Da Silva – Villa Rosa : album textuellement médiocre

Da Silva

Da Silva, pseudonyme de Emmanuel da Silva, né le 15 avril 1976 à Nevers, est un chanteur français d’ascendance portugaise. source : wiki

 

 

 

 

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ? (cliquez ici pour le découvrir)

 

DA-SILVA-VILLA-ROSA1

 

Évaluation textuelle de cet album – Villa Rosaest de  82.01/10 soit 8.2/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocre

 

 

 

 


 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

Encore un autre chanteur de la nouvelle scène française surfait. Une forte envie de couler un bronze après avoir écouté cette litanie de platitudes. Da Silva par ci, Da Silva par là, … tout ça pour ça. Certes, les mélodies sont entraînantes, très actuelles et oubliables; mais pour le style, on peut repasser.

 

 

 

 

 

 

Villa Rosa – Textes et paroles

 

 

 


 

 

 

1. Le Coureur De Fond

les sentiments se tassent
quel est ce mystère
as tu trouvé la force
après avoir mordu la terre [1]

de revenir à quai
sans aucun gout amer [1]
les bras chargés [0]
d histoires anciennes
de rêves échoués
au bord des lèvres
des non dit non dit non dit [1]

comme l’on s’étreint
et comme l’on se perd
des navires si fiers [1]
coulent dans nos mains [1]

tu marches dans la ville
tu cherches un peu d ‘ air
rien ne t’effraie [1]
tu connais la rengaine

tout passe

et ce qui reste
nous fracasse [1]

de loin en loin [1]

tu ne baisses jamais la tête
ne courbes jamais l’échine
tu t’entêtes [2]
à faire mine [2]

coureur de fond
dans les tranchées arides

rien ne transpire [1.25]
seul

coulent

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    13.25/32 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  15/37 soit   8.10/20 

 

 

 

 

 

 

 

2. Un jour peut-être

on m avait dit : pas vu pas pris
pourtant je t assure j’ai pris cher
et tout le monde a bien vu
les années qui ont suivies [1]

j’ai entendu : [1]
il ne faut pas croire ce que l’on dit
c’est simple j’ai fini [1]
par ne plus croire en rien

puis la vie a fait
son inévitable travail de sape
les montagnes russes, les illusions,
je suis resté ici c’est tout

tu sais j’ai pas la tête
pas le cœur à m’étendre
repasse me voir
prière de ne pas attendre [2]

je vais rallumer le poste
et m’allonger un peu
je te remercie de ta visite
merci encore

il y a des manifestations
partout dans le monde des révolutions, [1]
rien n est définitif
un jour peut-être je partirais

tu semble surpris de me retrouver
au même endroit
tu me dis  » rien n’a changé  » [-1]
mais je te vois embarrassé

par les peintures passées,
les revues empilées, [-1]
l’appartement, adolescent [1]
habité par une personne sans âge

j’en veux à personne , tu devrais repartir
je n’ai pas grand chose à te dire [1]

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    6/34 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  7.75/39 soit  3.97/20  

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Gin-fizz

je sortirai ce soir
danser la rumba
le disco, le twist
enfin n’importe quoi [1]

m’élancer sur la piste [1]
comme au cinéma
la fièvre du samedi soir [1]
les bee gees john travolta

tourner dans la glace
du gin, de la vodka [2.5]
des vapeurs d’alcools
et faire n’importe quoi

du moment que le temps passe
me fondre dans la masse [2]
éviter les larmes
éviter les drames [2]

bienvenue au club disco disco

sur un tempo de dingue
j’entame des pas
ça glisse ça roule
ici tout coule [2]

cette nuit encore
je sors , j essore [1.5]
j’ai chaud j’ai froid
et c’est très bien comme ça [1]

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    14/25 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  15.50/30 soit  10.33/20

 

 

 

 

 

4. La tasse

je ne perds de vue
la montée des eaux
la rivière en crue [1]
même dans la pénombre

ou sous un ciel bleu, rouge
quand le soleil tombe [2]
je ne perds pas de vue
qu’au contre la montre [1]
nous aurons perdu [1]

fa / ré min / la mi /
quoi que l’on fasse
on boira la tasse [2]
apprendre à prendre [1]
ce qu il y a
devant soit [1]
quelque soit le temps
on fera semblant [1]
de tenir sa place
à la surface [2]

il est entendu
nous n’irons plus [1.25]
au paradis
à la première heure
les vertus se noient
dans l’envie
avant de jouer les prolongations
essayons d’en rire [2.25] [+1]

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    16.5/27 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  19/32 soit   11.87/20

 

 

 

 

 

 

 

 

5. L’été

elle avait des cheveux blonds fins et bouclés
elle faisait la roue, l’équilibre
où est l’enfant
je ne l’ai pas vu passer [-1]

le temps est mauvais
je regarde par la fenêtre
le jardin se défaire
regagner l’hiver [1]
c’est si beau l’été [-1]
dans des rafales de vent
j’attends [1]

un rayon de soleil
j’attends de ses nouvelles [1.75]
sait elle ?
que je suis rentré

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

 –  Rimes   1.75/15 pts
–  Punchlines              0.25/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  3.25/20 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. Villa Rosa

Dans le jardin des rêves
on promène ses chaines, [1]
on croise des tourtereaux
dans les serres des vautours
.
Certains font des affaires
d’autres font l’amour
chacun refait le monde
et le monde se retrouve [2]

autour d’une table ronde [2]
à boire toute sa peine . [2]
on traverse les murs

des kilomètres de route
des centaines de fois
on voyage à l’arrière
d un train de nuit sans voie [1]

Dans le jardin des rêves
on ne fleurit pas les tombes
les yeux grands ouverts
on repasse son prochain

en un battements de cils
on embrasse Cerbère
d’un revers de la main [1]
on tamise les déserts [2.5]

chacun règle ses comptes
les paupières closes [1]
on revient sur ses pas

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    12.5/26 pts
–  Punchlines              1.25/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  15.5/31 soit   10/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Le puits

il y a de l’eau au fond du puits
il y a de l’eau mon cher ami
le courant passe
passe par ici [1]

tu pensais être à l’abri [2]
sur les plateaux hors de portée
mais la sécheresse
t’a incendiée, [-1]

n’y pense plus mon cher ami
reposes toi au fond du puits
jamais jamais [1]
il n’a tari [1]

reviens me voir tu resteras le temps qu’il faut ,
quoi qu’il advienne

le temps qu’il te faudra

reprends la route après la chute ,
l’escalier comme une brute [2]
t’as descendu ,
tu saignes, je sais

une pièce jetée pour un vœu pieux ,
une envie rongée par la rouille
luit encore, luit encore [1]

mais il est vain de se pencher ,
l’or et l’argent laissés
n’y changeront rien ,
que de beautés gagnées ! [-1]

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    6/26 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.5/1 pt
–  Mélodie                   0.75/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  8.75/31  soit   5.64/20

 

 

 

 

 

 

 

 

8. 20 Ans

roulez roulez [1]
il n y a plus rien à voir
j’ai brisé le miroir [1]
des rétroviseurs

ça me glace le sang
tout ce temps qui pleure [2]
à l’arrière des civières
cette poussière de diamant [1]

qu’avez vous fait de vos 20 ans
de vos rêves
des vos idéaux olé olé olé

de la chaleur
des idées hautes en couleurs [1]

l’eau ne coule pas sous les ponts
la petite madeleine flotte sur la rivière
sa mélancolie rance me file la nausée
prière d’attendre
avant de descendre [2.75]
l’arrêt complet [0]

il n y a plus de temps à perdre
personne n’attend personne [1]
à la sortie du tunnel
on file au fil des années sur le rasoir
d’une vague promesse de vies éternelles [1]

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    10.75/24 pts
–  Punchlines              1/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  13.5/29  soit   9.31/20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9. La remise

tu ne comprends pas elle t’embrasse, elle t’embrasse
tu ne comprends elle t’enlace, elle t’enlace
tu ne sais pas ou elle se cache ho ho ho l’angoisse [3]

tu l’as comblerais de haut en bas , de haut en bas
tu l’as comblerais avec n’importe quoi, de n’importe quoi
si tu savais ou elle se cache , ho ho ho l’angoisse [1]

quand l’angoisse te prend elle ne te ment pas
quand elle s’étend elle te serre dans ces bras
quand elle te couche tu ne dors pas [1]
quand elle te baise tu as chaud et froid
tu as chaud et froid , chaud et froid [2]

au début c’était surprenant, sur, sur, sur
mais à présent, dés le premier mouvement [1]
tu sais, tu sens que c’est elle, ho l’angoisse

tu ne l’as jamais croisée en face, jamais en face [1]

tu ne sais pas où elle se cache

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    9/16 pts
–  Punchlines              0.75/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  11/21  soit   10.47/20

 

 

 

 

 

 

 

 

10. Paris

Paris pardonne,
Paris oubli
Paris abandonne, [2]
Paris perdu

elle ne t’accorde aucun répit [1]
Paris fredonne l’envie de partir
te fait rêver à une autre ville
Tokyo, Milan, New York ou Madrid [1.75]
Paris murmure le dernier cri
Certains la regarde et lui sourit [2]

Ce n’est pas si grave de te voir pleurer
Ce n’est pas un drame de laisser couler [-1]
Tu viens d’arriver où tu dois repartir
On a tous raté un train dans sa vie [1]

les choses connues n’ont pas disparues [1]
elles sont devenues d’autres choses
d’autres villes, d’autres rues
quelque chose cogne

Dans l’abri bus le vent te cherche
une destination étrangère [1]
Paris te donne un nouveau départ
un arrêt minute un grand boulevard [2]

Source : paroles

Evaluation YDM,

 

–  Rimes    10.75/22 pts
–  Punchlines              0.5/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total    12.25/27 soit  9.07/20  

 

 

 

 

Pour conclure,

DA-SILVA-VILLA-ROSA1

 

Évaluation textuelle de cet album – Villa Rosaest de  82.01/10 soit 8.2/20.

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocre

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Da Silva – Villa Rosa : album textuellement médiocre"

Leave a comment