Dusko Popov, le vrai James Bond !

Suite à ma déconvenue avec La taupe, ce livre atrocement soporifique sur le monde de l’espionnage, j’ai retrouvé sur internet l’inspirateur ou l’un des inspirateurs de James Bond.

Dusko_Popov.jpg Dusko Popov

Dušan « Duško » Popov (serbe cyrillique Душан « Душко » Попов), alias Tricyle (pour les Anglais) et Ivan (pour les nazis), né en 1912 à Titel en Serbie, mort en 1981 à Opio sur la Côte d’Azur, était un agent double (anglais-allemand), qui a surtout travaillé en Europe. Pour créer le personnage de James Bond, Ian Fleming s’en est fortement inspiré, notamment lorsqu’il le rencontre à l’hôtel Palacio à Lisbonne pendant la seconde guerre mondiale où le Serbe mise, sur une seule donne, les 38 000 dollars de ses frais de mission sur une table de baccara et remporte le coup au bluff.

Source : Wikipédia

J’espère que vous prendrez autant de plaisir à découvrir un très grand espion comme j’en ai eu en écoutant ces vidéos.

Après la guerre, il se marie et s’installe dans le sud de la France. Il divorce en 1961 et se remarie un an plus tard avec une étudiante suédoise de 19 ans, avec qui il a trois garçons. En 1974, il publie ses mémoires Tricycle, traduits en Spy/counterspy aux États-Unis où le FBI fait interdire sa publication pendant plusieurs années pour protéger la réputation de son ancien chef J. Edgar Hoover, car celui ci n’a pas pris en compte les avertissements de Dusko Popov concernant Pearl Harbor, avertissements qui se sont révélés fondés.

tricycle.jpg

220px-1990_CPA_6266.jpg Dans la même veine, pour ceux qui comprennent la langue anglaise, n’hésitez pas à visionner l’histoire des « Cinq de Cambridge » et de leur leader Kim Philby.

Kim Philby, le plus influent, était un agent double anglais comme Popov, qui a poussé le cynisme jusqu’à prendre la tête de la section de recherche des espions soviétiques en Angleterre. Retourné par sa femme dès la fin de ses études, sa carrière de journaliste, puis dans les services secrets et sa situation privilégiée, lui permettront de donner des renseignements cruciaux sur les agents et les officiers soviétiques qui faisaient défection ou trahissaient pour le compte des capitalistes. Il mourra paisiblement en URSS et sera enterré avec tous les honneurs dus à un grand personnage militaire soviétique.

The Cambridge Spies (1/3)

The Cambridge Spies (2/3)

The Cambridge Spies (3/3)

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Dusko Popov, le vrai James Bond !"

Leave a comment