Enorme saisie d'héroïne sur les côtes kényanes vue comme un coup dur contre le terrorisme en Afrique

La marine australienne a intercepté jeudi un bateau cachant une tonne d’héroïne qui devait être passée en contrebande en Afrique. Le HMSA Darwin est un élément de la marine internationale luttant contre le terrorisme, la contrebande et la piraterie sur les côtes africaines et du Moyen-Orient.

L’héroïne a été trouvée dans 46 paquets cachés parmi les sacs de ciment. Le commandant du Darwin, Terrence Morrison a déclaré que le commerce de la drogue sert souvent aux groupes extrémistes dans l’Est et l’Ouest de l’Afrique pour financer les activités terroristes dans la région vulnérable. Lors d’un interview récent, Olawale Maiyegyn, le directeur du département de l’African Union social affairs a dit qu’il n’y avait aucune partie de l’Afrique qui soit libre du trafic de drogues même si le crime était plus prévalent dans l’Ouest africain et depuis peu dans la partie Est du continent.

Le United Nations Office of Drugs and Crime (UNODC) a déclaré que les saisies d’héroïne dans l’Est africain ont augmenté à près de 10 fois ce qu’elles étaient avant 2009.

Maiyegun, qui était un diplomate nigérian et agent influent de lutte contre le blanchiment de l’argent sale avant de rejoindre l’Union Africaine, a déclaré qu’avec le Kenya souffrant de plus en plus du crime organisé, il y avait une possibilité que ces saisies de pirates et de trafics de drogues auraient pu être utilisées pour commettre la récente attaque terroriste au sypermarché Westgate où 67 civils et agents de sécurité ont été tués et 175 personnes au moins ont été blessées.

« Il y’ a des crimes violents au Kenya incluant la piraterie, le trafic de drogues et le terrorisme et je n’ai aucun doute que l’argent de la piraterie a joué un rôle significatif dans la récente attaque au supermarché, » il a déclaré.

Le groupe islamiste lié à Al-qaida Al-Shabaab s’est déclaré responsable de l’attentat, disant que cela était une rétribution pour le déploiement de l’armée kenyane en Somalie.

Au Nigeria, où les drogues sont devenus un sérieux problème, les autorités ont aussi lutté avec le groupe islamiste Boko Haram qui a pour but de créer un État islamique et dans ce processus, ont tué des centaines de personnes, surtout des chrétiens, dans le pays.

Traduit en français du site The Grio

 

 

Be the first to comment on "Enorme saisie d'héroïne sur les côtes kényanes vue comme un coup dur contre le terrorisme en Afrique"

Leave a comment