Film français de merde en vue : Les gens du Monde, d'Yves Jeuland

Film français de merde en vue ! ‘Les gens du Monde ‘ de Yves Jeuland.

 

C’est quoi un FFM ?

C’est un film qu’on n’a pas besoin de voir pour savoir qu’il est un navet. Le cinéma français sécrétant de manière industrielle, des navets; le FFM trouve toute sa justification dans ce milieu artistique qui a institué la médiocrité comme critère de sélection. Il s’agit donc de pronostics de bides sur des films qui sortiront prochainement en salles. Une fois le film sorti, il faudra attendre un mois pour tirer les conclusions et valider l’état de film français de merde.

 163

 

 

Film français de merde : Les gens du Monde

Sortie prévue : 10 Septembre 2014

Genre : documentaire

Budget du film : Non communiqué

Réalisateur : Yves Jeuland

Scénaristes :

Synopsis : Alors que la presse doit faire face aux grands bouleversements que représentent l’arrivée des blogs, tweets et autres révolutions du web, ce film propose une plongée au coeur du travail des journalistes du service politique du Monde, lors de la campagne électorale de 2012. Dans la rédaction comme sur le terrain, nous assistons ainsi aux débats qui traversent le grand quotidien du soir.
Spectateurs privilégiés des oppositions et des tensions de la rédaction, nous partageons aussi l’enthousiasme et les fous rires des journalistes, la fatigue et les doutes, le quotidien du quotidien.
Le portrait d’un métier en profonde mutation dans un des titres les plus prestigieux de la presse mondiale, qui s’apprête à fêter ses soixante-dix ans. … 
source: allociné

 

 

 

 

Je pense que c’est de la merde.

Pourquoi ? Ce docu fait partie d’un mouvement général cherchant à réhabiliter le caresse-anus aux yeux du public. Ces pauvres commentateurs ont créé une série aux USA pour montrer comment ils fabriquaient l’information; The newsroom (la salle de rédaction pour les chèvres qui ne causent pas English). Une merde qu’ils diffusent sur Canal+, d’un ennui, seigneur… Leur image étant aussi merdique que celle des politiques qu’ils ou elles torchent, et sucent à l’occasion, ces analystes n’ont rien trouvé d’autre que de communiquer sur leur travail « compliqué ». Vous êtes donc priés de compatir, d’essuyer les larmes des soldats ‘intrépides’ de l’info, de célébrer les hommes derrière la propagande concourant à votre désœuvrement. La vérité est qu’on s’en fout d’eux; personne ne lit leurs salades et surtout, personne ne se sent gêné de ne plus lire leurs salades. Si encore ces hypocrites pouvaient expliquer leurs contradictions (on reçoit des subventions de l’État pour ‘combattre’ l’Etat; les leçons de morale sur la diversité dans la politique, les entreprises, quand notre rédaction est si scandinave, si csp++, si chiasses-pot, si blanche; parlons de liberté d’expression alors que nous ne vivons que sur perfusions de banquier d’affaires et d’hommes d’affaires curieux,…) C’est donc un film fait par des commentateurs parisiens pour se palucher devant d’autres commentateurs parisiens. De la branlette de caresse-anus, en somme. Tracez donc votre chemin quand la médiocrité auto-alimentée s’attèle à justifier son état.

 

    Pronostics BI : navet garanti.

    – 100% bide

    – Entrées cinémas indigentes (sauf dans le 6e et le 7e arrondissements où vous aurez des pics de fréquentations. Et comme la mendicité est le propre de ce système parasitaire, il n’est même pas sûr qu’ils paient tous leur place dans les salles de projections. Privilèges d’assistés. Quitte à gratter, grattons jusqu’au sang. Pour qu’ils parlent en bien des films, quand l’un d’eux montre sa carte de presse, la séance est gratuite. N’y voyez aucun acte de corruption, chers amis ! Surtout pas. Ils sont libres.)

    – Aucune chance de rester dans les mémoires, même avec une intervention divine

    – Ne vous embêtez pas ! L’unique intérêt de ce docu serait d’avoir une photo de l’homogénéité raciale et sociale qui règne dans ces antres de la désinformation. Je suis pratiquement sûr que cette rédaction doit être aussi blanche qu’une assemblée générale du Vlaams Belang

Mais qui cela étonne encore ?

 

 

 

Je vous conseille : de lire plutôt allo macha, De Macha B Ranger
Pourquoi ? Le contenu et l’intérêt pédagogique sont du même ordre. Il ne faut jamais cesser d’être ouvert d’esprit. Et en plus, ça coûte moins cher (sur Priceminister par exemple, 6€)

 

 

 

 

Branleurs

 

Tout ce que cette planète compte de ‘gens bien’ : Didier Pourquery (sa tête me dit bien quelque chose. Quoi ? Je ne sais pas.), Abel Mestre, Raphaëlle Bacqué (très très grand reporter; Pulitzerisable. On attend juste l’info… Et elle parle bien, avec de belles dents jaunes; on dirait les miennes.), Ariane Chemin (très très grand reporter; Pulitzerisable. Elle enquête beaucoup, écrit autant. On attend aussi son ‘gate’…), Arnaud Leparmentier, Caroline Monnot, David Revault d’Allonnes (C’est celui qui ne cesse de monter, futur directeur du Monde en puissance. Comme chez leurs potes politiques, il n’est pas encore assez mûr pour déloger Pourquery. Mais il parle bien, avec sa ganache de gendre idéal. On ne sait pas ce qu’il a fait; on sait juste qu’il est brillant.), Florence Aubenas (la mère supérieure Flo; Libé, otage, quai de Ouistreham, soutien des otages… Elle a presque raté sa vocation de sainte), Josyane Savigneau (La pauvre, elle est toujours là), Erik Izraelewicz (Tombé sur le champ de bataille … d’un caillot dans le cœur), Nabil Wakim et bien d’autres dont Plantu (vous savez, ces humoristes tellement subversifs qu’ils combattent de l’intérieur de la matrice, avec une telle férocité, depuis… Depuis ! En effet, cette dernière n’a jamais songé à les déloger).

Ah ! Nabil Wakim ! Je l’avais loupé, celle-là. Pas bonne la comparaison sur la blanche institution. Mi dispiace ! Une AG  du Vlams Bellang ne colle pas vraiment avec cette réalité; ils ont fini par trouver un arabe au niveau pour caler leur rédac’.

Disons plutôt que je suis pratiquement sûr que cette rédaction doit être aussi blanche qu’une assemblée générale de la Licra ou du Front National. Ouais, ça me paraît plus juste, Nabil.  Une assemblée générale de la Licra ou du Front National.

 

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Film français de merde en vue : Les gens du Monde, d'Yves Jeuland"

Leave a comment