Carla Bruni – Little French songs – Textuellement bon

Carla Bruni

 

Il peut donc être qualifié d’album textuellement bonà découvrir

Évaluation textuelle de cet album – Little French songs – est de  soit 12.11/20 (145.4/12).


Qu’ai-je pensé de cet album ?

Il est de bon ton de dire qu’elle est nulle, qu’elle chante mal et qu’elle n’a rien à faire dans la musique. Elle n’est pas la moins illégitime sur la scène en tout cas et au vu de ses créations, elle n’a pas à rougir de la comparaison avec la grande majorité de la chanson française. Ses textes sont très corrects et de bien meilleure facture que la moyenne actuelle. Son univers très intimiste (elle rend entre autres hommage à sa muse du moment, comme d’hab) avec ses histoires de cœur, ses passions ne présentent aucun intérêt pour le péquin de base que je suis. Tout de même, c’est bien susurré, et bien écrit. Pour une italienne chantant en français, elle assure. Et elle au moins, elle n’essaie pas de chanter des nunucheries en anglais, langue qu’elle semble pourtant maîtriser. Vous pouvez vaincre vos réticences et vous laissez aller à l’écouter. Ou vous pouvez passer votre chemin. Mais ne dites pas que c’est de la merde. C’est faux.

 

Little French Songs

 

1. J’arrive à Toi

J’arrive au port les mains vides
J’arrive au soir sans compter
Et à chaque matin à vide [1]
Il me faut recommencer [-1]

J’arrive au front sans sagesse
J’arrive à l’age sans raison
C’est sur qu’on vit de justesse [2]
C’est sur qu’on vit sans façon [2]

J’arrive à toi par miracle
Après de longues années
Après des siècles d’obstacles [2]
Et des lundis, des lundis tristes à pleurer [-1]

J’n’arrive à rien qui console
J’n’arrive à rien qui prétend
J’n’arrive à rien qui s’envole [2]
A rien qui défie le temps [2]

Et s’il arrive qu’une étoile
Sur nous se penche un instant
C’est sur qu’la vie nous dévale [2]
C’est sur qu’elle nous entreprend [2]

A consulter les oracles [1]
Et à guetter, à guetter l’inespéré [-0.5]

J’arrive du nord de l’Irlande
J’arrive du creux d’une vallée
J’arrive droit de Samarcande [2]
J’arrive des Indes poivrées [0]

Et s’il arrive que je chante
Que je me laisse emporter
C’est sur qu’la vie nous tourmente [2]
C’est sur qu’on goûte aux regrets [-1]

Après l’enfance grisâtre [0.75]
Et la jeunesse, et la jeunesse endiablée [0]

Source : Parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    17.25/32 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  18/37  soit   9.72/20

 

2. Mon Raymond

Mon Raymond il a tout bon
C’est d’la valeur authentique.
Pour franchir les rubiconds [2]
On peut pas dire qu’il hésite! [2]

Mon Raymond il est canon,
C’est de la bombe atomique
Quand il déboule nom de nom [2]
L’air en devient électrique. [2]

L’air en devient électrique, oui!

Mon Raymond il est complexe,
sentimental mais tactique.
Mon Raymond reste dans l’axe
en toute situation critique! [2]

Mon Raymond c’est lui l’patron.
C’est lui qui tient la boutique [1]
Et bien qu’il porte une cravate,
Mon Raymond est un pirate. [2]

Mon Raymond est un pirate, oui!

Il prend tout à l’abordage,
Comme s’il y jouait sa vie,
Comme s’il y jouait sa peau,
Comme si le monde était beau! [2]

Il dit qu’la vie est un gage [2]
Qu’il faut la vivre debout
Ou bien la vivre à genoux [2]
Vraiment rien n’le décourage, non!

Vraiment rien n’le décourage, non! [1]

Mon Raymond l’a du talent
Pour séduire tout genre de clique
Quand il cause c’est saisissant, [2]
Les confusions se dissipent
C’est qu’il sait causer Raymond
Il manie la dialectique [2]
Quoi qu’en disent les bouffons [2]
Raymond c’est d’la dynamite, oui!

Raymond c’est d’la dynamite, oui! [1]

Mon Raymond il vient d’ailleurs
Et personne n’a ses manières
Ni de dire ni de faire [2]
Ni de goûter au bonheur nan [2]

Mon Raymond il est unique
Avec ses yeux de mésange
Avec ses airs de métèque
Hongrois-juif, de souvenir…

Quelque fois Raymond se tait
Il lui vient comme une tristesse
Sûre qu’il aimerait croquer [-1]
Quelques miettes de tendresse [2]

Sûre qu’il aimerait s’promener
Et quitter ses forteresses
Sûre qu’il aimerait goûter [-1]
A quelque douceur terrestre!

A quelque douceur terrestre! [1.75]

Eh Raymond voila pour toi
Quelques rondes et quelques croches,
Quelques rimes de mon choix [2]
Douces et chaudes comme une brioche! [2]

Quelque chose me dit Raymond
Que malgré tous les honneurs
Et puis ta belle situation [1]
Tu dois manquer de douceur. [2]

Alors voici ma chanson,

Ma chanson pour toi Raymond [1]

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    40.75/63 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.5/1 pt

Sous-total  42/68  soit   12.35/20

 

3. Prière

Comment faire les nuits que mon cœur se serre
Au nom de l’infini et que ta poussière [2]
Les sagesses de midi quand il n’y a plus rien à croire
Ou à rêver par ici. Moi je prie [1]

Je prie sans Dieu sans foi sans paradis sans croix
Pour le son d’une voix [2]
Autant de chagrin
A la barbe du destin [2]
Comme d’autres crient je prie

Je prie sans Dieu sans foi comme les hors-la-loi
Sans Christ et sans Bouddha [2]
Au creux du tourment
Dans l’œil de l’ouragan [2]
Comme d’autres fuient je prie

Quand au fond de ma poche je te sens le trou de l’âge
Comme la vie s’effiloche comme elle nous endommage
Et comme elle nous arrache tendresse et paysage [3]
Et souvenirs aussi, moi je prie

Sans Christ et sans Allah [1]

Quand bien même je saurais la raison d’un poème
Où la cause d’un effet, la clé du théorème
Quand bien même je voudrais avoir l’air d’une souveraine [2.75]
A genoux chaque nuit moi je prie

Je prie sans Dieu sans foi sans paradis sans croix
Pour le son de ma voix [0]
Au temps du chagrin
A la barre du destin [0]

Source  : paroles2chansons

Evaluation YDM,

–  Rimes   17.75/27 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.25/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  18/30  soit   12/20

 

4. Pas une dame

Je ne suis pas une dame, je ne suis pas une dame
Je ne suis qu’une gamine qui cuve son vague à l’âme [2]
Mes lacets sont défaits mes lacets noirs de terre
Mes genoux écorchés et je rêve comme je respire
Je carbure à la bière et je grille mes Gitanes
Et j’aime crever d’espoir au petit matin blême
Et j’aime quand ça roule quand la houle nous prend l’âme
Mais j’aime quand ça tangue, quand ça croque, quand ça crame [1.75]

Je ne suis pas une dame je n’ai pas l’air d’une dame
J’ai plutôt l’air d’un chien, d’une larme, d’un poème
Je suis le gai voisin je suis le torchon du barman [1]
La veuve et l’orphelin le sultan du harem [2]
Je suis tout petit matin, la dernière goutte de gin
Et je suis l’assassin qui dort malgré son crime [1.75]
Je suis le vieux marin officier gentleman
Et je suis le vaut rien que personne ne réclame [1.75]

Et quand j’aurai cent ans
Je vivrai sans programme
Malgré la mort qui rôde
Je danserai jusqu’à l’aube [1.75]
Et quand j’aurai cent ans [1]
Je vivrai de mon charme [2]
Dans mon château hanté
On viendra me consulter [1]

Oh je ne suis pas une dame
Oh non ne m’appelle pas Madame [1]
Appelle moi donc ma douce, ma chatte, ou ma sirène
Appelle moi ma farouche ou Altesse comme une reine [2]
Appelle-moi donc ma rousse, ma blonde, ou mon ébène
Je suis ton pote Gérard, je suis ta cousin Irène [2]
Je suis le quai du soir qui veille sur la Seine
Je suis le fruit du hasard de l’existence incertaine
Je suis vieux clochard qui crache à la Madeleine [3]

Je ferai fi de ma canne [1]

Je ne suis pas une dame,
Oh non pas question d’être une dame [0]
Plutôt mourir d’amour, plutôt louper le trame
Plutôt vivre à rebours ou griller dans les flammes [2]
Plutôt devenir vautour ou bien toxicomane
J’aime mieux faire notaire j’aime mieux faire garçonne
J’aime mieux faire idole adulée par ses fans [2]
J’aime mieux faire marquise qui pousse son majordome [1.75]

Oh non non non je ne suis pas une dame
Pas envie d’être une dame [0]
Ce n’est pas dans mes billes, ce n’est pas dans mes gènes
C’est pas dans ma famille d’étranges énergumènes [2]
C’est pas du tout mon style c’est pas du tout ma came
Tant pis si on m’accuse tant pis si l’on me damne
Tant pis s’il on me juge et que l’on me condamne [2.75]
Tant pis si l’on m’attrape et que l’on m’emprisonne
Au fin fond de ma poche ma liberté ronronne [2]

Pas une dame !

Source : paroles2chansons

Evaluation YDM,

–  Rimes    37.5/52 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  37.5/55  soit   13.63/20

 

5. Dolce Francia

Paroles en italien

 

6. Chez Keith Et Anita

Dans les bagnoles, aux Batignolles, [1]
A Istanbul, avenue du roule,
Sur un atoll, ou dans la foule, [2]
On est là où l’on peut,

A Notre-Dame, au bord du drame,
A Macao, à Birmingham
Dans un bistrot ou sous un tram, [3]
On est là où l’on peut, [1]

Mais moi je ne suis pas,
Non, non, non, non,
Je suis chez Keith et Anita, [2]
C’est le petit matin,
Mais on n’est pas couché ma foi,
Quelqu’un se roule un joint, [2]
Oh non merci je ne fume pas, [2]

Quelqu’un joue du Chopin,
On est chez Keith et Anita, [1]

Dans une poubelle, le nez au ciel,
Dans un tunnel, mis sous tutelle,
Dans un hôtel, au Sofitel, [2]
A Singapour ou à Bruxelles, [2]
Au petit jour, au grand carrefour, [1]

Dans son berceau, sous son chapeau,
A Zanzibar ou à Bordeaux, [2]
Dans son cauchemar, seul au tableau,
Dans un plumard, dans son tombeau,
Dans le brouillard, au fil de l’eau, [3]

C’est la fin de l’été,

Quelqu’un boit du rosé, [-1]
Et quelqu’un joue de l’harmonica, [1]
Qu’il fait bon d’exister,
Ici chez Keith et Anita,
Qu’il fait bon d’exister, [1]
Ici chez Keith et Anita, [0]

En politique, en place publique,
A l’aventure, dans l’Antarctique, [2]
A l’âge tendre ou canonique,
Au bord du Gange, à Dubrovnik, [2]
Sous les louanges, couvert de fange, [1]

Au fond du trou, à l’aube blème,
Au rendez-vous ou à la traîne,
A Malibu ou à Valenciennes, [3]
A Katmandou, à Saint-Etienne,
Sous les verrous, ou à la Madeleine, [2]

Ici tout est tranquille,
Il n’y a pas l’ombre d’un fracas, [1]
Marianne sent la vanille,
Toute de velours et de soie
Comme la vie scintille, [3]

C’était l’été soixante-dix,
Je ne savais rien de tout ça,
Et pourtant je vivais chez Keith, [1.75]

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    40.75/52 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.5/1 pt
–  Flow                        0.25/1 pt

Sous-total  41.5/57  soit   14.56/20

 

7. Darling

Il m’appelait darling
En buvant son long drink [2]
Tout de lin blanc vêtu
Pochette mauve et pieds nus [2]

Comme un grand frère unique
Un oncle d’Amérique [2]
Tout seul dans le living [1]

Il me disait darling
L’époque est bien cruelle
Mais pour toi elle est belle [2]
Tu es faite pour le ring [1]

Et il me disait darling
Quand on a l’étincelle
Et des rêves à la pelle [2]
On doit piquer son sprint [1]

Comme un vieux Lord anglais
Un cousin égaré [0]
Entre Proust et Kipling [1]

Tout en me souriant
Et je le revois si grand [2]
Nostalgique et charming [1]

Prends garde à l’existence
Tout est dans l’élégance [2]
Même au creux d’un looping [1]

Rien ne vaut l’éphémère
Rien ne vaut le mystère [2]
Dans une larme de gin [1]

Mais plus rien ne lui était cher
Et sa solitude amère [2]
Lui allait comme un smoking [1]

Mais quand tombait le soir
A l’heure du désespoir [2]
Il plongeait dans son spleen [1]

Maintenant j’ai ton silence
Le trou de son absence [2]
Et sa montre Breitling [1]

Il m’a écrit darling
A toi mon dernier mot
Ne m’en veux pas darling
Je quitte le bâteau [2]

Dis à ceux que j’aimais
Que mon corps de bastringue
A fini par lâcher [0]

Source : paroles2chansons

Evaluation YDM,

–  Rimes    34/43 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0.75/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  34.75/48  soit  14.47/20

 

8. La valse posthume

C’est au premier temps de la valse que tous les espoirs nous sont permis
Car au premier temps de la valse nous sommes tous en Arcadie [2]
Dès le second temps de la valse la terreur de vivre nous saisit
Car dès le second temps de valse c’en est fait du paradis [2]
Alors on va on vient on rêve ou l’on croit, on aime parfois en paie l’endroit
Alors on cherche ou l’on trouve selon les cas mais la valse est toujours  [2]

C’est au 3ème temps de la valse ce que l’on croit enfin savoir danser
Mais au troisième temps de la valse voilà tout essoufflé
C’est au 3ème temps de la valse que nous je commencent à s’envoler [-1]
Mais au troisième temps de la valse la boucle est bouclée [2]
Alors on ne prend plus rien du bout des doigts, non tout à pleines mains et on ne lâche pas
Alors soudain on s’agenouille et l’on croit qu’il n’est jamais trop tard ma foi [2]
Alors on vit à bout de souffle tout ce qu’on a on ouvre les yeux on ouvre les bras
Alors on retourne en douce sur ses pas et la valse c’est un deux trois [2]

Il n’y a que trois temps dans la valse mais ces 3 temps là nous sont acquis
Il n’y a que trois temps dans la valse c’est bien court mais c’est ainsi [2]
Alors a fait trois temps de valse ce qui ressemblent à ma vie
Je dédie mes erreurs, les soupirs de mon cœur transi [2]

Source : paroles2chansons

Evaluation YDM,

–  Rimes    15/18 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  15/21  soit   14.28/20

 

9. Liberté

Elle a mis des feuilles à ses branches
Elle a mis des voiles à son mat
Enfilée ses plus jolis bas [2]
Brûlé ses habites du dimanche [2]
Elle a regardé l’existence
Tous ces souvenirs entassés
Dans son cœur comme des cendres
Tous ces rêves à demi-fanés [0]

Alors elle a murmuré
Liberté liberté liberté [-1]

Liberté tu dois bien exister
Oui on l’entendit murmurer [-0.5]

Il s’est fait un royaume étrange
Entre le mur et le caniveau
A l’abri d’un kiosque à journaux [2]
Il a choisi sa résidence
Il n’a pas connu de vendange [2]
Ni de douceur au fil de l’eau
La cruauté l’indifférence [2]
Se sont penchées sur son berceau  [2]

On peut l’ajuster à ses hanches
S’en envelopper comme d’un manteau
La porter à même la peau [2]
Bien au chaud sur son ventre
Nichée dans son dos
On peut se la jouer carte blanche
La brandir tout comme un drapeau
On peut la glisser dans sa manche [3]
La cacher sous ses jupes
Pour en faire son crédo [3]

A chacun sa fleur où ça flanche
A chacun son tout premier mot
A chacun sa cave et sa grange [1.75]
A chacun sa rue son bistrot [2]
A chacun son âme de faïence
A chacun son ombre au tableau
A chacun ses trois pas de danse [2]
A chacun son genre de tombeau [2]

Source : paroles2chansons

Evaluation YDM,

–  Rimes    26.25/38 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  26.25/43  soit   12.20/20

 

10. Little French Song

Quand tout va mal,

démodées mais si douces à fredonner [1]
à I’envi, nostalgiques à l’infini [1]

Et quand on n’sait plus

Paris, to Pigalle ou I’Île Saint-Louis
sous la pluie, de Bastille aux Tuileries [2]

de quoi frimer : we have Brassens, Brel and Ferré
Boris Vian, Barbara, Gainsbourg, Trenet, Prévert, Kosma
de quoi choisir we have Aznavour, Reggiani,
Bécaud, Nougaro, Moustaki, Édith Piaf CIoclo and Johnny
Oui, oui, oui, oui [3]

Bien sûr c’n’est pas Duke Ellington
C’n’est pas EIvis ni Jackson
C’n’est pas Fitzgerald ou Armstrong [3]

Et qu’on soit de Londres ou de Hong Kong,
qu’on soit trois feuilles ou shu-bang
Qu’on soit djellabah ou sarong,
Quand les méchants sonnent leur gong [3]

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    13/18 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  13/21  soit   12.38/20

11. Le Pingouin

C’est le pingouin que l’on aperçoit au matin,
Les bras ballants le pingouin, les bras ballants mais l’œil hautain [2]
Car il prétend le pingouin être sûr de ce qui est certain.
Il est savant ce pingouin. Il a étudié son latin et son accent le pingouin.
Mais quand il parle on entend rien, il bouffe ses mots le pingouin. [2]
Il cause comme on perd son chemin.
Il n’est ni beau le pingouin. Ni haut, ni bas, ni laid, ni loin. [2]
Ni froid ni chaud le pingouin. Ni tout ni rien, rien, rien rien du tout.
Non tiens le pingouin on vient lui manger dans la main. [1]
Il adore ça le pingouin.
Il prend son petit air souverain.
Mais j’le connais moi l’pingouin. [2]
Il a pas des manières de châtelain non.
C’est mal élevé les pingouins faut que je lui donne des cours de maintien
Eh le pingouin ! Si un jour tu recroises mon chemin, [1]
Je t’apprendrai le pingouin, je t’apprendrai à faire le baisemain.
Tu ravaleras le pingouin oui tu ravaleras ton dédain. [2]
Tu m’fais pas peur le pingouin.
Tu m’fais pas peur, tu me fais rien, rien, rien, rien du tout.
Tiens le pingouin, t’as l’air tout seul dans ton jardin.
T’as l’air inquiet le pingouin, t’as mis ta tête de mocassin. [2]
T’es démasqué le pingouin.
T’es bien puni, t’es mis au coin, coin.
C’est mérité le pingouin, t’avais qu’à pas être si vilain. [2]
Je ne l’aime pas ce pingouin,
Malheur sournois, malheur radin, malheur narquois, le pingouin,
M’as l’air content de lui tout plein. Il a l’cœur froid ce pingouin,
Il n’a pas l’air d’aimer son prochain,c’est pas pour moi les pingouins.
J’ préfère les biches, les chats, les chiens, les tiques, les lions ou les dauphins, pas les pingouins, pas les pingouins. [0]

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    16/30 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   0.25/1 pt
–  Flow                        0/1 pt

Sous-total  16.25/35  soit   9.28/20

 

12. La Blonde Exquise

Ah ma délicieuse,
Ah mon enfumeuse, [2]
Ma petite crâneuse,
ma veuve joyeuse [2]
lorsque je t’allume,
toi ma blonde exquise
Ca dissipe mes brumes, [2]
Oh la vilaine fille
Pendue à mes lèvres,
Qui crane et qui brille [2]
Mon infréquentable
Ma mauvaise élève [1.75]
Lorsque tu m’allumes
Je caresse le diable [2]
Le diable aie, aie, aie, aie, aie
Oui le diable aie, aie, aie, aie, aie [1]

Pour après l’amour, pour avant la mort
Remplir de volute l’eau du ciel qui dort [2]
Pour faire comme Gainsbourg,
Pour faire comme Marlène
Pour braver le sort [1.5]
Oh Ma régulière
Ma petite sorcière [2]
Lorsque je t’aspire
Mon Dieu quel plaisir [2]
Mon adolescente
Tu me feras crever tellement tu me tentes
Aie, aie, aie, aie, aie, aie
Oui, tu me tentes, [2]
Aie, aie, aie, aie, aie, aie

Quand de toi je me prive,
Quand je fais carême
Quelque chose se brise,
Quelque chose se fane
Doucement se déchire la soie de mon âme [1.75]
Quand je me raisonne, quand je tourne la page
De tes cendres grises [2]
De nos nuits sauvages
Je sens ma jeunesse quitter le rivage [3]
Viens donc la petite
Tendresse toxique, calme silencieuse, douceur interdite
Faut qu’on se lâche, il faut qu’on s’oublie, il faut qu’on se quitte [3]
Ah ma confidente,
mes nuits d’étudiante [2]
Ma chapelle ardente
Ma défaite brûlante
Il faut que je tache d’oublier ton gout, ta douce tourmente [3]

Tu me tourmentes

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    35/47 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  35/50  soit   14/20

 

13. Lune

Lune, ô douce lune, dis-moi quel sera mon destin
Dis-moi quelle sera ma fortune
Lune, ô jolie lune, où sont passés tous mes jardins [2]
Et mes fenêtres sur tes dunes [2]
Dis-moi si de là-haut tu entends nos vies
Quand elles se brisent, quand elles se plient
Quand elles s’épuisent ou quand elles rient [3]
Lune, ô pauvre lune, tu as dû en voir des grands chagrins
Des solitudes, des amertumes
Lune, tendre lune, tu dois savoir ce qu’il en est
De nos terreurs et de nos brumes [2]
Tout ce qui nous réchauffe un jour s’éteint
Tout ce qui compte ne vaut plus rien
Ô lune, éclaire notre chemin [3]
Lune, je n’ai rien appris, ni d’la mort ni d’la vie
Ni de Ia tristesse infinie, mais lorsque je te vois briller
II me vient envie d’espérer
Lune, ô ronde lune, tu es notre mère désemparée [-1.5]
Nos vents, nos marées, nos écumes

Lune, ô blonde lune, c’est que nous sommes dépassés
Et nos vies tremblent comme des plumes
Mais il nous reste encore tes nuits d’été [-1]
Et tes étoiles et ta beauté
Et toi si douce, à nous veiller [-1]
Lune, je ne crois en rien
Ni aux dieux ni aux chiens
Ni à I’avenir incertain [2]
Mais lorsque je te vois briller
II me vient envie de prier [0]

Source : parolesmania

Evaluation YDM,

–  Rimes    10.5/29 pts
–  Punchlines              0/2 pts
–  Profondeur              0/1 pt
–  Mélodie                   Pas écoutée, pas notée
–  Flow                        Pas écoutée, pas notée

Sous-total  10.5/32  soit   6.56/20

 

Pour conclure


Évaluation textuelle de cet album – Little French songs – est de  soit 12.11/20 (145.4/12).

Il peut donc être qualifié d’album textuellement passableà découvrir

 

 

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "Carla Bruni – Little French songs – Textuellement bon"

Leave a comment