BB Brunes : Long courrier : textuellement passable

BB Brunes

BB Brunes est un groupe de pop rock français, faisant partie de la nouvelle scène rock française.

Adrien Gallo, chanteur – auteur
Félix Hemmen, guitariste
Karim Réveillé, batteur
Bérald Crambes, bassiste

Source : wikipedia

 

 

Long courrier

L’évaluation textuelle de cet album est de 10.93/20 (131.25/12).

Il peut donc être qualifié d’album textuellement passableà risquer

Contrairement à ce que le résultat final laisse croire, les textes de ce groupe sont assez bien ciselés mais malheureusement l’abus de rimes en é, de titres courts et très inégaux, nuit à l’ensemble de leur travail scriptural.

Adrien Gallo promet. Il manie assez bien le double sens. J’apprécie sa poésie. Je passe bien volontiers l’exemplaire utilisé à qui le souhaite.

Figures mises en exergue :

Assonance : C’est la répétition d’une même voyelle dans une phrase ou un vers. Exemple dans Poèmes saturniens de Verlaine (« Mon rêve familier ») : « Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant ».

Anaphore (féminin) : Une anaphore est un procédé qui consiste à commencer par le même mot les divers membres d’une phrase. Exemple dans Horace de Corneille (acte IV, scène 6) : « Rome, l’unique objet de mon ressentiment ! / Rome, à qui vient ton bras d’immoler mon amant ! / Rome qui t’a vu naître, et que ton cœur adore ! / Rome enfin que je hais parce qu’elle t’honore ! »

Source : etudes-litteraires.com

Long courrier

1. Grande rio

Original

Ici peu à peu les jours se fanent
Peu à peu les jours se fanent
Pourtant toi tout en sourire tu flânes
Tu te fais de nouveaux fans

Si je demandais pourrais-tu me jeter sans choir
Le plus beau des regards
Qu’apporte l’effet qu’à chaque fois tu me fais
Je veux des faits

Et si tu tardes, j’ouvre les yeux, regarde,
De tout, là-haut, de la Grande Rio
Et si je tarde, ouvre les yeux regarde,
T’es mon, tempo, mon inlassable écho

Je sais peu à peu les jours se fanent,
Peu à peu les jours se fanent
C’est toi la reine ne fais pas de drame
Jamais rien ne te désarme
Mais s’il le fallait pourrais tu me jeter sans choir
Dans le fond d’un tiroir
Qu’importe l’effet qu’à chaque fois tu me fais
Cheveux défaits

Et si tu tardes, J’ouvre les yeux je regarde
Les pieds, dans l’eau, de la Grande Rio

Et si je tarde, ouvre les yeux regarde
T’es mon, cerceau, mon hula hoop héro

Et si tu tardes, j’ouvre les yeux regarde
Les pieds, dans l’eau, de la Grande Rio
De la Grande Rio
Mon inlassable écho
Feras tu le grand saut ?

Source : Pochette

Traité

Ici peu à peu les jours se fanent
Peu à peu les jours se fanent
Pourtant toi tout en sourire tu flânes 2
Tu te fais de nouveaux fans 1

Si je demandais pourrais-tu me jeter sans choir
Le plus beau des regards 2
Qu’apporte l’effet qu’à chaque fois tu me fais
Je veux des faits 0

Et si tu tardes, j’ouvre les yeux, regarde,
De tout, là-haut, de la Grande Rio
Et si je tarde, ouvre les yeux regarde, 1
T’es mon, tempo, mon inlassable écho 2

C’est toi la reine ne fais pas de drame
Jamais rien ne te désarme 1.75
Mais s’il le fallait pourrais tu me jeter sans choir
Dans le fond d’un tiroir 1

Cheveux défaits

Les pieds, dans l’eau, de la Grande Rio

T’es mon, cerceau, mon hula hoop héro 1

Mon inlassable écho
Feras tu le grand saut ? 2

Source : Pochette

Évaluation YDM,

Rimes 13.75/21 pts
Punchlines 0/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0.25/1 pt
Flow 0.25/1 pt

Sous-total 14.25/26 soit 10.96/20

2. Coups et blessures

Original

200 watts
En paire de bottes
Délicate
Et désinvolte
C’est pas des cracs
Quand elle me sourit
J’me détraque
A coups d’insomnies

Tu me plaques comme une affiche au mur
J’porte plainte pour coups et blessures
J’étais à deux doigts de finir fou de toi, fou de toi

200 watts
En paire de bottes
Délicate
Et désinvolte
Les yeux flous
Elle semble si loin de tout
Quand elle me fait la moue
C’est tout mon cœur qui bout-hou-hou
Tu me traques et surplombes
De paris à Hong-Kong
Tu m’attaques et je tombe l’honneur blessé

Tu me plaques comme une affiche au mur
J’porte plainte j’vais payer c’est sûr
J’étais à deux doigts d’y laisser tout mon bras, tout mon bras

Source : Pochette

Traité

200 watts
En paire de bottes
Délicate 2
Et désinvolte 2
C’est pas des cracs
Quand elle me sourit
J’me détraque 2
A coups d’insomnies 2

Tu me plaques comme une affiche au mur
J’porte plainte pour coups et blessures 2
J’étais à deux doigts de finir fou de toi, fou de toi

Les yeux flous
Elle semble si loin de tout
Quand elle me fait la moue 2
C’est tout mon coeur qui bout-hou-hou 2

Tu me traques et surplombes
De paris à Hong-Kong 1.25
Tu m’attaques et je tombe l’honneur blessé

J’porte plainte j’vais payer c’est sûr 1
J’étais à deux doigts d’y laisser tout mon bras, tout mon bras

Évaluation YDM,

Rimes 16.25/20 pts
Punchlines 0/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 16.25/25 soit 13/20

3. Bye Bye

Du CD

Original

J’écris ton nom sur le sable
Demain la mer aura tout bu
Je me fous bien du décalage
Entre immuable et imprévu

J’ouvre les yeux je prends de l’âge
Demain c’est loin et ça me tue
Quitte à te paraître sûr de moi
Je vais t’emmener où personne ne va

Tu es de long en large ce que je préfère
Quand tout tout d’un coup va mal
Une bombe lacrymale
Mais comment s’y faire on se préfère
Comme on se dit bye bye

Je me fous bien du commérage
Du vent le large à perte de vue
A demi-nue elle est en âge
Elle ose, allonge ses envies

Miraculé d’un naufrage
Allo Allo je suis en vie
Quitte à te paraître sûr de moi
Je vais t’emmener où personne ne va

Tu es de long en large ce que je préfère
Quand tout tout d’un coup va mal
Une bombe lacrymale
Mais comment s’y faire on se préfère
Comme on se dit bye bye

Laisse-moi être où tu vas
Mords la laisse si tu ne me remets pas
More or less dans tes bras
Je me délaisse à te miauler sans voix

Tu es de long en large ce que je préfère
Des genoux aux amygdales
Et tu sais de long en large ce que je peux faire
Quand tout tout d’un coup va mal

Un impact de balle
Mais comment s’y faire comment se taire
Quand tu me dis bye bye
Allo Allo je t’ai perdu

Source : Pochette

Traité

J’écris ton nom sur le sable
Demain la mer aura tout bu
Je me fous bien du décalage 2
Entre immuable et imprévu 2

J’ouvre les yeux je prends de l’âge
Demain c’est loin et ça me tue
Quitte à te paraître sûr de moi
Je vais t’emmener où personne ne va 2

Tu es de long en large ce que je préfère
Quand tout tout d’un coup va mal
Une bombe lacrymale 2
Mais comment s’y faire on se préfère 1
Comme on se dit bye bye

Je me fous bien du commérage
Du vent le large à perte de vue
A demi-nue elle est en âge 1
Elle ose, allonge ses envies

Miraculé d’un naufrage
Allo Allo je suis en vie 2
Quitte à te paraître sûr de moi
Je vais t’emmener où personne ne va

Laisse-moi être où tu vas
Mords la laisse si tu ne me remets pas
More or less dans tes bras
Je me délaisse à te miauler sans voix 3

Des genoux aux amygdales
Et tu sais de long en large ce que je peux faire

Un impact de balle
Mais comment s’y faire comment se taire 2
Quand tu me dis bye bye
Allo Allo je t’ai perdu

Source : Pochette

Évaluation YDM,

Rimes 17/31 pts
Punchlines 0/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0.25/1 pt
Flow 0.25/1 pt

Sous-total 17.5/36 soit 9.72/20

4. Stéréo

Sur CD

Original

Swim Swimming pool
J’nage dans la houle
Une jolie poule m’embrasse coulé
Swim Swimming foule
J’perds j’perds la boule
Un drame est vite arrivé
Allons-nous coucher
Mais la nuit moi jamais je ne dors
Je n’entends rien vas-y mets plus fort
Des hauts tempos disco jusqu’à la mort
Je te veux dans ma, je te veux dans stéréo

Swim Swimming pool
Cool cool be cool
Une poule m’enroule en brasse coulée
Swim Swimming foule
Ca m’rend maboule
On est à peine arrivés qu’il faut se coucher
Mais la nuit moi jamais je ne dors
Je n’entends rien vas-y mets plus fort
Des hauts tempos disco jusqu’à la mort
Je te veux dans ma, je te veux dans stéréo
Des hauts tempos disco jusqu’à la mort
Je te veux dans ma, je te veux dans stéréo
Mais la nuit moi jamais je ne dors
Je n’entends rien vas-y mets plus fort
Des hauts tempos disco jusqu’à la mort
Je te veux dans ma, je te veux dans ma,

Source : Pochette

Traité

J’nage dans la houle
Une jolie poule m’embrasse coulé

Swim Swimming foule
J’perds j’perds la boule 3
Un drame est vite arrivé
Allons-nous coucher -1

Mais la nuit moi jamais je ne dors
Je n’entends rien vas-y mets plus fort
Des hauts tempos disco jusqu’à la mort 3
Je te veux dans ma, je te veux dans stéréo

Une poule m’enroule en brasse coulée

Ca m’rend maboule 1
On est à peine arrivés qu’il faut se coucher 0

Je te veux dans ma, je te veux dans ma,

Évaluation YDM,

Rimes 6/14 pts
Punchlines 0/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0.25/1 pt
Flow 0.25/1 pt

Sous-total 6.5/19 soit 6.84/20

5. hémophile

Sur CD

Original

Quand la nuit tombe sur la ville
J’traine ma carcasse d’hémophile
Dans mon deux places Batmobile
Je croise des faces et des piles

J’aime surtout faire le long de mon cou pleurer les sottes
Et je prends des coups c’est vrai souvent l’addition est salée
Mais laissez Ah laissez

Je cogne au cognac je me bile
Je craque au moindre battement d’cils
J’aime surtout faire le long de mon cou pleurer les sottes
Je prends des coups c’est vrai souvent l’addition est salée
Mais laissez Ah laissez

J’fais la grimace j’ai du style
J’traine en terrasse hémophile
Ce soir les quais j’suis ok
Pour le hoquet toute la nuit
Traquer au troquet truquer l’ennui
Quand l’ennui tombe sur la ville
J’traine ma carcasse d’hémophile
Mais j’aime surtout faire le long de mon cou pleurer les sottes
Je prends des coups c’est vrai souvent l’addition est salée
Mais laissez Ah laissez

Source : Pochette

Traité

Quand la nuit tombe sur la ville
J’traine ma carcasse d’hémophile
Dans mon deux places Batmobile 2
Je croise des faces et des piles 2

J’aime surtout faire le long de mon cou pleurer les sottes
Et je prends des coups c’est vrai souvent l’addition est salée
Mais laissez Ah laissez -1

Je cogne au cognac je me bile
Je craque au moindre battement d’cils 2

J’fais la grimace j’ai du style
J’traine en terrasse hémophile 1
Ce soir les quais j’suis ok 1
Pour le hoquet toute la nuit
Traquer au troquet truquer l’ennui 2
Quand l’ennui tombe sur la ville

Évaluation YDM,

Rimes 9/15 pts
Punchlines 1/2 pts
Profondeur 0.75/1 pt
Mélodie 0.25/1 pt
Flow 0.25/1 pt

Sous-total 11.25/20

6. Rue de Buci

Sur CD

Original

Oh j’ai tant pleuré
Maintes fois retenu
L’impalpable jour qui s’en allait
Sur le macadam vague à l’âme je m’en vais
Et rugissent les regrets
D’une silhouette idolâtrée
A mes tout premiers pas
Elle aime aussi
Monter descendre
Rue de buci
Je me demande pourquoi

Oh j’ai tant pleuré
Sur des nuques nues
Si bien que jamais plus je ne t’ai plus
Merci bien madame mais ce don d’âme est à jeter
Aussi loin que vous pouvez
Car je n’aurais plus la force
De me montrer du doigt
Elle aime aussi
Monter descendre rue de buci
Les jours se suivent
Ne se ressemblent pas
Sur le macadam vague à l’âme je m’en vais
Et rugissent les regrets
Non je n’aurais plus la force
De mon montrer
A l’infini
Toujours ensemble
Comme deux amis
Qui se ressemblent
You and me we should be
Toujours ensemble
Reviens la litanie
Je me demande pourquoi

Source : Pochette

Traité

Oh j’ai tant pleuré
Maintes fois retenu
L’impalpable jour qui s’en allait
Sur le macadam vague à l’âme je m’en vais 0
Et rugissent les regrets 0
D’une silhouette idolâtrée 0
A mes tout premiers pas

Elle aime aussi
Monter descendre
Rue de buci 2
Je me demande pourquoi 2

Sur des nuques nues
Si bien que jamais plus je ne t’ai plus 2
Merci bien madame mais ce don d’âme est à jeter
Aussi loin que vous pouvez -1
Car je n’aurais plus la force
De me montrer du doigt

Les jours se suivent
Ne se ressemblent pas 1

Non je n’aurais plus la force
De me montrer
A l’infini
Toujours ensemble
Comme deux amis 2
Qui se ressemblent 2

Reviens la litanie 2

Évaluation YDM,

Rimes 12/26 pts
Punchlines 0.5/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 12.5/31 soit 8.06/20

7. Long courrier

Sur CD

Original

J’ai écrit sur les murs
Mon nom sans ratures
J’ai ponctué de coups de hache
Si jamais je ne mesure
Ton envergure
C’est que je n’ai rien dans la ganache
Va belle créature
C’est fou ce que j’endure
A me coltiner ce cœur de lâche
On concorde ça c’est sûr
Mais je ne tiens pas l’allure
De peur qu’un jour mon cœur ne lâche

J’m’envoie gin, codéine avant que tout
S’envenime entre nous
Ciel bleu marine
Paris en ruines
Tout sera sublime

Tu me veux tout entier
C’est juré je ferai l’effort
Jusqu’à ma mort et même bien après
Mais ne sois pas trop dure
Tu le sais l’azur
Me fait souvent frôler l’attaque
Tu voudrais t’envoler
A mille planer dans les phosphores
Dedans dehors pour toi je prierai
Puisque rien ne dure
Rien n’est dur
A oublier
Plus rien ne tâche

J’ai la mine chagrine je sais tout
S’envenime entre nous
Je t’imagine dans la berline
Au volant, sublime

Source : Pochette

Traité

J’ai écrit sur les murs
Mon nom sans ratures 2
J’ai ponctué de coups de hache
Si jamais je ne mesure
Ton envergure 2
C’est que je n’ai rien dans la ganache 2
Va belle créature
C’est fou ce que j’endure 2
A me coltiner ce cœur de lâche
On concorde ça c’est sûr
Mais je ne tiens pas l’allure 2
De peur qu’un jour mon cœur ne lâche 1

J’m’envoie gin, codéine avant que tout
S’envenime entre nous 2
Ciel bleu marine
Paris en ruines
Tout sera sublime 3

Tu me veux tout entier
C’est juré je ferai l’effort
Jusqu’à ma mort et même bien après -1
Mais ne sois pas trop dure
Tu le sais l’azur 2
Me fait souvent frôler l’attaque
Tu voudrais t’envoler
A mille planer dans les phosphores 2
Dedans dehors pour toi je prierai
Puisque rien ne dure
Rien n’est dur 2
A oublier -1.5
Plus rien ne tâche 1.75

J’ai la mine chagrine je sais tout

Je t’imagine dans la berline
Au volant, sublime 2

Évaluation YDM,

Rimes 23.25/33 pts
Punchlines 0.5/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 23.75/38 soit 12.5/20

8- Lala queen

Sur CD

Original

Lala couine comme pour me faire signe qu’elle chagrine
Lala couine emmagasine trop de spleen
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine

Lala couine comme chante le cygne qui se meurt
Lala mime des milliers de films de couleurs
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine

Lala couine comme pour me faire signe qu’elle chagrine
Lala couine emmagasine trop de spleen
Lala queen de mon cœur cette gamine pas d’erreur est sublime
Lala queen n’aies plus peur tes angéliques sueurs m’assassinent
Lala queen de mon cœur qui s’abîme quand tu pleures ça me mine
Lala queen de candeur, mon hypnotique fleur, mon enzyme
Lala couine plus fort et me révèle alors mes ardeurs sous-marines
Ma divine stupeur qui me réveille en sueur je t’ai mise en abîme

Lala couine comme pour me faire signe qu’elle chagrine
Lala couine emmagasine trop de spleen
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine

Lala couine comme chante le cygne qui se meurt
Lala mime des milliers de films de couleurs

Source : Pochette

Traité

Lala couine comme pour me faire signe qu’elle chagrine
Lala couine emmagasine trop de spleen 2
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine
A de futurs bonheurs, à des millions d’honneurs te destine 1

Lala couine comme chante le cygne qui se meurt
Lala mime des milliers de films de couleurs 2

Lala queen de mon cœur cette gamine pas d’erreur est sublime
Lala queen n’aies plus peur tes angéliques sueurs m’assassinent
Lala queen de mon cœur qui s’abîme quand tu pleures ça me mine 2
Lala queen de candeur, mon hypnotique fleur, mon enzyme 2
Lala couine plus fort et me révèle alors mes ardeurs sous-marines
Ma divine stupeur qui me réveille en sueur je t’ai mise en abîme 2

Évaluation YDM,

Rimes 11/12 pts
Punchlines 1/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0.5/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 12.5/17 soit 14.70/20

9. Aficionado

Sur CD

Original

J’aime tes cheveux qui volent
Sous l’acropole
Le vent nous souffle des sensations
Qui viennent et s’en vont

Viens t’as la couleur de la nuit
Ça se fait rare par ici
Tu dois savoir de tout te défendre
Comment plonger pour de bon

Vois comme se dessin de l’horizon l’échine
Prends l’attitude je ferai les Bermudes

Aficionado ouvre les yeux
Aficionado tout de tes yeux

J’erre, écume, tout s’étiole
Adieu métropole
Les s’essoufflent dans tes cheveux blonds
Divaguent et s’en vont

Elle, sans cesse sensas’ elle scintille
Amoureux transis
Le vent souffle quoi se répondre
On se mouillera jusqu’au front
Vois comme se destinent le grand ciel et la cime
T’as l’attitude sur ton 31 Sud

Aficionado ouvre les yeux
Aficionado tout de tes yeux

Je me lave de tes <<je sais>>
Je me fous de tes << j’t’l’avais dit j’t’avais prévenu >>
Aussi vaste aussi léger que ces nuées argentées
Tendre beauté qui convole
Félicité tu m’embrasses et je fonds

Aficionado ouvre les yeux
Aficionado tout de tes yeux

Source : Pochette

Traité

J’aime tes cheveux qui volent
Sous l’acropole 2
Le vent nous souffle des sensations
Qui viennent et s’en vont

Viens t’as la couleur de la nuit
Ça se fait rare par ici 2
Tu dois savoir de tout te défendre
Comment plonger pour de bon 3

Vois comme se dessine de l’horizon l’échine 1
Prends l’attitude je ferai les Bermudes 1

Aficionado ouvre les yeux
Aficionado tout de tes yeux 1

J’erre, écume, tout s’étiole
Adieu métropole 2
Les s’essoufflent dans tes cheveux blonds
Divaguent et s’en vont 1

Elle, sans cesse sensas’ elle scintille
Amoureux transis 1.75
Le vent souffle quoi se répondre
On se mouillera jusqu’au front 1.5
Vois comme se destinent le grand ciel et la cime 1
T’as l’attitude sur ton 31 Sud 1

Je me lave de ts <<je sais>>
Je me fous de tes << j’t’l’avais dit j’t’avais prévenu >>
Aussi vaste aussi léger que ces nuées argentées 0
Tendre beauté qui convole
Félicité tu m’embrasses et je fonds 1.25

Source : Pochette

Évaluation YDM,

Rimes 19.5/27 pts
Punchlines 0.5/2 pts
Profondeur 0.25/1 pt
Mélodie 0/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 20.25/32 soit 12.65/20

10. Police déprime

Sur CD

Original

Police déprime jettes ton insigne
Flic abattu si j’avais su
Comme un chihuahua suivre l’odeur
Il paraît qu’à force on s’y habitue
Elle ne vit plus, portée disparue
Où étais-tu sirènes allumées
J’entends crier

Police déprime jettes ton insigne
Abîmé
Lettre anonyme sur lieux du crime
Enfumé
Menez menez-moi jusqu’à l’auteur
Coffrez-moi avant que je le tue
Elle ne vit plus, portée disparue
Où étais-tu sirènes allumées
J’te vois danser
A corps perdu
Portée disparue
Où étais-tu sirène allumée
J’entends crier

Police déprime jettes ton insigne
Abîmé
Lettre anonyme sur lieux du crime
Enfumé
Dors juste à côté du soleil
Je prie pour qu’un jour elle s’éveille

Source : Pochette

Traité

Police déprime jettes ton insigne
Flic abattu si j’avais su
Comme un chihuahua suivre l’odeur
Il paraît qu’à force on s’y habitue
Elle ne vit plus, portée disparue 3
Où étais-tu sirène allumée
J’entends crier -1

Abîmé
Lettre anonyme sur lieux du crime 1.75
Enfumé -1

Menez menez-moi jusqu’à l’auteur
Coffrez-moi avant que je le tue

Où étais-tu sirène allumée
J’te vois danser -1
A corps perdu
Portée disparue 1

Dors juste à côté du soleil
Je prie pour qu’un jour elle s’éveille 2

Évaluation YDM,

Rimes 4.75/18 pts
Punchlines 0/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0.25/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 5/23 soit 4.34/20

11. RIP

Sur CD

Original

Une alerte à la bombe
Sur la piste elle atterrit
Provoque une hécatombe
Je prêche à une convertie
Tatouée RIP
La vie passe aussi vite qu’un ange

You and me
Ce serait le paradis
Les jours s’en vont je demeure
Attends l’épiphanie
Mais je n’entends que des pleurs
Des peines avec sursis
Les altos sonnent mineurs
J’entends Epistrophy
J’attends que le jour se meurt
Tout est permis quand tombe la nuit

Sous la lumière orange
J’attends ma delivery
Un explosif mélange
Y’a plus de sens interdits
Juste un boulevard
RIP
Déjà je sens mes jambes qui flanchent

You and me
Ce serait le paradis
Les jours s’en vont je demeure
Attends l’épiphanie
Mais je n’entends que des pleurs
Des peines avec sursis
Les altos sonnent mineurs
J’entends Epistrophy
J’attends que le jour se meurt
Tout est permis quand tombe la nuit

Source : Pochette

Traité

Une alerte à la bombe
Sur la piste elle atterrit
Provoque une hécatombe 2
Je prêche à une convertie 2
Tatouée RIP
La vie passe aussi vite qu’un ange

Ce serait le paradis 2
Les jours s’en vont je demeure
Attends l’épiphanie
Mais je n’entends que des pleurs 2
Des peines avec sursis 2
Les altos sonnent mineurs
J’entends Epistrophy
J’attends que le jour se meurt 2
Tout est permis quand tombe la nuit 2

Sous la lumière orange
J’attends ma delivery
Un explosif mélange 2
Y’a plus de sens interdits 2
Juste un boulevard

Déjà je sens mes jambes qui flanchent

Évaluation YDM,

Rimes 18/21 pts
Punchlines 0/2 pts
Profondeur 0/1 pt
Mélodie 0.5/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 18.5/26 soit 14.23/20

12. Au garde à vous

Sur CD

Original

Au garde à vous
Au général dévoués nous sommes
A vos genoux
Cernés en somme comme ensorcelés

Je n’ai, je n’ai pas eu le tact de me rendre
Jamais, jamais vous n’aurez la joie de m’étendre

Je sais vous vos moquez de nous
Mais méfiez-vous
Les généralités vous assomment
Votre courroux
Sur les étranges et faibles personnes

Je n’ai, je n’ai pas eu le tact de vous apprendre
Jamais nous n’aurons la joie de nous entendre

Monsieur S est-ce que vous sentez votre cœur quand ils scandent ?
Dans les ruelles de l’imprévu vos bijoux les plus chers sont à vendre

Au garde à vous
Au général dévoués nous sommes
A vos genoux
Cernés en somme comme ensorcelés
Je sais, vous vous moquez de nous

Source : Pochette

Traité

Au garde à vous
Au général dévoués nous sommes
A vos genoux 2
Cernés en somme comme ensorcelés

Je n’ai, je n’ai pas eu le tact de me rendre
Jamais, jamais vous n’aurez la joie de m’étendre 2

Je sais vous vous moquez de nous
Mais méfiez-vous
Les généralités vous assomment
Votre courroux 3
Sur les étranges et faibles personnes 1.75

Je n’ai, je n’ai pas eu le tact de vous apprendre
Jamais nous n’aurons la joie de nous entendre 2

Monsieur S est-ce que vous sentez votre cœur quand ils scandent ?
Dans les ruelles de l’imprévu vos bijoux les plus chers sont à vendre 1.75

Évaluation YDM,

Rimes 12.5/15 pts
Punchlines 0/2 pts
Profondeur 0.25/1 pt
Mélodie 0.25/1 pt
Flow 0/1 pt

Sous-total 13/20

Pour résumé

 

Évaluation textuelle de cet album est de 10.93/20 (131.25/12).

Il peut donc être qualifié d’album textuellement passableà risquer

Osez le bon sens !

YDM

Be the first to comment on "BB Brunes : Long courrier : textuellement passable"

Leave a comment