Critique album Deux frères de PNL

PNL

PNL (sigle de Peace N’ Lovés) est un groupe de rap français indépendant, composé de deux frères, Ademo et N.O.S (de leurs vrais noms Tarik et Nabil Andrieu), originaires de la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes. Le groupe se caractérise par une absence totale d’interview dans la presse, ainsi que par des clips cinématographiques novateurs en France, tournés à travers le monde (Japon, États-Unis, Italie, Islande, Afrique du Sud, Namibie…) dès ses débuts en 2015. 

Source : wiki

Critique album Deux frères de PNL sorti le 5 Avril 2019

 

Comment fonctionne l’évaluation textuelle ? (cliquez ici pour le découvrir)

 

comment-fonctionne-evaluation-textuelle

 

Évaluation textuelle de cet album – Deux frères – est de 132.92/16 soit 8.30/20

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocre

 

 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

Album médiocre stylistiquement. Egotrip creux, beats similaires, interminables. Rimes en é, beaucoup de rimailleries, peu de punchlines; en tout cas, de punchlines mémorables. D’ailleurs, je ne m’en rappelle plus. Des chansons Haribo, le flow très commun, très actuel, aucune créativité… enfin, les clips sont très beaux. Les thématiques sont étriquées, c’est un profond ennui cet album, un tunnel que l’on a tôt fait d’interrompre tant il agace. A éviter. 

 

PNL – Textes et paroles

 

 

1. au DD

Bats les couilles de l’Himalaya
Bats les couilles, j’vise plus le sommet
Mon cœur fait ouhlalala [2] [ça veut dire quoi ? ]
Crime passionnel que j’commets
Sur ton cœur, j’fais trou de boulette
J’fais tache de sang sur le pull
Je désire nullement vous connaître [1.5]
Ni toi, ni ces fils de putes [1.5]
Je me tire d’ici si j’m’écoute
Sang corse mélangé bougnoule
La Lune, j’aime plus, j’vous la laisse
Je m’endors sous doré, sous gnôle [2.25]
J’suis ni de chez moi ni de chez vous
Elle veut la bise, elle veut que jla baise [1]
J’connais la route, j’connais l’adresse
Je t’encule sur le continent d’Hadès [2]
Sale comme ta neuch, mèches courtes
Forte comme la ppe-f’ que j’écoule [1.75]
Je tire la gueule, je n’écoute
Que mon âme seule, mektoub [1.5]
J’vis dans un rêve érotique
Où j’parle peu mais j’caresse le monde
J’meurs dans un cauchemar exotique [2]
Où la Terre ressemble à ma tombe [1.75] [ça parle de quoi, déjà ?] 
Igo, pourquoi toi, tu parles en Igo ? [1]
Si ça se tue, ouais, dis-moi qui signe
Pas d’honneur, toi, tu sens d’ici [1.75]
WAllah, baba m’a dit « mon fils, nan, nan »
Toi, pas calculer ces pédales
Moi, j’ai donné pendant longtemps [1]
Puis, j’ai perdu mes pétales [2]

Au DD
J’la passe, la détaille, la pé-cou, la vi-sser, des regrets devant ton bébé [2]
J’sors de chez toi, j’reprends ta voiture mal garée puis j’retire ton PV
J’recherche un billet, des affaires, des plans dans la planque, un peu trop peiné
J’fais un bisou à mes cafards dans la cave du six, les pectoraux gainés [3] [ah ouais ?]
Les BACqueux té-ma parce que les ients-cli ne tomberont jamais sur messagerie
Eh, poto, démarre dans la jungle, j’y suis H24, j’y fais des singeries [2]
La rue, j’la dévale à toute allure avec du Gucci comme Mitch
J’me promène dans les beaux quartiers avec le seum qui fait peur aux riches [2]

Que la famille, personne nous inquiète jusqu’au dernier gramme
Toujours dans mon neuf-un parce que j’suis baisé par Paname
Sans, sans, sans le bénéf’ de la rue
J’aurais jamais niqué le game (game, game, game) [1.5]
Me sens pas trop humain, un peu comme mes igos habités, yah
Y’a du sang à vider, yah [2]

Au DD, DD, DD
Deuxièmes nes-grai, j’suis effacé, yah [-1]
T’as reconnu le cri, igo t’es animal
Mes rêves, j’connais le prix, le canon à ny-Ma [1.75]
Au DD [doublon]
Que la famille dans le bât’, on te la push taille-dé au DD
Pas mélangé, cœur d’étranger, rien n’a changé
Ce qui doit arriver va arriver, yah [-1.5]
C’est peut-être mon dernier album
Peut-être ma dernière puta
Peut-être mon dernier sourire de toi
Dans mon unga, dans mon unga [1.5]
Pas plus de haine que d’amour, que j’largue entre mes tours
Moins d’humains après minuit, je sors casser mon tour [1]
Sur un nuage de l’Enfer
Viens, on se casse, mon frère, avant qu’on se perde [1]

Au DD [doublon]
J’la passe, la détaille, la pé-cou, la vi-sser, des regrets devant ton bébé [doublon]
J’sors de chez toi, j’reprends ta voiture mal garée puis j’retire ton PV [doublon]
J’recherche un billet, des affaires, des plans dans la planque, un peu trop peiné [doublon]
J’fais un bisou à mes cafards dans la cave du six, les pectoraux gainés [doublon]
Les BACqueux té-ma parce que les ients-cli ne tomberont jamais sur messagerie [doublon]
Eh poto, démarre, dans la jungle j’y suis H24, j’y fais des singeries [doublon]
La rue, j’la dévale à toute allure avec du Gucci comme Mitch [doublon]
Je me promène dans les beaux quartiers avec le seum qui fait peur aux riches [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   37.80/61 pts soit    9.29/15
–  Profondeur                          0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  11.79/25  soit   9.43/20

joli clip, phrasé technique, ça parle de drogue au détail, vie de jeunes vendeurs de shit bling bling sans illusions, rimes en é, quelques fulgurances, assonnances, rien de spécial… autotune

 

 

 

 

 

 

2. Autre monde

Vie
J’ai envie de rentrer à la maison
Le chemin n’ est plus le même maintenant qu’on a le monde [1.5]
Sur mon dernier flow, dans mon bât’ ke-skun
Y’a que les cafards et mes rêves qui resteront [2]
J’fais une photo de ma vie, un peu plus qu’avant
Les doutes se confirment, un peu moins qu’avant [1]
Les anges se confient
Et toi tu sauras jamais qui j’suis
Moi même j’aurai du mal toute ma vie [1]
Donc j’aurai besoin de revenir ici [2]
Je te laisserai le temps de me décevoir
Mais le temps me laissera voir
Vais-je te plaire dans le noir ? [2.5]
Dernier dans le four à la recherche de lueurs
Quelques roses, beaucoup d’épines dans le cœur [2]
Même enfant sans les rêves, sans les pleurs
Et j’ai plein de questions pour mon Créateur [1]
En attendant j’traîne, j’fais plein d’erreurs
Et le passé fait vibrer mon cœur [1]
J’veux plus qu’on survive, j’veux une vie meilleure
J’veux plus qu’ils se privent, vis tes rêves et meurs [2]

Que la mif, que la mif
Que la mif, que la mif [1]
Rien n’a changé dans ma putain de tête
J’suis hors des codes, j’te fais pas de bouquet
J’ai la rose mais t’es conne [+1]
J’joue pas au Saint-Valentin
Que du biff, que du biff
Que du biff, que du biff [1]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [1]
Tu sais la rue m’a piqué, m’a dit « le litre, c’est tant »
Je voudrais bien t’expliquer [0]
Mais je té-comp , j’ai pas le temps [2]
Que la mif, que la mif [doublon]
Que la mif, que la mif [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]
Y’a de la richesse dans nos âmes
Y’a de la misère dans nos yeux
Que du biff, que du biff [doublon]
Que du biff, que du biff [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]
De la beauté et du charme [+1.5]
On pense qu’on mérite pas les cieux [+1]

J’ai envie d’être gang, j’ai pas envie de rigoler
Pourtant j’ai le sourire jusqu’aux pecs
Sur la Mecque, mec (mec, mec) [1]
La vie nous fait pleurer, j’ai envie d’être bête
Ne plus réfléchir, ne plus les pardonner, plus rien dans la tête [1]
Et j’garde toutes mes larmes, des fois mes yeux brillent
J’ai envie d’être vide, ne plus avoir d’âme [+1.75]
Redevenir la bête
J’ai envie d’amour mais ça s’achète pas
Quand j’en donne c’est gratuit, ces bâtards me le rendent pas [1]
Drôle de concept [1]
Et j’peux dire que j’ai le cœur gainé
Le regard un peu du-per, Manny
J’peux te dire qu’on a peur d’aimer, Tarik Clark, AD Superman
J’ai envie d’arrêter tout mais la hess m’a traumatisé [-1]
Les gens qui m’ont suivi, j’peux pas les abandonner
Alors j’crois que j’suis condamné [-1]

Que la mif, que la mif [doublon]
Que la mif, que la mif [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]
J’suis hors des codes, j’te fais pas de bouquet [doublon]
J’ai la rose mais t’es conne [doublon]
J’joue pas au Saint-Valentin [doublon]
Que du biff, que du biff [doublon]
Que du biff, que du biff [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]
Tu sais la rue m’a piqué, m’a dit « le litre, c’est tant » [doublon]
Je voudrais bien t’expliquer [doublon]
Mais je té-comp , j’ai pas le temps [doublon]
Que la mif, que la mif [doublon]
Que la mif, que la mif [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]
Y’a de la richesse dans nos âmes [doublon]
Y’a de la misère dans nos yeux [doublon]
Que du biff, que du biff [doublon]
Que du biff, que du biff [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]
De la beauté et du charme [doublon]
On pense qu’on mérite pas les cieux [doublon]
Que la mif, que la mif [doublon]
Que la mif, que la mif [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]
Que du biff, que du biff [doublon]
Que du biff, que du biff [doublon]
Rien n’a changé dans ma putain de tête [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   28.25/55 pts soit    7.70/15
–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  11.45/25  soit   9.16/20

rimes en é, joli thème à peine abordé, quelques raretés, des facilités

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Chang

Chang, chang, chang
J’marche sur la muraille avec un gros sanka
Chang, chang, chang [1]
L’homme est mauvais, j’vais finir comme Blanka [2]
Insomniaque est la bête, L, L
J’ai pas ton tél, ton visage j’l’ai vu qu’à l’hôtel [1]
Inconsolable c’est le ‘blème, M, M
Sur le front, verre de champ’ essuie larme de sel [1.5]
Créer pour tout plier, j’n’aurai pas à tâter ton pouls
Car non j’t’ai pas oublié, remercie Dieu, tu lui dois tout [1]
Le pilon fait un peu de médecine
Les hagar on les rate pas
On se défend comme en Palestine [2]
Notre terrain, t’y mets pas un pas [1]
Et j’suis le roi des charbonneurs
Pourtant, j’ai la plus grande des flemmes
Et j’vise le paradis
Élevé par la plus forte des femmes [+1]
J’suis pas dans le dîn mais
J’ai toujours l’intention de changer
Toujours dans ce business
Le biff trouve tout, même ton point G [-1.5]
Drôle de zik dans ma tête
Le clochard ne rentre pas dans ta fête [2]
Tu veux mon vécu, je te le donne volontiers
Baisse ma braguette si c’est ta volonté [2]
Dans l’escalier, j’laisse des galettes
Quelques cachettes, quelques barrettes [2]
Mon ange de droite n’a pas de quoi noter
Voué à l’enfer, à la Terre menotté [0]

Chang, technique de barbare en I
J’attrape la prod, c’est limpide [1]
Chang, balayette sur le beat, j’ai la barre, j’suis ravi
Haine, douleur qui m’habite (haine, douleur qui m’habite)
Chang, j’éradique toute faiblesse
Si j’me perds dans la jungle, j’ai Allah qui me guide [1.5]
Chang, j’suis Mowgli, je me débrouille
J’ai cette dalle qui me dit ounga ounga
Monte les marches comme un tigre [1]
Chang, Chang, Chang
Chang, Chang, Chang [doublon]
Chang, Chang, Chang [doublon]
Chang, Chang, Chang [doublon]

Une chance qu’ils aient pas détruit mon bâtiment [1]
P’t-être qu’un jour j’pourrais le montrer à mes enfants
Où avec Tarik, papa, Sarah j’ai di-gran
Là où j’étais qu’un fils de dit-ban [2]
Là où j’avais la confiance même avec les grands
Parce que mon papa c’était le plus méchant [2.5]
Laisse-moi toucher ce que t’as touché
Laisse-moi aimer ce que t’as aimé [-1]
Et dans l’œilleton de la porte j’aimerais passer
Pour juste une fois ressentir le passé [1]
Revenir là où tout a commencé
Car on était aussi heureux, je le sais [-1]
J’aimerais sonner à la porte et voir ton visage
Sans les rides sur ton visage [1]
Te prévenir de ce qui te fera du mal
Pour ne pas te voir souffrir toute ma vie
P’t-être que ça me permettra de devenir quelqu’un d’autre
P’t-être que j’aurais plus de lumière pour les nôtres [2]
Mais bon j’suis drogué, capuché, la porte va pas s’ouvrir
Le présent me chuchote « poto tu vas souffrir » [2]
Donc mes enfants j’leur mentirai que j’suis heureux
Qu’ils soient jamais comme moi, jamais dans les ténèbres
Sur cette chaise, dans ce hall, j’me sens si bien
Ça me rappelle quand j’avais des rêves en chien [1]
J’aime trop mon zoo, tu comprends pas, pas le même amour
Grâce à mon Dieu ils ont pas cassé ma première tour [1]
Le paillasson a pris quinze ans comme moi, poto
Sauf que moi, j’vais partir, lui, il restera dans le ghetto [1]
Peur de changer de vie, peur de désillusion
J’aimerais revenir dans le passé, toquer à la maison [1]
Ouvre-moi la porte que j’prenne Tarik dans les bras, petit
Que j’lui chuchote « ton frère sera toujours là, petit » [1]
Ils me prennent pour un fou au grand cœur
Comme papa, mais en beur [2]
Et je reviendrais quelquefois regarder la porte
Sans toquer, sans sonner, jusqu’à ma mort
Et j’reviendrais quelques fois regarder la porte [1]
Sans toquer, sans sonner, jusqu’à ma mort [1]

Chang, chang, chang [doublon]
Chang, chang, chang [doublon]
Chang, chang, chang [doublon]
Chang, chang, chang [doublon]
Chang, technique de barbare en I [doublon]
J’attrape la prod, c’est limpide [doublon]
Chang, balayette sur le beat, j’ai la barre, j’suis ravi [doublon]
Haine, douleur qui m’habite (haine, douleur qui m’habite) [doublon]
Chang, j’éradique toute faiblesse [doublon]
Si j’me perds dans la jungle, j’ai Allah qui me guide [doublon]
Chang, j’suis Mowgli, je me débrouille [doublon]
J’ai cette dalle qui me dit ounga ounga [doublon]
Monte les marches comme un tigre [doublon]
Chang, Chang, Chang [doublon]
Chang, Chang, Chang [doublon]
Chang, Chang, Chang [doublon]
Chang, Chang, Chang [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   37/78 pts soit    7.11/15
–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.61/25  soit   8.48/20

quasi le même beat que le précédent, deux-trois perles, assonances, rimes potables, quelques légèretés, ABAB classiques, détachement du passé, joli thème qui méritait davantage, autotune insupportable, 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Blanka

Igo, ils me demandent tous de l’aide
Mais moi j’suis rien sans cette oseille
Je roule, que la peuf me balaie
Tordu, tordu par Corbeil [2.5]
J’ai peur un peu pour moi, beaucoup pour toi [1]
J’essaie de m’adoucir mais l’humain me rend noir
Il reste quelques gens biens, je garde espoir
J’serais pas le même sans les miens ou sans le noir [1]
J’fais le tour de la pièce
La nuit j’fais le tour de la ville
Une gourde, j’fais le shlag quand cette putain de vie m’ennuie [1.5]
Et si cette vie n’est pas bonne, j’la baiserai pas
J’veux pas être comme le roi [2]
Je vaux mieux que ça [1]
Nerveux comme équipe sans liquide
Recherche du bonheur, j’m’enfonce dans le vide [2]
Le temps passe sur ton visage
Le chrono’ me fait mal au bide [1]
J’vois le monde un peu à l’envers
J’attire les putes blanches aux sentiments noirs

J’ai les douilles, j’fais pas la catine
Bats les couilles si tu parles trop
C’est la rue qui t’abîme [2]
Tu connais, faudra pas déconner [0]
C’est AD qui taquine [1]

Coco joue pas le kéké, arrive comme Kaká
Un peu survolté, un dos louche comme Blanka
Sous Jamaïca, j’sors un flow comme Sanka [3]
J’mets ma casquette, elle me rappellera toujours
Ce temps où j’tenais les murs
J’adoucis le flow, le regard si dur [1]
J’me suis détruit en construisant l’avenir des miens
J’me remets en question avec des larmes dans mon vin [1]
J’disais « mon ombre, tu sais, tu devrais fuir »
À croire qu’elle savait ce que j’deviendrai à l’avenir [2]
J’ai que des tics
À l’odeur de l’argent (j’comptais)
J’me cache, j’compte cash [1]
Le cash dans la chambre
Comme avant, comme demain ou comme avant-hier
Rien ne change à part que j’suis encore plus vieux (putain d’sa mère) [+2]
J’suis toujours gang
À la trentaine, j’dis toujours bang [2.5]
Elle se rappelle de mon coup de rein
Sur du triple chain gang (gang, gang, gang)
J’fume et puis je tractionne en pronation (en pronation)
J’sors ma bite dans les prolongations (prolongations)
J’suis serein dans ce corps en location [3]
J’suis à cent pour cent de mes dix pour cent
Époque œil pour œil et bouche sur gland [1]
Et j’passe aux verts en billets de cent
Cœur pas si blanc et j’prie pourtant [1]
J’souris, j’ai le parfum du doré
Y’a très peu d’anges pour m’épauler [0]

J’ai les douilles, j’fais pas la catine [doublon]
Bats les couilles si tu parles trop [doublon]
C’est la rue qui t’abîme [doublon]
Tu connais, faudra pas déconner [doublon]
C’est AD qui taquine [doublon]
Coco joue pas le kéké, arrive comme Kaká [doublon]
Un peu survolté, un dos louche comme Blanka [doublon]
Sous Jamaïca, j’sors un flow comme Sanka [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   30.5/54 pts soit    8.47/15
–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.72/25  soit   8.57/20

toujours le même beat, est-ce du parler ou du rap ? de la rime pour de la rime, intérêt très limité, de jolies perles toutefois, 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. 91’s

J’remplace vé-Her par JR, j’suis loin de Dallas
J’fuck l’esclavage, j’revends la blanche à Obama [1.75]
J’refuse qu’on soit soumis, j’sors le gala
J’suis un lion, pas un mouton, j’suis comme baba [2]
J’traîne dans la city bourrée de vices
J’ai la bouche pleine pourtant, j’dois goûter le vide [1.75]
Le miroir est net, le visage est brisé
On chante en public mais nos larmes sont privées [0]
Et pour le coup, j’suis pas une star d’Hollywood
Bats les couilles, j’fais du Beverly Hills
Rien ne sert de jouer les thugs, on est cool [1]
Même deux Glocks peuvent te faire des peaces [1]
J’suis QLF, j’fais mes ennemis amis
Trop parano pour faire ami-ami [1]

Et bats les couilles, j’suis pas une star d’Hollywood
J’remplace vé-Her par JR, j’suis loin de Dallas [doublon]
J’fuck l’esclavage, j’revends la blanche à Obama [doublon]
J’refuse qu’on soit soumis, j’sors le gala [doublon]
J’suis un lion, pas un mouton, j’suis comme baba [doublon]

J’veux juste un cocktail frais, frais avec le petit parasol
Fuck ta chicha trop flinguée, nous, c’est cigare Al Capone [1.75]
Les thunes, les thunes, ah
J’veux juste un cocktail frais (frais)
Pas de feat, igo, pas de suçage de bites
Représente les miens comme il faut, dans le shit comme dans la ‘sique [1]
Ouais, tu peux pas comprendre l’histoire d’une vie
Donc ne pose pas de questions ou interviewe ma bite [1]
Peace, Peace, Peace, Peace
Faut qu’on claque ce liquide
Pour les nôtres dans cette vie avant de partir en shit [1]
Toutes les rues sont vides et les fenêtres donnent sur nous
Âme tordue dans la ville, on fait peur à ton genou [1]
Un regard froid sur letard
J’claque du fric comme à l’ancienne juste pour voir [1]
ami que la famille, on les baise au ralenti
Je t’aime plus que ma vie, ton rire pour m’en sortir [1]
Ça a démarré dans le zoo, dans la haine pour les keufs
Dans le stress, dans les fours, dans les tirs près de mes reufs [2]
Puis l’argent a séparé, pas longtemps, juste pour la vie
J’fais le tour du monde, je m’enfume, je m’ennuie [1]
J’monte sur scène ami, elles crient mon blase
J’t’aurais bien fait faire un tour du ghetto quand j’vendais la gnaque
Tordage au max, j’fais le tour, j’me casse [1.5]
Presque tout m’ennuie, à part les baiser
J’ai trop fumé, trop percé, à part ça, on les pénètre
J’brise rêve de go de tes rêves, on prend le monde sans vivres [amplification, mise en abîme]
Monde ou rien de père en fils [1]
91’s

J’remplace vé-Her par JR, j’suis loin de Dallas [doublon]
J’fuck l’esclavage, j’revends la blanche à Obama [doublon]
J’refuse qu’on soit soumis, j’sors le gala [doublon]
J’suis un lion, pas un mouton, j’suis comme baba [doublon]
J’veux juste un cocktail frais, frais avec le petit parasol [doublon]
Fuck ta chicha trop flinguée, nous, c’est cigare Al Capone [doublon]
Les thunes, les thunes, ah [doublon]
J’veux juste un cocktail frais (frais) [doublon]
(Frais)

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   21.75/43 pts soit    7.58/15
–  Profondeur                          0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  9.58/25  soit   7.66/20

deux boules dans un cornet, ils veulent un cocktail frais, un parasol et des thunes, une figure de style singulière, rien de mémorable, rimes potables, des punchlines Lidl…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. A l’ammoniaque

Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
Ouais, c’est le désert dans la te-tê
J’remplace centimes par sentiments [+0.5]
Mon cœur se transforme en billets [-1.5] [c’est le contraire ? sentiments, en centimes, coeur en billets ou billets d’humeur ?]
Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais [doublon]
Inch’Allah, Inch’Allah, Inch’Allah [1]
Que Dieu nous pardonne pour nos crasses
Pour notre manque de compréhension
Envers l’Homme et sa putain de race [1]
Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais [doublon]
WAllah, wAllah, wAllah [1]
Que j’aimerais leur tendre la main (mais)
Mais, ces sauvages me la couperaient
Mettraient ça sur le dos de la faim [2]
Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais [doublon]
Une vision de paranoïa
Le corbeau remplace le chant du coq
Un « je t’aime » coupé à l’ammoniaque [2] [c’est comment ?]
Ou j’finis comme Manu Le Coq [1]
Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais [doublon]
Yemma
J’crois que personne ne vit sans regrets
Nous, on est tout le contraire de Piaf [référence à sa chanson mais bon…]
Cerveaux à chaud, le cœur baisse les degrés [0]
Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais [doublon]
À la vie, à la muerta [1]
Le temps passera plus vite qu’hier
Le soleil se couchera dans la vallée
La lune sortira une bière [2]

Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Je t’aime
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À la folie
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Passionnément
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À l’ammoniaque [+0.25, éculée]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Je t’aime (ouais) [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À la folie [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Passionnément [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À l’ammoniaque [doublon]

Ma vie, ma vie
Pourquoi petite fleur a fané ?
Elle était belle loin de la jungle
Mais bon, la jungle l’a rattrapée [2]
Ma vie, ma vie [doublon]
Pourquoi tu perds les âmes comme ça ?
Ce monde a mal et j’ressens ça
Ils sont dans le noir mais je les vois [1]
Je les vois, ma vie
Mais, je n’ai d’yeux que pour ma famille
J’ai fait le million, j’me suis assagi
Mais on doit rendre ce qu’on a pris [2.75]
Ma vie, ma vie [doublon]
Chez moi, on t’aime, puis on t’oublie
Chez moi, on saigne, puis on grandit [1]
Chez nous, respecte, ouais, on tire
Ma vie, ma vie [doublon]
Devenir quelqu’un pour exister
Car personne nous a invité
Donc on est venu tout niquer [0]
Tout niquer, ma vie
L’histoire sera courte, à mon avis [1]
Comme la dernière phrase de ma vie
J’tirerai en l’air, j’dirai « tant pis » [1]
Ma vie, ma vie [doublon]
J’me défonce, je fais la diff’
Les anges sont tristes, le démon kiffe [1]
Pourquoi t’as dit « je t’aime » au pif ?
Animal heureux sous les griffes
J’ai patienté pour me sentir vivre
Donne-moi du temps, j’en ferai du biff [1.5]
En attendant demain m’enivre [2]

Je t’aime [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Je t’aime
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À la folie
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Passionnément
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À l’ammoniaque
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Je t’aime (ouais) [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À la folie [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
Passionnément [doublon]
Wo, wo, wo, wo, wo [doublon]
À l’ammoniaque [doublon]
Je t’aime [doublon]
À la folie [doublon]
Passionnément [doublon]
À l’ammoniaque [doublon]

 

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes  23.5/52 pts soit    6.77/15
–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  9.52/25  soit   7.61/20

joli clip une fois de plus, autotune, oxymores, rimes potables, mélodie entraînante, tout ça devient tout de même très commun, ils rappent quasiment de la même façon depuis le début (un lent quasi parlé, un rapide très frénétique, actuel: c’est tout), il n’y a rien de spécial dans ce qu’ils font…pourquoi ce ramdam ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7. Celsius

On prend le rap, on l’encule à deux
On prend le bât’, le fait ner-tour à deux [1]
On s’en sort ou on crève à deux [doublon]
Cœur qui bat quand ça tire à deux [doublon]
J’ai mal à la vie, j’recompte mon fric
Toi pense à ma bite [1]
Je suis n’da, j’suis Que La Famille
Je leur donnerai ma vie sans pousser un cri [1]
Face à ma solitude, je tourne le dos à l’univers
Je veux faire le bien, ça embête Lucifer [2]
Et crois pas qu’on est riches
Mais crois pas qu’on est pauvres [original !!!!]
Et j’ai honte pour ceux qui attendent qu’on les sauve [2]
J’t’ai perdu, tu m’as jamais trouvé
J’les aime bonnes, slim comme OCB [-1]
J’recompte charbon avant l’été, j’me suis cherché
J’ai brassé, j’me suis pas trouvé [-0.5]
La vie n’a pas de prix à part ce qu’elle m’a appris
J’ressens le vide mais j’sais pas ce qu’elle m’a appris [1]
J’ai gardé le pénave du chapon, c’est les mêmes
Histoire de me rappeler ce que ma vie aurait pu être
Est-ce que cette lumière aurait jamais pu naître ? [2]
Ça me sauvera pas, trop tard je suis plus net
J’suis plus net, j’suis plus net [1]
J’suis plus net, dans la lune

On prend le rap, on l’encule à deux [doublon]
On prend le bât’, le fait ner-tour à deux [doublon]
On s’en sort ou on crève à deux [doublon]
Cœur qui bat quand ça tire à deux [doublon]

Je trouve la vie n’da
Je vous sors le zetla [2]
J’suis ravi d’être là
Pourtant j’vous aime pas [2]
Mélodie du bendo
Banlieusard, hello
C’est comme ça que je dis hello [2]
J’suis perché dans les abîmes
Un peu comme Anakin [1.75]
Yoda roule un deux feuilles
Obscur très tôt dans la matinée
Fonds de poches, quelques centimes
Plus rien pour les sentiments
J’lui parle assez poliment [2]
Je lui revends quelques centimètres [+1]
Laisse-moi parler dans ma fonce’
Laisse-moi rider dans la zone [1]
Avec un peu de weed
Avec un peu
Laisse-moi planer comme un con
Meilleur buteur de la saison [2]
Avec un cœur vide [2]
Avec un cœur [1]
Victime de ma haine, y’a que mon cœur qui saigne
Grosse graine dans la gov’ à la parisienne [2]
La rue, c’est ma go, j’ai le démon comme Bleach
Ouais ma bitch, ouais ouais ma biche [1]
J’suis sauvage c’est le ‘blème, ouais c’est le ‘blème [1]
Et toi tu connais R, R de nos vies
Au-dessus de la ville, nuages gris, me fera froid dans le dos
Et la haine, haine, nous aura servi comme des ientscli [2.5]
J’sais d’où j’viens, non pas le cul qui sort d’un château [1]
Gyro’ dans les verres, plus bas que la terre, le ciel me rassure
Noir comme Corbeil-Essonnes
Vagues de bleus, pas la côte d’Azur [2]

J’suis plus net, j’suis plus net [doublon]
J’suis plus net, dans la lune [doublon]
On prend le rap, on l’encule à deux [doublon]
On prend le bât’, le fait ner-tour à deux [doublon]
On s’en sort ou on crève à deux [doublon]
Cœur qui bat quand ça tire à deux [doublon]
Je trouve la vie n’da [doublon]
Je vous sors le zetla [doublon]
J’suis ravi d’être là [doublon]
Pourtant j’vous aime pas [doublon]
Mélodie du bendo [doublon]
Banlieusard, hello [doublon]
C’est comme ça que je dis hello [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   35.75/57 pts soit    9.40/15
–  Profondeur                          0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  11.40/25  soit   9.12/20

ils démarrent toujours fort mais après c’est le ron – ron … des suites de rimes savamment creuses… ça rimaille et c’est ennuyeux… de rares perles ici et là, on fronce un sourcil et très vite on replonge dans un tunnel de rimes indigestes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8. Deux frères

On a grandi comme les princes de la ville
Fous comme Prince de Bel-Air
Flow Corvette, Ford Mustang, dans la légende [+1]
La police tue à six étoiles, à toujours se dire belek [+1.5]
Trop gentil comme Cody, sentiments dans la salle du temps [+1]
Il était une fois deux frères, deux fauves, deux trous dans le cerveau [+1]
Poto, deux paires [+1]
Conditionnés au fond d’un hall sur une chaise
Emprisonnés, des rêves qui brisent plus d’une chaîne [1.75]
Esprit de gosse caché derrière le V
Pris d’ambition en stagnant devant L.V [0]
Salaire de bacqueux chaque soir dans les Nike
Bénéf’ de la beuh qui part dans le mic’ [2]

On a grandi comme les princes de la ville [doublon]
Les rois du hall, dans le ciel, pas plus d’une étoile
En face du trône [1.5]
Des grammes, des kil’ de peine, même dans le ben’
Deux frères, deux fauves, le M [2]
Deux frères, deux frères
Deux frères, deux frères [1]
Deux frères, deux frères (M, M, M) [doublon]
Deux frères, deux frères (M, M, M) [doublon]

Bats les couilles de ces fils de pute
J’suis pas là pour être aimé, faudra t’y faire à l’idée
Rien à foutre que ces catins déboîtent sur rap de merde
Ou de qui t’aura validé [2]
Même plus besoin de vis-ser de la qualité d’après vé-Her [1]
De la force au calme, au Kaïô-Ken
Allez c’est l’heure
J’ai grandi dans le zoo
Je suivais les cris dans la jungle, les pas de grand frère
Papa nous a cogné tête contre tête
Nous a dit « j’veux un amour en fer » [1]
J’veux personne entre vous, même pas moi
Même pas les anges de l’Enfer (les anges de l’Enfer) [1]
J’ai aimé mon frère plus que ma vie comme me l’a appris mon père [1]
Chaque rêve, chaque cauchemar
Chaque ennemi, chaque euro, partagé
Et à part le nombre de cicatrices, rien ne va changer [2]
Dans le même, dans le même miroir, on s’est regardés
Dans les mêmes, dans les mêmes trous noirs, on s’est égarés [2]
Quand on était petits, on avait les mêmes sapes
Plus grands, les mêmes armes
Même niaks, même terrain, Igo, les mêmes schlags [2.5]
Jamais les mêmes femmes, moi, c’était les belles blondes
Lui les vénézuéliennes, moi dehors, lui qui tombe [1.75]
Rien ne nous séparera, même pas nos bitchs
Tout ce que je prends, j’te le donne, un peu comme ma vie
Y’a que toi qui sais ce que je vis
Que moi qui sais ce que tu vis
On s’est dit, c’est l’heure de les baiser
Si on fusionnait, chi [1.5]

 

Deux frères, deux frères [doublon]
Deux frères, deux frères [doublon]
Deux frères, deux frères (M, M, M) [doublon]
Deux frères, deux frères (M, M, M) [doublon]
Bats les couilles de ces fils de pute [doublon]
J’suis pas là pour être aimé, faudra t’y faire à l’idée [doublon]
Rien à foutre que ces catins déboîtent sur rap de merde [doublon]
Ou de qui t’aura validé [doublon]
Même plus besoin de vis-ser de la qualité d’après vé-Her [doublon]
De la force au calme, au Kaïô-Ken [doublon]
Allez c’est l’heure [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   29.50/49 pts soit    9.03/15
–  Profondeur                          0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.78/25  soit   8.62/20

rimes en é, rimailleries, oui ils sont frères et s’adorent et … voilà !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9. Hasta la vista

J’commence avec des pompes sur les poings, sur les pieds, enculé [???]
T-shirt Dior, j’crois qu’il manque plus que la vue sur la mer, enculé [1]
J’hésite entre un verre de Jack ou bien un Coca fraise
Igo c’est misère, DZ, me demande pas pourquoi on t’agresse [+1]
Moitié forza moitié tahia
Explosif depuis la naissance, neuf-un-cent, ouais, paria, paria [2]
Déterminé, tiens la tour comme Dende, une-deux
Banalisé puis t’entends les 22, arriba [+1]
N’da, mode survie dans le bendo
Maybe, banco, ça bibi mais c’est pas Cali, man [+1] [+1]
À travers mes L.V j’me sens si bien
J’me souviens quand j’étais rien
Quand j’survolais les terriens [2.5]

Deux titans, billets de 500 j’attends, toi, tu peux me détester
J’ai maigri pour mieux m’engraisser, toi paraît que tu pourrais tester [2]
Depuis quand ? [1]
Du Vegeta, Mowgli, depuis tout petit trop énervé
Du biff ou bien zebi, toune-zi j’donne à Hervé [0]
Ça bédave comme Esco devant Julie Lescaut
Dans la tess’ y’a l’escroc, dans la tess y’a Rico [1]
Dans le four y’a A.D, open la boîte aux lettres
Pas loin du comico, Bac-man veulent me connaître [2]

J’suis dans mon monde, j’ai ma bouée, j’ai ma petite niaks’
Mon playback sur Acadian [0.5]
J’suis ravi que ma haine vous plaise
Ravi qu’on vous baise [2]
Hasta la vista [n/a]
Hasta la vista [n/a]
Hasta la vista, on verra
La pauvreté nous manque pas, c’est le moment peut-être [+2]
Encore un ou deux bums-al allez
Allez un peu d’air [1.75]
Hasta la vista [doublon]
Hasta la vista [doublon]
Hasta la vista, on verra [doublon]

J’suis resté en bas plus tard pour faire plus de moula
La chaise est restée au fond du hall, moi j’suis plus [1]
Je regarde le ciel, le soleil caresse mon âme
Grandi dans le bend’s la hess embrasse ton crâne [1.75]
Enivré, envie d’être, envie même de me libérer
Wesh Calinta, appelle sur ma lyca
Je tourne sur ris-Pa, être heureux j’arrive pas [2]
Vie de ma reum
Donc je recompte le butin [1]
Sur la vie, confond pas, PNL punta [1]
Tout ça c’est pas ma vie
Pas ma vie, pas ma vie [1]
Je ne veux plus de ton cul
Je ne veux plus de ton cœur
T’es devenue lassante
T’as plus rien de spécial
T’es devenue banale comme billet de 500 [+1] [1]

J’suis dans mon monde, j’ai ma bouée, j’ai ma petite niaks’ [doublon]
Mon playback sur Acadian [doublon]
J’suis ravi que ma haine vous plaise [doublon]
Ravi qu’on vous baise [doublon]
Hasta la vista [doublon]
Hasta la vista [doublon]
Hasta la vista, on verra [doublon]
La pauvreté nous manque pas, c’est le moment peut-être [doublon]
Encore un ou deux bums-al allez [doublon]
Allez un peu d’air [doublon]
Hasta la vista [doublon]
Hasta la vista [doublon]
Hasta la vista, on verra [doublon]
Hasta la vista (vista, vista, vista) [doublon]
Hasta la vista (vista, vista, vista) [doublon]
On verra [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   31.5/47 pts soit    10.05/15
–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  12.05/25  soit   9.64/20

ça fait un moment que j’ai décroché du fond, visiblement ça fait des rimes pour faire des rimes… chanson filante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10. Cœurs

On les tord jusqu’au cash monnaie
Avant de n’plus être inspiré
On les tord jusqu’au cash monnaie [1]
Avant de n’plus être inspiré [1]
L’être humain a failli m’goûter
Puis je l’ai rencontré [0]
Et nique la vie d’artiste, tu sais, je viens d’en bas
Les cliquos, les grosses têtes et les rats s’rappellent de moi [1]
On a tout ressenti, on t’a pas menti [1]
Sur le bonheur de ma famille, qu’est-c’tu crois ?
S’rappellent de moi, car j’suis plus dans l’noir
Moi j’veux plus les voir, [1]
Car d’puis que j’suis plus dans l’noir
Igo je vois [1] [quelle finesse 11ème dégré !!!]
On les baise pas par hasard [1]
j’veux être le prince de la ville
J’suis plus Tarik que Nabil [2]
J’te boufferai pas la chatte
On a pris le rap, fait les kills [+1]
J’veux l’monde, Papa veut son île [1]
Tu connais pas l’animal, tard le soir ça tire devant
Maintenant j’remplis des salles [+1]
Mais tu sais ma vie me manque [1.5]

Ma vie m’manque (ma vie m’manque)
On plie l’temps (on plie l’temps)
La vie d’vant (la vie d’vant)
Y a plus d’grands (Y a plus d’grands) [1]
La vie devant
Ma miff me manque (c’est ça)
Et l’vide me hante
Laisse-moi les tordre
Laisse-moi le temps
Laisse-moi les pendre [1.75]
Oh, oh oui, oh oui j’combats mon mal
On est N’DA, on les baise même seul au monde
Zebi, zebi, j’suis pas normal [2]
Les démons me font l’aumône [2]
J’veux pas savoir quel est l’moyen
Tant qu’il y a les couilles
Tous les moyens sont bons pour nourrir la miff
Toi, lève ta patte comme un chien [1]
C’genre d’animal dont on m’traitait quand j’errais le soir
Fatigué d’tous ces soucis
Je ressens comme une apesanteur
J’ai l’habitude de souffrir [1.75]
Jamais pour moi mais pour les autres
J’porte ambition Herculéenne
J’retrace ma vie, ô Dieu, plus grand poète que j’ai vu dans l’abîme
C’était si dur
Mais j’ai toujours commencé par bismillah et fini par amîn [1.75]
Ouais, tu parles trop, j’suis pas d’humeur
J’me sens gêné, demain j’prends l’biff
D’un braco en moins d’une heure [2]
Tous ces puristes MC m’font rire [0.5]
Dans la rue j’les aurais graille comme dans Pac-Man
Et j’suis sûr qu’à deux choix près
Nabil et moi on aurait pu prendre Paname [2]
Au final qu’est-ce qu’on devient ?
Quand on voit d’où on revient [2]
On meurt, on s’lève, on s’barre, on s’perd
Le cœur brûle, le cœur serre [1]

Ma vie m’manque (ma vie m’manque) [doublon]
On plie l’temps (on plie l’temps) [doublon]
La vie d’vant (la vie d’vant) [doublon]
Y a plus d’grands (Y a plus d’grands) [doublon]
La vie devant [doublon]
Ma miff me manque (c’est ça) [doublon]
Et l’vide me hante [doublon]
Laisse-moi les tordre [doublon]
Laisse-moi le temps [doublon]
Laisse-moi les pendre [doublon]
Oh, oh
Pardonne-moi, pardonne-moi, c’est sale

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   32.25/63 pts soit    7.67/15
–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  9.17/25  soit   7.33/20

déjà entendu, toujours la même chanson au même beat lent, bla bla égotrip sans grand intérêt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11. Shenmue

J’marche comme Link dans le monde des Gorons
J’attends rien des hommes à part Shenmue (ouais, ouais)
J’suis comme Mowgli, j’fais le Z de Zorro [1.75]
Ouais
J’marche comme Link dans le monde des Gorons [doublon]
J’attends rien des hommes à part Shenmue [doublon]
J’suis comme Mowgli, j’fais le Z de Zorro [doublon]

J’attends rien de cette ‘tasse, pourtant elle twerk
J’louche un peu, j’me dis Na*al Sheitan
Un plat d’otoro, j’pars en bécane [2]
J’vagabonde partout comme Eikichi (comme Eikichi)
Pas de chichis, cuisine-moi comme Chichi [2]
En mode Shinobi, putain, zebi (zebi)
J’dis « insert coin », j’continue que pour ffe-bi [2]
Petit déjà, j’voulais devenir che-ri (che-ri)
Devant Zangief et la jambe de Chun-Li (ouais, ouais) [2]
J’suis pas cool ? Ah bon ? Suce ma te-bi
Tellement de flows, j’te coupe trois fois le flot re-pu [1]
J’quitte le rrain-té, dernier ient-cli servi
J’rentre, p’tit flash, gros teh devant la porte de la semi [2]
Yeux rouges, fonce-deh, j’suis pas très poli
J’calcule pas l’3assas, l’3assas qui joue le gorille [1.75]
J’vends la Ryu été comme hiver
Easy ou hard, j’prends pas d’holidays

Oyé Sapapaya, ouais ça paye
J’suis culotté, toi t’es stringé, n’aie pas peur p’tite abeille [2]
Faut dire que j’y vais pas de main morte
Que dire si ce n’est que le monde est fou
Animal jusqu’à la mort [1]
Madame la juge, c’est la faute au zoo, oh [1]

Oyé Sapapaya, ouais ça paye [doublon]
J’suis culotté, toi t’es stringé, n’aie pas peur p’tite abeille [doublon]
Faut dire que j’y vais pas de main morte [doublon]
Que dire si ce n’est que le monde est fou [doublon]
Animal jusqu’à la mort [doublon]
Madame la juge, c’est la faute au zoo, oh [doublon]

J’voulais devenir une grosse tête
Avoir la plus belle de l’hôtel
Elle casse les couilles, je casse mon tél’ [2]
Et j’me me casse faire un tour, j’tire sur mon pét’ [2]
Pour mes rêves, la Terre est trop petite
Crois pas qu’on a percé trop vite [+2]
Charbon hiver, été, profit
Parce qu’on voulait changer trop de vies [+2]
Capuche, un toit, sur la lune, un pét’
Million, donc plus personne s’inquiète [2]
J’vis dans un game pas trop réel
Elle a l’accent de PNL [1]
Au milieu de la route, j’aime danser
Fumer sans savoir où j’vais, où j’suis
Ici, j’me suis trop écarté [2]
Dans du L.V même pas payé
Cœur plus gros que dans le passé [0]
Ma tête pour recompter
Mon cœur moins pour aimer, mon snap, c’est un défilé [-1]
On a souffert dans le passé
Promis que demain, on se vengerait [-0.5]
Appris à marcher, on avait pas pieds
Toujours un peu sales, vu par où on est passés [+1]
La planète meurt mais personne voit
Moi j’suis conscient mais dans le noir
J’en veux plus de ce monde de putes
Sur le trône, le cœur presque noir [1]
J’connais que le nom de son cul, cul, cul [1]
Élevé par un bandit, la rue, rue, rue
Par le gang, par ma haine, t’as vu, vu ? (vu, vu, vu)
J’les fume, fume, fume[2.5]

Oyé Sapapaya, ouais ça paye [doublon]
J’suis culotté, toi t’es stringé, n’aie pas peur p’tite abeille [doublon]
Faut dire que j’y vais pas de main morte [doublon]
Que dire si ce n’est que le monde est fou [doublon]
Animal jusqu’à la mort [doublon]
Madame la juge, c’est la faute au zoo, oh [doublon]
Oyé Sapapaya, ouais ça paye [doublon]
J’suis culotté, toi t’es stringé, n’aie pas peur p’tite abeille [doublon]
Faut dire que j’y vais pas de main morte [doublon]
Que dire si ce n’est que le monde est fou [doublon]
Animal jusqu’à la mort [doublon]
Madame la juge, c’est la faute au zoo, oh [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   35.5/58 pts soit    9.18/15
–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               0.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.18/25  soit   8.14/20

rimes en é, fond sans intérêt, ça rimaille, déjà entendu, créativité zéro, on dirait une chanson faite pour intéresser la cible des gamers… et cette torture d’autotune…

 

 

 

 

 

 

 

 

12. Kuta Ubud

J’me regaine comme à l’époque de l’arène [1]
Le fauve a toujours les crocs et sourit
Plus trop à l’envers, non, plutôt à l’endroit ouais
Je finirai moins pourri [2]
Eh ma gueule, j’me sens mieux mais j’ai pas dit que j’sentais bon
Et la nuit c’est vite fait, j’côtoie toujours mes démons [2] [+0.25]
C’est toujours la routine, trop de sentiments m’abîment
Blèmes durs à résoudre, des djinns dans le casting [1]
Stand, bang caché dans la veine
J’ai envie de ken, aux illes-cou, j’ai mis les chaînes [1]
Chienne, bouge ton boule, Mowgli n’a pas le time
Avant tu l’aimais moins aujourd’hui, toi, pas de taille [1.5]
Khey, hein, j’ressens les épines
Je descends la pente, j’fais l’avion comme Pauleta
Il nous en faudra plus pour courber l’échine [2]
Dès que tu diras n’da, le son, tu me reconnaîtras [2]
Ouais, ouais, tous les jours abonnés
Toujours ce passé qui se colle à mon derche
Pourtant perché dans mon coin, on me reconnait [0]
Que ce soit babtou, black, rebeu, noichou guesh, yes, check [+1.75]
Me prends pas pour un Dieu, starf’
J’suis comme toi, fais ner-tour le 22 [+2]
Taf, taf, ouais la miss est dingue
À croire que l’amitié s’arrête à mille eu‘, eu’, eu’
Arrête de jouer les singes [+3]
Tu parles beaucoup pour un mec qui sait où on habite (bref, peace)
J’ai rêvé de ces lâches
J’me réconforte en me disant que j’ai jamais rêvé de ce cash (ouais, j’vis) [2]
J’survis et j’révise mon âme
J’me dis que la connaissance est la meilleure des armes [1.75]
J’essaie d’ouvrir mon cœur, chelou comme ça fait peur [1]
Et j’surmonte mes épreuves
J’les kiffe, j’les embrasse, j’les abreuve [2]
Toujours au départ
Jamais sans les miens
Jamais sans ma haine, bref (jamais sans ma haine, bref) [1]
Bientôt j’vais dessaouler, bientôt une année de plus
Pas de mal à la souffler [0]
Heureux dans la valise, cul propre, langue propre
Toujours les tiens qui se salissent [+1.5]

J’ai le flow te* Boubou, de Kuta à Ubud, yeah
Salam gue3, coucou ouais puta, j’suis fou-fou, yeah [1.75]
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh)
Appelle-moi Mowgli (woo, woo, ounga, ounga) [2]
J’ai le flow te* Boubou, de Kuta à Ubud, yeah (yeah, yeah) [doublon]
Salam gue*, coucou ouais puta j’suis fou-fou, yeah [doublon]
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh) [doublon]
Appelle-moi Mowgli (woo, woo) [doublon]

Avant j’étais dans le trou
Avant j’étais dans le vide
Et personne n’a sauté pour moi pour chercher ce liquide [2]
J’ai pas besoin de feat
Pas besoin d’équipe [2]
J’ai quelques frères sincères qui m’envient pas pour ce liquide
Les autres, je leur en veux pas
Avant j’étais comme eux
Quand tout ce que je voulais
C’est que tu fumes ma putain de beuh [1]
Ce que tu penses de moi, igo j’m’en bats les couilles
Et ma putain de haine se réveille juste un peu [1]
AD c’était la coco, moi c’était le shit, la beuh
Ramasser tous les gueushs et tous les, tous les, tous les eu’ [1]
Puis on a pris les eu’, tout investi dans le jeu
Ce putain de game a redressé ma putain de queue [2]
Game, game, game
Tu nous aimes pas? Tords ton âme sur ma bite
Game, game, game [1]
Plein d’ennemis savent où j’habite (game, game, game) [2]
J’vis ma vie de rockstar pendant une semaine
Je traîne tard le soir, j’suis fonce’ à la Jack [+1]
Et j’m’en bats les couilles
Fais rentrer des groupies
Je me transforme en rockstar
Elles nous voient en 3D, moi j’suis défoncé [0.5]
Je m’en bats les couilles [1]
Je tords l’âme d’une groupie [1]
Tard le soir dans la nuit
Très loin de Paris [2]
Et j’m’en bats les couilles [doublon]
Toi, fais fumer sur la niaks
Sers-lui un autre verre de Jack [1]
Neuf heures du mat’, le sunrise
Et j’m’en bats les couilles [doublon]

J’ai le flow te* Boubou, de Kuta à Ubud, yeah [doublon]
Salam gue*, coucou ouais puta, j’suis fou-fou, yeah [doublon]
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh) [doublon]
Appelle-moi Mowgli (woo, woo, ounga, ounga) [doublon]
J’ai le flow te* Boubou, de Kuta à Ubud, yeah (yeah, yeah) [doublon]
Salam gue*, coucou ouais puta j’suis fou-fou, yeah [doublon]
Et j’roule à gauche, oui (et j’roule à gauche, oh) [doublon]
Appelle-moi Mowgli (woo, woo) [doublon]

 

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   50/77 pts soit    9.74/15
–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  11.49/25  soit   9.19/20

quelques fulgurances au début, rimes potables, sans intérêt, ça rimaille encore, insupportable 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13. Menace

Kaiji, Kaiji [n/a]
Vegeta, Itachi [n/a]
Eikichi, Ryuji [n/a]
Ou comme Simba qui agit (qui agit) [1]
T’étais là, mais caché
T’es fiché, t’es sous shit ou sous rhum ?
Dans les pommes [1]
Bang, bang
Dans la foulée, ah gros, faut pas douter [1]
De soi quand la vie
Te braque faut pas r’culer
À l’aventure j’suis parti [2]
Peu d’amis j’ai rencontré [-1.5]
Pourtant j’en voulais plein
Mais sans thunes j’restais en chien [1]
J’mets l’jeu à l’horizontale
Appelle-moi AD en saccadé (tchi)
Fini l’détail sur le rain-té (tchi) [-1]
Ounga, gros bail
Jevois qu’la lune baille juste pour palper l’fric
J’dors pas, j’veux maille comme Kaïo
Solo, j’vois ces bitchs [1.75]
Solo, j’vois ces bitchs [doublon]
Solo, j’vois ces bitchs [doublon]
Solo, j’vois ces bitchs [doublon]
Ounga gros bail (Ounga gros bail) [doublon]
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail, aïe aïe aïe, ayayaye
(Solo, j’vois ces bitchs)
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail, aïe aïe aïe, ayayaye [1]
Allez gros, j’vais les faire danser
Je vais pas leur faire de passe
J’vais pas leur faire de pas [+2]
(Ounga gros bail) [doublon]
Pour moi j’ai rien dépensé [2]
Je continue avant que j’me déplace pour du rap
(Ounga gros bail, aïe aïe aïe, ayayaye)
Ce soir, j’suis dans la ville à Miami
Ce soir je suis little spoon comme ma tchebi
Et puis le temps d’ma vie [2]
On baise le game, on l’tej’ comme une tche-bi [1]
Du zoo à Itachi
Fonce-dé dans les rues de six [1]
Suce moi en attendant mon prochain titre
Cette chienne me regarde comme un monkey
Lala la ahhhhh [n/a]
Ce soir je suis dans la aahhhh [n/a]
T’es pas assez sauvage, t’as pas compris
Ce soir j’tourne dans la ville, ça tire la nuit [1]
Il m’faut 9 milli‘ dans tous les pays
Peu importe le language de mes enn’mis [2]
La voix même quand ça raille
(Ounga gros bail, ounga gros bail)
Un flash, un oinj’ prêt à niquer ma life [2]

(Ounga gros bail)
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail, aïe aïe aïe, ayayaye [doublon]
(Solo, j’vois ces bitchs)
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail [doublon]
Ounga gros bail, aïe aïe aïe, ayayaye [doublon]
Allez gros, j’vais les faire danser [doublon]
Je vais pas leur faire de passe
J’vais pas leur faire de tas (Ounga gros bail) [+1]
Pour moi j’ai rien dépensé, [doublon]
J’continue avant que j’me déplace pour du rap [doublon]
(Ounga gros bail, aïe aïe aïe, ayayaye) [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   22.25/43 pts soit    7.76/15
–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               0.5/3 pts
–  Langage                     0/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  8.51/25  soit   6.80/20

rimes en é, même beat, même ennui, rien à retenir, rien à noter, chanson bouche-trou, du vide

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14. Zoulou tchaing

Eh ouais j’suis bon qu’à écrire des textes de merde
Les gens nous aiment un peu plus sans la misère [whaou !!]
Khey, la couronne à l’odeur du ghetto
Bon qu’à peser les grammes, bon qu’à peser les mots [2]
J’ai plus trop le temps de me voir dans le miroir
J’essaie de comprendre ce que j’suis devenu, tard le soir [1]
J’ai goûté, j’aime plus, un jour j’regretterai
Pour l’instant je doute, un jour j’regretterai [1]
L’inspi’ s’en va comme toi bientôt
J’continuerai en bas à compter les zéros [2]
Parce que j’suis contaminé, j’ai que ça pour exister
J’reviens d’où t’as pas idée [0]
Quand j’aurai plus d’haine je m’en irai
Ce monde, wallah, je l’ai vu, wallah
Mais ce n’est pas ce que j’croyais, Manny [-1]
Mais tu sais quoi, p’t-être que des fois
P’t-être que c’est moi, j’ai chaud au crâne [+1.75]
J’ai grandi dans le zoo, j’suis niqué pour la vie
Même si j’meurs sur une plage, j’suis niqué pour la vie
Parce que ceux que j’aime ont la haine, j’suis niqué pour la vie
Parce que j’cours après ce biff, j’suis niqué pour la vie [1]
Merci pour les étoiles que t’as posé sous mon ciel
Me suis pas de trop près si tu veux garder tes ailes [1]
J’récolte ce que je saigne, que le bonheur te prenne
J’ai lâché ma haine, j’ai causé ta peine [1.75]
J’fais pas trop confiance, c’est la rue
J’confie ma conscience à la lune [1.75]
On danse la misère, on parle la guerre
Charbonne pour pas se perdre, 22 sur Casper [2]
T’as bien gé-chan comme mon TZoo
Comme le Bât’ C, comme moi demain
Zoulou Tchaing [1]
J’m’en bats les couilles du trône [1]
J’préfère être debout pour compter
Comme ça j’vois mieux la monnaie arriver [-1]
Comme ça j’vois mieux les haineux arriver
Avec une belle âme en train de chavirer [1]

Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
J’m’en bats les couilles du trône [doublon]
J’préfère être debout pour compter [doublon]
Comme ça j’vois mieux la monnaie arriver [doublon]
Comme ça j’vois mieux les haineux arriver [doublon]
Avec une belle âme en train de chavirer [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]

Si tout ça se résume à raconter ma haine
Priez pour qu’un jour j’change de thème [1]
Malgré tous ces billets, j’rattraperai jamais ce temps
J’vois mon âme qui chavire en bord de mer
J’pense pas à toi qu’une fois sur deux
J’ai pas pu être riche avant [1]
Baba, pour ton sourire, j’donnerais ma vie
Et p’t-être même ma place au paradis [1]
J’sais très bien que mon vécu n’est qu’un leurre
À côté de ta vie de merde
J’montais sur le toit pour finir en pleurs [1]
Seul à penser, j’baise le monde
J’suis pas trop aimé mais tant que toi tu m’aimes
Leurs faux sourires, je les vois
J’pense que tu sais de quoi j’parle
Ces sourires que tu croises et qui changent [1.5]
Quand on te tourne le dos
Dis, tu penses que Dieu nous écoute ?
Dis, ces gens ne sont pas très fidèles
Différent, j’me sens comme toi
À me dire que j’partirai sur la vie est belle [1]
Sur l’épaule j’ai le Zoulou
Pour pas oublier que j’tiens d’un roi
Ce monde serait moche sans toi
Et j’refuse le paradis si t’y es pas [1.5]
Putain ton cœur est fort
Tu te rappelles, on était tit-pe
Toi t’avais le tard-pé
Tu nous disais, papa reviens d’ici peu [+2]
J’t’aime, j’t’aime, j’t’aime [1]
J’rêve d’effacer tes cicatrices
Et pour sauver le monde entier [-1.5]
J’donnerai pas un gramme de ta vie [1]

J’m’en bats les couilles du trône [doublon]
J’préfère être debout pour compter [doublon]
Comme ça j’vois mieux la monnaie arriver [doublon]
Comme ça j’vois mieux les haineux arriver [doublon]
Avec une belle âme en train de chavirer [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
J’m’en bats les couilles du trône [doublon]
J’préfère être debout pour compter [doublon]
Comme ça j’vois mieux la monnaie arriver [doublon]
Comme ça j’vois mieux les haineux arriver [doublon]
Avec une belle âme en train de chavirer [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]
Zoulou Tchaing (Zoulou Tchaing) [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   26.75/70 pts soit    5.73/15
–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               0.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  6.73/25  soit   5.38/20

C’est toujours du rap ça ? rimes en é habituelles, rimailleries habituelles, son habituel, bla bla habituel, vivement la fin j’ai des maux de tête

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15. Déconnecté

J’te donne la couronne mais avant j’chie sur le trône
J’pars comme un prince, j’te laisse juste l’odeur du cône [2]
Milliers d’euros (mission accomplie, il le fallait, enfoiré)
J’compte les zéros sur le chèque, j’me transforme en Saiyan
J’quitte Namek, con-continuez à parler sur oim [1] [+1]
J’ai une mif à nourrir, pour ça que j’t’ai fait sniffer la white
Mettre à genoux, qui ? Moi ? Essaye pour voir si c’est possible
Et t’as une toute petite voix quand ça parle de schlass ou d’uzi [0.75]
La souffrance, on la connaît, tu la connais pas comme nous
La misère, tu la regardes, on la caresse pas comme vous [2]
Tu t’amuses, nous, on a des ambitions herculéennes
Ta michto t’aime à tes conditions Saoudiennes [2]
Et j’dis « peace peace », mais avant j’disais plus « canon scié »
Sous le sun en L.V, toute ma haine s’est irradiée [-1]
Et la vie m’gêne
J’reviens de l’enfer, j’fais parti de ces aborigènes [2]
G-g-g-gang
Comme la vie, comme la rue man, j’suis déconnecté
J’tombe pas une larme, le corps est humecté [0]
J’survole ce monde, terriens me pointent du doigt
Quand je rappe, j’les baise fort, j’dois être maladroit [1]
J’ai drôle d’attitude man, j’dois être niqué
État che-lou, dur à diagnostiquer [0]
Igo, j’pense aux autres, c’est peut-être ce qui me tue
J’pense peu à moi, mon bonheur est têtu [2]
Mon ange de gauche veut son selfie
Cette pute me chuchote
« Cette vie, c’est pour toi, prends-la, vie-la, baise-la »
J’suis défoncé, j’ai rempli le vide [1.75]
On était plusieurs sur la quette-pla
Maintenant, j’prends le monde avec Ade‘ [1.5]
La miff est à l’abri, j’ai pas soigné mon cœur, 3ami, les sucer, jamais [0]
J’arme et j’me fonds, j’ressens plus le vide
J’marche de travers, la lumière j’évite
J’me déconnecte de ce monde, j’revis [1.75]
Le sourire des miens me suffit
Peur d’mes sentiments, mon cœur se lasse vite [1]
La lumière m’a appris que l’obscurité reste
Douleur terrestre, sentiments de tess
Faut que j’m’engraisse [2.25]
(Faut que j’m’engraisse) Le torse gainé sous le ciel
Le poids de mon nom sur les ailes
J’sais pas si j’ai le bonheur que tu mérites
J’ferai de mon mieux ma belle [3]
Nous, c’est toujours fier, j’rentre à la maison
J’les laisse à la porte
Si t’es pas de mon sang
Pas sûr que j’pourrais t’aimer jusqu’à la mort [1.75]
Plus que ma vie papa m’a dit
Centaines de kil’s taille-dé sur le caddie [2]
Parce que j’voulais ma part de paradis
Maintenant que j’ai tout pris, ça n’a pas suffi [1]
Toi t’aimes trop la vie
Moi, j’m’écarte de la hess avant qu’elle m’épouse
Maintenant toutes ces ‘tasses, elles veulent ma bite [1]
Comme si elle avait changé de goût [1.5]
Eh *ami, j’ai plus d’amis
Parce que tu sais la vie m’a rendu trop hami [2]
Donc j’les vois, ils veulent être comme moi [1]
Mais tu sais le soir et je broie du noir [1]

G-g-g-gang [doublon]
Comme la vie, comme la rue man, j’suis déconnecté [doublon]
J’tombe pas une larme, le corps est humecté [doublon]
J’survole ce monde, terriens me pointent du doigt [doublon]
Quand je rappe, j’les baise fort, j’dois être maladroit [doublon]
J’ai drôle d’attitude man, j’dois être niqué [doublon]
État chelou, dur à diagnostiquer [doublon]
Igo, j’pense aux autres, c’est peut-être ce qui me tue [doublon]
J’pense peu à moi, mon bonheur est têtu [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   35.25/60 pts soit    8.81/15
–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               0.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  10.06/25  soit   8.04/20

joli clip non officiel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

16. La misère est si belle

J’suis triste comme d’hab
Fuck c’est pas la peine de réfléchir
La mélodie me fait du bien
J’pense plus à Gucci pour me vêtir [2]
Parfois j’m’habille en geush, bats les couilles
Plaire à qui, à quoi, pour quoi faire ?
Les années passent comme la galère [2] [sérieux ?]
J’rêve toujours de cette maison sur la mer [1]
Y’a eu des bons moments mais beaucoup moins que ceux noirs
Qui s’installent dans mon regard, dans mon miroir [1]
Igo c’est no comment, vécu de poissard
Va savoir pourquoi j’ai plus rien dans le tiroir [1]
J’sors un sourire, j’me dis qu’il est faux
C’est pas normal d’être si malheureux
J’dors pas à deux heures, j’me dis qu’il est tôt [2]
J’vois mes démons mais j’suis pas peureux [2]
La solitude c’est juste une te-pu
Être accompagné de ces faux serait une partouze
Et ce soir j’fume, j’suis torse nu [2]
J’suis devenu aussi vide que ma trousse [1.5]
Faut s’en sortir Tarik
La vie c’est ça Tarik
Tu les encules Tarik
Un jour viendra no panic [2]
Ma foi les larmes sont brûlantes
Oh mon dieu, j’attends les dés et vite [+2]
La roue a tourné ou peut-être pas
Au fond tout ça c’est toi qui décides [+2]
Y’a pas d’amour qui tienne
J’les laisse croire qu’ils connaissent tous ça
Si ils savaient ce que ça veut dire, ce que ça comporte
Mais bon comme on dit qui vivra verra [1.5]
Hey, c’est la vie, la vie ma belle
Wow, ce pauvre est si moche j’le trouve beau
T’façon la misère est si belle [1]
Khey
Hey, toute l’année je les aime
J’rêve d’un avenir heureux pour eux [+1]
Car au fond sourire nous va à merveille [2]

La misère est si belle (zoo) [doublon]
La misère est si belle (gars) [doublon]
La misère est si belle (sais-tu ?) [doublon]
La misère est si belle (bât’ C) [doublon]
La misère est si belle (zoo) [doublon]
La misère est si belle (gars) [doublon]
La misère est si belle (sais-tu ?) [doublon]
La misère est si belle (bât’ C) [doublon]

Le gyro dans la ville, je ne crains rien loin de l’illicite
Mais j’traîne dans la rue
Parce que je l’aime depuis que j’l’ai tté-qui [1]
J’croyais que j’l’oublierais, ouais, comme une fille facile
J’la rejoins pour péter ma grind de 22 à la street [1]
Tu sais qu’est ce que j’aime, ceux qui nous ressemblent
Parce que la peine et la haine nous rassemblent [2]
Envie de goûter au vent, étouffé par le temps
Rien n’est plus comme avant, un peu comme les gens [2]
Mais j’ai gardé le sourire, pas prêt à accepter le pire [1]
Mon cœur perd de sa couleur
Mon amour pour l’amour se meurt [1]
Si j’partage ma douleur j’le ferais avec mes démons
Ils comprennent mon côté sombre [1.25]
J’étais drogué dans la vie, remonter ça d’Espagne
Pour des meilleurs tarifs, pour aller plus vite que les grammes [1.75]
Ils veulent tous des feats, avec Tarik on a dit nan, nan
On les baises, on est quittes dans quelques billets de 500 [1]
Éducation de la cagoule
Même si je me barre, c’est tatoué
Incompris dans la foule [2]
J’abandonnerai la vérité [-1]
Dans les coins sombres, j’ai mordu à l’hameçon
Dans la lumière, récité la leçon [2]
Maintenant que j’te connais mieux
J’t’en veux pas d’être une merde
Faut que j’quitte la terre, pirate veut reprendre la mer [1]
Mais les océans se sont en allés
Comme les fours de G.A.G [0]
Comme les tours de mon ZT
À l’ammonia’ ressemblaient nos journées [-1]
On sait d’où l’on vient sans savoir où on va
Mais on tordra ces âmes de rats [1]
Aucune question pour l’homme
Sans réponse, j’cherche les sommes [2]
J’fais le million de haine
J’veux moins de monde, plus de ceux que j’aime [2]

Hey, c’est la vie, la vie ma belle [doublon]
Wow, ce pauvre est si moche j’le trouve beau [doublon]
T’façon la misère est si belle [doublon]
Khey [doublon]
Hey, toute l’année je les aime [doublon]
J’rêve d’un avenir heureux pour eux [doublon]
Car au fond sourire nous va à merveille [doublon]
La misère est si belle (zoo) [doublon]
La misère est si belle (gars) [doublon]
La misère est si belle (sais-tu ?) [doublon]
La misère est si belle (bât’ C) [doublon]
La misère est si belle (D5) [doublon]
La misère est si belle (D4) [doublon]
La misère est si belle (RER D) [doublon]
La misère est si belle (RER C) [doublon]
La misère est si belle (Ivry) [doublon]
La misère est si belle (Corbeil) [doublon]
La misère est si belle (Paname) [doublon]
La misère est si belle (ouais, bât’ C) [doublon]
La misère est si belle (Nabil) [doublon]
La misère est si belle (Karim) [doublon]
La misère est si belle (Goku) [doublon]
La misère est si belle (Milwaukee) [doublon]
La misère est si belle (mes cafards) [doublon]
La misère est si belle (ma cave) [doublon]
La misère est si belle (mon hall) [doublon]
La misère est si belle (mon toit triste) [doublon]
La misère est si belle (Baba) [doublon]
La misère est si belle (Habiba) [doublon]
La misère est si belle [doublon]
La misère est si belle (à ma vie) [doublon]

 

Source : google

 

Evaluation YDM,

–  Rimes   46/75 pts soit    9.19/15
–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               0.75/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  12.19/25  soit   9.75/20

ouf !

 

 

 

 

 

Pour conclure,

 

 

 

Évaluation textuelle de cet album – Deux frères – est de 132.92/16 soit 8.30/20

Il peut donc être qualifié d’album textuellement médiocre

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Critique album Deux frères de PNL"

Leave a comment