I don’t, because I got to know you

I wanna to forget your name
You are not a lover
But I am the one to blame

I wanna to forget your name
You are not a lover
You make me loose It all
You make me loose It all x3

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

9. She Said

A man withour religion
I like to play and dance with fire
Sometimes, I take It all
Then I go and take some more

Don’t mind the revolution
I need something to get me higher
And near the ? day
I won’t regret the games of blames ?

She said
There is gonna be a better way
I said
I don’t believe a word you said
She said so go

Don’t be a xxxxx rythm
You may fall asleep forever
I can’t wake up cold
Everytime I heat the wall

Without hesitation
I dive in the frozen river
She ones understands
What she always loved to blame

She said
There is gonna be a better way
I said
I don’t believe a word you said
She said so go

Little darling, I love your face
Little darling, don’t you be afraid
Always running out of space
You know nothing can take your place

She said
There is gonna be a better way
I said
I don’t believe a word you said
She said so go

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

10. Better Like This

I am not a believer
I got my feet on ground
I am not a deceiver
Ain’t fooling around

Some supernova
Will bring/bird ? us down
We will see the bright light
But won’t hear a sound

It is better like this
We don’t need to care about this
It is better like this
We don’t need to care about that

don’t you think

Got no illusion
Don’t be sorry for me
A cosmic confusion
It’s all right by me

If you build a tower
It’s now coming down ??
If you got the power
Come and answer how

It is better like this
We don’t need to care about this
It is better like this
We don’t need to care about that

don’t you think

Let’s talk about loving
Came right to the point
Let’s love without talking
I can’t weep it wrong ??

Let’s stench fairy tale ??
She knows how to groove ??
This woman is evil
She knows how to move

It is better like this
We don’t need to care about this
It is better like this
We don’t need to care about that

don’t you think  x2

I got no illusions x3

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

 

11. Like Lovers

Time will tell us all
Pride comes before a form ??
The dust and the dirt
The way that we heard

Sometimes
We feel so scared
And we lean on the ground
Holding each other

And we wait for the sound
Of the ring
We are chained
Like lovers

Why do we dream when we sleep ?
What are the secrets you keep ?
I don’t wanna know
You don’t have to show
I love the words you never say

Sometimes
We feel so scared
And we lean on the ground
Holding each other

And we wait for the sound
Of the ring
We are chained
Like lovers

onomatopées
And we lean on the ground
Holding each other
And we wait for the sound
Of the rain
We are chained

And we lean on the ground
Holding each other
And we wait for the sound
Of the rain
We are chained

Like lovers

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

12. Innocent

Cible facile on ne tire rampe ???
Aucun lobby ne me défend
Attiré par la vue du sang
Ils veulent me manger, x3 maintenant

Innocent
Tire up ??x3
Reconnu coupable d’être innocent
Je préfère me taire maintenant
Me taire maintenant

Comme l’idiot du village
J’aime chanter sous la lune
ça déplait aux anthropophages
Que ce n’est pas dans leurs coutumes,
Pas dans leurs coutumes

Innocent
Tied up ??x3
Reconnu coupable d’être innocent
Je préfère me taire maintenant
Me taire maintenant x2

Pieds et points liés sur ma chaise
Électrocuté un vendredi 13
les échos édifiés sur la peur
Se rassurent quand s’arrête mon cœur

Innocent
Tire up ??x3
Reconnu coupable d’être innocent
Je préfère me taire maintenant
Me taire maintenant

Now

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

13. Jolene avec Elisa Jo (reprise de Dolly Parton)

Jolene, jolene, jolene, jolene
Im begging of you please don’t take my man
Jolene, jolene, jolene, jolene
Please don’t take him just because you can
Your beauty is beyond compare
With flaming locks of auburn hair
With ivory skin and eyes of emerald green
Your smile is like a breath of spring
Your voice is soft like summer rain
And I cannot compete with you, jolene

He talks about you in his sleep
There’s nothing I can do to keep
From crying when he calls your name, jolene

And I can easily understand
How you could easily take my man
But you don’t know what he means to me, jolene

Jolene, jolene, jolene, jolene
Im begging of you please don’t take my man
Jolene, jolene, jolene, jolene
Please don’t take him just because you can

You could have your choice of men
But I could never love again
Hes the only one for me, jolene

I had to have this talk with you
My happiness depends on you
And whatever you decide to do, jolene

Jolene, jolene, jolene, jolene
Im begging of you please don’t take my man
Jolene, jolene, jolene, jolene
Please don’t take him even though you can
Jolene, jolene

Source : Banlieue-Immigrée

 

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

3 Comments on "Gérald de Palmas – Textes"

  1. Bon la je peux pas laisser passer ça.

    Si on reprend la chanson « innocent » (la 12)

    Le dernier couplet donne ça:

    Pieds et points liés sur ma chaise
    Électrocuté un vendredi 13
    les echos édifiés sur la peur
    Se rassurent quand s’arrêtes mon coeur

    🙂 je vais le voir le 19 mars:)

  2. Bonjour,

    Je pense que l’on ne doit pas avoir la même version de l’album car il y a plein de paroles différentes…
    Fan inconditionnel de De Palmas cela me gache un peu la (re)lecture des paroles.

    Bravo tout de même car cela fait découvrir les textes à ceux qui n’ont pas l’album ou qui connaissent mal Gerald De Palmas.

Leave a comment