Exposition – Quelques aspects de l’œuvre d’Eric Rohmer à Paris 8

Éric Rohmer, de son nom d’état-civil Maurice Henri Joseph Schérer, est un réalisateur français, né à Tulle en Corrèze le 21 mars 1920 et mort le 11 janvier 2010 à Paris. Il a réalisé au total vingt-trois longs métrages qui constituent une œuvre atypique et personnelle, en grande partie (pour les deux tiers de ses longs-métrages) organisée en trois cycles : les Contes moraux, les Comédies et proverbes et les Contes des quatre saisons. Considéré avec Jean-Luc Godard, François Truffaut, Claude Chabrol et Jacques Rivette comme l’une des figures majeures de la Nouvelle Vague, il a obtenu en 2001 à la Mostra de Venise un Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière.

Comme ses camarades de la Nouvelle Vague, Éric Rohmer a commencé sa carrière dans le cinéma comme critique. Après avoir rédigé ses premiers articles à la fin des années 1940, il rejoint les Cahiers du cinéma peu après leur création au début des années 1950. Il est rédacteur en chef de la revue de 1957 à 1963. Parallèlement à sa carrière de critique, il réalise tout au long des années 1950 des courts métrages et peut même réaliser, en 1959, son premier long métrage (Le Signe du lion). À la différence de ceux de Claude Chabrol, François Truffaut et Jean-Luc Godard, ses premiers films ne rencontrent aucun succès.

Source : wikipedia

 

 

Exposition (affiches, photogrammes, installation, textes et entretiens) proposée par l’axe « Esthétique de l’archive et histoire du temps présent » de l’équipe d’accueil 2302 (laboratoire de recherches ESTCA « Esthétique, Science, Technologie du Cinéma et de l’Audiovisuel ») de l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et avec la participation des Presses Universitaires de Vincennes et de la bibliothèque universitaire.

 

Du 28 janvier au 15 février 2013

 

Hall d’exposition de l’Université

 

 

 

En juillet 2012, l’ouvrage Rohmer ou le jeu des variations (dir. Patrick Louguet) sortait des Presses Universitaires de Vincennes (Saint-Denis, Paris 8). Cet ouvrage comporte un cahier thématique composé de planches de photogrammes en couleur : Peintures de chevalet, Bals et soirées mondaines, Émanations érotiques, Pantomimes, Scènes de rue, marches et flâneries, Scènes de temps anciens, Modernités urbaines, Auréoles. On retrouve ces planches dans l’exposition, en compagnie des divers textes, affiches de film, livres, revues et objets, tous relatifs à l’œuvre d’Éric Rohmer. L’hommage qui lui est ainsi rendu par l’Université de Vincennes-Saint-Denis (cette exposition a été financée par Super 8, année du cinéma à Paris 8) témoigne à sa façon des traces durables laissées par son cinéma dans la sensibilité, la pensée et l’imaginaire contemporains.

Véronique Buyer, commissaire de l’exposition

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Exposition – Quelques aspects de l’œuvre d’Eric Rohmer à Paris 8"

Leave a comment