Féloche – Silbo : textuellement médiocre

Féloche

Féloche, né le 2 décembre 1973, est un chanteur et musicien français. Son style se situe à mi-chemin de l’electro, de la chanson et du rocksteady sauvage. Son premier album La Vie cajun a paru le 26 janvier 2010. De janvier 2010 à août 2011, Féloche s’est produit en tournée en France avec ses musiciens Léa Bulle et Christophe Malherbe.

 

 

Source : Wikipedia

 

 

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ?

 

AGENDA_289

 

Évaluation textuelle de cet album – Silbo – est de  soit   9.70/20 (116.5/12).     
 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocreà risquer  (tout de même)
 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?
Très original. De belles trouvailles et musicalement, c’est très agréable. Sa poésie m’est assez étrangère et ne présente aucun attrait. On se serait largement passé de ses textes.

 

 

 

 

 

Silbo Paroles et textes

 

 

 

 

 

 1. Silbo

Il existe un endroit où les hommes
Parlent comme les oiseaux.
Sur l’île de La Gomera
On entend « el silbo » en écho. [1.5]
Entre deux montagnes
Amarrées aux nuages, [1.25]
Un guache siffle pour s’inviter à dîner

Au menu un mojo piquant
Qui monte aux yeux.
Et, à nouveau, un sifflement [1.5]
Pour se dire adieu [1.5]

A le voir crapahuter, le pied agile,
Les jambes arquées, on ne le distingue dans l’argile [2]
Que par le son de son sifflet.
La lucha canaria pour protéger son île,
El silbo pour braver la Guardia civil. [1.5]

C’est une île au paradis
Où les humains sifflent aussi. [1.5]
Le plus beau chant du plus bel oiseau,
C’est le silbo gomero.

La guagua escalade
Les jardins en escalier.
Sous le volcan d’la ballade [2]
El silbo perce la fumée. [-1]

Et me voilà, petit géant
Prêt à siffler dans le vent, [2]
Les deux-trois mots que j’ai gardés
S’envolent vers toi.
Gomero ! Bonifacio ! [1]

Source : paroles-musique

Evaluation YDM,

–  Rimes    14.75/29 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  17/34  soit   10/20

 

 

2. T2ceux  

Eh, English, parlez-vous français ?
As they hear me, they say Beuh chanté [0]
remember Feloche
the question is :
Baby, do you know who you are?

Il y’a ceux qui brûlent en enfer
pour l’éternité, dans les flammes
éternelles

et ceux qui sont gris
p’tites dernières sur le balcon
en slip  [1.25]
et qui se les gèlent

il y a ceux qui font des insomnies
sur les matelas de mousse morphologiques
et ceux qui croissent comme des sourds
avec des matelots de mousse poétique  [2.25]

et toi ?

T2ceux qui croissent ?
do you know
et T2ceux qui pleurent
ou de ceux qui planifient ?
who you are

T2ceux qui croissent ? [1]
do you know [1]
et t’es de ceux qui se taisent
ou de ceux qui terrifient [2]
who you are  [1]

tu es de ceux qui croissent ?

are you really ready for me ?
the r, the o, the a, the x, the a, n, n, e
we guarantee to make you dance
whether here in the states, or in Paris France
here, we know who you are
and my man Feloche will make you a star
as much much more than a groove, and a beat, and a flow
that will make you wanna go to move your feet

T2ceux qui poussent au hasard
the question is now : do you know who you are ?

Il y a ceux qui pleurent tout seul
dans le lit glacé des rivières des crocodiles

et ceux qui pissent entre potes
la nuit, ils rigolent de la ville

il y a ceux qui croissent prudemment
avec des grenouilles, au fond des bénitiers
parmi les roseaux en dépit du danger [-1]
et toi ? [1]

T2ceux qui croissent ?
do you know
et T2ceux qui pleurent
ou de ceux qui planifient ?
who you are

T2ceux qui croissent ?
do you know
de ceux qui se mettent en rang
qui se mettent en rage
en rage

T2ceux qui croissent
do you know
et puis de ceux qui braîllent
ou de ceux qui se débrayent
who you are

T2ceux qui croissent
de ceux qui se taisent
ou de ceux qui terrifient
who you are

F-E-L-O-C-H-E
Time after time
rhyme after rhyme
I turn the beat up
Get the hit up
and I hurt your mind
over 30 years yep in the rap game
It is a damn shame
that I still sell the same
they come to find me
half way around the world
the voice of hip hop ? the girl
base english or parlez-vous français
Soon as they hear me, they say that’s Shanté
T2ceux qui croissent
Baby, you know I am a star
but the question is : but baby, do you know who you are

Source : Banlieue-Immigrée

 

Evaluation YDM,

–  Rimes    8.50/31 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  10.50/36  soit   5.83/20

 

3. Mythologie

Ça m’a pris du temps pour arriver jusqu’à toi

J’ai dû quitter la maison précipitamment
Papa avait dans l’idée de dévorer ses enfants
Sur une montagne perdue entre tes (?) étroits
Un vieux vautour s’en ai pris à mon foie [1.5]

J’ai chanté sans fatigue aux quatre coins des villes
J’ai divagué mille ans dans le dédale des îles [2]
J’ai volé quelques braises à la lumière du soir
Pour saluer ceux qui voyagent seuls et sans espoir [1.5]

Ca nous a pris du temps

Dans mon costume de plume j’ai coupé à travers ciel
Sous le soleil rien ne dure, rien n’est éternel [2]
J’ai cru à la fable ancienne bien naïvement
Où les rêves sont faits de chair et de sang  [2]

Mais ils veulent que je parte sans te saluer mon frère
Ils veulent que je parte et toi que vas-tu faire [1.5]
Laisse-moi voir ton visage oh je te donne ma vie
Si tu m’apprends ta danse je te donne mon pays
Je te donne mon pays [1.5]

Source  : paroles-musique

Evaluation YDM,

–  Rimes   12/19 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  13.5/24  soit   11.25/20

4. A la légère

Je sais le bruit des canons
Le fracas d’un troupeau d’bisons
Les bottes qui claquent à l’unisson [2]
Font plier les ponts [1.5]
Un brin d’ironie
Souffle sur la vie
Le vent se lève et toi aussi [2.75]

Toi tu sais prendre les choses à la légère
Toi tu sais faire une pause
Un grand désert sur le noir, le morose [2]
Tu fais des courants d’air [1.75]

Je sais ton cœur palpitant
Et tes désirs dans le vacarme
Tu bats des ailes à contre-courant [1.5]
Quand vient sonner l’alarme [2]

Un grand désert en secret tu composes [1]
Tu fais paratonnerre

A la légère [1]

Source : paroles-musique

Evaluation YDM,

–  Rimes    15.5/18 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  17/25  soit  13.6/20

 

5. Pax Optika

Aujourd’hui, notre visage est invisible
c’est le jour de l’évasion spéciale
place de l’insurrection s’organise [1.25]
Le désir

le désir, nous le savons
le monstre primitif
mais nous laisserons [1.5]
écrire le message ou lire ? [1.5]

Pax optika
tipografica x2 [2]

nous regardons de loin
la route qui trace
la synthèse d’un mélange
couleur primaire

nous serons la nation
des directions lunaires
nous serons la nation [1]
des affaires angulaires [2.75]

nous trouverons dans l’espace
la paix optique
typographique et politique [1.75]

Pax optika
tipografica x2

Source : Banlieue-Immigrée

Evaluation YDM,

–  Rimes    11.75/21 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  13.25/26  soit   10.19/20

 

6. Je ne mange pas 6 jours

Tu ne manges pas
Je ne mange pas 6 jours

je fume, je fume
je bois, je bois
j’ai froid, j’ai froid
je m’enrhume, je m’enrhume [1.75]
j’aboie, j’aboie [2.75]

Tu ne manges pas
Je ne mange pas 6 jours

je flaire
je lutte
j’accélère [2]
je chute [2]

le boulet qui doit me tuer n’est pas encore fondu

Tu ne manges pas
Je ne mange pas 6 jours

[Poésie langue roumaine]

Tu ne manges pas
Je ne mange pas 6 jours

[Poésie langue roumaine]

Tu ne manges pas
Je ne mange pas 6 jours

je ne mange pas
je ne mange pas
Si je mange pas
Je ne mange pas
Si je ….  six jours

tu ne manges pas
tu ne manges pas
6 jours x2

On est 4 pattes
dans les carpates [2]
j’ai le coeur qui bat à fond
je ne suis pas un kozak, non [2]
je suis napoléon

Mais où sont passées mes heures et couleurs de mon blason  [1.75]

Tu ne manges pas
Je ne mange pas 6 jours

La vie n’est un roman
La vie est un combat
qu’on gagne avec les dents [1.5]
Mon gars, pas avec la vodka [2]

Tu ne manges pas
Je ne mange pas 6 jours
Si je mange
je ne mange pas
si je … 6 jours

Source : Banlieue-Immigrée

Evaluation YDM,

–  Rimes    17.75/26 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  19/31  soit   12.25/20

 

 

7. Ô Loin

Ca m’est revenu sans le vouloir
Comme un ressac de ma mémoire [1.5]
T’avais un grand blouson marron
Tu me donnais l’impression

De tourner en rond [1.75]
Comme un p’tit poisson [1.75]
Qui veut sauter de son bocal
J’attendais dans ton regard
La permission le top départ [2]
Mais quelqu’un a changé le canal [1.5]

Au loin j’ai filé au loin
Tu es sorti je ne sais d’où
Je ne sais, je ne sais d’où [1]

Au loin j’ai jeté au loin
Les villes, les nombres et les témoins [1.5]
J’ai brouillé les transmissions
J’ai la folie des grands espaces
J’ai mis du fuel dans mes godasses [2]
Et j’suis parti sans direction
J’ai fait péter la croûte terrestre
Fait éclater la voûte céleste [1.75]
Et mis en pièces l’horizon [2.75]

Source : paroles-musique

Evaluation YDM,

–  Rimes    17.5/22 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  18.75/27  soit   13.88/20

 

 

 

8. Nyc : ODC

Quand un cyclope se met des doigts dans l’oeil
je dis…. près de sa grotte
it’s a finger in his eye

C’est ça qu’on appelle la nuit
Night

quand Ulysse entend le chant des syrènes
when Ulysses succumb to the sirens’ song

C’est ça qu’on appelle l’amour
Love

Et quand New York se met à danser
when NY is singing
Quand NY se met à danser [1]
this is

Quand la grande Achille se pète un talon
When Achille breaks his heel like a queen

c’est ça qu’on appelle la chute
crush
quand le cerbère chope un torticolis
when a bird has a crick in the neck

c’est ça qu’on appelle la crise
crisis

Mais quand NY se met à danser
when NY is singing
Quand NY se met à danser
this is

Et quand New York se met à danser
when NY is singing
Quand NY se met à danser
this is

Source : Banlieue-Immigrée

Evaluation YDM,

–  Rimes    1/11 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  1.75/16  soit   2.18/20

9. On va ouh

Mais on va ouh x4

Quand on n’y met du sien [1]
On garde l’illusion
Le temps c’est de la paix, la pluie

Quand on n’y met du sien

on va ouh x4
Là-bas

Puisqu’on est jeune et vieux
Tout petit et géant
Modeste, on est ambitieux [1.5]
et c’est une illusion

ouh x3
Mais on va ouh x2
Pardon ?
Mais on va ouh x4

Source : Banlieue Immigrée

Evaluation YDM,

–  Rimes    2.5/12 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  3.25/17  soit   3.82/20

 

10.  L’origine

Cette nuit, le vent est si clair
quand il quitte un souffle

quand mon pas si fragile
à lire entre les cimes [1.25]
lignes aux ombres
aux ombres des arbres

les fils de l’aube se déroulent et vibrent
ils s’enroulent aux courbes de l’heure bleue

je suis l’empreinte des collines
le croissant des plumes de marais
je voyage vers l’origine [1.75]
je ne l’oublierai jamais [2]

je suis l’étreinte des étoiles
mouvement des brumes du passé

je ne t’oublierai jamais jamais [0]

si cette vie, si franche
quand elle pose ton sel sur mes lèvres
n’est qu’une trace de sable
qui s’estompe dans le temps [1.25]

alors je sais
le fantôme que je cherche [1.5]
les routes offrent des détours à nos esprits
elles voudront m’ouvrir les yeux

cette nuit
je longe une forêt d’orages
sur cette piste
ou s’emportent les premières laves de pluies [2.5]

d’un continent plus trouble
à chaque pas
je suis l’homme qui marche sans peine
vers un monde invisible

je la chercherai encore, encore
je voyage vers l’origine
je marcherai encore
je la chercherai encore [1]

Source : Banlieue-Immigrée

Evaluation YDM,

–  Rimes    11.25/35 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  13.5/40  soit   6.75/20

11. Mémoire vive

J’fais des rêves cabossés par des souvenirs plutôt musclés
J’suis pas flingué [-1]
J’ferai la grève de la vie tant que mon rêve ne s’ra pas tari
J’suis pas occis [1.5]

J’ai longtemps vécu pour ça qu’aujourd’hui je suis barbu
J’suis pas foutu [1.5]
C’est bizarre je me souviens de tout
De mes histoires d’oiseau un peu fou [2]
Mais c’est monté comme un film de Godard
Mise bout à bout la vie est un peu une galerie d’art [1.5]

On m’a scotché ici mais l’enfant qu’j’suis rejailli
J’suis pas flapi [2]
J’ai retrouvé des joujous qu’avais dû planquer sous mon lit
J’suis pas fini [1.5]

Mais ça balance comme un balai de Béjart [1]

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    10/15 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  12/20

12. Es El Silbo Gomero

Texte en espagnol

Source : Deezer

13. Silbo (solal Rmx)

Rares lignes en français mais je ne suis pas sûr qu’il puisse en être créditées.

Source : Deezer

14. Dans la rue

Je n’sais pas si j’suis de Grenelles
De Montmartre ou de la Chapelle [1.5]
D’ici d’ailleurs ou de là-bas
Mais j’sais bien qu’la foule a couru
Un matin m’a trouvé sur l’tas [1.5]
Dans la rue, dans la rue [1.5]

Y a bien des chances pour mon père
N’ait jamais connu ma mère [1.5]
Qu’a jamais connu mon daron
Mon daron qui doit l’avoir eu [1]
Un soir de noce qu’il était rond [1.5]

Je n’ai jamais connu d’autres familles
Ni la petite marmaille qui fourmille [1.75]
Aussi quand j’me marida
Je m’ai mis avec une p’tite grue [1]
Qui truquait le soir à dada [1.5]

C’était une petite gonzesse blonde
Qu’avait la tête de la Joconde [2]
La fesse ronde et le téton pointu
Et qu’était aussi bien foutu
Que les statues qui montrent leur cul [2.25]

C’est ça qu’c’était bien mon affaire [1]

Les moeurs l’ont fourré au ballon
Et depuis qu’elle a disparu [1]
J’sors à la (?) et j’fais ballon [1]

A présent où voulez-vous qu’j’aille
Vous voudriez t-y que j’travaille [1.75]
J’sais pas j’ai jamais appris
Va falloir que je vole ou que je tue [1]
Hardi, joyeux pas vu pas pris [2]

Et puis zut
Vive les aminches, vives les escarpés
Vive les guinches un jour faudra que je passe aussi
Devant la foule encore accouru [1]
Pour voir ma gueule en raccourci [1.75]

Source : paroles-musique

Evaluation YDM,

–  Rimes    27.5/35 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  29.5/40   soit   14.75/20

 

 

 

 

Pour conclure

 

 

AGENDA_289

 

Évaluation textuelle de cet album – Silbo – est de  soit   9.70/20 (116.5/12).     
 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocreà risquer  (tout de même)

 

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Féloche – Silbo : textuellement médiocre"

Leave a comment