Cachemire

Je me couche tard
Sur des vers abrupts
De Michel Clouscard
Idéologie du désir
Le prolo est mon cachemire
Qu’il le sache que je me mire
Dans ses envies
Pour faire mes nuits

Je l’avoue
Je m’endors sur la misère
Comme la police
D’autres en font de l’or et l’applaudissent
La ire est un bon somnifère
Alors, je fais de beaux cauchemars
Dans ce monde en rut
Les rêves sont trop clébards
Pour inspirer les consciences

La haine compense
Mais les cons tancent
Et la craignent
En haut,
Ils s’en contentent
Les privant encore et toujours
Du fruit de leurs dures peines
Aujourd’hui, on élève des bonshommes
Avec des mamours
La parité transpire par toutes les cavités

Les connards consomment
Sur les rires gras des troubadours
Devenus tour à tour
Blagueurs, rhéteurs, et penseurs
Tout ce bonheur factice m’assomme
De plus en plus,
La précarité m’écoeure
La colère parfume mes réveils

 

Be the first to comment on "Cachemire"

Leave a comment