Canardo – A la youv : textuellement acceptable

Canardo

Canardo, de son vrai nom Hakim Mouhid, est un rappeur et compositeur français d’origine marocaine né à Trappes, (Yvelines) le 22 septembre 1984. Il est le frère du rappeur La Fouine. Il est connu pour ses productions sur les albums de La Fouine, Disiz et Sultan.

 

Source : Wiki

 

 

 

 

PRINCIPES DE NOTATION DES TEXTES DE RAP

Canardo_ALaYouv©Koria


Évaluation textuelle de cet album – A la youv – est de  soit  9.27/20 (139.12/15).

Il peut donc être qualifié d’album textuellement acceptable

 

 

 

 

Qu’ai-je pensé de cet album ?

Rien. C’est une sorte de bruit qui court tout le long de l’album. Originalité, zéro ! C’est de la soupe rap, un truc sans intérêt déjà entendu des milliers de fois et il est évident que ce n’est pas avec ça que les rappeurs actuels à l’image de Canardo feront des classiques. ça devient vraiment pénible d’écouter ces trucs artificiels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la youv

 

 

 

 

 

 

1. À ce qu’il paraît

Yeah, haha, yeah
A c’qu’il parait j’suis…

A c’qu’il parait j’suis khene, j’ai le style qui f’ra jamais d’tube
Juste Mélé-mé un p’tit million d’vues sur YouTube [1]
J’ai rien à dire et mon flow est trop « flagada »
Attends, ils ont pas écouté « Bafana » [2]

A c’qu’il parait si j’suis là c’est grâce au piston
A c’qu’il parait Canardo avale des cachetons [1]
A c’qu’il parait j’ai tout donné, j’suis passé à la trappe
A c’qu’il parait les internautes veulent que j’arrête le rap [1]

Doucement, attends j’t’ai qu’jsuis pas encore au max
Polo Ralph Lau, flow Air Max [1]
A c’qu’il parait j’suis en guerre avec la Banlieue Sale
T’es bête ou quoi ? « A la youv », me-cri Capitale [1]

A c’qu’il parait j’suis…

A c’qu’il parait j’ai pas d’swag; mais devant le mic mec j’en ai pas b’soin
Juste mes couilles, une Smirnoff et un putain d’joint [2]
A c’qu’il parait j’prépare un putain d’come-back
Deuxième album c’est ta meuf qui fera tous mes backs [1]

Crier dans un mic ? S’auto-plébisciter ? Non !
C’est du rap de merde, pas du rap de cité [0]
A c’qu’il parait après « Papillon » j’existerai plus
J’peux pas aimer tout l’monde, j’suis pas un fils de pute [1.75]

A c’qu’il parait j’suis… devenu bizarre
A c’qu’il parait j’ai changé maintenant je fais la star [1]
A c’qu’il parait j’ai… trop d’maille
T’es bête ou quoi ? J’aurai d’ja arrêté le rap hataï [1]

A c’qu’il parait t’es trop chaud
Mais tu sais rien faire à part pomper ma bite
Oups! Putain j’voulais dire « pomper mes beats » [1]
A c’qu’il parait c’est mon fiston remballe

Bitch, on tombe pas enceinte quand on avale [2]
A c’qu’il parait je longe les murs et j’ai rien dans l’slip
A c’qu’il parait je sors de nul part, j’ai pas d’équipe [1]
A c’qu’il parait quand j’rappe, les mc’s puent la pisse

A c’qu’il parait mon meilleur morceau reste « Iblis » [1]
A c’qu’il parait j’suis Illuminati
Mets les devant moi j’arrive en Maserati [2]
A c’qu’il parait Canardo c’est pas un mec de Trappes
T’es bête ou quoi j’suis chez Bachir ou fid-kha

 

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    20.75/40 pts soit    7.78/15

–  Profondeur                          0.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               0.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  9.28/25  soit   7.42/20

2. Ça vient de Paris

J’traîne dans mon hood en YZF
Casse-moi pas trop les couilles, toujours zahe-hef [2]
Des pépètes, ouais j’en veux beza-za-za-zaf
J’ai fumé trop d’MC, j’suis fonce-dé, j’suis F

Quand j’rappe trop d’fumée, pourquoi s’énerver ?
Passe après nous les gens vont s’emmerder [0]
J’arrive en Nike Air, repars en Viper [1]
À la youv : quand on rappe, on bloque les compteurs

Banlieue Sale gang, Henijay Music
Couilles sur la chicha, flow anachronique [1]
Que l’premier couplet et j’t’ai déjà mis a l’amende
J’cache mes seufs comme les meufs car trop d’MC bandent [2]

On fait du cash, on fait du khaliss
C’est pas l’Pays des Merveilles, ici on paye pour baiser Alice [2]
Le son qui fait kiffer, mouiller ta tata
Attends j’baisse mon fut’ : ah ratatata [2]

Ça vient d’où ? (T’inquiète pas) ça vient de…

Ça vient d’où ? T’inquiète pas, ça vient de Paris

À la youv, produit par les Qataris [2]

Ne t’approche même pas, frelot la ramène pas
Selon moi y’a même pas photo, même si ça paye pas [1]
On s’pose impeccable, on deale pas la même came
Poto oui ça vient d’Paris, tu t’remanges les mêmes baffes

P’tite tête, j’fais flipper Dipset
Paname ça kicke sec, on veut shooter l’17 [2]
J’déploie mon seum sur mixtape
Parce que poto j’dissèque

Appelle-moi Prototype 7 [2]
J’bosse àl, au milieu des scoots péta
J’suis paradoxal comme de voir un scout bédave (À la youv, ma gueule) [1.5]
On était nazes en dissert’
J’ai une soudaine en vie d’zèb
Envoie la ‘teille ça tise sec [2.25]

Ça kicke à la Wu-Tang Clan, il est où ton clan ?
J’vais vous foutre par terre, comme Fouiny « Gifle dans les dents » [1]
J’veux mon biff dans les temps
Ouais j’suis un p’tit mais j’veux m’empiffrer comme un grand
T’es stupide comme un alley-oop dans l’vent [3]

J’men bats les couilles d’Hollywood et ses bitches
J’marche pas avec ceux qui ont la maîtrise de la traîtrise
Parle pas trop, les murs ont les oreilles à Dumbo
Cherche-moi aujourd’hui, demain on t’appelle John Doe [2]

Paname ça chuchote, y’a pas d’place pour les chochottes
Sur ses trottoirs tu peux t’faire fumer à la sortie d’la chicha
T’as du m’voir zen posé comme Bouddha
Mais frime et j’te nique ta mère comme si j’aimais les cougars [1.75]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    28.5/46 pts soit    9.29/15

–  Profondeur                          0.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  12.54/25  soit   10.03/20

 

 

 

 

 

 

3. On encaisse

On encaisse, sa ira mieux demain
Des promesses, des souhaits sans lendemain [2]
Oublie pas le passé, J’oublie pas le passé
Celui qui t’a forgé, Celui qui m’a forgé [-1]
Ma cavale, mes problèmes Zoogataga mon emblème
Nique sa mère le système [2]

Oyima si tu me voyais je deviens fou
A force de rester en chien ici on deviens loup [2]
Fiston, n’attend pas l’alarme
Et si sa chauffe tant mieux sa séchera tes larmes [2]

Soldat du tiek son de taille robrah
Direction le bled, Casablanca [1]
J’fais n’importe nawak, mais j’fais pas exprès
Alors je fume, bois et souffre en secret [2]

L’Etat nous baratine avec un tas d’truc bidon
Donne moi d’la vas’line que j’encule cupidon [2]
La sère-mi à fait d’nous des sans coeur
C’est la Hass ici pas d’place pour les pleurs [1]

Absolut, et je la vend encore
Même fonce-dé je n’perd pas le nord [1]
Laisse, le passé au passé
A La Youv mentalité j’en ai jamais assez [0]

On fais pété l’alcool, on fait pété les grenades
Determiné comme à grenoble ou sa s’mettent même en promenade [2]
Ok zoogataga darwa c’est l’son des cassos
Comme au tacos de liori bah mon gars j’balance la sauce [2]

J’suis à la recherche d’la liberté donc ramenez moi dl’herbe
J’rap pour tout les quartiers d’villeneuve et c’est maché m’a l’air blanc
Partout c’est la merde, là ou partout sa bicrave
Là ou partout c’est la guerre mec là ou partout sa mitraille [2]

Une spéciale pour pirate, pour Trawali et pour wali
J’ai grandi dans l’halam c’est pour sa mon com faut du wali [1]
Toujours chaud darwa on va tourné l’clip dans un cratère
Moi c’est Yougataga j’veux foutre le feu dans toute la terre sa mère [2]

J’veux cramer tout l’univers passe moi juste une allumette
A La youv Canardo ramène du muette que j’me huette
Il y a pas d’balance chez nous rendez vous a porte d’l’a muette [3]
Ok zoogataga zoogataga gainst to gainst

Il faut qu’ils comprennent pourquoi on traîne
C’est Canardo et Mister You

Yeah , mentalité a la youv
Henijai Music , mentalité a la youv [1]

Source : Rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    27/42 pts soit    9.64/15

–  Profondeur                          1.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  13.14/25  soit   10.51/20
4. M’en Aller

M’en aller (m’en aller)
S’évader (s’évader) [0]
Oui v’là encore une autre saison
Une carte postale comme horizon [1]

Wohohoo

J’ai b’soin de rien mais il ne suffit pas de dire pour y croire
Chaque été c’est la même, le soleil brille dans le square [1]
Il m’faut du cash et du sable avant de devenir barge
Faut qu’je trace, que je m’évade, que je prenne le large [2]

Sur le frigo, la même carte postale aux mêmes couleurs
Envie de plages, d’eaux turquoises et d’un cocktail au shaker [1]
J’ai b’soin de rien, tu te souviens mais ne me crois pas
Envie d’ailleurs, où tu voudras tant qu’c’est loin, toi et moi [1]

J’voulais faire du stop mais j’suis plutôt classe business
DVD, plateaux repas et même jolies hôtesses [1]
J’pourrais m’faire une raison, me dire « ça sert à rien  »
Besoin de voir ailleurs, là où tu te fais du bien [1]

J’te cache pas qu’j’ai bien envie d’tout plaquer
Plus facile à dire qu’à faire quand la rue t’as maqué [0]
Et pour m’évader j’regarde cette carte postale
Et j’me dis « un jour promis, toi et moi on s’fera la malle » [1]

Ici les jours se répètent, mais bon rien n’est infini
Tu sais, tout l’monde n’a pas la patience de Ghandi [1]
On a le temps de mourir, mais pas le temps de construire
Cinq minutes à peine, j’sais comment ça va s’finir [1]

Tu crois connaître nos vies ? « À la youv » n’est qu’un pour cent
Tellement de choses en moi mais j’trouve pas de mots assez puissants [2]
On ne compte plus nos échecs, on pourrait en faire des colliers
Mais bon, on refait le Monde, assis sur un escalier [-1]

Changer de cap, ne pas avoir peur de couler
Prendre la route et rouler, jusqu’à ne jamais s’arrêter [-1]
Hé-hé

Source :  rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    11/32 pts soit    5.15/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total   9.4/25  soit  7.52/20

 

 

 

 

 

 

5. Pour m’en sortir

Je fais tout pour m’en sortir, pour pouvoir vous emmenez tout en haut
Mais seul l’ilicite m’attire, je ne veux pas vous infligez ce fléau [1]
Moi je veux partir, je veux m’en sortir, mais je veux pas tout ce poid sur mes épaules
Malgré mes rires, je suis affaibli, j’ai besoin de sortir du ghetto [1.25]

La vie ne m’attends pas, donc j’accelere
Je reve d’avoir le bon role de ce best seller [2]
Avaler mes larmes, au gout amer
Vous emmenez tout en haut la putain de sa mère [2]

Alors je taff tout les soirs, taff tous les jours
Accumule le stress, mais bon je gère
J’suis qu’un jeune comme toi, je n’ai pas la science infuse
Une seule chose est sure ici, c’est que les balles fusent [2]

A part la politique plus rien ne m’amuse
J’sens que la vie est belle mais je n’ai pas ma muse [2]
Muselière
Enchainer…J’ai pas la protéction du roi comme Molière [2]

Issus du quartier, mauvais démarrage
Je baisserai pas les bras, je me rattraperai dans les virages [2]
Au-dela des mers, à travers les vallées
Emmenez les miens loin, la ou je n’ai pas pu aller [0]

Sortir du ghetto, la rue m’as laisser des traces
Emmenez les miens loin et je laisserai ma place [2]
A un autre p’tit con, les couilles en béton
J’connai la suite, sois la mort ou je bé-tom [2]

Allonger sur le sol, déssiner a la craie
Mais pour l’instant j’suis al donc on verra après [2]
Faire du biff, faire des millions
La route est longue mais pas pour le papillon [2]

Alors je vole, vole, pour vous emmenez tout en haut
Echouer sans me dire que j’ai rien tenter
Man je prie, qu’à la mosquée
J’restes devant la porte, ils vont bien finir par casquer [-1.5]

Comment toucher le ciel, les bras amputer ?
Oui mème blésser, je n’ai pas besoin de leur pitié [-1]

J’ai besoin de rever, comme Martin
On ira loin, mais je porterai toujours mes patins [2]
On ira voir le monde, autre part qu’a la télé
On trouvera la clef, de nos coeurs scéllés [0]

Blesser, anesthesier
Par l’alcool, survivant du quartier [-1]
J’ai vu mes proches, partir comme des confétis
La vie n’a plus de sens, je ne reve plus d’Haiti [1]

Tout pour s’en sortir, demande a NIS’
Et si le taff’ ça marche pas on fait du biz’ [1]
Grosse poucave, tournes tes yeux de ma photo
Nan j’ai pas de sécu’, j’ai des potos [2]

Mec on reste patient, je suis pas prèt de me brader
J’ai mis mes lunettes pour voir les traitres en 3d [0]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    22.75/48 pts soit    7.10/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.25/3 pts
–  Langage                       0.25/1 pts
–  Flow                                          0.25/1 pt
–  Mélodie                                 0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  9.85/25  soit   7.88/20
7. B**** Les Balances

J’ai pas besoin d’être une balance pour savoir qu’tu fais pas l’poids
Fils de khéné, fils de lâche, fils de putain d’chméta [2]
On bicrave plus de cess’, akhé, que le marchand d’sable
Ouais j’ai un corps de lâche car j’me mets pas à table [2]

Tu claques trop des be-jam, refré tu sens trop la pisse
Quand j’te regarde, je lis ta dépo’ dans ton iris [1]
Pire balance que toi, tu m’as plus donné sommeil
Nom, prénom, numéro d’tel’ et même mon adresse e-mail [1]

Vas-y sors ta dépo’ : pourquoi, pourquoi t’as chaud ?
Tu vas t’manger des gifles de maçon dans tes chicots [1]
Ta clique de baltringues, on va tous les casser
Ouais tu vas m’rendre gay le jour ou j’vais t’faire sucer [-1]

Les mecs comme toi akhé, on les dépouille
Arrête de porter des slips, t’as même pas d’couilles [2]
Tu parles de flingues, tu parles de Smith & Wesson
Espèce de p’tite balance #Pèse-personne [2]

Fais du sale pour les gars d’en-dessous
Mitonne pas les rats dans l’zoo
Rien qu’les balances jouent les fous
Kheyou faut leur prendre des sous [3]

Haut les mains, baise les balances, les voleurs de douilles
ZUP de Blois, les vrais mecs de ppes-Tra pour les gars dans l’hood [1.25]
Baise les balances, baise les balances, baise les balances !
Han han !

Tends pas la main aux balances, ça pourrait nuire à mes finances
Courez vite, gros j’évite, toutes les bitchs, ceux qu’ont pas su garder l’silence [2]
La violence c’est dans les tripes, pas dans l’kwaah ou dans l’pussy
Gros si tu trahis nos principes, t’es un zemel comme pas possible [1.5]

Haut les mains, faut du pèze un deux un micro test, gros remballe tes foutaises,
les balances jouent les macs, on débarque
Que des braves, que des gars qu’on les ah, on les braque, on les fra3, on les baise ! [2]
Frère on les baise, faut pas m’assimiler, loin des ‘ta-tasses, des schlags et du ciné

Indiscipliné, viens pas frimer, si tu donnes tes gars : va t’faire piner [0]
Rien qu’les donneuses jouent les stars, poto c’est juste des sales comiques
Ici les appels sont anonymes comme les alcooliques [2]
« Wallah c’est pas moi j’ai rien dit, regarde les dépos »

Ferme ta gueule si tu cherches du cœur, va faire un tour aux Restos [2]
T’envoies tes frelons dans des bourbiers, dans des bennes
Frelon tu mérites le DASS’, la peste et l’cancer du colon
Mélé, mélé mé, mélé mé, mêle-les toutes ces kahbas
J’préfère un frère qui m’tire dessus qu’un poto qui m’envoie au card-pla [2]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    25.75/41 pts soit    9.42/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  13.17/25  soit   10.53/20
8. Parle Trop

Parle trop tu vas t’faire niquer, t’faire niquer

Parle trop tu vas t’faire niquer, comme Jésus sur un piquet [0]

De rire ils me font trop pisser
J’rappe bien avant le lycée
Quand j’prends le mic rien qu’ça défouraille et je vois leurs poils s’hérisser [2]
Dé-dégage ta race, les langues de pute on les débarrasse

Parle trop tu vas t’faire niquer, ici c’est pas Trappes mais les favelas [1]
Fini les gomme-cognes, maintenant faîtes place au magnum
Mon rap a du sperme, il éjacule, est devenu un homme [1]
Parle mal, faut qu’t’assume, trop tard pour qu’tu retournes tes fringues

Change de discours comme une salope, ici y a pas de bilingue [2]
T’as plein d’équipes c’est trop bizarre, langue pendue comme un lézard
Si personne ne te fait confiance, poto ce n’est pas un hasard [1]
Mec arrête de m’appeler, espèce de p’tit bâtard
J’prends les chemins d’campagne, j’t’esquive comme un radar [2]

Panier dans la soude, patate dans la cours
Accélération, crampon dans la bouche
Pour les gamins j’envoie des rimes la rue m’a crier Malik c’est le combat
Ils pensent tous que je suis là seulement parce que je suis malade

Quand j’ai commencé à kicker tous ces PD n’étaient pas là
C’est pas ma faute j’écris mes textes, je les pose et me voilà [2]
Des flows ouais j’en donne partout je suis un peu comme l’Himalaya
J’inonde les ondes, les femmes des autres, les blondes, les rondes mais pas Zahia [2]

De temps en temps je fais du son et je fais quelque partenariat
Ce qui m’aime pas j’encule leurs mômes et j’souris en regardant ma trace [1.75]
Tu vas pas parler mal toute ta vie sans blesser comme l’a dit ton ami en vas s’en mélé mé

Tu parles trop tu dis que de la merde t’es comme une chambre d’hôtel sans WC [2]
T’as parlé toute ta vie tu vas sentir les faits comme l’a dit ton ami en vas s’en mélé mé
Ne signe pas de chèque la bouche poto tu ne pourras pas encaisser [2]

Parle trop tu vas te faire niquer, j’arrive dans le game sans kicker
J’y ressors en gamos car mon flow est sophistiqué [0]
9-2 c’est illicite mon GPS la indiqué
Je confonds les chattes et les souris, sur ton clito j’ai cliqué [0]

S-Kal, Banlieue Sale c’est nous contre eux
Rafale, argent sale : c’est ma banlieue
Je ne suis pas délicat, je leur fais des dégâts, je fais partie des cas les plus dangereux [2]
J’ai une vraie paire de couille mais entouré de focus

Mon intérieur est pourri comme ceux qui sont dans la Focus [1]
Parle trop tu vas te faire niquer, mes soldats vont rappliquer
Je bicarve du flow en gros je suis plus un dealeur qu’un criquet [0]
Oué dit leur de me castrer car même à poil je suis équipé
Le peura c’est pire qu’une ruche c’est pour ça que les groupies sont piquées [0]

Ton équipe va crier, appel le 17, on va te niquer
Soit tu geek tous, soit tu te pisse dessus mais quoi que tu fasses tu vas lutter [-0.5]
Ma garde à vue je la fait à l’aise, les poto peuvent dormir tranquille
Pour toi 10 heures c’est trop balaise, je fais 24 heures facile [2]

Rien que tu parles tu pues la merde, ton cul c’est comme une passoire
A force de trop-trop parler t’as musclé ta mâchoire [2]
Tu fais tous pour t’en sortir quitte à sucer des beus-teu
Ton numéro fétiche : c’est celui des feu-keus [2]

Rafale de XXX dans le tas, dans les jambes, dans tous ce qui bouge putain faut que je m’arrête
Fusil casse, tu vas faire fuir les girouettes [2]
C’est bizarre t’as pas l’air étonné, on va te faire la zézère jusqu’à tu reconnais [1]

Source :  rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    30.25/53 pts soit    8.56/15

–  Profondeur                          1.5/4 pts
–  Punchlines/Styles               2/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  13.31/25   soit    10.64/20

 

 

 

 

 

9. Tout ce que j’aurais voulu faire

Tout c’que j’aurais voulu faire
Fuir la misère sévère
Triste, perdu, sans repères [1.5]
La poisse nous fredonne ses airs [2]

Nos petits coins de paradis
Certains n’finiront pas la nuit [2]
Ces quelques gouttes en leur mémoire
Mais qui connaît la fin d’l’histoire ? [1]

Yeah
Ouais j’étais fan de Michael, comme tout l’monde à l’époque
Des Lego dans mes poches et puis le reste je m’en moque [2]
Après l’école c’était terrain d’foot improvisé

Et bizarrement j’avais jamais en tête de réviser [0]
Du haut d’mes huit piges, j’ai toute la vie devant moi
C’est c’que j’pensais avant qu’elle finisse derrière moi [1]
J’croquais la vie du haut d’mes 1m10

Dans mon équipe : des rabzas, des renois, des métis [2]
Petit déj’ avec les reufs, comme chaque matin
J’aimais la vie comme j’aimais Jacques Martin [2]
Les jeans troués, les baskets sales

Bizarrement : Banlieue Sale [1]
Inconscient des soucis, ma mère a bien fait l’taf
J’avais pas mon Kinder mais j’avais ma baffe [1]
1993, j’me croyais grand
2001, ma première gardav’, premier jugement [2]

Ouais j’étais fan de IAM, comme tout l’monde à l’époque
Une gazeuse dans la poche et puis le reste je m’en moque
Après l’école c’était des bagarres improvisées
Mon père me faisait la morale après avoir tisé [0]

Du haut d’mes seize piges, ouais j’veux la vie de rêve
Ouais, et quitte à c’que je crève [2]
Petit con prétentieux
Mais qu’est-ce que j’pouvais faire contre le pénitentier ? [+0.5]

Pas d’déj, les reuftons au placard [1]

Un peu d’bif dans les poches, casquette Lacoste
Et puis le reste j’l’envoie par La Poste [2]

Inconscient, la rue a bien fait l’taf
De fil en aiguille, j’enchaîne les gaffes [2]
2001, ma première plaquette détaille du pilon
2010, premier album : Papillon [2]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    27/40 pts soit    10.12/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               2.25/3 pts
–  Langage                     0.5/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  15.62/25  soit   12.49/20
10- Helleb

Quand on arrive, ils helleb
Normal on vient pas pour keutchi
Helleb [1]
On t’fume, on t’jette comme un keusti [2]

Sans bruit, sans cris
Surveille tes arrières dans la street [1.75]
Quand on arrive, ils helleb
Normal on vient pas pour keutchi

Protège ton dos dans la street

Si y’a du son à pomper, c’est bombaïa, boum faya
Si tu regardes dans mes yeux, c’est Twilight, c’est vampaïa [2]
Sur moi t’es comme sur une meuf, ta bouche tu contrôles plus
Si on met du L.V. c’est pour que t’ouvres ton cul [1.75]

Tous ces MC qui font de l’autostop
Je les vois quand je m’arrête dans les coffee-shop
La chance ne se trouve pas dans l’horoscope [2]
Le rap c’est pas un jeu, si c’est pas pour toi : stop [1]

Le BR en shit negga dans la street
Quand on arrive, ils helleb
Normal on vient pas pour keutchi

Le BR en shit negga
Dans la street

Pour faire des hits, plus de thème
C’est à la rime qu’on les mène [2]
J’suis comme ce tit-pe du bled
Swaggé chez Need Money Gang

Et l’équipe m’accompagne
Celle-là c’est pour ma bourgeoisie qui boit du champagne [2]

Continue à croire qu’les p’tits dorment dépassé 8h
Ta resseu qui cherche un plan pour s’faire avorter sur Twitter [2]
Bouge si t’as pas la poigne
Tu passeras pas la douane [2]
« Quand on arrive en ville » : sur la dernière mixtape à Balavoine [1]

Branche-moi le mic, pas besoin d’stylo
J’casse ton flow, petit rigolo
Nan j’ai pas soif car je rappe sous l’eau [1.75]
Si t’as chaud on n’y peut rien, ni même le ventilo [2]

On arrive dans l’top ten, des punchs dans l’top caisse
Ça fera pas d’nous des légendes comme le monstre du Loch Ness [2]
Les dents tellement longues, j’dois les brosser dans un car-wash
Les étoiles font la guerre : j’pose pour la B.O. de Star Wars [1.75]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    28/41 pts soit    10.24/15

–  Profondeur                          1.25/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.25/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  13.74/25  soit   10.99/20

 

 

 

 

 

 

11- J’suis trop haaan

Toc toc : v’là le arbouch !
Tu seras moins méchant ma bite dans la bouche [2]
Bienvenue dans le hood, dans la vraie vie, c’est
Paris by night, et sa périphérie, c’est [1]

Porte d’Auteuil, sortie ppes-Tra
J’ai pas d’équipe car ils sont tous au card-pla [2]
Tu ne m’aimes pas car on fait du bif
Ton rap ne m’aime pas car ta daronne me kiffe [1]

Rap de tess’, rap d’esclave
J’les laisse parler, moi j’fais ma G.àv’ [1]
Pas stressé mais blessé quand tes potes deviennent des poucaves
Un vis-Lé, Airmaxé, j’ai forgé mon style dans la cave [1]

Ici pas d’histoire de love
J’kiffe pas les grosses de la pub de Dove [2]
J’reconnais les chauds des gentils
J’les reconnais même quand ils s’maquillent [2]

Les nerveux essayent de faire les bouffons
Et les bouffons essayent de faire les nerveux [+0.5]
Langue pendue trop d’ennemis, appelle le 17 si tu veux des amis [1]
Ma lame j’aiguise, découpe les langues de ceux qui disent

Que le rap est dead, que le rap est mort, que le rap est en crise [2]
Quand j’prends le mic’, on ne t’entend plus
On parle mal sur oit’, et ça ne t’a pas plu [2]
Depuis que je rappe, depuis que je mène

C’est, c’est l’heure du couvre-feu, j’ai le flow d’une sirène [1]
On frappe le game, danse les thugs, casse des ‘teilles
Pousse la fonte, tire la gâchette après je compte
Cannibal au mic’ on ne laisse que des os

On contrôle le réseau, mec on est pas déso’ [2]
On a connu la hass, on a connu la ‘zère
Découpe les fils de pute aux rayons laser [2]

Swaggé jusqu’à la teub : j’suis trop haaan
Paraît qu’on est d’la mif : depuis quand ? [1]
Mec parle moi de fraîche, on fait d’la fraîche

Toc toc : c’est l’deuxième arbouch
Tu feras pas l’Stevie Wonder devant ma bite de karlouche [1]
On est là pour graille swagg abusé, Neuf-Quatre tu m’vois capuché
Yeah mets tes deux doigts dans ton cul si tu veux faire la fusée [2]

« Veni, Vidi, Vitry », prise des risques
Mets le para-sans plan vice ou tu glisses [1.75]
Yougette ment au Triumphal, j’te casse ce sera pas comme Brice de Nice [1]
J’rôde comme un roublard

La mort c’est la seule vérité que tu trouves au bout du couloir [2]
J’ai des trous noirs, le rap prend d’l’âge j’ai l’impression de baiser une cougar [1]
C’est le foutoir, elle ment si elle dit qu’elle s’est faite baiser par moi
En bas de la tess’ c’est pas des hommes mais des fantômes comme des parloirs [1.75]

L.E.C.K. Vitryot, passe le salam à Trappes Trappes
Langue de pute tu jactes, fais beleck si mon arme t’attrape-trape [2]
J’rappe que des fléchettes dans ton booty-shake c’est de la roche
Si tu veux me descendre devant tout tes putes yo te remontera de la gauche [2]

Wesh wesh, paraît-il que la fucking amitié c’est le partage
Mon cul : demande à Mif, t’es seul quand tu défais ton paquetage [1]
L.E.C.A.N.A.R.D.O
Hachek ma merde a l’air d’être haute [1.75]

J’t’enseigne, j’malmène, mais ça reste des mots
Euh euh han, aidez-moi on m’a boycotté j’m’en fous, j’dis rien
Pour t’indiquer d’où j’viens, dis-toi qu’c’est d’l’autre côté du mur de Guerlain [1]

Source : rapgenius
http://rapgenius.com/Canardo-jsuis-trop-haaan-lyrics

Evaluation YDM,

–  Rimes    41.75/57 pts soit    10.98/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.5/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  13.48/33  soit   10.78/20

 

 

 

 

 

12- Partout La Même

C’est pour les mecs d’ici ou d’ailleurs qui pensent que l’été s’ra meilleur Ooooh
C’est partout la même, c’est ça nos vies

Okay bsahtek les R8, t’as bicrave tout l’hiver
Et bsahtek le nouveau pote car t’as toujours pas le mis-per nan [2]
Toute l’année on charbonne on fait d’la fraiche cas on n’oublie pas
Le Nikki Beach Marrakech yeah [1]

Le box est chargé, deux et demie, jet-ski
Mais la j’suis discret car les keufs je ves-qui, nan [2]
J’veux pas passer l’été au card-pla
à cause d’une salade qui traîne a cause d’une shméta [1]

Il faut que je me tienne a carreaux sans faire de vagues
J’chui plus cap de rien, ni même un tag [2]
Mars Avril j’arrête tout mes vices
L’argent est bien coffré chez la nourrice [1]

Mai Juin quelques potos son bé-tom
J’envoie des mandats faut pas faire le con [2]
Quelques thunes a récupérer mais j’veux pas me griller
mais tel que j’les connais je sais qu’ils vont l’grailler [-1]

Le risque est trop lourd car dans ma tête j’ai d’ja la molrqa
Que j’me vois bé-ger avec ma vodka [2]
Nique sa mère j’attendrais septembre,
vaut mieux que je reste tranquille PES dans ma chambre [2]

J’ai déja préparé mes CD
Touche a rien mon frère
Car dans ma caisse c’est moi l’deejay [-1]
Fin juillet Doumam est sorti
Monte dans la gove poto ca y est c’est parti [1]

Sur la route je fly
Avec mes khaiyes [2]
Paname est dans mon dos
Le stress j’oublie

J’roule en bermuda T-shirt claquettes
Loin du stress des kil’s détails plaquettes [2]
J’vais claquer tout ce que j’ai gagné sans gêne
Et puis jte donne rendez-vous à l’année prochaine [2]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    20/35 pts soit    8.57/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  11.07/25  soit   8.85/20
13- Du haut de sa tour

Oui elle a mal mais ne crie au secours
Petite princesse du haut sa tour
Elle en a marre de faire le tour [2]
Baisser les yeux et faire la sourde [1.75]
Mais dans sa tête résonne que des souvenirs
Oui elle regrette ces quelques moments de plaisirs [2]

Elle l’a remarqué, à la sortie du lycée
En secret elle n’arrêtait pas d’y penser [-1]
Elle se dit tant pis, ce n’est pas mes goûts
Au fond elle l’aime mais fait croire qu’elle s’en fout [1]
Mais la force de son charme fait qu’elle ne peut lui résister
Alors il croque dans sa pomme et juste avant de s’envoler [-1]

Le lendemain, on arrête pas de la regarder
Il s’était vanté de ce qu’il lui avait fait [-1]
Elle se sent trahie, comme un dégoût
En silence, la tristesse coule sur ses joues [2]
Elle avance et se dit femme que tout ça c’est dépasser
Mais le rire des autres souvent ne font que lui rappeler [-1]

Elle s’isole, se renferme, elle ne se trouve plus vraiment belle
Elle ne sors que la nuit, le papillon a rendu ses ailes

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    4.75/20 pts soit    3.56/15

–  Profondeur                          2/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  7.31/25  soit   5.84/20

 

 

 

 

 

 

14-  Mélé Mé Remix

Mélé mé
Mélé mélé mé

On va tout mêler, puis te démêler et s’en aller
Dis à tes reufs de ne surtout pas s’en mêler [-1]
J’rappe avec les couilles, j’rappe avec les larmes
J’ai le flow qui t’calme, braquage dans le calme [2]

Jamais je n’fatigue, j’rappe automatique
Dans mes textes, ça pue la sère-mi : tout est véridique [1]
Banlieue Ouest
Qu’ils aillent se faire foutre pour qu’on s’adapte

On est trop cryptés, pour ça qu’personne nous capte [2]
J’fais rentrer mes potes, et s’il y a des meufs : ramène-les
Plus on est de fous, plus j’entends sur nous : « Fumez-les ! »
« Fumez-fumez-les ! », « fumez-fumez-les ! » [1]

T’as le flow d’la dame de ménage, alors : du balai !
C’est ton stylo, tu n’fais pas semblant d’rapper décalé [0]
Ces pédés ne font que pomper mon flow saccadé [0]
Trop vulgaire, normal que l’on soit mal aimés
On va te mêler et personne ne pourra t’aider [2]

« Toutes les nuits je pense à toi
Toutes les nuits tu rêves de ma queue »
Yeah, on vend la white et on taffe au black
J’arrive sur scène, et le swag fait mes backs [1]

J’fais péter l’rap comme à Bagdad
Ma chienne est tactile #iPad [1]
#iPad, mais s’te-plaît vas-y mollo
Mes albums sentent bon #Marionnaud [2]

Rien n’change à part la paki
Sur le maquis, slalom entre les keufs comme Inzaghi [2]
Coup d’crampons, Ligue des Champions
J’suis un vrai beur, et t’laisse en Ligue des Jambons [2]

Facebook en cellule, j’sais plus à qui parler
J’descends en promenade, j’ai l’BBM au gradé [0]
La surveillante me suit sur Twitter
Et l’directeur : la chatte à sa sœur [1]

Zdedededex
C’est Mister Seth Guex [2]
Ouais ma couillasse

On veut finir à se-l’ai comme Jean-Luc Azoulay
Han, j’lâche des caisses horribles #Zdededecassoulet [2]
Poto mieux vaut m’avoir en photo qu’en llule-cé
Les gitans c’est les plus durs à expulser [0]

Un verre c’est trop, une bouteille c’est pas assez
On vend du sucre amer, du chocolat salé [2]
Nique ta mère, j’suis pas ta poule aux œufs d’or ni ta vache à lait [1]

Ça sent l’schmitt, narvalé, nhar Sheitan en Mégane
J’ai des visions du futur #PacoRayBan [2]
Tu viens d’te faire enculer par l’Professeur Punchline
Quand tu vas t’asseoir sur un truc dur, tu penseras à oim’ [1.5]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    26.5/49 pts soit    8.11/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1.5/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.75/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0.25/0.5 pt

Sous-total  12.11/25  soit   9.68/20

 

 

 

 

 

15- A la youv

Les sales manies me suivent, partout
Je suis trop cramé, à quoi bon faire le babtou ? [2]
Je pense qu’à fumer, cerveau niqué
C’est vrai qu’on parle fort, mais arrêtez de paniquer [0]

Laisse-les nous juger de leurs téléviseurs
On traîne la nuit, dort jusqu’a 15 heures [1.25]
Ils disent de nous qu’on est malpolis
Mais ces pétasses ne disent pas la même chose au lit [2]

On se sape, on se fait clean, on traîne dans les grottes
Putain dis-moi pourquoi on kiffe toujours les soeurs des potes ? [2]
Change de zik si t’aime pas ce mouv’
J’sais pas c’est quoi ta vie mais nous on fait ça à la youv’ [1]

Il faut que tu comprennes pourquoi je traîne, c’est
Mentalité à la youv’
En bas du block, ‘teille, on pense qu’à l’oseille car
Mec on fait ça à la youv’

Toujours les yeux rouges, on fait tout au ralenti
Et quand on parle de maille, jamais de plaisanterie [1.75]
Tu veux faire un tête’ mais t’as l’air
Pas sûr de toi, on va te monter en l’air [1]

Mentalité youv’, pense qu’à faire du porno
Les meufs c’est toutes des putes, à part nos ..[1]
Daronnes, respect
Les seules qu’on peut pas tester [0]

Crache par terre, on pisse dehors
Génération Golf IV, dans le poste Temps Mort [1.25]
Change de zik si t’aime pas ce mouv’
J’sais pas c’est quoi ta vie mais nous on fait ça à la youv’

On sort plus du quartier car on a trop douillé
Rébellion car on veut plus se faire fouiller [0]
Les mains dans les poches, phone à trente euros
Préfère marcher à pied que prendre le métro [2]

Sarko’ veut nous nettoyer
Mentalité youv’ qui ne sait que tutoyer [0]
Et quand on se parle, ils sont traumatisés
Ouais je nique ta race la pute, j’ai trop envi de tiser [0]

Pour les mecs déter’
Les millions avant qu’on m’enterre [1.75]

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

–  Rimes    17/38 pts soit  6.71/15

–  Profondeur                          1/4 pts
–  Punchlines/Styles               1/3 pts
–  Langage                     0.25/1 pts
–  Flow                                          0.25/1 pt
–  Mélodie                                     0.25/0.5 pt
–  Inventivité                      0/0.5 pt

Sous-total  9.46/25  soit   7.56/20
16- Mélé-mé

Mélé-mé
Mélé mélé mé

On va tout mêler puis te démêler s’en allez
Dit à tes reufs de ne surtout pas s’en mêler
Je rappe avec les couilles je rappe avec les larmes
J’ai le flow qui te calme braquage dans le calme

Jamais je me fatigue je rap automatique
Dans mes textes ça pu la sère-mi tout est véridique
Banlieue ouest
Qu’ils aillent se faire foutre pour qu’on s’adapte

On est trop crypté pour ça que personne nous capte
Je fais rentrer mes potes et si il y a des meufs ramènes les
Plus on est de fous plus j’entends sur nous fumez les
Fumer fumer les, fumer fumer les

T’as le flow de la dame de ménage alors du balaie !
C’est ton stylo tu ne fait pas semblant de rapper décalé
Ces pd ne font que pomper mon flow saccadé
Trop vulgaire normal que l’on soit mal aimé
On va te mêler et personne ne pourra t’aider

Mélé-mé On va tous mêler hospitaliser puis décès
Tu sais j’ai pas la chance d’avoir deux essais
Je descend les Mc’s comme les verres d’alcools
Whisky sec quand mon cerveau déconne
Des conneries en tonne plus rien ne m’étonne
Quand la misère frappe d’une gauche de Tyson
J’ai le flow qui gaze, j’ai le flow qui tase (canardo)
J’ai le flow qui te fait tourner la tête comme Taz
Mélé mélé mé, mélé mélé mé
Change de ville si tu ne respecte pas nos délais (78)
Ils ne font que relooker nos façades mais putain
Je ne suis pas d’ici je vais me plaindre à l’ambassade Marocain
Maro-marocain, maro-marocain
Je te graille comme un crocodile nage comme un requin
Putain fini l’époque où je regardais Dorothé
Maintenant je regarde mes potes et j’ai les mains menottées

Source : rapgenius

Evaluation YDM,

Déjà vue

 

 

Pour conclure,

 

Canardo_ALaYouv©Koria

Évaluation textuelle de cet album – A la youv – est de  soit  9.27/20 (139.12/15).

Il peut donc être qualifié d’album textuellement acceptable

 

 

 

 

 

Osez le bon sens !

YDM

 

Be the first to comment on "Canardo – A la youv : textuellement acceptable"

Leave a comment