Bénabar: humaniste, aucun fond, textes simplets, chanteur normal

J’aime mes parents

J’aime mes enfants

C’est bien pensant

J’aime pas la guerre ni la misère, c’est énervant.

Tu trouves ça peut-être politiquement correct

Mais moi j’t’emmerde !

Politiquement correct, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

 

Le ton est donné. Bénabar est un chanteur « bien », un de ces ectoplasmes médiatiques qui alignent des rimes pauvres, sourient à la caméra et à la ménagère de moins de 50 ans, de gauche forcément, et squattent le haut des charts grâce à l’indulgence d’un public, qu’on a fini, à force de multiplications de niaiseries, par habituer à de la merde rimée.

On le dit chanteur populaire. Si c’est ça le goût populaire, alors, ce peuple mérite vraiment ses plaies.

Je n’aime pas Bénabar, je ne l’ai jamais aimé. Vous l’aurez compris. J’ai toujours trouvé ses chansons nulles, d’une faiblesse stylistique affligeante pour la, so called, variété française. Il m’est très difficile de comprendre cet engouement pour cette incontinence scripturale.

On lui reconnaît de faire des efforts incommensurables pour aligner des rimes pauvres. 150 000 exemplaires vendus. C’est fou ! ça plait ! C’est inquiétant !

Textes à la portée du premier minot venu, idées à la portée de tous les ados. Essayer vainement de sublimer un quotidien sans aspérités, vie de bobo sans intérêt avec autant de platitudes !

Pourquoi pas ? …

Seulement, il faut beaucoup de talents dans l’écriture pour faire simple. Sa livraison est indigente pour tout amateur de mots, de beaux mots. Le seul point positif est qu’il écrit en français. C’est tout.

 

Je n’ai rien contre les mosquées

Je ne me sens pas menacé par les minarets

Je ne crois pas que les homos ne sont pas normaux ou forcément coquets

Je suis une tapette

Politiquement correcte et moi j’t’emmerde !


Politiquement correct, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

 

Indigestion de rimes en « é », en « ette », en « ique », en « on » bref, ordinaires, scolaires, simplettes. Même une fillette (un peu de douée néanmoins) de 9 ans qui débute dans la poésie, pourrait vous faire un album complet avec de telles flatulences rythmiques.


Y allez ! râteau héroïque

Qui se ramasse en public

Le râteau de la méduse

Pour le jeu de mots, je m’en excuse

Le râteau du hérisson

Ça pique mais c’est trop mignon

Les râteaux, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

C’est l’histoire de l’agneau qui invite le loup à manger,

C’est l’histoire du cochon apprenti charcutier,

C’est l’histoire du canard qui trouve sympa d’être laqué,

C’est l’histoire du pigeon qui, enfin bref, vous avez compris l’idée

L’agneau, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

J’ai un ulcère, des haltères

Quarante et quelques années

A me demander ce que je vais faire

Ou devenir, aujourd’hui je le sais

Alors c’est ça ma vie, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

En effet, on l’avait compris. Quand on a rien d’intéressant à dire à 40 ans, quand on s’extasie sur des idioties à 40ans, on la ferme et on médite sur la vacuité de sa vie.

La légèreté n’est sublime que chez les grands.

Ok ok ok vous savez manger

On va pas en faire tout un plat de cette purée

Les biberons n’sont pas encore secs

Qu’on sort déjà la cuillère en plastique

Ces petits vêtements beaucoup trop grands

Ils ne vous vont plus depuis longtemps

On vous dépose à la crèche un matin

Qu’on vous récupère en CM1

Moins vite, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

Seigneur, comment peut-on afficher une telle chiure à la face du monde ?

J’ai fait du feu et de mon mieux

D’une mains maladroite, écriture de gaucher

J’ai fait des fautes et pas qu’un peu

Comme pour le reste, peut mieux faire en dictée

Les Mirabelles, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

C’est atroce pour un cerveau d’entendre de telles débilités.

Je me suis réveillé de bonne heure

Levé de bon cœur

Terriblement de bonne humeur

Debout la dedans

Comme il pleuvait je suis sorti

Je vais dans le jardin je me suis dit

Pour faire un peu de parapluie

C’est délassant

J’ai fait une crème au chocolat

Comme j’avais plus de chocolat

J’ai fait une colère à la place

C’était moins bon

Perdre La Raison, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

Whaou !

Comme la buée du bain

Que d’un geste on efface

Tu voudrais bien voir plus rien

Quand tu regardes ta glace

Faute de goût, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

Das ist Französische ?

On m’a raconté une incroyable histoire

Au point qu’elle en est difficile à croire

Je la tiens d’un copain qui l’avait entendu du frère de son voisin

Ou le contraire je sais plus

A moins que ce ne soit le frère de son cousin

Ou le voisin du voisin qui habite un peu plus loin

Quoi qu’il en soit ils sont tous dignes de foi

C’est une histoire vraie tu me crois et puis voilà

Peu importe les cousins, les copains et les voisins

Ce qui compte c’est l’histoire pas de qui je la tiens

Quelle Histoire, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

Si tu trouves qu’Andros

le berger des fruits

A un look plutôt classe

T’aimerais t’habiller comme lui

Une couronne de fleurs,

Tu trouves pas ça saugrenue

Celui qui pense le contraire,

Il a des idées reçues, cherche plus

C’est D’ L’amour, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

 

Bref, des inconsistances élevées au rang de pensées, des préoccupations soporifiques de bobos, des sommes d’imbécilités, de paroles convenues, déluge de rimes forcées, plates et pauvres; aucune finesse, aucune complexité, rien, des wagons de vers ridicules, de bêtises alignées, du vide stylistique, rien pour vous élever, vous enrichir, vous contenter voire vous mécontenter. C’est à se demander qui paie pour ce genre de truc.

La seule chanson qui tienne à peu près la corde reste celle sur l’alcoolisme. Des rimes potables, un peu de profondeur, un zeste réussi de simplicité.

Après, de près, quand on se réveille

On voit que ce n’est qu’une bouteille

De loin, t’es comme le toutou au bout de sa laisse

Qui est certain que c’est lui qui balade sa maîtresse

Après, de près, Les Bénéfices Du Doute, Bénabar

Il aurait dû en faire 10 autres de cet acabit pour avoir un album textuellement acceptable.

Pour tous les amateurs de mots, ne faites surtout pas l’erreur de vous arrêter sur cette sécheresse et encore moins sur les précédentes. C’est une série d’atterrements qu’est ce travail scriptural du fameux crooner français, Bénabar.

Benne à barres de rire pour les plus indulgents, benne de déchetteries poétiques à coup sûr.

Osez le bon sens !

YDM

*Un grand remerciement aux auteurs de www.parolesmania.com

Be the first to comment on "Bénabar: humaniste, aucun fond, textes simplets, chanteur normal"

Leave a comment