Ce que dit Lorant Deutsch de l'époque

1. Les experts sont toujours orientés, lâches ou tenus

Tous ces vieux schnoques ampoulés sont décontenancés d’avoir été surpassés par un minus. Comme les politiques, ils ont toujours tout fait pour se maintenir à leurs postes et exister auprès de leurs collègues et non auprès des lecteurs, des français. Empaillés par Deutsch, ils se demandent tous ce qui s’est passé.

 
2. Les amateurs n’ont pas à rougir de leurs travaux

Je ne rentrerai pas dans les querelles d’historiens. Je n’y connais rien. Mais je sais simplement que la jalousie est le moteur de toute l’acrimonie que le petit comédien suscite de la part de ces grands pontes de l’histoire qui ont confisqué le passé pour briller dans les salons. Il n’a peut-être pas les accréditations mais sa passion et son travail les compensent largement. Il ne fait sans doute pas autorité dans ce domaine mais il est compétent et reconnu comme tel par le grand public.

 
3. Les amateurs sont meilleurs vulgarisateurs

Les chiffres parlent pour lui.

 

 

4. La différence entre experts et amateurs avertis est de plus en plus tenue

Et dans bien des domaines des sciences humaines, de la politique ou de l’économie, l’on se rend compte que la parole des experts actuels ne vaut guère mieux que celle du péquin de base. Ils s’adossent sur leur expérience, sur leur expertise, sur leur connaissance fine du sujet dont ils parlent. Résultats des courses : ils se plantent, alignent des banalités que l’on peut entendre dans des bars (avec davantage de jargons et un langage soutenu, je le reconnais), ou suivent la ligne que leur dicte le système politico-médiatique. Rappelez-vous tous ces crétins qui meublaient les plateaux TV pour convaincre les français de voter pour le oui en 2005, ou encore la certitude des va-t’en-guerre dans le cas de l’Irak, de la Libye ou de la Syrie. Je ne vous parle même pas des scandales médicaux avec des cas de corruption comme le Médiator.

Il n’ y a plus que les chèvres qui les écoutent. Internet a permis de libérer la pensée et de multiplier les voix qui s’expriment sur tout sujet. Et à l’évidence, les français se détournent de ces robinets d’eau tiède, de manipulations et d’incompétences.

 

Bravo Lorant !

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Ce que dit Lorant Deutsch de l'époque"

Leave a comment