[D@ns le texte] Rousseau, "élections piège à cons", Jean-Paul Jouary dépoussière le philosophe

Rousseau, je me souviens l’avoir croisé pendant mes études: un pas drôle, et même un peu parano, dont on étudiait poussivement le début des Confessions comme un texte fondateur de l’autobiographie – avec quelle mégalomanie! Je me souviens bien mieux des sarcasmes croustillants de Voltaire et des formules écolo qu’on collait au «promeneur solitaire» – ah, comme on riait, de ce «bon sauvage» qu’on se figurait à quatre pattes, auquel il aurait fallu revenir pour toucher enfin au bonheur…

 

 

Cliquez sur l’image pour regarder l’émission

 

 

Quand le texte de Jean-Paul Jouary, Rousseau, citoyen du futur (Le Livre de poche, 2012), s’est trouvé entre mes mains, j’ai eu du mal à prendre au sérieux la promesse de son titre: le futur du retour à l’âge de pierre? Non merci! Et j’ai pris la mesure de mon erreur en le lisant tout de même. Jouary, philosophe lui-même, y propose une reprise de la philosophie politique de l’auteur du Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes et du Contrat social afin d’en restituer la vigoureuse modernité: des dangers de la démocratie élective, de sa capture par les puissances de l’argent, des vertus du tirage au sort et des principes d’une démocratie où le peuple soit RÉELLEMENT souverain – Rousseau avait tout vu, tout compris, avant même que la Révolution en esquisse les premières fondations. Et c’est bien d’aujourd’hui, et pourquoi pas de demain, que l’auteur du Contrat social nous parle.

Comment se fait-il qu’une telle philosophie ne nous soit pas massivement parvenue? Pourquoi le nom de Rousseau n’a-t-il traversé la postérité que recouvert de l’opprobre dont ses contemporains l’ont couvert? Les encyclopédistes, ces bourgeois, y avaient-ils intérêt? Serait-ce un complot? Jouary, dans son texte, ne semble pas loin de le penser, et cela semblait un peu fort de café: il fallait l’inviter pour en avoir le cœur net. On le retrouva au Café Procope, qui jadis fut fréquenté par les philosophes des Lumières, on l’interrogea. Mais les philosophes sont les philosophes: leur pose-t-on une question, on est moins sûr d’avoir une réponse qu’une nouvelle question… JB.

Texte et émission présentés par Judith Bernard,

 

Be the first to comment on "[D@ns le texte] Rousseau, "élections piège à cons", Jean-Paul Jouary dépoussière le philosophe"

Leave a comment